Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Discussion : Faute professionnelle pour faire bouger les choses

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    voici mon cas que je détaille car l'ambiance de vie est importante pour comprendre la suite :

    ma conjointe travaille dans une administration et elle a été mutée (1ère mut) dans un endroit très isolé. Quand je dis très isolé, c'est une île dans l'hémisphère sud à 1600km de la moindre ville, 1000hab, l'internet 128k, un avion par semaine, ravitaillée par bateau deux fois par mois, et rien à y faire... Bref, vaut mieux être solide niveau psy.

    Sachant qu'il n'y a évidemment pas de logement en location sur l'île (et que nous n'allons pas faire bâtir ici), l'administration fournit un logement sur place à ma conjointe. Ce logement n'est pas raccordé à l'eau courante, non plus les locaux de travail situé sur le même site. Les deux locaux sont alimentés par des cuves de récupération d'eau.
    Depuis 4 mois il n'a pas plu, les cuves sont vides et nous sommes obligés d'utiliser de l'eau croupie (l'eau pue, est jaune et pleine de larves) régulièrement, le reste du temps la commune fait en sorte de nous livrer gracieusement de l'eau. A priori, la pluie n'arrivera pas avant encore au moins 2 mois.

    Depuis 2.5 mois que nous sommes arrivés, ma conjointe a signalé le problème en passant par sa direction et par le CHS. Ma conjointe a proposé deux solutions : être relié au réseau communal (cher, mais efficace) ou établir un contrat avec la commune afin que nous soyons livrés en eau de manière régulière et fiable. Sa direction a en charge les deux actions.

    Par exemple, cela fait 6j aujourd'hui que nous n'avions plus d'eau dans les robinets (heureusement aujourd'hui nous avons eu un peu d'eau livrée pour tenir le week-end). L'eau potable est également une denrée rare sur l'île quand on n'est pas raccordé, nous avons acheté les derniers cartons dispo aujourd'hui...

    Ma conjointe est soignée pour des maladies de peau consécutives à ce problème et nous craignons sérieusement pour notre santé. Ce que nous avons signalé aussi.

    Le travail sur site consiste à effectuer des observations, avec une permanence de travail de 10h sur site. Évidemment, pas d'eau potable ni de commodités pour les agents (le travail est 7j/7, donc plusieurs agents tournent sur le poste) dans le local de travail. Signalé aussi.

    Sa direction ne répond pratiquement pas à ses messages, sauf à dire que c'est comme ça. Depuis 2 mois ils ne se sont pas inquiétés de ne pas recevoir le devis pour le raccordement et elle a dû leur rappeler en insistant cette semaine.
    Pas de nouvelle du CHS non plus.

    Bref, conditions extrêmement difficiles à vivre psychologiquement avec une hygiène déplorable (en 2.5 mois, nous avons du prendre 15 vraies douches). Sachant que nous n'avons pas loisir de quitter l'île puisque ma conjointe est astreinte à résidence pour le travail pendant 4 mois à compter du 15/12 (d'où le logement fourni je crois, aucune indemnité d'astreinte par ailleurs).

    J'en viens à la faute :
    La seule chose qui importe et intéresse sa direction est une mesure qui est effectuée tous les jours à midi. Afin de réaliser cette mesure, il faut du gaz qu'on produit à partir d'eau. Donc hier, même s'il restait un peu de gaz pour une mesure, elle a décidé de ne pas la faire en arguant que nous n'avions plus d'eau et de mettre la pression ainsi à sa direction pour faire avancer les choses.
    La direction a appris par un des agents en l'intimidant qu'il restait du gaz pour une mesure et elle accuse maintenant ma conjointe de faute professionnelle.

    Je ne nie pas la faute, ce qui m'intéresse c'est : le manque de réaction et les conditions de vie et travail déplorables imposées ne sont-elles pas des circonstances atténuantes voire "annulantes"?
    Car le but n'était pas de nuire, mais d'avoir une réaction de la direction pour obtenir des conditions de vie et de travail décentes.

    Au cas où cela aurait son importance, je préciseque cette administration française a son siège en métropole mais que ma conjointe travaille dans un POM.

