Vos question à l'Avocat
+ Répondre à la discussion
Résultats 1 à 4 sur 4
Arborescence des messages utiles4Message(s) Utile(s)
  • 1 Posté par Dura
  • 2 Posté par Yuri
  • 1 Posté par Yuri

égalité femmes-hommes : une loi pour aller au-delà de la loi ?

Question postée dans le thème Mon Salarié sur le forum Travail.

  1. #1
    Pilier Junior Avatar de Dura
    Ancienneté
    novembre 2006
    Messages
    3 155
    Bonjour,

    Je souhaiterais vous faire part, de manière assez synthétique, de ma réflexion quant à la surenchère législative en matière d'égalité hommes-femmes (pardon : femmes-hommes).

    Depuis 1946, cette égalité des sexes est un principe constitutionnel (« la loi garantit à la femme dans tous les domaines des droits égaux à ceux des hommes »).

    Après la loi Roudy de 83 qui intégrait cette règle dans le code du travail, le respect de l'égalité entre salariés (quel que soit leur sexe) ne semblait pourtant pas une évidence, puisqu'il a fallu le fameux arrêt Ponsolle/Delzongle du 29 octobre 1996 pour voir consacrée la règle « à travail égal, salaire égal ».

    Mais cela ne suffisait apparemment pas : la loi du 9 novembre 2010 (ancien article L.2242-5 du code du travail) disposait que "l'employeur était tenu d'engager chaque année une négociation sur les objectifs d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans l'entreprise, ainsi que sur les mesures permettant de les atteindre".

    Aujourd'hui, assez curieusement, le législateur -de plus en plus bavard- a eu l'idée (articles L. 2261-22 et R. 2261-1) de prévoir que "pour pouvoir être étendues, les conventions collectives doivent comporter des clauses portant sur « l'égalité de traitement entre salariés et la prévention des discriminations », en particulier, des clauses relatives aux modalités d'application du principe « à travail égal, salaire égal » et les procédures de règlement des difficultés pouvant naître à ce sujet".

    N'est-on pas en train d'enfoncer une porte ouverte ?

    Mais en octobre 2012, un nouveau pas a encore été franchi, avec la menace d'une pénalité financière si l'employeur (de plus de 50 salariés) n'élabore pas un accord ou un plan d'action, plein de bonnes intentions :

    "A défaut d'accord collectif, l'employeur doit établir unilatéralement, chaque année, un plan d'action, fondé sur des critères clairs, précis et opérationnels, qui fixe des objectifs de progression en matière d'égalité professionnelle et les mesures permettant de les atteindre. Il détermine les objectifs de progression pour l'année à venir, définit les actions qualitatives et quantitatives permettant de les atteindre et évalue leur coût.
    Ce plan doit être élaboré à partir d’un bilan social permettant d'élaborer une analyse et un diagnostic partagé de la situation comparée des femmes et des hommes pour chaque catégorie professionnelle.

    Et là, je deviens perplexe : l'employeur doit-il démontrer qu'il se donne les moyens les mieux appropriés pour simplement respecter la loi, où doit-il aller encore au-delà du strict respect de l'égalité hommes-femmes ?

    Il semble que l'inspection du travail, à travers des écrits parfois comminatoires, opte plutôt pour cette seconde hypothèse...

    Halias a trouvé ce message utile.
    "Il n'y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous l'équipage. Mac Luhan

  2. #2
    Pilier Sénior Avatar de Yuri
    Ancienneté
    novembre 2007
    Messages
    6 501
    Et dire que cela fait des décennies que les députés s'insurgent sur l'épaisseur du code du travail et ses redondances, voire ses contradictions ou autres absurdités...
    Dura et Halias ont trouvé ce message utile.
    Dieu, prix Nobel de la guerre. (Cabu, Charlie Hebdo 2002)

  3. #3
    Pilier Sénior Avatar de Halias
    Ancienneté
    décembre 2007
    Messages
    27 467
    le mieux serait il l'ennemi du bien ?
    plaider c'est expliquer, juger c'est comprendre

  4. #4
    Pilier Sénior Avatar de Yuri
    Ancienneté
    novembre 2007
    Messages
    6 501
    Citation Envoyé par Halias Voir le message
    le mieux serait il l'ennemi du bien ?
    Je croyais que ce gouvernement (ou le précédent, ou l'antépénultieme?) avait décidé de ne pas créer de nouvelles règles sans en supprimer au moins une ancienne. L'exemple cité par Duras est symptomatique de notre système politique qui édicte de nouvelles loi, règles, normes...sans chercher à savoir si elles existent et sont appliqués et surtout applicables.
    Beetlejuice a trouvé ce message utile.
    Dieu, prix Nobel de la guerre. (Cabu, Charlie Hebdo 2002)

+ Répondre à la discussion
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Uniformes Hommes/Femmes
    Par StarSeven dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/08/2015, 21h21
  2. Projet de loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.
    Par Ciron dans le forum Débats et interprétations
    Réponses: 10
    Dernier message: 12/04/2014, 16h59
  3. Accord sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes
    Par Monday dans le forum Entraide aux étudiants en droit
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2011, 10h48
  4. inégalités entre les hommes et les femmes au travail
    Par Arkan90 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/02/2010, 07h00

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum