Page 1 sur 2 12 FinFin
Affichage des résultats 1 à 25 sur 26

Discussion : Modifications des conditions de travail Travailleur handicapé

  1. #1
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonjour a tous.

    Je vais tacher d’être le plus concis et précis possible

    Je suis entré dans l'entreprise le 2 juillet 2018 d'abord en intérim puis CDD puis CDI.
    Lors de l'entretiens j'ai précisé ma RQTH (travailleur handicapé) sans développer les pathologies multiples couvertes (bipolarité et rhumatisme psoriasique. J'ai simplement relevé l'impossibilité de port de charges lourdes. Les responsables de l'époque on retenu et validé ma candidature avec attention.
    Intérimaire de juillet à septembre, en CDD de septembre à décembre puis en CDI avec reprise d'ancienneté.

    1° point:
    j'ai été embauché en tant que cariste durant ma période d'intérim, ensuite au passage en CDD la dénomination à changé pour agent logistique. Ma visite médicale préalable à l'embauche valide un poste de cariste. On me demande de faire de la préparation de commande (contre indiquée pour ma maladie rhumato ) mais je l'accepte car cela reste exceptionnel et je considère que c'est le "jeu" car ma condition me permet de le faire un peu. (je suis bien noté pour les primes en contrepartie). Ou ce situe la limite entre ce que je peut accepter et refuser.
    Ma visite médicale porte la mention précise: "apte au poste de cariste, port de charges limité a 20 kg"

    2° point:
    Dès le premier jour, j'ai travaillé avec un fond de musique. La musique est un excellent catalyseur et régulateur d'humeur en complément des médicaments. Un membre de l'ancienne équipe m'avais fait part de son étonnement (j'étais encore en intérim)et je lui ai poliment précisé que le règlement intérieur interdisait les écouteur dans les oreilles mais pas la musique et que cela n’altérais aucunement la qualité de mon travail. Même le directeur régional n'a jamais été contre.
    Nouvelle équipe d'encadrement sur site, autorisation de la musique pour tous (presque incitation). Quelque mois plus tard, le taux d'erreur des préparateur augmente significativement et ce matin on nous interdit la musique au motif que les préparateurs sont déconcentrés. On me l'interdit aussi sur le principe de l'équité.
    Je demande discrètement un entretiens avec mes responsables et leur explique pourquoi la musique m'est nécessaire (pathologie, thérapie etc..). Ceux-ci sont compréhensifs et me demandent simplement un certificat de mon psychiatre ou de mon médecin référent (aucun problème pour l'obtenir) pour justifier de l’exception. Ce soir, au moment du départ, mes responsables me demandent discrètement de les rejoindre et m'expliquent que le directeur régional a refusé catégoriquement l’exception, qu'ils restent a mon écoute si je vais mal blablabla...

    Bref mon état psychologique est amené a ce dégrader suite a cette interdiction. Je n'aurai jamais signé ni CDD ni CDI si cette interdiction existait.
    Quelles sont mes options ?

    Merci pour votre aide.

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Concernant le premier point si j'ai bien compris, le port de charges inférieurs à 20 kg a été porté à la connaissance de l'employeur dés le départ par l'avis d'aptitude avec restriction donné lors de la visite d'embauche.
    Vous avez été embauché en connaissance de cause, donc il faut rappeler cette restriction à votre employeur ainsi que la responsabilité qui pourrait être la sienne en cas d'aggravation de votre pathologie. Tout cela avec diplomatie bien entendu.

    Concernant le deuxième point je vois mal comment imposer à votre employeur cette musique, son argument concernant qu'elle peut être source de distraction et d'erreur n'étant pas irrecevable.
    Pour être franc, vu que vous n'en aviez pas parlé au départ, je ne suis pas certain que parler à votre employeur de votre bipolarité ait été une bonne idée. Vous auriez du à mon sens passer par la médecine du travail.

