Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail

Messages recommandés

Je ne suis pas satisfait de mon avocat qui a encaissé un acompte depuis septembre 2007 sans plus donner des nouvelles malgré mes appels et lettres recommandées. Dans son seul et récent courrier il me fait savoir qu'il considère que mes appels téléphoniques sont des entretiens payants et que donc il ne compte pas rendre son acompte de 2000 €. Par ailleurs, mes appels téléphoniques (2 +1 à son confrère) n'étaient destinés qu'à prendre des nouvelles de mon dossier et il ne m'a jamais donné d'informations au téléphone sur la procédure à suivre ou sur ce qu'il avait l'intention de faire.

Il cherche surtout à justifier sa carence et c'est tout simplement inadmissible.Je compte bien le signaler à l'ordre des avocats, preuves à l'appui que je n'ai jamais obtenu le moindre service ni courrier en retour de mon acompte et ce, malgré mes lettres recommandées.

 

Quelle est la démarche à suivre pour dénoncer ses agissements pour le moins malhonnêtes auprès de l'ordre des avocats?

 

Merci de vos réponses

Max :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir vous décourager, j'ai déjà fait l'expérience en vain de contester mes honoraires...

 

Il se trouve que ce sont des confrères qui siègent et qui tranchent entre eux dont une perte de temps pour les clients. Par ailleurs, ce n'est pas pour rien que ce sont les seuls à avoir un statut particulier d'exercice dans la législation française.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne suis pas satisfait de mon avocat qui a encaissé un acompte depuis septembre 2007 sans plus donner des nouvelles malgré mes appels et lettres recommandées. Dans son seul et récent courrier il me fait savoir qu'il considère que mes appels téléphoniques sont des entretiens payants et que donc il ne compte pas rendre son acompte de 2000 €. Par ailleurs, mes appels téléphoniques (2 +1 à son confrère) n'étaient destinés qu'à prendre des nouvelles de mon dossier et il ne m'a jamais donné d'informations au téléphone sur la procédure à suivre ou sur ce qu'il avait l'intention de faire.

Il cherche surtout à justifier sa carence et c'est tout simplement inadmissible.Je compte bien le signaler à l'ordre des avocats, preuves à l'appui que je n'ai jamais obtenu le moindre service ni courrier en retour de mon acompte et ce, malgré mes lettres recommandées.

 

Quelle est la démarche à suivre pour dénoncer ses agissements pour le moins malhonnêtes auprès de l'ordre des avocats?

 

Merci de vos réponses

Max :(

 

Tout d'abord, vous pouvez saisir le bâtonnier pour contester les honoraires.

 

Ensuite, en ce qui concerne les "informations", l'avocat n'a pas toujours matière à en fournir à son client régulièrement. Une procédure ayant toujours un demandeur et un défendeur, cela rime avec... lenteur(s).

Je ne sais quelle juridiction a été saisie, mais sachez que les tribunaux sont surchargés et que si vous avez engagé une procédure en septembre, ce délai est très très court.

La partie adverse n'a sans doute pas encore communiqué toutes les pièces, ensuite il faut rédiger des conclusions, les envoyer à la partie adverse qui à son tour doit rédiger les siennes. (ou l'inverse selon que vous soyez demandeur ou défendeur).

Tout cela ne se fait pas aussi rapidement.

 

Si vous souhaitez changer d'avocat vous pouvez tout à fait le faire. Il suffit d'être à jour des honoraires et vous récupérez votre dossier.

Mais rien ne dit que cela ira plus vite ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de vos réponses. Je vois que je ne suis pas le seul à me casser les dents sur le sujet.. Aucune juridiction n'a encore été saisie, il en est resté au stade de "l'étude de mon dossier"... depuis 7 mois!

Il y a de quoi péter un plomb vous ne croyez pas? :eek::D:mad:

Dommage que l'on ne puisse choisir un avocat autrement que par le bouche à oreille ou dans l'annuaire si on ne connait personne.

Merci en tout cas de vos infos

max :cool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci de vos réponses. Je vois que je ne suis pas le seul à me casser les dents sur le sujet.. Aucune juridiction n'a encore été saisie, il en est resté au stade de "l'étude de mon dossier"... depuis 7 mois!

Il y a de quoi péter un plomb vous ne croyez pas? :eek::D:mad:

Dommage que l'on ne puisse choisir un avocat autrement que par le bouche à oreille ou dans l'annuaire si on ne connait personne.

