Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

"Chantage" au traitement de la part d'un médecin hospitalier


Messages recommandés

Bonjour et meilleurs voeux,

Ma mère, 73 ans, dont je suis la personne de confiance, est en centre de rééducation depuis le 2 décembre 2021 à la suite d'un AVC hémorragique. Elle se remet très bien, mais un problème de déontologie se pose : le chef de service du centre de rééducation fait le forcing pour lui faire prendre des antihypertenseurs qu'elle refuse, ces médicaments étant relativement dangereux chez une personne un peu âgée (vertiges, risque de chute). Or, à l'hôpital où elle était en neurovasculaire, les médecins n'avaient trouvé aucune hypertension artérielle malgré la surveillance constante, faisant de son AVC un accident atypique puisque cette hémorragie se produit chez les hypertendus. Je passe sur le fait qu'elle devait avoir toujours selon ces médecins une IRM avec injection du cerveau pour déterminer l'origine de son hémorragie cérébrale mais que, étant gravement claustrophobe, elle n'a pas pu en bénéficier, les médecins lui ayant refusé une anesthésie générale légère pour diverses raisons.

Le chez de service du centre de rééducation fait le forcing pour qu'elle prenne des antihypertenseurs, et ce alors qu'on ne lui a pris la tension que 3 ou 4 fois depuis qu'elle est au centre. Elle avait fait une demande de weekend thérapeutique pour rentrer chez elle pour deux jours le 5 janvier, sur proposition de ce même chef de service. Elle et moi pensons qu'il est vexé qu'elle ait refusé les antihypertenseurs et que c'est pour cette raison qu'elle n'a été prévenue qu'il était accepté et qu'elle pouvait partir que... 10 minutes avant l'horaire de départ. Bien évidemment, impossible de s'organiser en si peu de temps, sachant que je dois être présente à son domicile pour ce weekend.

Hier soir, l'infirmier a fait pression pour qu'elle prenne cet antihypertenseur, apparemment sans l'informer des risques ; elle a refait une demande de weekend thérapeutique pour les 15 et 16 janvier. Mais elle pense que le chef de service ayant déjà bloqué au maximum sa demande la semaine dernière, il va de nouveau freiner des 4 fers pour la contraindre à prendre ce médicament.

Pour mémoire, les antihypertenseurs ne montrent pas de bénéfice chez les personnes ayant une hypertension légère (revue [dont je ne dois pas citer le nom]).

N'est-ce pas anti-déontologique pour un médecin d'exercer une sorte de chantage pour faire accepter un médicament en échange d'un weekend thérapeutique alors que 1. ma mère n'a pas d'hypertension et que 2. elle n'est pour ainsi dire pas informée des risques de ce médicament (à part les informations que moi je lui fournis) ? Quels arguments bien sentis utiliser auprès de ce chef de service pour qu'il cesse ces pressions ?

Merci d'avance et bonne journée !

Shack'

Modifié par Modérateur 03
anonymisation
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Shackleton a dit :

Quels arguments bien sentis utiliser auprès de ce chef de service pour qu'il cesse ces pressions ?

Bonjour,

Qu'en pense le médecin traitant ? La personne peut tout à fait quitter l'hôpital, ce n'est pas une prison.

Par contre elle doit signer une décharge.

Et elle peut aussi se faire hospitalier ailleurs. Il y a des cliniques privées très bien aussi.

  • Tout à fait (+1) 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour yapasdequoi,

C'est un très bon centre de rééducation qui ne pose aucun problème par ailleurs, c'est juste ce chef de service.

Pour le médecin traitant, vu qu'elle ne reçoit aucune information, ni de l'hôpital, ni du centre de rééducation (c'est moi qui la tiens au courant et elle est très difficile à joindre), je ne pense pas qu'elle puisse faire grand-chose.

Il me semble que la loi Kouchner permet au patient de refuser un traitement et que le médecin doit informer le patient des risques du traitement ? Et que pour décider qu'il y a une hypertension artérielle, il faut au moins mesurer la tension régulièrement, pas juste 3-4 fois sur 6 semaines ?

Déontologiquement, ce que fait ce chef de service me paraît également très limite.

Shack'

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Votre mère a-t-elle demandé poliment au médecin pourquoi il insiste autant pour lui donner ces médicaments ?

La plupart des médecins n'essayent pas d'empoisonner leurs patients mais essayent de les traiter au mieux.

Je pense aussi que votre mère doit en référer à son médecin traitant, qui sera sans doute le mieux à même de discuter avec son confrère.

Le mieux est de vous organiser comme si le week-end allait être possible, votre mère étant effectivement libre de ses mouvements.

il y a 1 minute, Shackleton a dit :

Il me semble que la loi Kouchner permet au patient de refuser un traitement et que le médecin doit informer le patient des risques du traitement ?