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Merci pour votre concision
    Comme vous l'évoquez, une préconisation médicale (de préférence de la part du médecin du travail, qui a seul autorité en ce domaine) serait de nature à permettre à votre direction d'autoriser cette exception.
    Mais puisque vous dites que vous n'auriez pas accepté ce poste si vous aviez su que vous ne pourriez pas travailler en écoutant de la musique, je vous conseille tout tranquillement de continuer à le faire.

    Vous verrez bien alors si votre employeur osera vous licencier...
    "Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous l'équipage. Mac Luhan

  4. #4
    Membre Sénior

    Infos >

    Merci de votre réponse.

    Le médecin du travail est informé avant mon embauche en CDD de l'ensemble de mes pathologies, bipolarité incluse, la mention est portée sur le dossier médical ainsi que les traitements.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Dura Voir le message
    Merci pour votre concision
    Comme vous l'évoquez, une préconisation médicale (de préférence de la part du médecin du travail, qui a seul autorité en ce domaine) serait de nature à permettre à votre direction d'autoriser cette exception.
    Mais puisque vous dites que vous n'auriez pas accepté ce poste si vous aviez su que vous ne pourriez pas travailler en écoutant de la musique, je vous conseille tout tranquillement de continuer à le faire.

    Vous verrez bien alors si votre employeur osera vous licencier...
    ne pourrait on pas parler d'insubordination et risquer un licenciement sans indemnités ?

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    Quand je disais que vous n'aviez pas évoqué la bipolarité au départ, c'était à votre employeur. Le médecin du travail est soumis au secret médical vis à vis de l'employeur.
    Perso j'en aurai effectivement parlé au médecin du travail mais pas à mon employeur. C'est un mot qui fait peur à un nombre certain d'employeurs.

  6. #6
    Membre Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Patjer Voir le message
    Quand je disais que vous n'aviez pas évoqué la bipolarité au départ, c'était à votre employeur. Le médecin du travail est soumis au secret médical vis à vis de l'employeur.
    Perso j'en aurai effectivement parlé au médecin du travail mais pas à mon employeur. C'est un mot qui fait peur à un nombre certain d'employeurs.
    Effectivement. Je ne l'ai évoqué que ce jour dans le but d'un accord sans heurts.
    Je me dit aussi que, maintenant informés, ils éviterons de tenter de me rendre la vie difficile au risque d'engager leur responsabilité.

  7. #7
    Membre Sous Surveillance

    Infos >

    Bonjour - la direction met en avant l'équité .. Ce que l'on permet à l'un et pas à l'autre. En tout état de cause vous dites qu'ils vont éviter de vous rendre la vie difficile ??? Vous pensez avoir par ce biais un pouvoir d'enfreindre les règles ? Vous pensez qu'ils vont engager leur responsabilité ? Non on va considérer que vous n'êtes pas capable de travailler en collectivité et que votre état peut être dangereux ou problématique justement pour la sécurité de vos collègues ...

  8. #8
    Membre Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par ALBANE33 Voir le message
    Bonjour - la direction met en avant l'équité .. Ce que l'on permet à l'un et pas à l'autre. En tout état de cause vous dites qu'ils vont éviter de vous rendre la vie difficile ??? Vous pensez avoir par ce biais un pouvoir d'enfreindre les règles ? Vous pensez qu'ils vont engager leur responsabilité ? Non on va considérer que vous n'êtes pas capable de travailler en collectivité et que votre état peut être dangereux ou problématique justement pour la sécurité de vos collègues ...
    Pardon, je ne cherche pas a enfreindre les règles mais a protéger ma santé. Si cette règle avait existé, je n'aurai pas signé (j'ai le règlement intérieur remis a la signature d'ailleurs).
    Je ne suis pas sur le meme poste du tout que les personnes incriminées, je ne fais pas le meme travail, seul les locaux sont communs.
    le taux d'erreur est demandé est de 1.5/1000, je suis a 0 depuis mon arrivée il y a 15 mois, j'ai un taux de production 40% supérieur aux objectifs et aucun jour d’absence !