Merci en tout cas de vos infos

max :cool:

 

décret relatif a la déontologie des avocats

DECRET DU 12 JUILLET 2005 RELATIF AUX REGLES DE DEONTOLOGIE DES AVOCATS

Lisez l'article 12 .

désolé je vois que le lien ne marche pas , sous google tapez simplement :

décretdu 12 juillet 2005

Pour votre info , j'ai eu 2 différents avec 2 avocats .

J'ignore l'ordre des batonniers ( par expérience personnelle ).

La 1ere fois l'avocate avait laissé passé le délai d'assignation qui était de 3 mois

pourtant je l'avais informé , malgré ce elle refusait de me restituer la provision .

J'ai écris au Procureur , qui m' a répondu :" j'ai contacté votre avocate , si

dans un délai de 8 jours elle ne vous a pas restitué la provision , revenez vers moi ".

ET l'avocate m'a restitué mon argent .

La 2ieme fois , j'ai considéré que l'avocat avait commis un acte d'abus de

confiance , je l'ai assigné directement au pénal avec constitution de partie civile et je l'ai fait sans avocat (c'est possible )et sans informer le batonnier ( ce n'est pas une obligation )

 

A votre place dans un premier temps , je lui demanderais par LR/AR

le détail des actes qu'il a entrepris , leurs facturations , en précisant qu'il

ne vous a jamais transmis son assignation ou conclusions , ce qui

est dans ses obligationse avant de les transmettre a la partie adverse .

Et sans réponse , si vous etes sure de votre droit lettre au procureur :).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
décret relatif a la déontologie des avocats

DECRET DU 12 JUILLET 2005 RELATIF AUX REGLES DE DEONTOLOGIE DES AVOCATS

Lisez l'article 12 .

désolé je vois que le lien ne marche pas , sous google tapez simplement :

décretdu 12 juillet 2005

Pour votre info , j'ai eu 2 différents avec 2 avocats .

J'ignore l'ordre des batonniers ( par expérience personnelle ).

La 1ere fois l'avocate avait laissé passé le délai d'assignation qui était de 3 mois

pourtant je l'avais informé , malgré ce elle refusait de me restituer la provision .

J'ai écris au Procureur , qui m' a répondu :" j'ai contacté votre avocate , si

dans un délai de 8 jours elle ne vous a pas restitué la provision , revenez vers moi ".

ET l'avocate m'a restitué mon argent .

La 2ieme fois , j'ai considéré que l'avocat avait commis un acte d'abus de

confiance , je l'ai assigné directement au pénal avec constitution de partie civile et je l'ai fait sans avocat (c'est possible )et sans informer le batonnier ( ce n'est pas une obligation )

 

A votre place dans un premier temps , je lui demanderais par LR/AR

le détail des actes qu'il a entrepris , leurs facturations , en précisant qu'il

ne vous a jamais transmis son assignation ou conclusions , ce qui

est dans ses obligationse avant de les transmettre a la partie adverse .

Et sans réponse , si vous etes sure de votre droit lettre au procureur :).

 

Petite précision, il ne s'agit pas de "l'ordre des bâtonniers" mais du bâtonnier qui est président du conseil de l'ordre des avocats.

 

Pour l'instant le dossier est à l'étude (ça ne se fait pas en 5 minutes surtout si l'on attend des pièces de la partie adverse qui tardent "forcément" à venir,).

Alors il n'y a eu ni assignation (peut-être est-ce la partie adverse qui a assigné, nous n'en savons rien) ni conclusions.

Un dossier, lorsque l'avocat est consciencieux, ça s'étudie avant de se lancer dans les suites d'une procédure. Mais les demandeurs ou défendeurs veulent que tout aille vite, sans se poser la question de savoir si tout est "ficelé".

Les avocats sont en audiences, en rendez-vous, ou travaillent sur les dossiers de leurs clients.

S'ils passent leur temps à répondre au téléphone en permanence pour faire plaisir, là il y aura des mécontents. Parce que s'il n'y a rien à dire de plus... c'est autant de temps de perdu pour les procédures.

 

Avant de lancer l'artillerie lourde, saisissez le bâtonnier avec copie de votre courrier à l'avocat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci de vos réponses. Je vois que je ne suis pas le seul à me casser les dents sur le sujet.. Aucune juridiction n'a encore été saisie, il en est resté au stade de "l'étude de mon dossier"... depuis 7 mois!

