Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Discussion : limites floues entre mes tâches et celles de mon N+1 et heures supplémentaires

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour

    Je suis comptable non cadre dans un groupe à la holding. Sur mon contrat il est mentionné que la liste des tâches est non exhaustive. La holding ne contient que des directeurs et quelques salariés pour la partie administrative comptable et financière. Contrairement a la filiale où les postes sont bien definis, un referentiel détaillé des postes est clairement affiché, une pointeuse est mise en place... bref tout semble être appliqué a la lettre. Chez la mère, c'est un peu non réglementé, pas de pointeuse, pas de referentiel ni detail des postes. Juste lors des entretiens annuels on nous donne les objectifs plus ou moins réalisables... non seulement j'explose mes heures pour accomplir ma mission mais en plus si je compare mon poste au même poste dans la filiale je constate que ma responsable me donne plus de tâches qui logiquement dans la filiale lui incomberaient. Est ce normal que dans le même groupe il puisse y avoir 2 manières différentes de definir les tâches pour un poste dont l'intitulé est le même ?
    Puis ayant des imperatifs de remontée de comptes a des dates precises, je ne parviens pas a boucler mon travail sans faire d'heures supplémentaires (chaque mois l'equivalent de 20h non payées ni récupérées). A mon travail quotidien se rajoute des urgences nombreuses et variees et des tâches plus complexes et legales (bilan, liasses fiscales, déclarations etc). J'ai signalé ce problème la réponse de la direction est que comme il s' agit d'une petite structure il considère que la pointeuse n'est pas necessaire et que si je suis amenée a en faire c'est que je m'organise mal... (je ne m'accorde aucune pause, mange en 15 min au lieu de 45). Et que si je n'etais pas satisfaite je devais partir. Je leur ai dit que ma charge de travail ne tenait pas compte de mes droits de salariés (rtt, cp). Ils ne me repondent rien. Pour eux c'est normal. Bref je ne sais quoi faire, a chaque absence (maladie, congés, rtt, jours fériés) je dois rattraper l'equivalent de mon temps d'absence voire plus pour me mettre a jour. Est ce normal ? Comment faire pour contester cela sans me mettre en tort, ou leur donner un moyen de me licencier.

    De plus en mon absence personne ne peut me remplacer, je suis obligée de tout faire seule, je ne peux prendre des congés quand je veux car il faut tenir compte des échéances (du 26/m au 08/m+1 reporting, lors de declarations de tva ou autres taxes, pendant les congés des signataires et de ma N+1). Bref je dois arranger tout le monde sans pouvoir profiter de mes cp aux dates que je veux.

    J-ai déjà eu 2 avertissements pour avoir refuser de scanner une facture et refuser d'aider ma collègue en surcharge de travail alors que moi même je l'etais, je ne souhaite pas leur donner plus d'arguments pour me faire partir. Merci deja pour votre attention et pour votre aide.

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Faites des LRAR en indiquant qu'il vous est impossible de tenir les delais au vu des taches qui vous sont confiées sans faire d'heures supplementaires
    Donnez des exemples precis
    Rappelez egalement que vous n'etes pas remplacée lors de vos absences (rtt, cp etc) et que cela vous occasionne donc un surcroit de travail

    Tenez une "fiche de suivi" pour prouver la surcharge de travail
    Et non, vous n'avez pas a "recuperer" tous le retard accumulé lors de vos absences au motif que l'employeur ne vous remplace pas !

    Et a chaque fois que vous faites part de vos doleances a votre hierarchie, confirmez par LRAR la teneur de vos entretiens...