    Dans l'attente pressante de vous lire.
    cfab
    Dernière modification par Cfab ; 13/12/2008 à 06h47.

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    La faute professionnelle est-elle prouvée ou repose-t-elle sur les paroles du collègue?

    Il me semble que vous devez contacter un syndicat pour dénoncer ces conditions de travail...et vous défendre.

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Cfab Voir le message
    Bonjour,
    ma conjointe travaille dans une administration et elle a été mutée (1ère mut) dans un endroit très isolé. Quand je dis très isolé, c'est une île dans l'hémisphère sud à 1600km de la moindre ville, 1000hab, l'internet 128k, un avion par semaine, ravitaillée par bateau deux fois par mois, et rien à y faire...
    Citation Envoyé par Solitrid Voir le message
    Il me semble que vous devez contacter un syndicat pour dénoncer ces conditions de travail...et vous défendre.
    Solitrid,
    Vu les conditions, je vois pas quel syndicat prendrait en compte le problème !

    En connaissant un peu la précision des mesures laboratoire, je ne suis pas sur de l'exactitude des mesures faites un jour avec de l'eau propre et le lendemain avec de l'eau croupie !!!
    => votre entreprise ne doit pas y connaitre grand chose dans les mesures.
    1. Expliquez a votre patron que les mesures ont été faites mais que dans ces conditions, elles ne seront plus transmises tant que les conditions de travail ne soient améliorées, en mettant un descriptif de celles-ci en copie à l'inspection du travail du lieu de votre entreprise.
    Bon courage !!
    Slts,
    Dernière modification par Domi51 ; 14/12/2008 à 10h19. Motif: correction

  4. #4
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Cfab Voir le message
    ma conjointe travaille dans une administration
    Bonjour,
    A prendre en considération avant de donner des conseils.
    Quel statut... ?
    Cordialement.
    ml44

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Domi51 Voir le message
    Bonjour,



    Solitrid,
    Vu les conditions, je vois pas quel syndicat prendrait en compte le problème !
    Expliquez a votre patron que les mesures ont été faites mais que dans ces conditions, elles ne seront plus transmises tant que les conditions de travail ne soient améliorées, en mettant un descriptif de celles-ci en copie à l'inspection du travail du lieu de votre entreprise.Bon courage !!
    Slts,


    Mais Domi, c'est le rôle premier des syndicats: défendre le personnel...
    De plus dans l'administration, ils sont puissants....



    Quant à refuser de transmettre les résultats sans l'aval d'un syndicat, c'est une seconde faute professionnelle.

  6. #6
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Domi51 Voir le message
    Bonjour,



    Solitrid,
    Vu les conditions, je vois pas quel syndicat prendrait en compte le problème !

    En connaissant un peu la précision des mesures laboratoire, je ne suis pas sur de l'exactitude des mesures faites un jour avec de l'eau propre et le lendemain avec de l'eau croupie !!!
    => votre entreprise ne doit pas y connaitre grand chose dans les mesures.
    1. Expliquez a votre patron que les mesures ont été faites mais que dans ces conditions, elles ne seront plus transmises tant que les conditions de travail ne soient améliorées, en mettant un descriptif de celles-ci en copie à l'inspection du travail du lieu de votre entreprise.
    Bon courage !!
    Slts,
    Si notre internaute est bien fonctionnaire ( ce qui a l'air d'être le cas au vu de ce qu'il est indiqué) l'inspection du travail n'est pas compétente
    Il faut attendre de voir ce que son administration va faire et si elle va ou non donner suite à cette soi disant faute professionnelle ( il y a des procédures spécifiques dans l'administration notamment un passage devant commission disciplinaire)
    Impossible de répondre plus précisément pour le reste sans connaître l'emploi exact et l'administration concernée ( territoriale, hospitalière, d'Etat ?)
    Suite à une plinthe, le menuisier avait saisi le parquet ....

  7. #7
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    merci pour toutes ces réponses.

    Je ne veux pas donner le nom de l'administration concernée, mais il s'agit d'un emploi de fonctionnaire territorial en Polynésie.