Il y a de quoi péter un plomb vous ne croyez pas? :eek::D:mad:

Dommage que l'on ne puisse choisir un avocat autrement que par le bouche à oreille ou dans l'annuaire si on ne connait personne.

Merci en tout cas de vos infos

max :cool:

 

Si vous choisissez un avocat par le bouche à oreille, sachez que (et c'est pareil dans toutes les professions et les métiers) celui qui sera le meilleur pour l'un sera le pire pour un autre.

 

Il faut surtout prendre un avocat dont la spécialisation correspond à votre dossier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci de vos réponses. Je vois que je ne suis pas le seul à me casser les dents sur le sujet.. Aucune juridiction n'a encore été saisie, il en est resté au stade de "l'étude de mon dossier"... depuis 7 mois!

Il y a de quoi péter un plomb vous ne croyez pas? :eek::D:mad:

Dommage que l'on ne puisse choisir un avocat autrement que par le bouche à oreille ou dans l'annuaire si on ne connait personne.

Merci en tout cas de vos infos

max :cool:

 

Personnellement, j'ai vécu la situation et ai saisi le Bâtonnier, d'abord par courrier RAR dont au bout de 3 mois, j'ai obtenu un rendez-vous pour confrontation en présence de mon avocate en question. A l'entrée dans le bureau du Bâtonnier, j'ai remarqué qu'elles se connaissent puisqu'elles sont consoeurs et exercent dans le même département...Pire, le Bâtonnier m'écoutait avec air hilarant et donne une suite défavorable à ma contestation au bout de deux ou trois mois...

 

Pour vivre jusqu'au bout l'expérience, j'ai aussitôt porté plainte à la Cours...Convoqués mon avocate et moi, au bout de deux ou trois mois pour confrontation devant un Greffier et le Juge dans une grande salle où vous partagez vos différends une vingtaine de cas des contestations d'honoraires avocats...Un mois après, le compte rendu de l'audience et évidemment c'est toujours l'avocate a gain de cause...

 

Votre cas est peut-être différent au mien, mais je ne regrette rien d'avoir vécu l'expérience...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Personnellement, j'ai vécu la situation et ai saisi le Bâtonnier, d'abord par courrier RAR dont au bout de 3 mois, j'ai obtenu un rendez-vous pour confrontation en présence de mon avocate en question. A l'entrée dans le bureau du Bâtonnier, j'ai remarqué qu'elles se connaissent puisqu'elles sont consoeurs et exercent dans le même département...Pire, le Bâtonnier m'écoutait avec air hilarant et donne une suite défavorable à ma contestation au bout de deux ou trois mois...

 

Pour vivre jusqu'au bout l'expérience, j'ai aussitôt porté plainte à la Cours...Convoqués mon avocate et moi, au bout de deux ou trois mois pour confrontation devant un Greffier et le Juge dans une grande salle où vous partagez vos différends une vingtaine de cas des contestations d'honoraires avocats...Un mois après, le compte rendu de l'audience et évidemment c'est toujours l'avocate a gain de cause...

 

Votre cas est peut-être différent au mien, mais je ne regrette rien d'avoir vécu l'expérience...

 

Forcément, tous les avocats connaissent le bâtonnier puisque ce sont eux qui l'ont élu... Mais tous les avocats ne "copinent" pas entre eux ;)

Et puis non... les avocats n'obtiennent pas toujours gain de cause, en particulier lorsqu'il s'agit d'une contestation d'honoraires.

Mais c'est un peu comme pour tout, on ne parle jamais des clients satisfaits par la décision du bâtonnier.

 

Et ils sont sans doute peu nombreux ici puisque l'objectif de ce forum est d'exposer ses problèmes pour obtenir des éléments de solution(s).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien compris qu'il faut du temps pour préparer une dossier mais 7 mois pour me proposer des solutions pour sortir d'une indivision successorale sans aucune réponse dès le départ ne serait-ce qu'à ma demande de convention d'honoraires, (après avoir exigé tout de même une avance)

 

Malgré mes demandes écrites sur l'avancé de son "étude de dossier" je n'ai jamais eu de réponse et pour cause! Monsieur avait déménagé entretemps sans daigner me faire part de sa nouvelle adresse! Avouez que tout ça n'est pas très sérieux.

