Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Discussion : Insulte ou pas insulte à employeur ?

  1. #1
    Membre Cadet

    Infos >

    Bonjour,
    je sais qu'insulter son employeur est une cause réelle et sérieuse de licenciement.

    Mais qu'en est-il si le salarié n'insulte pas l'employeur, mais lui dit quelquechose comme "vous me faites ch*****er" ou "ferme-là" (ou alors "ta gue***le), ou encore "je t'emm**rde".

    Pour moi ce ne sont pas des insultes, donc est-ce une cause aussi de licenciement ou pas ? Merci de vos réponses.

  2. #2
    Pilier Cadet

    Infos >

    Difficile de donner une réponse qui fonctionne dans tous les cas. C'est plutôt une question de circonstance.

    Par exemple il est admis que sur un chantier le langage peut être plus rude que sur un plateau commercial. Donc un "ta gueule" sur un chantier n'aura pas le même impact qu'un "ta gueule" sur un plateau commercial en face de clients.

    Dans le premier cas on va probablement se contenter de dire au salarié de calmer son langage, dans le second cas le salarié pourrait être viré pour faute grave.
    La critique est facile, l'art est difficile.

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonsoir,


    çà n'engage que moi.


    Il faut aussi se dire qu'un employé qui viendrait à dire à une supérieur

    "vous me faites ch*****er" ou "ferme-là" (ou alors "ta gue***le), ou encore "je t'emm**rde"
    Il faut se rendre compte que la continuité du travail ensemble n'est plus possible.


    Le licenciement peut être alors que la meilleur solution pour les 2 parties

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par baptistemondino Voir le message
    Bonjour,
    je sais qu'insulter son employeur est une cause réelle et sérieuse de licenciement.

    Mais qu'en est-il si le salarié n'insulte pas l'employeur, mais lui dit quelquechose comme "vous me faites ch*****er" ou "ferme-là" (ou alors "ta gue***le), ou encore "je t'emm**rde".

    Pour moi ce ne sont pas des insultes, donc est-ce une cause aussi de licenciement ou pas ? Merci de vos réponses.
    Bonjour

    pourquoi vous lui avez dit cela quand ?
    plaider c'est expliquer, juger c'est comprendre

  5. #5
    Membre Cadet

    Infos >

    Citation Envoyé par Christian77 Voir le message
    Bonsoir,


    çà n'engage que moi.


    Il faut aussi se dire qu'un employé qui viendrait à dire à une supérieur


    Il faut se rendre compte que la continuité du travail ensemble n'est plus possible.


    Le licenciement peut être alors que la meilleur solution pour les 2 parties
    Donc, si je comprends bien, contrairement a l'insulte qui est un motif réel et sérieux de licenciement, les termes que j'ai mentionnés peuvent être considérés comme 'un motif non réel et sérieux par les juges si l'employé conteste son licenciement aux prud'hommes ?

  6. #6
    Pilier Cadet

    Infos >

    bonsoir comme dit dans l'article ci dessous : ça dépend...
    [lien hors charte]
    personnellement dire "*****" à quelqu'un et" je t'em***** " je ne vois pas la différence sauf deux mots de plus dans la seconde expression...
    Dernière modification par Modérateur 01 ; 20/01/2019 à 22h09. Motif: anonymisation

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par baptistemondino Voir le message
    Donc, si je comprends bien, contrairement a l'insulte qui est un motif réel et sérieux de licenciement, les termes que j'ai mentionnés peuvent être considérés comme 'un motif non réel et sérieux par les juges si l'employé conteste son licenciement aux prud'hommes ?
    qu'est ce que vous recherchez ? cela peut aussi aller au pénal

    ---------- Message ajouté à 17h53 ---------- Précédent message à 17h51 ----------

    vous n'est plus médecin? https://forum-juridique.net-iris.fr/...-traitant.html

    ---------- Message ajouté à 17h54 ---------- Précédent message à 17h53 ----------

    ou à l'ASS? https://forum-juridique.net-iris.fr/...ovisuelle.html

    ---------- Message ajouté à 17h54 ---------- Précédent message à 17h54 ----------

    mais propriétaire https://forum-juridique.net-iris.fr/...es-cas-de.html

    ---------- Message ajouté à 17h56 ---------- Précédent message à 17h54 ----------

    on s'y perd un peu convenez en !!https://forum-juridique.net-iris.fr/...n-assedic.html
    plaider c'est expliquer, juger c'est comprendre

  8. #8
    Pilier Junior

    Infos >

    D'après le dictionnaire Larousse, est une insulte toute "parole ou acte qui offense, qui blesse la dignité : Proférer des insultes. Sa conduite est une insulte".

    On peut dire que certains mots sont objectivement des insultes, et les expressions que vous citez en font à mon sens partie.
    Ensuite, comme pour toute appréciation d'un fait dans un litige, on peut prendre en compte le contexte : lien hiérarchique, caractère isolé ou répété, ton employé, tolérances passées...sans oublier la présence ou non de témoins.

    Ne soyez pas étonné si votre employeur envisage une procédure de licenciement à votre encontre ; à charge pour vous ensuite de convaincre les juges que ces propos n'avaient pas été dits avec de mauvaises intentions.
    "Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous l'équipage. Mac Luhan

  9. #9
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonsoir !

    Il ne faut pas voir "insulte" comme un mot mais comme une finalité.. Je ne suis pas très claire mais en gros :

    "elle se vendrait pour un BN" est une insulte à l'honneur d'une personne tout comme "p**e".

  10. #10
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Dura Voir le message
    [...]
    Ne soyez pas étonné si votre employeur envisage une procédure de licenciement à votre encontre ; à charge pour vous ensuite de convaincre les juges que ces propos n'avaient pas été dits avec de mauvaises intentions.

    Et si le "vous me faites ... " est en réponse à des directives de travail, c'est surtout de l'insubordination.



    Je ne vois pas d'insulte, mais une manière inappropriée de se comporter au travail.

    Il y a d'autres manières de manifester son désaccord ou son mécontentement au travail. Envoyer balader son chef de manière grossière n'en est pas une !

  11. #11
    Pilier Junior

    Infos >

    Une fois que l'on a dit que l'insulte (à supposer qu'elle soit qualifiée) est l'une des formes par laquelle l'insubordination peut se manifester - ce qui est tout à fait pertinent- on n'est guère avancé...
    "Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous l'équipage. Mac Luhan

  12. #12
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par baptistemondino Voir le message
    "vous me faites ch*****er" o"ta gue***le), ou encore "je t'emm**rde".
    "Je propose un A"

Discussions similaires

  1. [Mon Employeur] Harcélement et insulte de la part de mon employeur
    Par about dans le forum Travail
    Réponses: 17
    Dernier message: 22/12/2015, 20h38
  2. Réponses: 9
    Dernier message: 07/11/2008, 11h41
  3. [Mon Employeur] Abandon de poste après insulte de mon employeur
    Par Calif dans le forum Travail
    Réponses: 29
    Dernier message: 05/12/2007, 06h11
  4. [Mon Employeur] interimaire,insulté,viré et pas content !
    Par Tapping dans le forum Travail
    Réponses: 38
    Dernier message: 09/11/2007, 16h55
  5. [Mon Salarié] Insulte à client + conduite dangereuse
    Par Robert dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/02/2005, 21h13