Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Aurelie556

périodes d'essai

Messages recommandés

bonjour,

 

mon ami a ete embauché en cdd le 12 octobre (periode d'essai d'une semaine) mardi 23 il a fait un malaise au travail il a ete emmené à l'hopital. à la suite de cela il a ete mis en arret de travail. Hier il recoit un coup de fil de son patron comme quoi il mettait fin à son contrat. il l'a informé en meme temps qu'il avait prolongé sa période d'essai!!! c'est pour cela qu'il s'est permis de mettre fin au contrat.

en a t il le droit dans la mesure ou il n'avait pas informé mon ami qu'il prolongeait la période d'essai ?

son malaise peut il etre une cause de rupture de contrat (un malaise peut arriver à tout le monde!) ?

Y a t il quelques choses que l'on peut faire?

 

si vous pouvez me donner quelques informations. merci d'avance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La maladie prolonge d'autant la période d'essai, c'est là-dessus que l'employeur s'est appuyé je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sauf que la période d'essai s'arrêtait le 19 octobre. Donc le licenciement (puisqu'il s'agit désormais d'un licenciement) est abusif, le renouvellement de la PE n'ayant pas eu l'accord du salarié (plusieurs jurisprudences sur le sujet).

Donc coup de fil au patron, lui demandant gentillement d'oublier le coup de fil précédent pour les raisons précédentes.

S'il persiste, lui demander la lettre de rupture, et référé direct aux prud'hommes. Il ne pourra pas apporter la preuve du renouvellement de la PE.

Pour valider tout cela, comment est rédigé la période d'essai dans le contrat. La possibilité de renouvellement est-elle indiquée ?

Et quelle est la convention collective ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pardon, je n'avais pas bien lu le post

 

En effet la période d'essai est bien finie, de plus il ne peut avoir renouvellement que si cela est bien prévu au contrat et que le salarié soit prévenu avant le renouvellement.

 

Donc effectivement rupture abusive :o

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour info, si les Prud'hommes reconnaissent la rupture abusive (ce qui ne fera normalement aucun doute), l'employeur sera tenu de verser une indemnité correspondant aux salaires normalement perçus durant le CDD.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
merci de vos reponses

 

on va voir ce qu'on va faire ...

 

aurélie

C'est vous qui voyez mais a priori vous avez les cartes en mains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...