 

Il en est effectivement des bons avocats comme des bons cuisiniers... malheureusement on ne s'apercoit de leur cuisine qu'une fois à table!

 

Solidairement avec ceux qui passent leur temps comme moi en procédure contre leur propre avocat! c'est un comble..

Et merci de vos bons conseils à tous

Max:o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai bien compris qu'il faut du temps pour préparer une dossier mais 7 mois pour me proposer des solutions pour sortir d'une indivision successorale sans aucune réponse dès le départ ne serait-ce qu'à ma demande de convention d'honoraires, (après avoir exigé tout de même une avance)

 

Malgré mes demandes écrites sur l'avancé de son "étude de dossier" je n'ai jamais eu de réponse et pour cause! Monsieur avait déménagé entretemps sans daigner me faire part de sa nouvelle adresse! Avouez que tout ça n'est pas très sérieux.

 

Il en est effectivement des bons avocats comme des bons cuisiniers... malheureusement on ne s'apercoit de leur cuisine qu'une fois à table!

 

Solidairement avec ceux qui passent leur temps comme moi en procédure contre leur propre avocat! c'est un comble..

Et merci de vos bons conseils à tous

Max:o

 

"Sortir" d'une indivision successorale... peut être interminable !!! Avant qu'il y ait un accord entre les indivisaires, que les notaires arrivent à démêler les écheveaux... que les avocats obtiennent les documents, très sincèrement, 7 mois, c'est peu. Les successions "compliquées" sont un véritable casse tête pour tout le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les successions "compliquées" sont un véritable casse tête pour tout le monde.

 

Ha bon? :D

 

Lorsque les héritiers n'arrivent pas à s'entendre ca peut prendre à peine une quarantaine d'années.;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de nous remonter le moral!

Heureusement que je ne serais plus là pour le voir...

Max :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

 

Tout d'abord, à supposer qu'il y ait des complaisances entre avocats et l'ordre des avocats (je n'y crois pas trop), il y en a certainement moins que de dossiers mal montés.

Il n'y a que 2 procédures dans votre cas, qui doivent faire chacune l'objet d'un dossier différent chez le Bâtonnier.

- 1 Manque de diligences, les clefs dans votre poche : 7 mois sans donner signe de vie.

- 2 Contestation d'honoraires. Vous ne pouvez lancer cette procédure que si vous disposez de relevé de diligences que l'avocat est tenu de tenir à votre disposition à tout moment. S'il ne vous fournit pas de relevé, faites le demander par le Bâtonier. A partir de ce relevé vous pourrez saisir le bâtonnier.

Le délai de décision du Bâtonnier est de 3 mois, avec prolongation possible de 3 mois. Sans réponse il faut saisir le 1er président.

 

Salutations.

Knysna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne suis pas satisfait de mon avocat qui a encaissé un acompte depuis septembre 2007 sans plus donner des nouvelles malgré mes appels et lettres recommandées. Dans son seul et récent courrier il me fait savoir qu'il considère que mes appels téléphoniques sont des entretiens payants et que donc il ne compte pas rendre son acompte de 2000 €. Par ailleurs, mes appels téléphoniques (2 +1 à son confrère) n'étaient destinés qu'à prendre des nouvelles de mon dossier et il ne m'a jamais donné d'informations au téléphone sur la procédure à suivre ou sur ce qu'il avait l'intention de faire.

Il cherche surtout à justifier sa carence et c'est tout simplement inadmissible.Je compte bien le signaler à l'ordre des avocats, preuves à l'appui que je n'ai jamais obtenu le moindre service ni courrier en retour de mon acompte et ce, malgré mes lettres recommandées.

 

Quelle est la démarche à suivre pour dénoncer ses agissements pour le moins malhonnêtes auprès de l'ordre des avocats?

 

Merci de vos réponses

Max :(

 

Votre avocat est manifestement dans son tort. Il ne vous tient pas au courant de votre dossier, ne vous donne pas de conseil, vous informe après coup de sa tarification (après avoir encaissé votre chèque).

