Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Garde d'enfants suite à un divorce


Amandine.rcnt
 Partager

Messages recommandés

Bonjour, 

Je suis en pleine procédure de divorce, nous sommes passés devant le juge pour la première fois le 17 novembre. Nous avions convenu d'une garde alternée de nos deux enfants (j'en ai deux grands d'une précédente union). Deux jours avant l'audience mon directeur qui m'offre une promotion m'informe que je peux aller vivre où je veux partout en France ayant mon nouveau compagnon à 600kms de chez moi je passe mon temps entre labas et chez moi quand j'ai mes enfants bref... A la suite de cette annonce j'ai contacté mon avocat afin de modifier ma demande et  demander la garde exclusive de mes enfants avec pour le papa un droit de visite et d'hébergement l'intégralité de chaque vacance hors été et noël... Celui-ci n'étant pas d'accord il s'est lancé déjà depuis bien longtemps dans une guerre (moi je n'entre pas la dedans) il m'a mis à dos  ma meilleure amie, ma petite soeur, son conjoint, mon petit frère et a tenté avec d'autres personnes qui avaient plus de caractère et ne se sont pas laissé amadouer par ses paroles monstrueuses envers moi... 

 

Il va donc tout faire pour obtenir la garde exclusive de nos enfants à savoir, j'ai porté plainte pour violence conjugale et harcélement en juin une main courante en mai il a fait une garde à vu et est passé devant un procureur le 21 octobre dernier.

Ma question est, d'après vous, a-t-il des chances de gagner malgré tout ce qu'il entreprend pour me nuir? Mon déménagement peut-il être refusé? sachant que c'est pour partir d'ici ou je ne supporte plus l'environnement, de plus nous travaillons au même endroit (puisqu'il ne travaillait pas je l'ai fait entrer dans ma boite ...) 

C'est moi qui ai toujours ramené l'argent à la maison, j'ai toujours tout fait pour m'en sortir financièrement, il n'a pas travaillé pendant des années et c'est moi qui travaillait même enceinte ! 

Merci d'avance pour vos réponses je suis angoissée à l'idée qu'après tout ce que j'ai fait pour lui et mes enfants il finisse par gagner.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 13 minutes, Amandine.rcnt a dit :

Mon déménagement peut-il être refusé?

 

 

Bonjour, 

VOTRE déménagement ne regarde que vous. 

Le juge se prononcera sur celui des enfants. 

Vous étiez d'accord pour la résidence alternée jusqu'à présent, ce qui signifie que vous ne remettez pas fondamentalement en cause les qualités de père de votre ex. Tous vos griefs concernant votre relation de couple sont hors sujet. 

Il va vous falloir un solide dossier pour justifier que vous allez enlever les repères de vos enfants (école, copains, papa, reste de la famille). C'est très loin d'être gagné, votre avocat a du vous l'expliquer. Ne vous conseille t'il pas d'axer le dossier sur laquelle qualité de vie que vous pourriez proposer, plutôt que de faire des reproches tardifs au père ? 

Quel âge ont les enfants et quel est leur avis sur la question ? Ils peuvent peut-être demander à être entendus. 

  • Tout à fait (+1) 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

Qu'on vous empêche de partir, non .

Que la résidence habituelle des enfants soit chez lui, oui, il y a un risque non négligeable, surtout si au départ vous êtes partis d'un commun accord sur une GA ( donc inutile de lui lancer des reproches niveau violence conjugale qui ne vous ont pas empêché de voir un père qui peut les assumer la moitié du temps)

Citation

mon directeur qui m'offre une promotion m'informe que je peux aller vivre où je veux partout en France

Donc près de leurs repères et du père de vos enfants c'est possible aussi : donc bien évidemment quand cet éloignement relèverait d'un choix, on évite de le faire subir en premier lieu aux enfants, surtout en pleine année scolaire, et au parent qui n'a rien demandé .

Sachant qu'un éloignement géographique est le principal motif de perte de résidence habituelle, même si il n'y avait pas garde alternée et malgré un jugement, c'est d'autant plus facile à l'accorder sans jugement en cours et avec une GA de fait .