  3. #3
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci beaucoup pour votre aide. Ce qui est sûr c'est qu'ils ne vont pas apprécier de recevoir des recommandés. Du coup j'ai bien peur d'être dans leur colimateur. Deja 2 avertissements dans mon dossier, ceci affecte ma santé et je n'ai pas envie de leur donner du gras.
    En ce qui concerne mes tâches on me bassine avec des procedures que je n'ai jamais vues, je ne sais pas si elles existent vraiment du coup ma responsable me donne du travail qui exige du temps qui pour moi si l'on suit le referentiel des compétences de notre filiale est de son ressort. Peut elle me donner des taches qui logiquement lui incomberaient ? Jusqu'à maintenant je fais tout ce qu'elle me demande mais j'avoue que je me demande si elle n'abuse pas de son statut pour faire faire ses propres tâches. Si je refuse suis je en tort ?
    Si je décide de faire que mes heures pour lesquelles je suis payées, pensez vous que je serais en faute car je ne pourrais respecter le planning fixé par la direction générale ? Ils sont vraiment a cheval sur ce planning et estime qu'il faut que je fasse le necessaire en amont pour ne pas être en retard. Même le syndicat de notre entreprise n'a pu me defendre sur ce problème car mon poste n'est pas clairement défini et que la direction maintient que la structure est petite donc pas besoin de pointeuse...
    Merci bcp pour votre aide, vous êtes vraiment de bon conseil.

  4. #4
    Pilier Cadet

    Infos >

    Bonsoir,

    Avez vous regardé votre convention collective et fait le rapprochement avec votre fonction (grade, coef... Noté sur votre fiche de paie) ?

    Commencez peut être par la.

    A votre prochain entretien annuel, il serait bon que demandiez/exigiez une fiche de poste détaillée.

  5. #5
    Membre Benjamin

    Infos >

    Oh merci je n'y avais pas pensé ! Je vais commencer mes recherches. J'ai deja demandé une fiche détaillée de mon poste, ils m'ont dit oralement mais cela reste très vague. Donc je vous tiens informée.

    Merci encore pour votre aide.

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour

    J'ai repris mon poste le 10/03 après un arrêt de 33 jours soit 23 jours ouvrés. Cela fait 8 jours ouvrés (rtt le 17/03) que je suis rentrée et je n'ai eu aucune information concernant la visite médicale de reprise. De plus la campagne d'entretien annuelle a eu lieu et je n'ai eu aucune convocation ni mail de ma responsable. La campagne n'etant pas encore clôturée (fin du mois) je m'interroge car mes collègues de mon equipe l'ont déjà fait. Je pense qu'il est préférable d'attendre mais j'ai la conviction qu'ils veulent me mettre à part, ils m'ont proposé une rupture conventionnelle 1h après mon retour car j'ai contesté un avertissement qui me semblait injustifié. Du coup je ne sais quoi penser, ni faire. Depuis mon retour j'ai l'impression d'être mise a l'écart, on ne m'a donné aucune consigne à faire. Bref je deviens peut être parano et après réflexion j'ai envie de quitter l'entreprise mais apparemment la proposition faite ne tient plus. Je me sens mal, plus en confiance et partir semblerait etre la meilleure solution. Qu'en pensez vous ?
    J'ai vu sur internet que je pouvais demander la rupture en cas d'oubli de l'employeur a son devoir de sécurité. ..comment faire ? Est ce suffisant pour se faire licencier aux torts de l'employeur ? Comment dois je procéder ?

  7. #7
    Pilier Cadet

    Infos >

    Prenez le temps de réfléchir et éventuellement de trouver un autre emploi (par les temps qui courent ils ne sont pas légion).

    Vous pourrez alors revenir vers votre employeur pour lui faire une proposition de rupture conventionnelle ou même poser votre démission.

    La prise d'acte de rupture du contrat aux torts de l'employeur est longue et difficile. D'ailleurs, à part avoir "oublié" de prendre un rendez-vous pour vous a la ledecine du travail, quels sont vos autres arguments ?

    Si votre employeur veut vous voir partir, soit il vous poussera à la faute, soit il en "trouvera" une, soit il vous poussera a démissionner.

    Voyez ce qui est le,mieux pour vous et préservez votre santé.