    S'il veulent me licencier je n'ai pas de soucis avec ca, mais pas sans les indemnités légales, ce n'est pas moi qui change les règles du jeu en route et je n'ai pas commis de faute.

    Voyez ce que je veux dire?
    Dernière modification par dadadu04 ; 25/10/2019 à 19h30.

  9. #9
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonsoir,

    L’employeur a le droit d’imposer de nouvelles règles pour l’ensemble des collaborateurs, même si elles ne vous conviennent pas malheureusement.

    Ce que j’ai du mal à comprendre, c’est pourquoi vous vous compliquez la vie ? Demandez une visite médicale en contactant la médecine d’entreprise comme suggeré par plusieurs intervenants, l’employeur ne pourra pas s’y opposer. Et vous demandez au medecin un aménagement de votre poste de travail incluant cette musique tout simplement : l’employeur devra se soumettre aux recommandations du médecin du travail, alors qu’il n’a aucune obligation de tenir compte d’une attestation d’un médecin personnel.

  10. #10
    Membre Junior

    Infos >

    bonjour,
    j'apprends que l'écoute de la musique pendant le travail fait partie du traitement "officiel" des troubles bipolaires puisque votre médecin vous a fait un certificat médical en ce sens.
    pouvez-vous lui demander ses références pour que cela serve aux autres internautes lisant ce forum et atteints de troubles bipolaires.
    merci d'avance

  11. #11
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par perplexe0 Voir le message
    bonjour,
    j'apprends que l'écoute de la musique pendant le travail fait partie du traitement "officiel" des troubles bipolaires puisque votre médecin vous a fait un certificat médical en ce sens.
    pouvez-vous lui demander ses références pour que cela serve aux autres internautes lisant ce forum et atteints de troubles bipolaires.
    merci d'avance

    C'est effectivement une question que le médecin du travail risque de vous demander avant d'émettre son avis

  12. #12
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonjour.

    Il n'y a pas de traitement officiel de la bipolarité hormis la prescription d'un thymorégulateur et encore.il n'existe que des recommandations. La plupart des psychiatres soutiennent toutes initiatives contribuant au bien être de leur patient dans le but de leur permettre une vie presque comme tous le monde. Je ne dis pas "normale" car on est des gens comme les autres
    Bref on ne vas pas créer de polémique la ou il n'y a pas lieu, nous sommes dans une demande de conseil et un échange convivial

    Je vais bien entendu suivre le conseil récurent de prendre contact avec le médecin du travail et l'informer de ce changement dans ma routine. Peut être que, une fois passé le stress de l'annonce de la nouvelle, je gérerai mieux que ce que mes craintes.

    Puis si ca ne fonctionne pas et que je suis sans recours, je partirai, tout simplement, en espérant a minima négocier au préalable une absence de préavis.

    Je ne manquerai pas de vous tenir informé de la suite.
    Merci a chacun pour vos avis et conseil très précieux, je n'en néglige aucun et je les prends tous en compte.


    P.S. Lilinou ce sont mes supérieurs qui m'avaient demandé un simple certificat de mon médecin.
    Dernière modification par dadadu04 ; 26/10/2019 à 12h23.

  13. #13
    Pilier Sénior

    Infos >

    On peut discuter à l'infini du rôle de la musique pour un bipolaire, mais nous ne sommes pas psy.
    L'équité commande aussi de traiter différemment des situations differentes, notamment quand une préconisation médicale le justifie.

    Avec un tel avis médical, il est peu probable que votre employeur vous licencie, et encore moins pour faute grave privative d'indemnités.
    Il pourrait, en revanche, vous affecter sur un autre poste, où l'écoute de la musique ne vous exposerait pas à un risque, pour vos collègues et pour vous-même.
    "Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous l'équipage. Mac Luhan

  14. #14
    Membre Sénior

    Infos >

    Merci pour votre point de vue Dura.

    Je précise qu'il ne s'agit même pas de risque évoqué mais parce que les préparateurs (je n'en suis pas un) font des erreurs de comptage.

  15. #15
    Pilier Cadet

    Infos >

    Bonjour,

    c'est à dire que les préparateurs qui travaillaient au calme sont obligés de subir votre bruit?

  16. #16
    Pilier Sénior

    Infos >

    Comme dit la chanson, on peut parfois appeler la musique du bruit...

    Il va sans dire que si vous avez la possibilité de continuer à travailler en musique, vous devrez alors vous abstenir de déranger ou distraire vos collègues à proximité.
    "Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous l'équipage. Mac Luhan

  17. #17
    Membre Sénior

    Infos >

    effectivement, je n'ai pas précisé que ma musique est couverte par le bruit des engins de manutention des autres. J'écoute la musique depuis mon smartphone dans un environnement bruyant.
    J'aurai du le préciser en début de sujet.

    Merci a chacun, excellente soirée.

  18. #18
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonjour.

    Je vous apporte des nouvelles fraiches. J'ai donc choisi l’apaisement et consenti a la demande de mes supérieurs, un appoint médical étant en cours. Dans tous les cas toujours aussi performant et assidu.
    Sauf que, comme certain l'avais prédit ici, c'est arrivé. Ce matin, en engageant une conversation sur un point de travail ou persiste un désaccord d'organisation, mon responsable ne tolérant pas que ses choix puissent entrainer une discutions, c'est agacé, et a haussé le ton. Etant d'un tempérament fort et imposant, ca ne me dérange absolument pas, sauf que mes compétences et ma probité ont été mis en doute devant toute une partie de l'équipe sans aucun argument.

    Malgré ma demande auprès de notre responsable de site, je n'ai pu obtenir d'entretiens en vue d'explications.
    J'envisage donc d’écrire un mail au responsable juridique de l'entreprise dès ce soir, de rencontrer le médecin du travail et de rencontrer les spécialistes me suivant pour exposer les limitations de mes capacités au travail.

    Vais-je trop loin ? Pas assez loin ? Mauvaises personnes ?

    Merci par avance, David
    Dernière modification par dadadu04 ; 14/11/2019 à 16h40.

  19. #19
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Qu' appelez vous le "responsable juridique" de l'entreprise.
    Pourquoi pas simplement dans un premier temps demander à revoir le médecin du travail.
    Dans certains services de santé et sécurité au W, il y a parfois des psychologues du travail ( rien à voir avec les psychologues cliniciens).
    Si c'est le cas il ou elle pourrait être un bon intermédiaire entre vous et l'employeur.
    Mais pour le voir il faut en général l'aval du médecin du W.

    N'oubliez pas que le responsable juridique dépend de l'employeur et travaille dans l'interêt de l'employeur.
    Alors que médecin et Psy du W sont neutres et indépendant dans leur décision.

    Une question : le souci d'organisation que vous évoqué a-t-il une incidence sur votre souci médical ?
    Dernière modification par Patjer ; 14/11/2019 à 17h04.

  20. #20
    Membre Sénior

    Infos >

    Pardon, j'ai vérifié l'annuaire d'entreprise. Il s'agit précisément du coordinateur social du groupe, délégué syndical central.

    Edit: aucune incidence médicale dont j'ai opté pour le choix bête et discipliné quitte a perdre du rendement.
    Dernière modification par dadadu04 ; 14/11/2019 à 17h20.

  21. #21
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par dadadu04 Voir le message
    Edit: aucune incidence médicale dont j'ai opté pour le choix bête et discipliné quitte a perdre du rendement.
    Dans ce cas là pourquoi suite à cet incident voulez vous : " exposer les limitations de mes capacités au travail."

  22. #22
    Membre Sénior

    Infos >

    Par ce que je me suis entendu dire que je refusai de faire certaines taches dont je n'ai pu obtenir aucun exemple alors que j'effectue régulièrement des taches, pour rendre service, que mon état de santé (RQTH avec trois pathologies distinctes, j'ai pas de bol..) ne me permet pas d'accomplir (préparation de commande, port de charges lourdes).