Je vous conseille de voir avec votre avocat et d'écouter ses conseils à ce sujet.

Modifié par kang74
  • Tout à fait (+1) 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, maisonnette78 a dit :

Bonjour, 

VOTRE déménagement ne regarde que vous. 

Le juge se prononcera sur celui des enfants. 

Vous étiez d'accord pour la résidence alternée jusqu'à présent, ce qui signifie que vous ne remettez pas fondamentalement en cause les qualités de père de votre ex. Tous vos griefs concernant votre relation de couple sont hors sujet. 

Il va vous falloir un solide dossier pour justifier que vous allez enlever les repères de vos enfants (école, copains, papa, reste de la famille). C'est très loin d'être gagné, votre avocat a du vous l'expliquer. Ne vous conseille t'il pas d'axer le dossier sur laquelle qualité de vie que vous pourriez proposer, plutôt que de faire des reproches tardifs au père ? 

Quel âge ont les enfants et quel est leur avis sur la question ? Ils peuvent peut-être demander à être entendus. 

Je ne fais pas de repproches à mon ex si ce n'est qu'il me pourrit la vie, depuis notre séparation suite à des violences à mon encontre... Les enfants ont 5 et 2 ans. Mes grands 10 et 12 ans et seront surement entendu par le juge.

Il y a 2 heures, kang74 a dit :

Bonjour

 

Qu'on vous empêche de partir, non .

Que la résidence habituelle des enfants soit chez lui, oui, il y a un risque non négligeable, surtout si au départ vous êtes partis d'un commun accord sur une GA ( donc inutile de lui lancer des reproches niveau violence conjugale qui ne vous ont pas empêché de voir un père qui peut les assumer la moitié du temps)

Donc près de leurs repères et du père de vos enfants c'est possible aussi : donc bien évidemment quand cet éloignement relèverait d'un choix, on évite de le faire subir en premier lieu aux enfants, surtout en pleine année scolaire, et au parent qui n'a rien demandé .

Sachant qu'un éloignement géographique est le principal motif de perte de résidence habituelle, même si il n'y avait pas garde alternée et malgré un jugement, c'est d'autant plus facile à l'accorder sans jugement en cours et avec une GA de fait .

Je vous conseille de voir avec votre avocat et d'écouter ses conseils à ce sujet.

Même si je pars à cause de ses agissements? Toutes les personnes qu'il a réussi a monter contre moi habitent dans le même village que nous... Il n'a jamais rien fait pour ses enfants jusqu'à notre séparation et continue de me faire vivre un enfer en allant dans ma propre famille me salir et ne se gêne pas de le faire devant mes enfants.

Donc j'en conclu que le juge d'après vous ne me laissera pas partir avec mes enfants en garde exclusive?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Citation

. Mes grands 10 et 12 ans et seront surement entendu par le juge.

Aucune raison que des enfants d'une autre union interviennent dans votre divorce et vos enfants communs sont trop jeunes pour donner leur avis .

Par contre il faut, aussi, l'annoncer à l'autre papa et faire une procédure : vos grands veulent tout quitter pour vous suivre?

Concrètement l'audience a eu lieu, oui ou non ? Avec vos nouvelles demandes que votre avocat n'a pas eu le temps de travailler?

C'était une audience de quoi ?

Citation

Même si je pars à cause de ses agissements? Toutes les personnes qu'il a réussi a monter contre moi habitent dans le même village que nous...

Vous comprendrez qu'entre déménager dans une ville ou un village voisin et partir à 600km, y a des nuances ...

De plus votre famille et lui peuvent avoir les liens qu'ils veulent : c'est plutôt dans l’intérêt des enfants.

Mais vous avez raison de penser que de parler d'un " copain" qui vit à 600km fraichement séparée et pas encore divorcée, cela risque de vous desservir.

Le reste dépendra aussi des arguments de la partie adverse, qui peuvent être catastrophiques .