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Maya971 Voir le message
    La prise d'acte de rupture du contrat aux torts de l'employeur est longue et difficile.
    C'est une affirmation que font ceux qui ne pratiquent pas le contentieux prud'homal. Je ne suis pas d'accord.

    Citation Envoyé par Maya971 Voir le message
    D'ailleurs, à part avoir "oublié" de prendre un rendez-vous pour vous a la médecine du travail, quels sont vos autres arguments ?
    La visite de reprise vous voulez dire ? Ce n'est rien ?

  9. #9
    Pilier Cadet

    Infos >

    Ne le prenez pas mal, Lorie.

    Je ne dis pas que ce n'est pas grave que l'employeur ait failli à son devoir en ne programmant pas la visite de reprise à la ledecine du travail, ça l'est.

    J'emets seulement des doutes sur le fait que ce seul élément puisse suffire au CPH si le salarié ne s'est pas manifesté auprès de son employeur pour lui rappeler ses obligations.

    En ce qui concerne la longueur de la procédure, pour un jugement au fond, suivant la région, cela prend en moyenne 10 a 12 mois. Dans cette situation, ça me paraît long oui.
    D'autant plus que tant que le CPH n'a pas tranché, la prise d'acte est considérée comme une démission...

  10. #10
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci pour vos réponses rapides. Il me semblait que ce motif pouvait etre invoqué et me donnerait gain de cause. Enfin je vais quand même réfléchir. J'ai vu un DP qui m'a dit que la meilleure solution etait la transaction (rupture conventionnelle impossible car PSE en place) avec un preavis payé non effectué, 3 mois de salaires bruts, dif accepté mais je trouve que cela fait peu pour pointer au chômage. Du coup pour pouvoir negocier il faudrait que j'ai de la matière nécessaire, notamment la non réalisation de leurs obligations. S'ils m'oublient pour mon entretien professionnels puis je leur reprocher ceci a savoir que mon traitement est différent des autres et que c'est injuste et que j'ai le sentiment de ne plus faire partie des effectifs...

  11. #11
    Pilier Cadet

    Infos >

    Bien sur Zaza,

    Le seul fait que votre employeur n'ait pas programmé votre visite de reprise vous autorise à prendre acte de la rupture de votre contrat mais les tribunaux sont "sensibles" aux démarches que vous auriez pu engager préalablement à la prise d'acte.

    Tant que le CPH ne s'est s'est pas prononcé sur la légitimité de cette prise d'acte, vous êtes considérée comme démissionnaire.

    Pour avoir des billes et présenter un dossier solide au CPH il serait souhaitable que vous demandiez de manière formelle à ce que votre visite de reprise soit organisée dans les plus brefs délais ainsi que votre entretien annuel).

    La solution envisagée par votre DP semble raisonnable si votre dossier pour le CPH est "fragile".

    Je comprends parfaitement votre sentiment d'etre mise à l'écart, traitée à part et c'est très inconfortable.

  12. #12
    Pilier Sénior

    Infos >

    Quel était le motif de l'arrêt maladie ?

    Vous pourriez synthétiser ce que vous reprochez à votre employeur, parce que c'est un peu flou pour moi ? Concernant uniquement les tâches, il n'y a rien à gratter de ce côté en tout cas.

    Qu'appelez vous " je dois rattraper l'equivalent de mon temps d'absence voire plus pour me mettre a jour" ?

    J'avoue avoir du mal à isoler une problématique juridique.

