Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Discussion : Comment apporter des preuves si on ne peut pas enregistrer (son ou vidéo) ???

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    comme de plus en plus de gens, je suis en conflit avec mon employeur, qui a la capacité de prendre les gens dans son bureau et de les mépriser, les insulter, voire de les démolir psychologiquement. (Nombreux collègues ont eux affaire à lui... c'est aujourd'hui mon tour...

    Je reste pour ma part courtois et le plus silencieux possible. Mais il refuse que l'on soit accompagné d'un représentant syndical. Une collègue a sorti un jour un enregistreur, ce qui a mit fin à l'entretien, mais pas au harcèlement...

    On nous demande des preuves, mais la législation nous interdit de les fournir (car on ne peut pas semble-t-il enregistrer quelqu'un à son insu).

    Alors voici mes questions:

    1- Suis je en droit de refuser tout entretien (même sur convocation) si je ne peux pas (en l'annonçant ouvertement) enregistrer?

    2- Puis-je refuser l'oralité et ne communiquer que par écrit?

    3- Si les deux réponses précédentes sont négatives, comment se protéger face à ce genre de pratique?



    Merci de vos lumières.

  2. #2
    Nakashi
    Visiteur
    Mon ami est exactement dans la même situation et j'ai posté un commentaire à ce sujet sur le forum. Je ne puis vous apporter de réponse mais j'en profite tout de même pour vous apporter notre soutien...

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    Arrffffffff ! Difficile. Faire front COLLECTIVEMENT !

    Chaque salarié injustement humilié et insulté doit prendre acte immédiatement le jour même par courrier RAR des faits qui se sont déroulés dans ce foutu bureau, et ce, le plus exactement possible.
    La suite appartient individuellement à chaque salarié, mais peut être aussi collectivement : courrier(S) inspection du travail, médecine du travail, recours aux prud'hommes pour harcèlement.....etc...

    cdt
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  4. #4
    Pilier Junior

    Infos >

    si vous avez des représentants, les alerter, allez voir le CHSCT, le médecin du travail, si structure avec DRH, courrier à la DRH, etc

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    J'ajouterais qu'un témoignage, c'est aussi une preuve...
    Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire.
    George Orwell

  6. #6
    Nakashi
    Visiteur
    Comment faire lorsque tout le monde a peur de témoigner ou d'appuyer un collègue ? Comment ne pas avoir peur des représailles ?

    Est-il possible de refuser les convocations sans fin de l'employeur visant à mettre toujours plus de pression sur l'employé ? Est-il possible de ne communiquer que par l'écrit ?

  7. #7
    Pilier Junior

    Infos >

    A toutes vos questions, je n'ai qu'une seule réponse: vous êtes plus nombreux que lui.
    Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire.
    George Orwell

  8. #8
    Pilier Junior

    Infos >

    vous êtes combien ? y'a til des représentants du personnel ? une DRH ? etc

  9. #9
    Membre Benjamin

    Infos >

    Nous sommes une équipe de 60 environ. 3 collègues sont en arrêt "burn out", les autres rentre la tête dans les épaules en espérant que cela ne soit pas eux... (ce que j'ai fais moi aussi un temps, je dois le reconnaître sans gloire).
    Peu, voire pas de solidarité par peur et résultat d'une longue politique du "diviser pour mieux régner" qui fonctionne a bloc.
    Pas de représentant syndical. (Je suis syndiqué, mais il me faudrait une formation accélérée pour l'être

  10. #10
    Pilier Sénior

    Infos >

    La meilleur "réponse" est l'union des salariés surtout dans un syndicat qui a un statut et des connaissances de la defense des salariés, mais il faut se "mouiller". Heureusement que les générations précédentes l'ont fait sinon on n'aurait pas de "droit du travail".....

  11. #11
    Membre Benjamin

    Infos >

    J'entends bien.
    C'est une réponse très utopiste dans une société qui fonctionne à l'individualisme et lé déshumanisation des rapports humains.

    Je voulais créer un blog privé (et très modéré) entre collègues de confiance pour -sans nommer!!- reporter et accumuler des faits.
    Je sais que je vais me retrouver en première ligne et qu'il n'y aura plus personne derrière quand je me retournerai au moment où ça va chauffer vraiment....

    J'aimerais organiser une résistance (et dans l'urgence ma propre défense), mais je ne sais pas comment faire sans faire de faute professionnelle...

    Conseils bienvenus...

  12. #12
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par oxaa Voir le message
    J'entends bien.
    C'est une réponse très utopiste dans une société qui fonctionne à l'individualisme et lé déshumanisation des rapports humains.

    J'aimerais organiser une résistance (et dans l'urgence ma propre défense), mais je ne sais pas comment faire sans faire de faute professionnelle...

    Conseils bienvenus...
    La section syndicale est faite pour cela, elle peut diffuser des tracts, afficher des infos...

  13. #13
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Vikchill Voir le message
    J'ajouterais qu'un témoignage, c'est aussi une preuve...
    Hum... Ca dépend la parole de qui contre qui.
    Cette personne a le bras long et des appuis politiques qui ont déjà étouffés plusieurs fois m'a t-on dit des dossiers de harcèlement.

  14. #14
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par oxaa Voir le message
    J'entends bien.
    C'est une réponse très utopiste dans une société qui fonctionne à l'individualisme et lé déshumanisation des rapports humains.
    Ne cédez pas au fatalisme, et ne contribuez pas à l'individualisme

    J'aimerais organiser une résistance (et dans l'urgence ma propre défense), mais je ne sais pas comment faire sans faire de faute professionnelle...
    Votre syndicat est là pour vous épauler. Si non... allez en voir un meilleur.

