Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Question sur Coef cadre Convention collective de la métallurgie Cadre


 Partager

Messages recommandés

Bonjour

Je suis Cadre depuis 1er Janvier 2014, au coef 80. Je pris cette fonction à 34 ans. 

Mon contrat est en forfait 218 jour à l'année

Nous sommes en 2021 et en 2022 ça fera donc 8 ans. 

D'après ma lecture de la  convention collective, je comprend que déjà, j'aurais du commencer ce poste au coef 92 et non 80.

De plus, je vois que depuis toute ces années j'aurais du prendre 8 points par an, voir même passer en Position II au bout de 3 ans. et prendre encore des points de coef, 3 ans après. 

Ainsi, j'en déduis que je devrais être Position 2 Coeff 108 actuellement.

 

Est ce que je fais une interprétation correct de la convention ? est ce que je rate quelque chose ?

 

PS: j'ai du relire cette convention car je souhaite démissionner, et que personne n'a pu m'indiquer la durée de mon préavis. Sauf qu'en lisant tout ça, je me dit qu'il faut que je négocie cela. 

 

Modifié par Kurlrip
omission
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour Kurlrip,

je dirais même que vous auriez dû commencer en position II au coefficient 100...pour être à 114 aujourd'hui.

 

pour la démission, si vous êtes position I, c'est 2 mois de préavis. Si vous obtenez votre repositionnement dans la grille de classification en position II, ce sera 3 mois..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 6 minutes, fosterALamess a dit :

bonjour Kurlrip,

je dirais même que vous auriez dû commencer en position II au coefficient 100...pour être à 114 aujourd'hui.

 

pour la démission, si vous êtes position I, c'est 2 mois de préavis. Si vous obtenez votre repositionnement dans la grille de classification en position II, ce sera 3 mois..

Bonjour

et merci de la réponse, ça ne dérange pas de faire 3 mois de préavis, tant que tout ça est régularisé. Le problème c'est qu'il ne veulent pas régularisé, ni faire d'accord, et que je voulais pas passer 2 ans de procédure. Mais bon si il n'y à pas le choix...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout dépend des salaires pratiqués dans l'entreprise...si on se base sur les mimima conventionnels, cela représente 13 000,00 € par an d'écart )30 000 contre 43 000), donc ça vaut le coup. Mais les salaires pratiqués dans les entreprises sont généralement supérieurs donc si vous êtes déjà à 40 000 ou plus, sur 3 ans, cela ne vaut peut-être pas la peine de vous enquiquiner avec ça...c'est à vous de voir...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, fosterALamess a dit :

tout dépend des salaires pratiqués dans l'entreprise...si on se base sur les mimima conventionnels, cela représente 13 000,00 € par an d'écart )30 000 contre 43 000), donc ça vaut le coup. Mais les salaires pratiqués dans les entreprises sont généralement supérieurs donc si vous êtes déjà à 40 000 ou plus, sur 3 ans, cela ne vaut peut-être pas la peine de vous enquiquiner avec ça...c'est à vous de voir...

Bonjour

Je suis précisément à 31200 depuis toujours

Mais qu'est ce qui justifie d'être directement Position 2 (sachant que je ne suis pas ingénieur, ni hautement diplomé)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ce sont les fonctions occupées. Un poste de cadre (fonctions d'encadrement d'une équipe ou travail hautement qualifié pour les ingénieurs, même s'ils n'encadrent personne) donne directement accès à la position II sauf pour les jeunes diplômés ingénieurs sans expérience professionnelle qui sont en position I, mais ils en sortent généralement assez rapidement ( 3ans maxi).

il y a 6 minutes, Kurlrip a dit :

Mais qu'est ce qui justifie d'être directement Position 2 (sachant que je ne suis pas ingénieur, ni hautement diplômé)

peu importe à partir du moment où les fonctions exercées justifient le placement en position II. C'est valable aussi pour un jeune diplômé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 09/11/2021 à 11:04, fosterALamess a dit :

bonjour Kurlrip,

je dirais même que vous auriez dû commencer en position II au coefficient 100...pour être à 114 aujourd'hui.

 

pour la démission, si vous êtes position I, c'est 2 mois de préavis. Si vous obtenez votre repositionnement dans la grille de classification en position II, ce sera 3 mois..