  13. #13
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonsoir

    Merci à tous pour vos réponses. Lorie, dernièrement j'ai eu un avertissement car j'ai refusé de scanner des factures pour une collègue sur demandes répétées de ma responsable qui considèrent qu'il s'agissait d'un échange de bons procédés. J'ai exposé les raisons lors d'un entretien lui disant que ma collègue cherchait à me ridiculiser et que je préférais faire ce qu'elle m'épargnait plutôt que de me rabaisser à lui rendre ce service. Ma hiérarchie m'a donc adressé un avertissement et suite à un échange houleux, je me sentais pas bien, mon médecin m'a arrêté. Bien sur que ce n'est qu'un avertissement mais pour moi, il s'agit de bien plus d'autant plus que c'est le 2ème avertissement en espace d'un an. Cela obscurcit mes perspectives d'évolution...et la solution à cela pour eux serait que je parte. Du coup, je suis angoissée car je trouve cela injuste d'être sanctionnée pour une futilité bien que cela m'est imputable d'après ce que j'ai pu recueillir comme avis. Pour moi c'est le début et cela laisserait présager d'autres sanctions que je ne pourrais supporter. Bref, je suis tracassée.

    Etant comptable, j'ai beaucoup de travail à faire. Malgré mes alertes sur la charge conséquente de travail nécessitant de faire de heures supp, ils préfèrent ignorer mes requêtes estimant que la structure est petite, qu'il n'y aura jamais de pointeuse...L'an dernier j'ai fait un courrier contestant cela, ils ont allégé une petite partie de mes tâches. Ils m'ont dit que notre métier a des contraintes et que si cela ne me convenait pas, je pouvais prendre la porte. Bref, j'ai stoppé mes griefs et je me suis concentrée sur mon travail. Lorsque je pars en congé, ou suis absente, mon travail reste inchangé et s'accumule, je suis obligée de travailler plus pour remonter les chiffres en vue du reporting. Autrement dit, en mon absence, rien n'est fait. Quand je rentre, je dois rattraper le retard et m'occuper du quotidien, des urgences...

    Donc en conclusion, je conteste ma charge de travail importante, le fait qu'ils veulent mon départ (plusieurs propositions m'ont été faites en moins d'un an), ce sentiment d'injustice et d'isolement, le fait que je n'ai pas eu d'entretien prof ni de visite médicale de reprise...me laissent à penser qu'ils me mettent à l'écart volontairement. Je deviens peut être parano, mais c'est mon sentiment sans compter leur manière de rallier mes collègues à leurs causes...Bref, ceci affecte mon moral car je n'ai jamais travaillé comme cela.

  14. #14
    Pilier Sénior

    Infos >

    Si vous pouviez laisser de côté toutes les considérations personnelles et vous en tenir aux faits, je pourrais mieux saisir la problématique.

    Charge de travail importante ? C'est à dire ?

    Donc en conclusion, je conteste ma charge de travail importante, le fait qu'ils veulent mon départ (plusieurs propositions m'ont été faites en moins d'un an), ce sentiment d'injustice et d'isolement, le fait que je n'ai pas eu d'entretien prof ni de visite médicale de reprise...me laissent à penser qu'ils me mettent à l'écart volontairement. Je deviens peut être parano, mais c'est mon sentiment sans compter leur manière de rallier mes collègues à leurs causes...Bref, ceci affecte mon moral car je n'ai jamais travaillé comme cela.
    C'est difficile d'avoir des précisions tant vous vous perdez dans les détails non juridiques.

  15. #15
    Membre Benjamin

    Infos >

    Déjà je souhaite ne pas me mettre en faute pour l'avenir donc :

    - Peuvent ils me sanctionner si je ne remonte pas les chiffres à temps selon leur calendrier interne car je refuse de faire des heures supplémentaires non payées pour absorber la masse de travail ? (sachant que je leur ai dit que si elles étaient payées je ferai le travail demandé).

    Puis je souhaiterai avoir toutes les cartes en mains pour négocier mon départ en mettant en avant leurs manquements (à savoir non convocation aux entretiens prof, et visite médicale) : ce que celà pourrait leur coûter. Est ce possible ?

    Vous avez raison, cette affaire est plus personnelle que professionnelle. Je me perds moi même. J'espère juste que cela va se terminer rapidement et bien.