 

Modifié par kang74
  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

C'est souvent le parent qui s'éloigne qui perd la garde, car il est généralement de l'intérêt des enfants de rester là où ils ont leur repères.

il y a 26 minutes, Amandine.rcnt a dit :

Donc j'en conclu que le juge d'après vous ne me laissera pas partir avec mes enfants en garde exclusive?

Il y a un risque avéré que la garde soit accordée au père. Il faut voir avec votre avocat comment argumenter.

il y a 27 minutes, Amandine.rcnt a dit :

Même si je pars à cause de ses agissements?

Le fait qu'il soit infect avec vous n'en fait pas forcément un mauvais père sur le plan juridique, c'est-à-dire un père inapte à s'occuper correctement de ses enfants. Il est certain qu'avoir demandé la garde alterné en premier lieu sera exploité par la partie adverse, qui dira que vous n'étiez pas inquiète à l'idée de laisser les enfants une semaine sur deux à leur père.

On n'accorde pas la garde au plus sympathique des parents, mais à celui qui convaincra le juge qu'il préservera au mieux l'intérêt des enfants.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Amandine.rcnt a dit :

Donc j'en conclu que le juge d'après vous ne me laissera pas partir avec mes enfants en garde exclusive?

Pour l'instant, vous ne donnez aucun argument qui pourrait convaincre un juge de vous accorder la résidence principale, plutôt qu'au père qui pourra maintenir les repères. 

Avez-vous un dossier sur le logement que vous aurez, la proximité des écoles, votre projet d'organisation pour la garde périscolaire, etc ? (des éléments qui montreraient l'intérêt des enfants à venir avec vous, plutôt que de focaliser sur VOTRE mal-être). 

Vous dites que votre ex ne s'est jamais occupé de ses enfants, mais il semble qu'il assume la garde alternée depuis la séparation, non ? 

Le mieux placé pour vous conseiller étant votre avocat, lui avez vous demandé son opinion ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Amandine.rcnt a dit :

Je ne fais pas de repproches à mon ex si ce n'est qu'il me pourrit la vie, depuis notre séparation suite à des violences à mon encontre... Les enfants ont 5 et 2 ans. Mes grands 10 et 12 ans et seront surement entendu par le juge.

Même si je pars à cause de ses agissements? Toutes les personnes qu'il a réussi a monter contre moi habitent dans le même village que nous... Il n'a jamais rien fait pour ses enfants jusqu'à notre séparation et continue de me faire vivre un enfer en allant dans ma propre famille me salir et ne se gêne pas de le faire devant mes enfants.

Donc j'en conclu que le juge d'après vous ne me laissera pas partir avec mes enfants en garde exclusive?

Bonjour,

La réaction du père, indépendamment de vos conflits, est parfaitement normale et saine.

On peut supposer que si la situation était inversée, vous n'auriez pas consentie deux jours avant l'audience à ce que votre futur ex mari décide unilatéralement que vous ne verriez désormais vos enfants que la moitié des vacances.

Le problème c'est que si vous n'avez pas formalisé de demandes subsidiaires (si pas de résidence principale chez vous, alors résidence alternée), le juge ne tranchera que de manière binaire, Oui ou Non.

Comme précédemment indiqué, vos chances d'aboutir à une issue favorable sont donc excessivement faibles.

Je pense que vous avez été trop prompte à revenir sur ce qui avait été convenu avant l'audience, sans en mesurer les conséquences, et c'est étonnant que votre avocat ne vous ait pas mise en garde.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 51 minutes, kang74 a dit :

Aucune raison que des enfants d'une autre union interviennent dans votre divorce et vos enfants communs sont trop jeunes pour donner leur avis . Ils ont vécu 8 ans sous le même toit donc si il y a de fortes chances que le juge veuille les entendre.

Par contre il faut, aussi, l'annoncer à l'autre papa et faire une procédure : vos grands veulent tout quitter pour vous suivre? 