 

Vous pouvez vous adresser au bâtonnier de l'ordre en dénonçant ces agissements. C'est à lui de prouver qu'il vous a remis une convention d'honoraires, qu'il vous a conseillé dans votre intérêt. Vous pouvez déjà au moins l'en menacer, cela pourra le faire réagir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Julia de votre réponse

 

Je n'ai jamais eu sa convention d'honoraires mais il a sans doute anticipé ma réaction et m'a envoyé un courrier où il m'informe que l'acompte a été "bouffé" par 3 appels avec ma mère qui, soi-disant, lui aurai "tenu la jambe" pendant 3 h et qui s'est opposée à ce qu'il fasse la procédure de partage judiciaire. Renseignement pris auprès de l'intéressée, il s'avère que c'est parfaitement inexact et que le seul entretien qu'elle ai eu c'était pour lui demander où il en était avec le dossier.

Comment a t-il pu imaginer un seul instant que je pourrais mettre en doute la parole de ma propre mère? Un tel comportement est en dessous de tout mais il s'est bien arrangé pour trouver un prétexte où il n'y a pas de possibilités d'apporter des preuves du contraire..Donc face à un juge c'est sa parole contre celle de ma mère. c'est scandaleux de tels procédés.

Je vais réfléchir à un courrier bien senti pour commencer, avec de toute façon une copie au batonnier bien qu'il me répugne de m'abaisser à un tel niveau... :mad:

Cordialement

Max

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Maxforever,

 

S'il justifie par écrit des appels avec votre mère, il est dans l'obligation de donner les dates.

 

Un comparatif avec les factures téléphoniques de votre mère et son emploi du temps, et un témoignage de sa part seront des éléments exploitables.

 

Un avocat ayant encaissé un accompte et tentant de justifier des actes pour ne pas avoir à le rembourser, ce n'est pas inédit comme type de litige.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On parle de la lenteur de la justice ... On peut aussi parler de précipitation dans certains cas. Par exemple l'avocat que j'ai consulté pour un problème (X) et qui préconisait de demander des reports d'audience (j'étais convoqué au tribunal ... j'avais deux mois devant moi) histoire de gagner du temps, faire durer l'affaire ... Interrogé sur le coût de ses services, il a répondu que tant qu'une convention ne serait pas signée rien ne sera fait; à moi de voir.

Au vu de la convention et des tarifs reçus dans la semaine, je décide de ne pas donner suite et d'en rester là (l'avocat conclura facilement de lui-même). Je me défendrai moi-même. Le jour de l'audience venu j'ai la surprise de trouver mon affaire en report + un avocat du cabinet consulté! Je lui confirme que je me défends seul ..... dans la semaine je reçois ses honoraires!!!!! (pour avoir obtenu le report). Et sur quelles bases? A quoi sert la convention? En tous cas ça fait cher le coup de téléphone :eek: (près de 200 euros).

Moralité : avocat malin gagne toujours son butin. Vu son métier je veux croire qu'il se sait malgré tout dans son droit !!!!! :confused:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci Julia de votre réponse

 

Je n'ai jamais eu sa convention d'honoraires mais il a sans doute anticipé ma réaction et m'a envoyé un courrier où il m'informe que l'acompte a été "bouffé" par 3 appels avec ma mère qui, soi-disant, lui aurai "tenu la jambe" pendant 3 h et qui s'est opposée à ce qu'il fasse la procédure de partage judiciaire. Renseignement pris auprès de l'intéressée, il s'avère que c'est parfaitement inexact et que le seul entretien qu'elle ai eu c'était pour lui demander où il en était avec le dossier.

Comment a t-il pu imaginer un seul instant que je pourrais mettre en doute la parole de ma propre mère? Un tel comportement est en dessous de tout mais il s'est bien arrangé pour trouver un prétexte où il n'y a pas de possibilités d'apporter des preuves du contraire..Donc face à un juge c'est sa parole contre celle de ma mère. c'est scandaleux de tels procédés.

Je vais réfléchir à un courrier bien senti pour commencer, avec de toute façon une copie au batonnier bien qu'il me répugne de m'abaisser à un tel niveau... :mad:

Cordialement

Max

 

Vous ne vous abaissez nullement. Vous défendez vos droits. Surtout face à quelqu'un qui n'a visiblement aucun scrupule. Le laisser faire, c'est donner raison aux avocats sans scrupules, contre ceux qui sont honnêtes.

 

Pour mon affaire, j'avais suivi mon avocate sans scrupules, qui m'a entraînée dans un procès et à qui j'ai versé énormément d'argent, et pas celle qui m'avait mis en garde, à qui je n'ai pas versé un centime.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...