  16. #16
    Pilier Sénior

    Infos >

    Donc, vous cumulez les heures supplémentaires non payées ? Je comprends parfaitement que cette affaire soit plus personnelle que professionnelle. Mais si vous voulez qu'on comprenne le contexte juridique exacte, il faut vous en tenir strictement aux faits.
    Relever des fautes de l'employeur vous permettra de peser dans la balance.

    Vous dites aussi que l'employeur vous a proposé à plusieurs reprises une rupture du contrat. Merci de préciser.

  17. #17
    Membre Benjamin

    Infos >

    Jusqu'à maintenant je faisais des heures supplémentaires pour absorber le travail. Ma charge de travail est tellement importante qu'elle ne tient pas compte de mes droits de salariés : CP, RTT. Autrement dit, quand je reviens d'une absence plus ou moins longue, rien n'est fait en mon absence et je dois travailler d'autant plus pour terminer à temps. Ce problème a été signalé. Cependant, je voulais savoir si je me mettrais en tort dans le cas ou je me contenterais de faire le travail pendant les heures où je suis payée soit 35h mettant ainsi en évidence la surcharge de travail. Si je remonte les chiffres en retard, suis-je en tort ? Dois je au préalable les alerter sur le possible retard afin de me protéger ?

    Après un petit conflit débouchant sur des avertissements, les RH reviennent vers moi pour me proposer la rupture conventionnelle. Cela fait la 6ème fois en moins d'un an dont 3 fois ce mois-ci. Pour eux ce serait la solution pour résoudre un problème relationnel qui les arrangerait plus eux que moi. Pour moi, ce n'est que des futilités qu'on peut résoudre en communiquant au préalable.

    Bref, je ne vais pas m'attarder. Merci à vous pour votre aide.

  18. #18
    Pilier Cadet

    Infos >

    Si les heures supplémentaires que vous faites pour rattraper votre retard ne sont pas demandées par la direction, vous ne devez pas les faire (à moins que soyez cadre au forfait et que vous n'ayez pas d'horaires précis indiqués dans votre contrat de travail).

    Pour vous couvrir, vous pouvez tout à fait indiquer a votre employeur que suite a votre absence non remplacée, les dossiers sont restes en l'état et vous demandez s'il convient que vous fassiez des heures supplémentaires afin d'absorber la charge supplémentaire de travail que cela représente.

    En ce qui concerne la rupture conventionnelle, faites de même. Indiquez par écrit que vous ne la souhaitez pas.
    S'ils veulent vous voir partir, il faudra qu'ils trouvent un motif et votre refus (pour la 6eme fois) sera un élément capital d'un potentiel dossier pour le CPH si la faute invoquée par votre employeur pour vous licencier était au mieux insuffisante, au pire imaginaire.

  19. #19
    Pilier Sénior

    Infos >

    Je tente une dernière fois...

    Les heures supplémentaires sont payées ou pas ?!

  20. #20
    Membre Benjamin

    Infos >

    Merci Maya. Lorie les heures supplémentaires n'ont jamais été payées et ne le seront jamais. Ils nient le fait qu'il faille en faire pour respecter les delais.

  21. #21
    Pilier Junior

    Infos >

    Désolé, je prends le train en route, mais avez vous fait part par écrit de vos problèmes à votre employeur?

Discussions similaires

  1. [Mon Employeur] Appel Prud'hommes : mes conclusions en plus de celles de mon avocat
    Par wisio dans le forum Travail
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/08/2017, 17h54
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 25/11/2014, 21h29
  3. [Mon Employeur] Mon employeur me donne d'autres taches que celles de mon contrat
    Par milyssi dans le forum Travail
    Réponses: 26
    Dernier message: 08/08/2013, 06h56
  4. Réponses: 11
    Dernier message: 02/05/2012, 20h17
  5. [Propriétaire et Locataire] Charges floues
    Par Milady dans le forum Immobilier
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/11/2007, 14h12