    Citation Envoyé par oxaa Voir le message
    Hum... Ca dépend la parole de qui contre qui.
    Cette personne a le bras long et des appuis politiques qui ont déjà étouffés plusieurs fois m'a t-on dit des dossiers de harcèlement.
    Ne confondez pas la preuve d'une part, et sa force probante d'autre part. La preuve parfaite est très rare vous savez... Il n'empêche que plusieurs témoignages relatant des faits identiques ont une force indéniable.
    Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire.
    George Orwell

  15. #15
    Pilier Sénior

    Infos >

    Personne, individuellement et collectivement, ne pourra faire avancer le débat et sa défense, sans mouiller sa chemise et mettre les mains dans le cambouis.
    Au fond, réfléchissez quelques instants, qu'avez vous à perdre ? Votre travail. Faites vous une raison. Avez vous envie de continuer à travailler dans ces conditions ? Quoi que vous fassiez, l'ambiance ne va pas s'améliorer, vous ne changerez pas votre employeur qui commet des actes graves, des actes réitérés, qui peuvent être qualifiés de délictuels.
    L'important est d'être réintégré dans vos droits et dignité, et de partir par la grande porte.
    Si votre employeur, qui fait partie du type manipulateur pervers, avec un syndrome du chefaillon, se fait condamner pour ces faits, il trouvera autre chose pour pourrir la vie de ses salariés.

    Le code du travail et le droit du travail d'une manière générale a été gagné grâce à quelques salariés, militants courageux, souvent seuls, mais qui ont su fédérer les autres. Comment peut on accepter, au prétexte de la peur de perdre son travail, de se laisser malmener de la sorte ?
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  16. #16
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Anissa Voir le message
    ...(cut)...Comment peut on accepter, au prétexte de la peur de perdre son travail, de se laisser malmener de la sorte ?
    A 45 ans avec 3 mômes qui font des études, ça aide...
    Ne jugez pas trop vite.

    Qui plus est, je n'ai pas dis que je ne voulais rien faire, au contraire, mais que je voulais le faire avec intelligence... mettre les atouts de mon coté... accumuler des faits, des preuves... ne pas se laisser emporter par ses émotions...
    Des fois faut savoir la fermer et attendre.... ça veux pas forcément dire qu'on fait rien.

  17. #17
    Pilier Sénior

    Infos >

    Croyez bien que je ne porte aucun jugement de valeur. Je connais trop bien le monde du travail, et pas du bon côté, pour défendre les salariés depuis de nombreuses années pour ne pas apporter ce type d'eau au mauvais moulin.
    En revanche, je milite de plus en plus pour la lutte larvée et acharnée partout où c'est nécessaire et utile. Frontale quand c'est possible.
    Dire que vous voulez le faire avec intelligence, je peux le comprendre. Mais à partir du moment où votre employeur vous convoque, vous rabaisse, vous insulte, vous avez le devoir de vous lever, de protester véhémentement, et de sortir de son bureau puis de prendre acte immédiatement par mail, puis par courrier RAR. Tentez de réveiller les consciences de vos collègues.
    Que voulez vous faire d'autre juridiquement parlant ?
    Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes.
    Jacques Goimard

  18. #18
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Anissa Voir le message
    Que voulez vous faire d'autre juridiquement parlant ?
    Pas me laisser emporter par l'émotion, mais le coincer.
    Et lui écraser le nez dedans!!

  19. #19
    Membre

    Infos >

    Bonjour,
    Je connais un seul interlocuteur aidant, c'est l'inspection du travail.
    Y aller à plusieurs et demander à rencontrer un interlocuteur afin d'exposer vos soucis et connaitre vos droits (et leurs limites).
    Cordialement.

  20. #20
    Nakashi
    Visiteur
    Merci pour toutes les interventions. Oxaa, je comprends tout à fait votre point de vue. Hier encore, alors que mon ami travaillait à son bureau, son chef est arrivé et s'est assis juste à côté de lui. Il s'est alors mis à le fixer pendant une bonne dizaine de minutes sans rien dire. Une forme de tentative d'intimidation. Ses collègues voient bien ce qui se passe mais ils sont trop heureux de voir qu'ils ne sont pas dans la ligne de mire (en ce moment) pour s'indigner. Le "diviser pour mieux régner" fonctionne à merveille et dans ce contexte, il est difficile de fédérer et de se rebeller.

Discussions similaires

  1. [Protection des majeurs] Quel aide peut apporter a son frère malade, marié, une fille qui souhaitent le mettre sous tutelle
    Par veronique45 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 9
    Dernier message: 02/07/2015, 16h18
  2. [Succession, Donation] Comment apporter la preuve que je possède ou pas un objet ?
    Par siri-ten dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 12
    Dernier message: 07/01/2015, 08h14
  3. [Rapport avec les pros du droit] est qu'un gendarme est tenu d'apporter ds preuves de ss affirmations lors d'une enquête de voisinage
    Par tudiquoi dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 7
    Dernier message: 07/11/2014, 16h46
  4. [Déroulement du procès] TGI: Appel d'une décision. On peut apporter de nouvelles preuves?
    Par Ericlargert dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/05/2011, 16h31
  5. [Parents et Enfants] JAF peut il apporter des précisions au jugement a posterior
    Par Idolotite dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/09/2008, 14h05