Concrètement l'audience a eu lieu, oui ou non ? Avec vos nouvelles demandes que votre avocat n'a pas eu le temps de travailler?

C'était une audience de quoi ?

Vous comprendrez qu'entre déménager dans une ville ou un village voisin et partir à 600km, y a des nuances ...

De plus votre famille et lui peuvent avoir les liens qu'ils veulent : c'est plutôt dans l’intérêt des enfants.

Mais vous avez raison de penser que de parler d'un " copain" qui vit à 600km fraichement séparée et pas encore divorcée, cela risque de vous desservir.

Le reste dépendra aussi des arguments de la partie adverse, qui peuvent être catastrophiques .

 

 Ils ont vécu 8 ans sous le même toit donc si il y a de fortes chances que le juge veuille les entendre. Pour ce qui est du papa il est au courant que je déménagerai probablement courant 2022, le mieux étant que les enfants terminent leur année scolaire. Il n'est pas contre au contraire. Il a eu le droit juste après l'audience a une visite inopinée de mon Ex mari qui lui a fait un portrait monstrueux et complétement dingue de moi.  Il me fera une attestation pour mon avocat en dénonçant le comportement instable de mon ex.

C'était la première audience du divorce nous avons convenu d'un divorce à l'amiable mais la pour le coup nous ne sommes plus d'accord sur le mode de garde. Mon avocat à demandé une garde exclusive pour moi mais le maintien de la garde alterné en attendant mon déménagement. 

Tout le monde sait que je suis en couple mais c'est pas pour cette raison que je souhaite partir si loin même si ça semble dur à prouver, c'est la région que j'aime et je veux recommencer ma vie loin de tout ça ! Loin des conflits dans l'intérêt de mes enfants, une maman en télétravail disponible tout le temps, plus de cantine de nounou de garderie... Des activités extra scolaire possibles... Plein de choses à voir et à faire contrairement au trou perdu ou nous vivons.

 

Pardonnez moi mais Je ne vois pas en quoi c'est dans l'intérêt de mes enfants de les emmener dans une famille que je ne côtoie pas moi même... Mais dans tout les cas divorcer ne lui donne pas le droit de me nuire et je pense porter plainte de nouveau contre lui ça devient insupportable c'est des attaques indirectes mais qui affecte beaucoup.

Malheureusement la partie adverse n'aura pas grand chose contre moi mis à part le fait que j'ai toujours énormément travaillé. Ensuite tout ne sera que mensonge et manipulation. Il n'a absolument rien contre moi je suis une mère aimante qui a toujours tout fait pour ses enfants il n'avait jamais rien fait et ne participait jamais aux sorties. J'ai emmené mes enfants 3 fois en vacances et lui ne venait même pas... vive le père de famille 24h/24 sur sa console pendant que sa femme enceinte travailler en 3-8 avec le risque de perdre leur bébé à tout moment... sur 8 ans de vie il a travaillé peut-être 2 ans au total... N'a jamais payé une seule facture, n'avait jamais emmené un enfant chez le médecin... 

Est-ce que ces arguments vont compter? Je l'espère je me suis saigné pour subvenir aux besoins du foyer pendant des années alors qu'il gagne serait la pire chose pour moi mes enfants sont toute ma vie! 

il y a 5 minutes, liloudax a dit :

Bonjour,

La réaction du père, indépendamment de vos conflits, est parfaitement normale et saine.

On peut supposer que si la situation était inversée, vous n'auriez pas consentie deux jours avant l'audience à ce que votre futur ex mari décide unilatéralement que vous ne verriez désormais vos enfants que la moitié des vacances.

Le problème c'est que si vous n'avez pas formalisé de demandes subsidiaires (si pas de résidence principale chez vous, alors résidence alternée), le juge ne tranchera que de manière binaire, Oui ou Non.

Comme précédemment indiqué, vos chances d'aboutir à une issue favorable sont donc excessivement faibles.

Je pense que vous avez été trop prompte à revenir sur ce qui avait été convenu avant l'audience, sans en mesurer les conséquences, et c'est étonnant que votre avocat ne vous ait pas mise en garde.

