Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Discussion : Arrêt longue maladie. Invalidité ou reconnaissance maladie professionnelle

  1. #1
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour,
    Cela va faire 2 ans moins 1 mois que je suis en arrêt maladie pour depression severe et autres pathologies connexes.
    On me conseille de faire une demande de reconnaissance en Maladie Professionnelle MP pour responsabiliser mon ex employeur en plus des Prud'hommes . Toutefois le chemin n est pas facile.
    Et ce que je crains que cela n entrave le passage éventuellement en invalidité qui pourrait être une option lors du prochain rdv avec medecin conseil ( d apres ma Psy).
    je sais qu on ne peut cumuler une rente ipp et une invalidité. ...mais si une démarche en reconnaissance MP, longue, est enclenchée cela pourrait reculer un basculement en in validité ? Et quid si refus de MP ou si taux ipp est faible, pourrai je refuser ce taux et demander invalidité ?
    D autant que ma prévoyance est inintéressante ( zéro aide)si taux rente ipp est bas ?
    C est d autant plus stressant pour moi que je me suis faite licenciée 3 mois après mon arrêt maladie et qu en plus mon mari a demande le divorce et j ai 3 enfants à charge ?


    Merci De votre aide
    Répondre au sujet

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    D'un strict point de vue financier, il vaut mieux être en invalidité qu'en maladie pro....d'autant que celle-ci a débuté semble-t’il il y a deux ans et que vous n'êtes plus dans l'entreprise (quelles preuves avez-vous de l'origine pro ????)

    Pour quel motif avez-vous été licenciée trois mois après le début de votre arrêt ?
    Cordialement,
    Jean-Louis

    "Il n'y a ni richesse ni force que d'hommes" Jean Bodin

  3. #3
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour Jean Louis

    Tout d abord, je te remercie de m avoir répondu . c est Milou qui m avait dit de poster ma question sur ce forum en m indiquant ton nom.

    En fait j ai été licenciée 3 mois après mon arrêt maladie pour dépression majeure suite à Burn out ( surmenage avec gros harcèlement de mon responsable en autre ).
    Immediatement après mon licenciement, ils ont annoncé une fusion absorption de la filiale ou je travaillais ....et ils ont opéré avant la fusion effective à quelques réductions d effectifs exigés par la maison mère ( Ceux qui avaient De l ancienneté ont eu droit à rupture conventionnelle et ceux qui avaient moins de 3 ans dont on ne voulait plus car doublons etc ont eu licenciement pour motifs fallacieux ..type incompétence professionnel). En plus, il y a eu absorption mais avec réduction des salaires exigée entre 10 et 20% .
    Moi j ai eu droit à licenciement car mon absence pour maladie aurait perturbé le bon fonctionnement de l équipe soi disant ( ils ne m ont remplacé que 10 mois après m avoir signifié mon licenciement et en faisant la promotion d un collaborateur dans l équipe de 9 personnes .....De plus avant mon recrutement l équipe était resté 1 an sans responsable ....).
    J ai , avant mon Burn out , dénoncé par écrit pour la 2em fois le harcèlement que je subissais de la part d une personne tres intime avec mon responsable (qui était le président de la filiale) . Je me suis longtemps tue mais c était devenue infernale pour moi .
    J ai alerte le comité d entreprise par 2 fois qui n a rien voulu faire car peur de contrarier le président de la filiale ( mon responsable direct) et je suis alleee voir l inspection du travail qui n a rien fait non plus.
    Mes arrêts maladie depuis le début ont été fait par Medecins et psy pour dépression majeure suite à harcèlement au travail.

    J espère que je réponds à ta question Jean Louis ?

    Merci

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Burnti Voir le message
    Mes arrêts maladie depuis le début ont été fait par Medecins et psy pour dépression majeure suite à harcèlement au travail.
    Bonjour,

    J'espère pour vos médecins qu'ils n'ont pas écrit cela.....