    La faute n'est pas prouvée mais repose sur le témoignage du collègue, cela dit, je ne pense pas que ma conjointe niera la faute.

    Concernant les mesures, l'eau ne sert qu'à fabriquer du gaz, donc propre ou sale, peu importe pour ce faire, tant qu'il y en a. A la différence des agents pour lesquels de l'eau sale ne suffit pas.

    Sinon, nous attendons effectivement la décision de la direction en préparant la défense. Je me demandais si l'administration n'était pas la première fautive de laisser la situation dans cet état malgré les alertes de ma conjointe : n'ont-ils pas des obligations légales concernant les locaux?

    cfab
    Dernière modification par Cfab ; 14/12/2008 à 19h21.

  8. #8
    Mashinotsu
    Visiteur
    Ils ont forcé votre conjointe à prendre ce poste, malgré toutes ces contraintes ?

  9. #9
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Gudule Voir le message
    Ils ont forcé votre conjointe à prendre ce poste, malgré toutes ces contraintes ?
    Tout à fait. C'est sa première affection, donc pas le choix.

    C'est pour cela que quand on lui dit "Oui, mais c'est comme ça, c'est la vie dans les îles." ça la fait bondir. Car ce n'est vraiment pas un choix.

  10. #10
    Mashinotsu
    Visiteur
    Elle a choisi un métier particulier, peut-être ?

  11. #11
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Gudule Voir le message
    Elle a choisi un métier particulier, peut-être ?
    Pas vraiment, c'est un métier de technicien qui ouvre la porte à de nombreux métiers en interne. Elle pourrait être dans un bureau au lieu d'être ici.
    Avant de passer le concours, elle n'a pas été informée qu'elle risquait d'être affectée dans les îles directement et sans avoir le choix. Elle ne l'a su qu'une fois à l'école quand un retour arrière n'était plus possible.

  12. #12
    Membre Benjamin

    Infos >

    Quelques nouvelles du front :

    Alors voilà, pas de faute retenue, mais pas d'avancée non plus de notre situation. Enfin, si un peu quand même :
    • ma conjointe est suivie pour une perte de poids de près de 10kg en 2 mois et je suis aussi soigné pour des problèmes de peau;
    • pas de pluie annoncée avant février;
    • la mairie a décidé de ne plus nous livrer d'eau (nous sommes les seuls dans ce cas, sans doute parce que nous sommes considérés une administration et non comme des habitants);
    • nous devons être les moins bien équipés de l'ile pour récupérer l'eau, la faute à 10 ans de non entretien par les chefs qui ont précédé ma conjointe;
    • la supérieure de ma conjointe est en mission d'inspection aujourd'hui ici pour lui dire que l'administration ne fera rien et que comme on ne paie pas de loyer, on n'a rien à dire...
    Je pense que cela conclut l'épisode. Nous cherchons maintenant des solutions de survie sachant que nous n'avons pas moyen d'habiter ailleurs comme je l'ai déjà indiqué... Je pense que nous allons monter un dossier auprès de l'assistance sociale, en espérant qu'ils seront plus réactifs que le CHS.

    Bonnes fêtes de fin d'année et merci pour vos réponses!

  13. #13
    Pilier Sénior

    Infos >

    Vous pourriez juridiquement faire pas mal de choses croyez moi contre cette administration ( je suis fonctionnaire, je sais de quoi je parle )
    Mais pour parer au plus pressé, vous ne connaîtriez pas un peu des journalistes où vous êtes, ou vous ne pourriez pas passer un coup de fil à un journal local pour faire un reportage genre " la vie d'une jeune fonctionnaire dans les îles" ....
    J'ai fait céder une [un organisme de logements à loyers modérés]comme ça, avec un article calamiteux d'un journaliste ....
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 31/12/2008 à 11h18. Motif: anonymisation
    Suite à une plinthe, le menuisier avait saisi le parquet ....