 

La réaction du père est loin d'être saine croyez moi. Qu'il se batte pour ses enfants j'en conviens et comprend totalement mais mentir et me faire passer pour une folle, une menteuse, une mère violente alors que c'est lui qui frappe c'est loin d'être sain ... Je ne pouvais faire de demande avant puisque je ne savais pas que j'allais déménager je l'ai su le 15 novembre et l'audience était le 17 j'ai appelé tout de suite mon avocat mais j'était tellement abasourdi que je ne savais plus quoi faire on s'est mis d'accord le matin de l'audience

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 7 minutes, Amandine.rcnt a dit :

une maman en télétravail disponible tout le temps, plus de cantine de nounou de garderie... Des activités extra scolaire possibles... Plein de choses à voir et à faire contrairement au trou perdu ou nous vivons.

Ça déjà, c'est mieux comme arguments.

Il faut parler de ce que vous pouvez offrir à vos enfants, démontrer que cet éloignement ne sera pas nuisible mais au contraire bénéfique.

Pour le "trou perdu", attention, c'est une question de goût. Un enfant peut-être très heureux à la campagne.

il y a 9 minutes, Amandine.rcnt a dit :

Ils ont vécu 8 ans sous le même toit donc si il y a de fortes chances que le juge veuille les entendre.

Les enfants, c'est une arme à double tranchant, et qui explose... si vos enfants d'un premier lit disent du mal de votre mari, l'avocat d'en face dira que vous n'hésitez pas à utiliser vos enfants pour nuire à votre mari, ou d'autres truc du même genre. Écoutez votre avocat sur la question, et s'il dit non, c'est non.

il y a 11 minutes, Amandine.rcnt a dit :

vive le père de famille 24h/24 sur sa console

Si vous ne pouvez le prouver, ne le dites pas.

il y a 12 minutes, Amandine.rcnt a dit :

N'a jamais payé une seule facture, n'avait jamais emmené un enfant chez le médecin... 

Dites plutôt : j'ai subvenu aux besoins du foyer tout en m'occupant des rendez-vous médicaux des enfants.

Il faut s'entraîner à démontrer que vous êtes le parent qui s'occupe des enfants sans dire du mal de l'autre, et sans rien affirmer qui ne puisse être démontré par des témoignages ou des éléments matériels. Vous n'aurez pas la garde en démontrant que vos enfants seront tristes et malheureux avec leur père, car ils pourraient tout aussi bien l'être chez vous, et dans ce cas autant les laisser tristes et malheureux dans leur environnement habituel.

Mettez en avant que vous allez les chercher à l'école, la nounou, que vous gérez les activités extrascolaires, que vous achetez leurs vêtements, etc.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 24 minutes, Amandine.rcnt a dit :

C'était la première audience du divorce nous avons convenu d'un divorce à l'amiable mais la pour le coup nous ne sommes plus d'accord sur le mode de garde. Mon avocat à demandé une garde exclusive pour moi mais le maintien de la garde alterné en attendant mon déménagement. 

 

Je pense que vous vous êtes tirée une balle dans le pied et j'en suis navrée pour vous.

On comprend qu'actuellement une RA est en place, que vous avez demandé que celle-ci se poursuive jusqu'à ce que vous déménagiez, ce qui ne fera que conforter le juge dans le fait que le père est parfaitement apte à gérer vos enfants.

Vous avez l'un et l'autre convenu d'un divorce à l'amiable et vous êtes revenue de façon brutale sur l'un des points les plus importants de votre divorce et malheureusement pour vous, sans motif "solide", puisqu'il n'est pas dans l'intérêt de vos enfants d'être séparés de leur père, présent, pour que vous puissiez rejoindre votre nouveau compagnon.

C'est une bonne chose qu'il y ai donc eu demande subsidiaire, reste à attendre à la décision du juge.

il y a 24 minutes, Amandine.rcnt a dit :

Ils ont vécu 8 ans sous le même toit donc si il y a de fortes chances que le juge veuille les entendre.

Non, ils ne sont pas partie prenante ni directement concerné par votre divorce et ne seront donc pas entendus par le JAF.

 

 

Modifié par liloudax
  • Tout à fait (+1) 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Citation

Ils ont vécu 8 ans sous le même toit donc si il y a de fortes chances que le juge veuille les entendre

Donc au risque de me répéter aucune chance : votre avocat vous le confirmera .

Cette procédure de divorce ne concerne pas ces enfants, on ne va rien décider concernant leur résidence habituelle

Citation

C'était la première audience du divorce nous avons convenu d'un divorce à l'amiable mais la pour le coup nous ne sommes plus d'accord sur le mode de garde. Mon avocat à demandé une garde exclusive pour moi mais le maintien de la garde alterné en attendant mon déménagement. 

Donc votre avocat n'a pas eu le temps de préparer des arguments pour vous aider dans votre demande: il aurait mieux valu demander un report

Et si on change de forme de divorce ... ce sera plus long .

Tant que vous n'êtes pas divorcée, vous êtes mariée .

Citation

c'est dans l'intérêt de mes enfants de les emmener dans une famille que je ne côtoie pas moi même...

A maintenir les liens avec ce qui est, aussi, la famille des enfants .

Le principe est clair, les enfants ont le droit d'avoir des contacts avec leur famille indépendamment des conflits que les adultes ont entre eux .

Citation

une maman en télétravail

Donc qui n'a pas besoin de déménager pour son travail, ni d'ailleurs de travailler dans les mêmes bureaux que son ex .

De plus dire que vous voulez vous éloigner de votre  futur ex mari sciemment, c'est avouer faire un éloignement géographique VOLONTAIRE dont je vous invite à faire quelque recherche avec ce terme sur le net .

 

Au vu de vos arguments cela semble  mal engagé ...

A moins que votre ex ait lui aussi de très mauvais arguments.

 

Modifié par kang74
  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Citation

une maman en télétravail disponible tout le temps, plus de cantine de nounou de garderie... Des activités extra scolaire possibles...

Il a pourtant été démontré (à cause du COVID) qu'une maman en télétravail ne peut pas gérer en même temps l'emploi du temps de 4 enfants, dont deux en bas âge (conduire les enfants à l'école et les rechercher matin, midi et soir, faire à manger, les conduire aux activités extra scolaires, et répondre à toutes leurs sollicitations quand ils sont à la maison). Pour pouvoir travailler, vous serez certainement contrainte d'avoir recours à une nounou, à la cantine et à la garderie.
De plus, lors de votre activité en télétravail, n'y aura t-il aucune journée où vous serez contrainte de revenir dans les bureaux de votre employeur ?

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour vos réponses. Evidemment ici j'ai exposé les fait grossièrement et suis bien consciente que c'est pas en attaquant mon ex que ça aidera en quoi que ce soit. La priorité a toujours été mes enfants et le restera. Maintenant je dois prouver que j'ai toujours tout fait pour mon foyer et que je continuerais à tout donner pour que mes enfants soient heureux ensemble tous les 4 pas deux chez moi et deux en GA ou pire chez leur papa tout le temps...

Je vais me battre pour les avoir avec moi même si je dois patienter pour déménager je ferais tout pour leur bonheur. Le déménagement peut sembler être un caprice mais pas du tout. Je vous remercie vraiment d'avoir donner votre avis sincèrement sans filtre c'est dur mais c'est la réalité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 20/11/2021 à 10:24, Yooyoo a dit :

Bonjour,

Il a pourtant été démontré (à cause du COVID) qu'une maman en télétravail ne peut pas gérer en même temps l'emploi du temps de 4 enfants, dont deux en bas âge (conduire les enfants à l'école et les rechercher matin, midi et soir, faire à manger, les conduire aux activités extra scolaires, et répondre à toutes leurs sollicitations quand ils sont à la maison). Pour pouvoir travailler, vous serez certainement contrainte d'avoir recours à une nounou, à la cantine et à la garderie.
De plus, lors de votre activité en télétravail, n'y aura t-il aucune journée où vous serez contrainte de revenir dans les bureaux de votre employeur ?

Oui c'est exact mais tout dépend du secteur d'activité. Pour moi qui suis libre de mes horaires et de mon emploi du temps je peux faire comme je veux.  Actuellement je suis en télétravail avec mes enfants le mercredi (et parfois d'autres jours quand ils ont des rdv, médicaux, invitation chez des amis, des anniversaires), c'est une journée ou je priorise certaines taches que d'autres tout est une question d'organisation. J'ai largement la possibilité de faire les deux. J'ai vécu le confinement entre l'école à la maison des deux grands, le petit de 4ans et le bébé de 2 mois que j'allaitais tout en travaillant. Je n'avais pas le même poste du tout, celui-ci était plus compliqué à gérer, j'étais au téléphone toute la journée même avec le bébé au sein. Tout c'est très bien passé. Pour ce qui est de faire a manger si on est bien organisé on fait les repas du midi la veille au soir ce qui libère du temps et permet de manger correctement. On fait a manger en amusant les enfants ça fait un moment de partage ou joint l'utile à l'agréable. Les conduire aux activités, à l'école etc vu le secteur visé par mon déménagement ça ne posera aucun problème bien au contraire. Pour le retour au bureau ce ne sera pas obligatoire mais comme j'emmènerai les enfants chez leur papa j'en profiterais pour aller au bureau quelques jours. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager


  • Contenu similaire

    • Par Ycf
      Bonsoir,
      J'ai une attestation à écrire concernant un jugement au JAF
      Malheureusement je me rend compte que l'encart prévu est trop petit. (Cerfa 11527*03)
       
      Puis je prendre une feuille vierge pour compléter ?
       
      Merci de vos réponses bonne soirée
       
    • Par Dadou1405
      Bonsoir je me permets de venir sur le site car je cherche énormément de réponses et je suis littéralement perdu et affecté par la situation.
      En juillet dernier l ex de mon conjoint avec qui il a eu des enfants à fait une dénonciation comme quoi j avais fait des bleues a l'une de ses enfants et que mes deux enfants en bas âges avaient également des bleues.
      Ducou j'ai une assistance sociale et une puéricultrice qui est venu à mon domicile m expliquant qu'il y avait une enquête de 90 jours et ensuite un contrendu. Le premier rdv à mon domicile on m accuse d avoir fait des bleues ignobles sur l ensemble des enfants que je traine l'un de mes enfants etc. La puéricultrice a mis mes enfants nue et a palpé mon bébé de 1 mois jetais littéralement en larme .
      Ses femmes ont constatés qu'il n'y avait aucun bleu ni maltraitance mais au premier rdv mon plus grand fils âgé de deux ans était paniqué,nous l étions tous... Ses femmes sont venu à mon domicile deux fois (juillet et août) en septembre à leur bureau. Le 1 octobre j'ai déménagé de région et une puéricultrice et assistance sociale a repris contact avec moi pour reprendre une enquête de 90 jours car le délai de la précédente était trop court en vue de mon départ. J'ai beau essayer de m explique sachant que j attend le rapport de la première enquête auquel c'est stipule qu'il n'y a pas de bleu ni rien j'ai des attestations de médecin etc mais personne veut m entendre. Mes enfants doivent voir un médecin de pmi imposé par l assistante sociale.je n'en peu plus de toutes ses accusations je suis dans la panique depuis des mois .l ex de mon conjoint fait d'une vengeance personnel et je n'en peu plus.
      La semaine prochaine ses deux femmes viennent à mon domicile alors que j'ai déjà eu tout ça elles mon dit vous avez changer de département on repart à zéro donc les éléments,l enquête depuis juillet n'a abouti à rien alors qu'on m avait sertifie qu'il n'y aurait pas de suite à tout cela.
      S'il vous plaît aider moi je n'en peu plus d être accusé à tort c'est tellement humiliant.
      Merci par avance de vos réponses.
      Cordialement.
    • Par Aurélienauvr38
      Bonjour ou bonsoir, 
      Pour vous expliquer ma situation, je vis chez mon père (nous sommes en France dans une petite ville à côté de Lyon) depuis le divorce de mes parents. Mon père habite avec une femme avec qui il est marié et qui a deux filles. Je suis un étudiant de 22 ans en biologie à Lyon et je viens de sortir il y a quelques mois d'un cancer du système lymphatique impliquant chimiothérapie et radiothérapie, et je suis suivi dans le cadre de ma rémission complète.
      Il y a quelques jours, nous avons eu comme à notre habitude une altercation violente avec mon père. Je reconnais ma part de ma responsabilité et conscientise sa part de responsabilité aussi. A la suite de cette altercation violente (n'ayant impliqué que des paroles) mon père et ma belle-mère ne m'ont infirmé que je ne devais plus revenir à la maison, que je devais vivre chez ma mère à Saint-Etienne, mais qu'ils ne voulaient plus que je mette un pied à la maison. 
      Il faut savoir que ma mère dispose d'un petit appartement social avec une chambre (qui est la sienne) et elle ne peut pas accueillir de personne sous son toit au risque de perdre son appartement et les aides sociales qui lui sont accordées. Je me retrouve donc à la rue, et je ne sais pas quoi faire. 
      Je ne peux pas trouver de travail afin de m'assurer un revenu compte tenu de mon état de santé qui est encore fragile et des études qui sont suffisamment effrénés pour ne pas permettre  de travail à côté. Je n'ai pas de revenu. 
      Si quelqu'un aurait une réponse, car j'aimerais appeler une assistance sociale afin d'expliquer ce qu'il en est de la situation, mais la mise en contact avec une assistance sociale présente un caractère irréversible et je ne veux voudrais pas impacter davantage la situation. 
       