    Ceci dit, demander une reconnaissance de maladie pro après deux ans, sans preuve formelle, avec des délégués du personnel peu enclins à témoigner, me paraît être une demande ayant peu de chances d'aboutir.

    Et quand bien même, si elle aboutissait, cette reconnaissance de statut de "victime", qui peut aider à la reconstruction de son estime de soi, aurait un impact financier négatif.
    En effet, au mieux, la rente serait de 25%. En invalidité II, la pension est environ de 50%. Et cette pension est souvent complétée par la prévoyance (il faut retrouver la prévoyance qui vous couvrait à l'époque...). de plus,si vous avez une crédit immobilier, l’assurance peut prendre le relais...

    A vous de voir....
    Cordialement,
    Jean-Louis

    "Il n'y a ni richesse ni force que d'hommes" Jean Bodin

  5. #5
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour

    Merci pour vos conseils avisés que je vais suivre probablement.

    Est ce que le comportement des délégués du personnel qui n ont rien fait lorsque je les ai alertes sur le harcèlement que je subissais est normal eu égard à leur mission ? Je sais qu ils ont eu peur d affronter mon responsable et ont peur pour leur poste ( ils semblaient avoir écho de la fusion avenir) mais ils m ont fait défaut et aurai pu m aider .
    j ai plongé dans une telle dépression que j ai mis plus de 14mois pour retrouver un peu de force morale pour contester le licenciement abusif .
    Comment pourrai je dans le cadre de la procédure prudhommale les mettre en cause ( si cela est possible ) ? Ou est ce peine perdue ?
    Et que puis je faire auprès de l inspection du travail que j ai vu durant mon arrêt ( et avant le licenciement) et qui n a pas réagi non plus ? Dois je les relancer ou c est trop tard vu que j ai été licenciée ?

    Merci

    B.

  6. #6
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour

    Merci à Jean-Louis pour son intervention

    Il vaudrait mieux consulter un avocat spécialiste (droit du travail) pour avoir un avis juridique sur les chances de succès d'une procédure prud'homale à l'effet de contester le bien fondé de votre licenciement pour le motif invoqué .

    Vous disposez d'un délai de 2 ans maxi à compter du licenciement pour saisir les prud'hommes.

    N'attendez rien de l'inspection du travail.

  7. #7
    Modérateur Communautaire

    Infos >

    Bonjour,

    Je n'ai pas de réponse à vous apporter mais je peux vous indiquer les services mis à votre disposition sur notre site.
    Vous pouvez être conseillé par un avocat de votre choix et référencé sur notre site Net-Iris (service payant)

    Net-Iris : Consultation ou réponse immédiate - au 01 75 75 71 45 - 7J/7

    ou rencontrer un avocat en cabinet... pour lancer une procédure ou suivre un dossier :

    Rencontrez un avocat près de chez vous - recevez des devis d'avocats sous 48h - Confidentiel

    Je reste à votre écoute,
    Membre de l'équipe d'Animation du Forum de Net-iris

Discussions similaires

  1. [Organismes Sociaux] invalidité ou reconnaissance maladie professionnelle, quel est le plus avantageux
    Par DAL94 dans le forum Travail
    Réponses: 8
    Dernier message: 22/02/2017, 22h57
  2. [Organismes Sociaux] Accident du travail / longue maladie ou maladie professionnelle / invalidité ?
    Par Loka dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/05/2011, 18h52
  3. [Mon Employeur] Maladie longue durée et reconnaissance en maladie professionnelle
    Par alpha26270 dans le forum Travail
    Réponses: 10
    Dernier message: 14/02/2011, 18h33
  4. [Mon Employeur] Arrêt longue maladie et formation réorientation professionnelle
    Par Opila dans le forum Travail
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/10/2010, 17h11
  5. [Mon Employeur] Conge de longue maladie et de longue duree
    Par Abyssin dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/04/2010, 21h22