Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion : intimidation

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour à tous,
    je me tourne vers vous car nous sommes un peu perdus avec mon conjoint.
    Ce dernier a eu une mise à pied récemment. Son responsable l'avait pris en grippe et lui a fait tout un tas de reproches. Nous avons consulté un avocat qui nous a conseillé soit de contester cette mise à pied, soit de porter l'affaire devant les Prud'Hommes. Nous ne souhaitions pas nous orienter vers un conflit de longue durée, alors nous avons choisi dans un premier temps de contester. Pour ce faire, nous avons envoyé un recommandé au grand patron et non au responsable de mon mari. Nous avons reçue une réponse nous enjoignant gentiment d'aller nous faire..... Après vérification, il s'avère que le grand patron n'a jamais ni rédigé ni signé ce courrier. C'est en fait le responsable de mon conjoint qui a fait un faux. Cette personne a été priée ensuite de donner sa démission suite à de nombreuses malversations. Il ne fera plus partie de la société en octobre prochain.
    Toutefois, le préjudicie pour mon mari est bien réel, et la société fait l'autruche aujourd'hui, arguant que les comportements de ce responsables n'auront plus cours et que le "passé est le passé".
    Est-ce que nous avons un recours possible contre ce responsable uniquement ou devons-nous forcément impliquer la société? Le courrier faussement signé de la main du patron constitue une intimidation qui avait pour but de nous faire taire.
    Nous aimerions obtenir une rupture conventionnelle sans pour autant devoir saisir le tribunal.
    Désolée pour la pavé, mais c'est un peu Dallas cette histoire

  2. #2
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonsoir,

    Je ne suis pas sûre de comprendre ce que vous souhaitez...?
    Le manager de votre conjoint a été identifié comme fautif, et va partir. Du coup, on peut effectivement penser que votre conjoint est tiré d'affaire et qu'il n'aura plus de problèmes désormais.

    S'il a eu une mise à pied, il a dû perdre quelques jours de salaire. C'est le cas ? Avez-vous demandé à l'entreprise le paiement de ces jours ?

    Concernant la rupture conventionnelle, c'est un autre sujet. Votre conjoint veut quitter l'entreprise même si le manager part ?
    Vous pouvez commencer par faire une demande de rupture conventionnelle à l'entreprise. L'avez-vous déjà fait ? La première étape est de faire la demande, avant de parler de tribunal.

  3. #3
    Membre

    Infos >

    Bonsoir,
    nous avons demandé la rupture mais elle a été refusée. l'employeur considère que le préjudice subit par mon mari doit être enterré. De plus, ce responsable a souvent consenti des ruptures conventionnelles et 6 mois après, les personnes étaient ré-embauchées. Donc, la société ne veut plus de cela.
    Il n'aura effectivement plus de problèmes, mais il a beaucoup souffert, et oui, il y a eu une perte de salaire due à la mise à pied. Mais plus que cela, il y a eu des accusations mensongères pour lesquelles nous avons des preuves suffisantes, une dégradation de ces conditions de travail, une rétrogradation (sans perte de salaire toutefois). Cette rétrogradation est intervenue dans le sens où les missions qui lui ont été confiées pendant plus d'un an, qui étaient des missions importantes, impliquant des clients VIP, se sont transformées du jour au lendemain en missions bien moins importantes. D'où une perte de confiance et un sentiment d'infériorité important.
    La société semble faire face à des difficultés financières suite aux agissements frauduleux de ce responsable. Mais nous aurions voulu pouvoir impliquer uniquement ce responsable, sans incriminer la société qui n’avait pas connaissance de ses agissements. Lorsque nous avons répondu et contesté la mise à pieds, nous avons adressé le courrier au PDG, en précisant bien sur l'enveloppe "personnel et confidentiel", mais le courrier a été intercepté par ce responsable. À défaut, nous souhaitons cette rupture car, bien entendu, mon mari ne souhaite plus travailler dans cette société. Mais également parce que nous savons que notre dossier est bon (nous avons consulté un avocat spécialisé). Nous souhaiterions toutefois pouvoir éviter une procédure longue et coûteuse et en finir au plus vite, la situation dure déjà depuis trop longtemps).

Discussions similaires

  1. [Succession, Donation] intimidation et agression
    Par Tatchuel dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/09/2006, 19h20
  2. [Rapport avec les pros du droit] Menace et Intimidation d'un Avocat
    Par Néo Phyte dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 13
    Dernier message: 28/02/2006, 18h17
  3. [Crédit et Endettement] Intimidation par organisme de credit
    Par Lepoulpedesmers dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 18
    Dernier message: 13/01/2006, 10h27
  4. [Voisinage] réseau d'eau et intimidation
    Par Colette dans le forum Immobilier
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/12/2005, 22h47
  5. [Mon Employeur] Intimidation avant conciliation ?
    Par Laurax dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/12/2004, 07h38