Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion : Congés payés avant démission

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    Je souhaiterai connaitre mes droits vis à vis de mon employeur.

    Je suis actuellement en CDI depuis 15 octobre 2017 (env. 7 mois), j'ai signalé il y 2 mois à ma responsable mon départ prévu mi août 2018. Mon préavis est d'un mois, par politesse j'ai prévenu plusieurs mois avant, mais ma démission ne sera posé qu'au alentour du 10 juillet 2018.

    Ma question est la suivante:

    L'employeur me demande de poser l’intégralité de mes congés (qui seront en acquis au 1 er juin) soit une 15e de jours avant de partir.

    Peut il m'imposer de solder mes congés avant ma démission et donc ma période de préavis ?

    Bonne journée.

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Votre employeur a la responsabilité de l'organisation des congés, donc il peut tout à fait imposer à une date la prise des congés payés, d'autant plus qu'il s'agit de la période estivale (donc dans la période de prise de congés payés). Sous réserve des règles en vigueur dans l'entreprise (information, délai de prévenance, etc.).

    Par contre, les congés payés, a fortiori s'ils ont été validés avant votre démission, et s'ils s'intègrent dans la période de préavis, suspendront ce dernier et reporteront d'autant son terme. A chacun de faire son calcul d'intérêt dans l'histoire...

    Cdlt.
    Dernière modification par Delaforest ; 23/05/2018 à 14h48.

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Il est un peu surprenant de lire que vous avez déjà "signalé votre départ" (sous quelle forme ?) à votre employeur, mais que vous n'envisagez de ne donner votre démission que le 10 juillet. Dans quel but ?
    En effet, si votre employeur vous demande de prendre 15 jours avant de partir et qu'il ne vous dispense pas d'exécuter votre préavis, la rupture de votre contrat ne pourra pas intervenir à la mi-août.

    Par exemple, si vos congés sont du 1er au 15 août, votre préavis débutant au 10 juillet courra jusqu'au 31 juillet (20 jours), sera suspendu jusqu'au 15 août puis continuera jusqu'au 25 août...
    "Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous l'équipage. Mac Luhan

  4. #4
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci pour vos réponses.

    Pour rentrer un peu plus dans les details, j'ai réussi un concours en janvier avec une rentrée en septembre 2018.

    Ce que je souhaite, c'est finir mi août pour avoir le temps déménager et reprendre en septembre. Le solde de mes congés servirait à financer l'absence de travail entre le 15 août et le 1er septembre.

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    Mes compliments.
    Mais vous voulez le beurre et l'argent du beurre...
    Si vous travaillez jusqu'au 25 août, votre perte de revenus sera moindre.
    Et, dans mon exemple, vous auriez tout de même 5 jours pour déménager (beaucoup en rêveraient !)

    Enfin, renseignez-vous auprès de votre futur employeur public : il existe des prestations d'aide à l'installation des fonctionnaires.
    "Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous l'équipage. Mac Luhan

Discussions similaires

  1. [Mon Employeur] Congès payès non payès après retour de congès sabbatique
    Par natalia72 dans le forum Travail
    Réponses: 37
    Dernier message: 06/01/2019, 15h12
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 19/04/2018, 10h10
  3. [Mon Salarié] Démission VRP salarié (Avance sur Com) - Congés payés non payés ?
    Par myralinn dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/01/2012, 04h21
  4. [Mon Employeur] Congés payés pendant préavis posés avant notification démission
    Par Alexandre1 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/10/2009, 10h47
  5. [Mon Employeur] indemnités de congés payés et démission pendant le congés maternité
    Par Colorscape dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/08/2009, 16h12