Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Kakumi

Revendre une partie d'un bien

Messages recommandés

Bonjour,

Voici la problématique que je rencontre: je suis sur le point de signer chez le notaire l'achat d'une maison et d'une grange avec terrain. J'aimerai rapidement après que la vente est été conclue, vendre la grange et le terrain qui va avec. Il s'avère que le prix estimé pour cela est quasiment égal à celui de tout ce que j'achète, on m'a dit que si je vendais la grange et le terrain au prix qu'ils avaient été estimés, les vendeurs pourraient me redemander de l'argent, car les biens que j'achètent font suite à une succession, je ne fais moi pas partie de cette succession car je ne suis en aucun cas de la famille. Ont-ils le droit de demander cela?

Je vous remercie de votre réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait ils pourraient en effet vous réclamer une partie du prix de vente car il y aurait lésion, c'est à dire que vous acheteriez un bien moins chère que ce qu'il vaut vraiment et à partir d'un certain seuil on estime que le vendeur a été lésé par rapport à la vente.

La seule solution pour ne pas avoir de problème a ce nuveau est d'acheter en marcahnt de bien mais je suppose que ce bien va constituer votre résidence principale et en plus vous seriez dans l'obligation de revendre la maison dans les 5 ans de son acquisition.

Ce n'est pas en qualité d'héritier que l'on considère cette action mais dans les rapports entre vendeur et acquéreur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour en connaitre la vraie valeur, demandez une estimation du service des domaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'acquéreur à "bas prix" semble moins responsable ou critiquable que celui qui a donné accord à ce prix pour le compte de la succession.

S'il devait y avoir suite judiciaire, engagée par la succession, les griefs de la succession devraient à mon avis viser cette personne plutôt que "l'heureux" acquéreur.

Quant à l'administration fiscale qui pourrait s'estimer lésée, elle pourrait probablement demander des comptes à l'acquéreur.

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout d'abord je vous remercie de ces réponses rapides et claires

 

Pour en connaitre la vraie valeur, demandez une estimation du service des domaines.
merci pour ce conseil, effectivement à ce jour j'ai une estimation faite par un agent immobilier et il semble que cela varie beaucoup d'une personne à une autre.

 

L'acquéreur à "bas prix" semble moins responsable ou critiquable que celui qui a donné accord à ce prix pour le compte de la succession.

S'il devait y avoir suite judiciaire, engagée par la succession, les griefs de la succession devraient à mon avis viser cette personne plutôt que "l'heureux" acquéreur.

Quant à l'administration fiscale qui pourrait s'estimer lésée, elle pourrait probablement demander des comptes à l'acquéreur.

Cordialement

Si la succession décide d'engager des suites judiciaires (sachant qu'ils ont tous été d'accord sur le prix que j'achète), sur quel montant peuvent ils demander quelque chose? le prix total de la revente ou la différence ? Savez vous combien de temps cette procédure peut prendre? Il y a-t-il prescription ou la possibilité de faire cette revente au prix estimé sans que la succession demande quoi que ce soit, par exemple quelques travaux?

Vis à vis de quels frais ou taxes, l'administration fiscale pourrait se sentir lésée?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La successiojn pourrait demander quelque chose sur la différence entre le prix de vente et la valeur réelle du bien.

La justice est longue la durée de la procédure est difficile à connaître.

Le délai de prescription est de 5 ans après l'acquisition.

Si vous faites des travaux ils ne pourront demander réparation que sur la valeur du bien dans son état au jour de la vente pas sur les travaux que vous auriez pu réaliser.

L'administration peut vous redressez sur ma taxe de publicité foncière qui est de 5,09% du montant du prix de vente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les réponses que vous m'avez apporté, j'y vois beaucoup plus clair ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...