    Vu ce que j'ai essuyé ce matin je n'entends plus deroger aux limitations médicales...

  23. #23
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par dadadu04 Voir le message
    Par ce que je me suis entendu dire que je refusai de faire certaines taches dont je n'ai pu obtenir aucun exemple alors que j'effectue régulièrement des taches, pour rendre service, que mon état de santé (RQTH avec trois pathologies distinctes, j'ai pas de bol..) ne me permet pas d'accomplir (préparation de commande, port de charges lourdes).

    Vu ce que j'ai essuyé ce matin je n'entends plus deroger aux limitations médicales...
    Vous ne pouvez pas écrire que vous effectuez des taches que votre état de santé ne vous permet pas d'accomplir, puisque vous les effectuez .....Bon, OK je joue avec les mots. Je dirai plutôt que ces taches sont contre-indiqués par votre état de santé.

    L'idéal serait d'obtenir de votre employeur, peut être par l'intermédiaire du coordonnateur social, une fiche de poste détaillée de votre activité , habituelle ou ponctuelle, et demander un médecin du W d'indiquer pour chacune d'elle si elle est possible, possible ponctuellement ou avec adaptation, formellement impossible, etc.
    Pour rappel certains arrêts de la cour de cassation considère que la non application de façon habituelle des restrictions du médecin du travail est considérée comme du harcelement moral car :
    "Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel."

  24. #24
    Membre Sénior

    Infos >

    Merci de votre réponse très précise.

    Pour vous aporter un peu de clarté, je suis atteint en second lieu d'une maladie rhumato qui me détruit les articulations. Ma visite médicale mentionne apte cariste, port de charge maxi 20 kg, et j'ai été limpide sur ce point avant mon embauche.
    Par conscience professionnelle je refais parfois des palettes dont le poids excede les 20 kg . Mon traitement limite la douleur.
    Parfois j'aide de moi même, parfois on me demande d'aider les préparateurs.
    Aucun médecin du travail ne validera jamais une visite médicale sur un poste de préparateur vu mon état, encore moins dans une entreprise de peinture reservée aux professionnels.

    Merci encore de votre précision et de vos conseils avertis.

  25. #25
    Pilier Junior

    Infos >

    Dans ce cas il faut que le médecin du travail soit plus précis sur cette restriction d'interdiction de port de charges :

    - Absolue
    - OU avec possibilité d'y déroger de façon occasionnelle/exceptionnelle en indiquant le nombre maximum de fois par jour et le poids maximum : exemple 2 fois/j sans dépasser 25kgs.

    Cela dit la deuxième possibilité est parfois source d'embrouille, car avec certains managers, si on leur donne un doigt, il demande le bras...

    Par contre il faut que vous ayez en tête que le traitement limite les douleurs et peut vous permettre certains efforts supérieurs, mais le fait de limiter la douleur fait qu'on va au delà de qu'on devrait faire ( car moins de signal douloureux) , mais cela n’empêche pas que le geste contribue à accélérer la destruction des articulations. Je ne sais pas si je suis clair..

    C'est pourquoi il vous faudra être exigeant sur le respect des restrictions du médecin du travail.

Page 1 sur 2 12 FinFin

Discussions similaires

  1. [Mon Employeur] modifications des conditions de travail
    Par jeanG dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 31/07/2014, 15h18
  2. [Mon Employeur] Modifications conditions de travail par rapport au contrat signé
    Par Imoman dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/02/2013, 08h29
  3. [Mon Employeur] Travailleur handicapé, changement conditions de travail
    Par Kiki87 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/01/2009, 11h45
  4. [Mon Employeur] Accident du travail et travailleur handicapé
    Par Faial dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/12/2007, 07h23
  5. [Mon Employeur] Préavis et modifications conditions de travail (urgent)
    Par Raphael 3922 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/11/2004, 10h56