Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Site officiel de la Cour de cassation : pourquoi une telle régression ?


Messages recommandés

Bonjour à tous. 🙂

Tout d'abord, je m'excuse par avance s'il s'avérait que je n'étais pas sur le bon forum car, je dois bien l'admettre, je ne savais pas vraiment où poser ma question, qui d'ailleurs n'en est pas vraiment une, plutôt une réflexion ou un coup de gueule :

pourquoi, pourquoi, POURQUOI le site officiel de la Cour de cassation vient-il de subir pareille régression ??

Et je ne dis pas cela pour la refonte esthétique ni même pour l'intuitivité de l'interface : sur ce point, chacun jugera.

Non, moi ce qui me laisse extrêmement perplexe, et qui constitue objectivement une régression, c'est qu'ils ont amputé une large partie de la rubrique "QPC" ! 😮

Au sein de cette rubrique existait autrefois un moteur de recherche "2 en 1" si j'ose dire : on avait la possibilité de rechercher les arrêts de QPC soit par texte contesté (codifié ou non), soit par date, et tous les arrêts y étaient publiés (avec la motivation !), y compris même quand la question était en cours.

C'était vraiment très pratique.

Et c'est d'ailleurs toujours le cas à l'heure actuelle sur le site officiel du Conseil d'État : https://www.conseil-etat.fr/ressources/questions-prioritaires-de-constitutionnalite

Et maintenant, du jour au lendemain, plus rien n'est publié sur le site de la Cour de cassation hormis l'intitulé des QPC par date ... !

Ils ont supprimé la possibilité de recherche par texte contesté et ils ont en outre supprimé la publicité des arrêts (ne laissant plus que les intitulés des questions), ce qui complique lourdement les travaux de recherche en la matière ...

Pourquoi ? Mais pourquoi ??

Si quelqu'un a la réponse, je voudrais volontiers être éclairé ... 😞

Merci de m'avoir lu.

Modifié par Larry_Silver
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je tente une explication en tant qu'informaticienne. Beaucoup de collègues n'ont qu'une formation technique, et ne connaissent ni ne s'intéressent au côté fonctionnel (utilisateur, dirons nous). On se retrouve avec des logiciels de caisse, d'archive, de bibliothèque et autres qui sont conçus et mis au point par des gens qui à aucun moment ne pensent à la manière dont l'utilisateur va s'en servir au quotidien.

Il y a un terrible manque de compétence côté administration dans la gestion des marchés publics en informatique, notamment parce que contrairement au privé l'exigence de rentabilité est souvent moindre.

Dans mon entreprise on collabore beaucoup entre les techniciens et les consultants qui connaissent le terrain, et nous sommes formés aux métiers de nos clients. Quand le client nous demande un truc "absurde" sur le plan technique, on creuse pour comprendre l'origine de la demande. Au final cela nous permet de bien nous en sortir face à la concurrence.

Il y a aussi dans des pans entiers du secteur une culture du non respect des bonnes pratiques : code lisible et commenté donc maintenable, respect de normes de développement, tests systématiques et minutieux, rédaction de la documentation...

Ce qui peut sembler une bonne idée côté technicien est parfois idiot côté utilisateur et vice-versa... Il peut donc y avoir des exigences irréalistes du client, qui ne veut pas en démordre, et donc on fait au mieux. Il y a aussi des clients qui exigent plus qu'on ne peut faire rentrer dans le budget, donc comme partout on rogne sur les coûts : par exemple on va accepter d'ajouter une fonctionnalité, mais en faisant sauter l'intervention du spécialiste en ergonomie.

Voilà, ce ne sont que des pistes

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et en tant qu'informaticienne dans le secteur public, j'attire aussi l'attention que suite au "dégraissage" et non remplacement des techniciens informatiques, de plus en plus de projets sont "externalisés" : le cahier des charges est malheureusement souvent "incomplet", (mal foutu quoi), (quand on fait les réunions utilisateurs, c'est souvent .... épique et les demandes farfelues), et du coup ces sociétés font ce qui est écrit point. Chaque évolution fonctionnelle est facturée au prix fort, et du coup....

Je le vois chez moi, nous avons encore qqs applis métiers qui s'externalisent pas trop mal parce que bien faites et surtout maintenues (mais cela ne va pas durer vu que les anciens partent en retraite et ne sont pas remplacés) et des applis faites par des sociétés qui sont .... à "améliorer"mais dont on doit impérativement se servir en l'état

Par exemple, le code "télétravail exceptionnel" vient juste d^etre ajouté....

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...