Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Bmontu

Rupture CDI employeur a / Signature CDI employeur b / Ré-embauche employeur a ?

Messages recommandés

Bonjour,

 

Au risque de vous paraitre tordu, je vous expose ma situation :

 

Je souhaitais changer d'employeur essentiellement pour le salaire, et j'ai pu trouvé mon bonheur chez d'autres employeurs (appelons le employeur b).

Nous négocions la date d'entrée, je signe mon contrat et le renvoie.

 

3 semaines plus tard mon employeur actuel (le A) me fait une nouvelle proposition intéressante tant financièrement qu'en terme de carrière pour me récupérer. Cette nouvelle proposition me semble plus intéressante et plus sure que la proposition de la société B : pas de période d'essai, contrat beaucoup moins contraignant, paye supérieure, job intéressant.

 

On a parlé un peu des choses à faire pour que la re-transition se passe bien :

- 1 que je sois réintégré à la société a en signant un avenant qui modifie le salaire et l'intitulé et missions de mon poste

- 2 que je me désengage de la société B, avec laquelle j'ai signé le nouveau CDI

 

 

J'ai donc deux questions par rapport a ces actions à mener :

- 1 Est-ce qu'un avenant signé après une démission acceptée peut annuler juridiquement cette démission (il sera signé avant la date de départ inscrite sur ma lettre de démission) ?

 

- 2 Est-ce que je peux me désengager du contrat avec la société B avant la date d'entrée et le début de la période d'essai ?

Mon employeur me conseille d'y aller et de démissionner le premier jour, cela ne pose-t-il pas un problème de cumul de contrats ?

 

Encore merci pour vos compétences en la matière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1) oui

2) Non

3) c'est une solution mais pas la meilleur.

 

Une autre solution consiste a discuter avec B pour rompre à l'amiable cet engagement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui completement d accord avec Johnny, je trouve que cela ne se fait pas vis à vis de l'entreprise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Sujet déjà évoqué il y a peu de temps ici : http://www.net-iris.fr/forum-juridique/rapports-employeur/103020-demission-cdi.html

La solution 3 est totalement illégale, le contrat avec le nouvel employeur ne sera pas respecté, le salarié n'étant pas libre de tout engagement (quoiqu'en dise Johnny).

 

Cordialement,

ALouest

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mashinotsu

S'il y a un délai suffisant, prenez contact avec B et exposez-lui la situation, en disant que vous viendrez s'il le faut mais que vous êtes quelque peu démotivé, qu'il serait gentil de vous libérer.

Avec un peu de chance, il pourra repêcher un candidat à votre place et acceptera.

Sinon, ....délicat, vous n'avez pas le droit de ne pas commencer et la méthode 3, ça s'appelle un abus de droit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je souhaite simplement donné l'avis d'un ancien prof

lors que l'on donne une démission elle est par principe irrévocable.

 

si vous revenez a votre employeur A , vous perdez la face

la vie ne sera plus la même

vous partez, alors partez mais ne revenez pas même avec de meilleures conditions

 

a +

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Xeraco, si l'employeur quitté augmente et reclasse le salarié pour que celui-ci reste, je ne suis pas convaincu que celui qui perd le plus la face soit le salarié... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci à tous pour vos réponses.

 

je suis conscient que ce n'est pas super loyal, mais au moment de ma démission (avant que je signe avec B) mon employeur actuel m'a clairement dit qu'il ne s'alignerait pas sur le salaire proposé. j'ai donc signé avec ca en tête. Maintenant il propose une promotion (très interessante pour moi en terme d'expérience) et un salaire supérieur de presque 15% au contrat que j'ai signé, applicable immédiatement. Il a du réaliser que mon départ serait dommageable pour la société.

 

Je pense à une solution peut être plus simple

1) contacter l'employeur B et lui expliquer la situation et régler à l'amiable (peutre en lui demandant de s'aligner sur l'employeur A, possible sur le salaire mais en tout cas sur le poste proposé je suis certain qu'il ne bougera pas)

2) Demander à mon employeur actuel de signer avant mon dernier jour un nouveau contrat qui prenne effet quelque jours après mon départ comme ca si la négociation ne passe pas avec B je peux faire :

- départ de ma société A le jour n

- entrée dans la société B le jour n+1 et démission (24h de préavis la première semaine)

- le jour n+2 (ou n+3) retour dans la société A

 

je perd mon ancienneté sur les fiches de paye, mais c'est peut etre le plus sûr juridiquement pour faire ca, non ?

 

Bonne journée,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui il faut partir de A allez chez B pour partir de chez B en période d'essai et revenir chez A.

Vous pouvez toujours négocier avec A le maintien de l'ancienneté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...