      Meci à vous de votre compréhension et de votre aide.
    • Par Marie.Alary
      Bonjour, voici mon problème. J'ai la garde de mon fils de 15 ans depuis 5 ans. Le jugement prévoit un droit de visite et d'hébergement pour l'autre parent du vendredi 18h au dimanche 18h. Week-end 1,3 et 5. Pendant les 5 dernières années pas de soucis. Depuis quelques temps, il vient à 15h45, 18h30, 20h30 puis 21h30. Puis m'indique qu'il viendra certainement le samedi.. (le matin? Le midi? L'après-midi ?  Le soir? Je n'ai pas de détails). J'ai donc fais un courrier recommandé en lui rappelant le jugement que c'était le vendredi à 18h au dimanche 18h et que compte tenu de son organisation etc.. (bref être conciliante) je tolerai une marge à 20h le vendredi mais pas au delà. (Risque routier etc.. et surtout de l'organisation de la vie de mon fils etc..). Il m'indique alors venir ce week-end mais je n'ai pas d'information sur l'heure où le jour. . Que je dois être présente à mon domicile et mon fils aussi. Je lui indique qu'on sera présent jusqu'au vendredi 20h. Ensuite on fera ce que bon nous semble du week-end.. etc etc.. menace de dépôt de plainte de non présentation..  je me renseigne auprès du commissariat.. code pénal qui s'applique donc ils prendront la plainte... et ils m'indiquent ne pas être compétant juridiquement, qu'il peut venir quand il veut pendant le week-end.. quid ? ? L'avocate me dit que le droit ce ferme dans l'heure  donc ici normalement 19h et j'ai prolongé à l'amiable à 20h. Donc passé 20h voir 20h01 pas de problème. Merci pour vos réponses..  
    • Par Romaned
      Bonsoir nous vivons la même situation que  vous avec ma sœur qui travaille qui vit chez nous mais qui nous pourrit la vie avec ses parole blessante et le fait qu'elle ne fait rien dans la maison avec toujours de la provocation donc nous voulons la mettre dehors mais à 22ans nous ne savons pas si on a le droit 
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...