  14. #14
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    intéressant, je n'y avais pas songé! Hélas nous ne rencontrons pas beaucoup de journalistes par ici... une délégation est venue il y a un mois et demi, faire un reportage sur les Gambiers en relation avec le musée des Arts Premiers. Curieusement, nous n'avons pas été invités au repas en leur honneur alors que normalement tous les "notables" l'étaient (ma conjointe travaillant dans une administration a ce statut, qui sonne très colonial à mes oreilles mais bon...).

    L'autre hic est que les fonctionnaires vivent ici, normalement, comme des rois. Et en général, ma conjointe et moi sommes les premiers à les critiquer lorsqu'ils se plaignent que les prix sont exorbitants alors qu'ils gagnent 3 fois les salaires des locaux et ne paient qu'un loyer infime.
    Evidemment cela n'est vrai qu'à Tahiti, dans les îles comme ici, ce n'est pas vraiment ça puisque les prix sont 3 fois ceux de Tahiti et que la qualité de vie est bien moindre, même pour nous autres privilégiés de la fonction publique (j'en parle encore au présent pour ma part, j'oublie que je l'ai quittée pour suivre ma conjointe).
    Je ne pense donc pas que les journaux locaux s'intéresseraient à notre sort, sauf à montrer qu'il existe des exceptions peut être.
    Dernière modification par Cfab ; 30/12/2008 à 01h50.

  15. #15
    Pilier Sénior

    Infos >

    Tentez le coup, si le journaliste n'a pas grand chose à se mettre sous la dent comme articles, ça peut marcher ( vous lui indiquez vos conditions de vie et qu'il pourrait justement faire un parallèle avec la situation d'autres fonctionnaires ....)
    En juillet, dans ma région, il y a eu une grosse tempête et beaucoup de dégats ( toitures, voitures, etc ) La mère d'une de mes étudiantes s'est retrouvée avec un appartement sinistré ( locataire [d'un organisme de logements à loyers modérés]) et les assurances de [l'organisme de logements à loyers modérés]v et de la locataire se renvoyaient la balle et ne faisaient rien . [l'organisme de logements à loyers modérés] refusait de la reloger ailleurs. En aout après avoir tout tenté ( mairie, etc ) elle m'a contacté . J'ai téléphoné à un journaliste : coup de chance, période creuse au niveau informations à donner au public. Le journaliste dit qu'il va s'en occuper et téléphone à [l'organisme de logements à loyers modérés] en disant qu'il va faire un article sur la dame et qu'il voudrait avant , avoir l'avis de l'organisme . Puis il se rend chez la dame . Une heure après, un monsieur de[l'organisme de logements à loyers modérés]arrivait en voiture chez la dame ( 70 kms de l'organisme ! ) Un très bel article est sorti, racontant les malheurs de la dame, avec photos des dégâts à l'appui. L'article se terminait par " nous vous tiendrons au courant des suites de cette affaire" Trois jours après, la dame était relogée par[l'organisme de logements à loyers modérés]
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 31/12/2008 à 11h20. Motif: anonymisation
    Suite à une plinthe, le menuisier avait saisi le parquet ....

  16. #16
    Pilier Sénior

    Infos >

    J'adhère à l'idée de Je rigole et j'atteste que çà marche....

    Avez-vous contacté la DDASS?

Discussions similaires

  1. [Succession, Donation] Pourquoi le notaire prend son temps pour régler la succession ? Comment faire accélérer les choses ?
    Par moidu53 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 14
    Dernier message: 17/10/2018, 18h27
  2. [Propriétaire et Locataire] Problème de colonne d'évacuation ? Quels recours pour faire avancer les choses ?
    Par djaiffe dans le forum Immobilier
    Réponses: 18
    Dernier message: 30/12/2016, 17h31
  3. [Mon Employeur] Licenciement pour faute grave et convocation police : plusieures choses
    Par NoBoca dans le forum Travail
    Réponses: 11
    Dernier message: 14/03/2013, 15h37
  4. Réponses: 12
    Dernier message: 08/11/2012, 13h46
  5. [FAI et Téléphonie] Comment faire bouger la belle présentatrice de fai
    Par Camillo dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/09/2006, 12h56