Bonjour,
Mon mari a été victime d'un accident scolaire en 1982 et touche depuis une rente viagère trimestrielle. Cette rente est versée par l’Éducation nationale qui prenait cette époque en charge les accidents scolaires.
Depuis quelques années le handicap de mon mari s'aggrave et nous venons de demander au rectorat qui gère son dossier de bien vouloir prendre en compte cette aggravation et procéder la révision de la rente qui lui est actuellement allouée. La gestionnaire de son dossier au rectorat nous a informé qu'il serait convoqué par un médecin agrée.
Nous nous posons par ailleurs la question de savoir si les incidences financières de l'accident (dépassements d'honoraires médicaux, médicaments non remboursés, complément salaire suite arrêt de travail...) peuvent être pris en charge par le rectorat ou si le but de la rente est de couvrir cela ?
Cordialement,