Oui, le médecin doit aussi informer le patient des risques de refus du traitement.

il y a 2 minutes, Shackleton a dit :

Et que pour décider qu'il y a une hypertension artérielle, il faut au moins mesurer la tension régulièrement, pas juste 3-4 fois sur 6 semaines ?

Cela est une question à poser à un médecin. Votre mère est en droit de demander un second avis sur son état de santé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et il y a aussi une tendance très humaine, quand on croit que quelqu'un agit de manière contraire à son intérêt, à insister pour la faire changer d'avis. Un médecin peut être bon clinicien et mauvais diplomate ou l'inverse.

J'ajoute que dans pas mal de cas il est difficile de trancher sur l'intérêt d'un traitement. Un proche a passé plusieurs mois à se demander à quelle sauce il allait être soigné. Le spécialiste voulait qu'il soit opéré, le chirurgien ne voulait pas, chacun affirmant que toute autre option mettrait sa vie en danger. Chacun avait son avis, ses arguments, son expérience et ses études.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous de vos réponses.

Je sais de source sûre, ayant été présente dans la chambre à l'hôpital quand l'interne l'a dit à ma mère, qu'aucune hypertension n'avait été détectée et que c'est pour cette raison qu'on voulait lui faire une IRM avec injection du cerveau.

Or, j'ai un doute sur le fait que l'hôpital où était ma mère avant le centre de rééducation ait ou pas transmis les bonnes informations. Je connais hélas cet hôpital, qui ne s'est jamais signalé par une communication efficace et limpide selon mon expérience personnelle ou celle de ma mère à d'autres occasions...

Je sais aussi, hélas, que ces défaillances de communication ont été préjudiciables à plusieurs reprises.

Shack'

@yapasdequoi, il a proposé la sortie de la semaine dernière avant de savoir que ma mère refusait les antihypertenseurs.

Shack'

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est le médecin traitant qui doit faire la liaison si besoin entre les professionnels de santé. Il saura éventuellement vous expliquer ce qui vous échappe. Parfois la logique échappe aux proches qui n'ont pas les compétences médicales suffisantes.

Et si votre mère n'est pas satisfaite des conditions de son séjour, elle peut aussi décider de changer d'établissement.

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Shackleton a dit :

Pour mémoire, les antihypertenseurs ne montrent pas de bénéfice chez les personnes ayant une hypertension légère

Bonjour,

Comme cela à été très bien dit plus haut, chacun à sa sensibilité aux demandes des autres 🙂

Pour la petite histoire par ailleurs il est peut-être utile de préciser en général que l'utilisation des anti-hypertenseurs est motivée en prévention des récidives d'AVC , à partir  en général d une pression systolique à partir de 14, (ce qui n'est effectivement pas ce que l'on nomme hypertension dans le sens premier du terme notamment pour une personne âgée) et en complément des traitement adjuvants, tels que les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou encore les diurétiques. 

Un traitement médical, doit toujours être appréhendé dans son ensemble.

Si vraiment l'attitude du chef de service vous pose problème, vous pouvez prendre un RV avec lui pour lui demander de vous expliquer le traitement, ce qui pourrait vous rassurer et apaiser votre maman 🙂

Je lui souhaite un bon rétablissement.

Modifié par Castorjunior
  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

la loi du 4 mars 2002  https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000227015/

permet à votre maman (et elle seule ou son médecin traitant, pas vous) d'avoir accès à son dossier médical, elle doit se renseigner sur la procédure   à suivre auprès du comité des usagers de l'établissement,  elle saura ainsi si elle a ou n'a pas d'hypertension et elle pourra se le faire expliquer par son médecin traitant

ceci dit, moyennant une décharge, elle peut sortir de l'établissement à tout moment, nul n'est obligé de se soigner,  d'une manière ou d'une autre mais agissant ainsi, elle n'améliore pas les relations avec le dit médecin 

  • Tout à fait (+1) 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je ne rentrerai pas dans le domaine médical. Il faut pour cela avoir son dossier et un avis médical autre que la lecture d'un site internet.

Il y a des cas où en prévention certains médicaments sont donnés non pas à dose thérapeutique mais à dose plus modéré ( surtout chez une personne âgée), non pas pour traiter une HTA avérée mais éviter des pics tensionnels durant des efforts inhabituels pour elle pendant la rééducation. Cela d'autant plus si toutes les explorations n'ont pas pu être effectuées du fait de sa claustrophobie.

Ce n'est qu'une hypothèse parmi tant d'autres. Seul un contact téléphonique entre son médecin traitant et le chef de service permettra de résoudre ce problème ET bien entendu elle peut aussi, comme dit plus haut, demander son dossier médical, elle ou son médecin traitant.

Reste bien entendu, la sortie après décharge, mais attention dans cette éventualité ils ne seront pas obligés de la reprendre aprés le WE, donc là aussi il faut voir quelle suite est possible, ou pas : Soins ambulatoires, autre établissement,.etc

  • Merci (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...