Bonjour

Et bien le RH m'a gentiment expliqué que je devrait être normalement Niveau 2, et qu'en 2019 je devais être Coeff 108 et depuis 2 ans je devrait être Coeff 114.  (actuellement je suis toujours 80 niveau 1) 

Donc ce que vous disiez aussi, et ce que je lis aussi en lisant la convention collective. ..

Et il parle de régulariser, mais ils savent pas trop, et me demandent si je suis prêt à négocier et donc avoir moins. 

En somme depuis 8 ans que je suis cadre, je suis coeff 80, au lieu d'être niveau 2, et ainsi, finalement ma vie et mon quotidien aurait pût être tout a fait différent. Je pense au crédit maison qui passe pas car trop limité, et donc obligé de faire des choix différents, aux projets que tu fait pas car tu n'a pas les moyens....

Bref suis un peu dégouté là...

Et le pire on me dit ça tranquillement..

Modifié par Kurlrip
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour,

 

deux options s'offrent à vous, selon la façon dont vous envisagez votre avenir dans l'entreprise.

 

1 : vous aimez votre boulot, vous y êtes bien et vous voulez rester...dans ce cas, négociez au mieux le passage au bon coefficient et un petit rappel de salaire.

2 : vous souhaitez quitter l'entreprise à court terme. Dans ce cas, attendez votre départ effectif, présentez l'addition à votre employeur et, s'il ne régularise pas de lui-même, engagez une procédure au tribunal.

il y a une voie médiane...vous ne savez pas...donc laissez les choses en l'état et attendez d'être fixé sur votre avenir. La prescription en matière de salaires est de 3 ans et le problème remonte à 8. Donc, vous ne pourrez réclamer un rappel que sur les 3 dernières années au moment où vous ferez la démarche. Si vous le faites aujourd'hui, ce sera sur 2019 à 2021. Si vous le faites dans 3 ans, ce sera de 2022 à 2024, ce qui ne changera pas grand chose au final.

par ailleurs, si vous négociez, il vous faudra lâcher du lest (c'est le principe d'une négociation). Si vous réclamez à votre employeur ce que vous êtes susceptible d'obtenir au tribunal (rappel sur 3 ans), il vous répondra probablement...d'aller au tribunal, ne serait-ce que pour vous payer plus tard...Donc demandez 2 ans pour obtenir 1 ou 1,5 tout de suite et sans procédure.

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

D'accord avec fosterAlames.

Une autre solution dans un monde utopique (ou presque) c'est que l'employeur admet son erreur (c'est la base) et de lui même décide de régulariser sur 3 ans ou plus avant d'aller se flageller en (re)lisant le code du travail et la convention collective que visiblement il ne connait pas.

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 15/11/2021 à 08:36, fosterALamess a dit :

bonjour,

 

deux options s'offrent à vous, selon la façon dont vous envisagez votre avenir dans l'entreprise.

 

1 : vous aimez votre boulot, vous y êtes bien et vous voulez rester...dans ce cas, négociez au mieux le passage au bon coefficient et un petit rappel de salaire.

2 : vous souhaitez quitter l'entreprise à court terme. Dans ce cas, attendez votre départ effectif, présentez l'addition à votre employeur et, s'il ne régularise pas de lui-même, engagez une procédure au tribunal.

il y a une voie médiane...vous ne savez pas...donc laissez les choses en l'état et attendez d'être fixé sur votre avenir. La prescription en matière de salaires est de 3 ans et le problème remonte à 8. Donc, vous ne pourrez réclamer un rappel que sur les 3 dernières années au moment où vous ferez la démarche. Si vous le faites aujourd'hui, ce sera sur 2019 à 2021. Si vous le faites dans 3 ans, ce sera de 2022 à 2024, ce qui ne changera pas grand chose au final.

par ailleurs, si vous négociez, il vous faudra lâcher du lest (c'est le principe d'une négociation). Si vous réclamez à votre employeur ce que vous êtes susceptible d'obtenir au tribunal (rappel sur 3 ans), il vous répondra probablement...d'aller au tribunal, ne serait-ce que pour vous payer plus tard...Donc demandez 2 ans pour obtenir 1 ou 1,5 tout de suite et sans procédure.

Alors, j'ai voulu démissionner et ce dès que possible,  c'est ce qui m'a amené à lire la convention pour connaitre mon préavis, et c'est là que j'ai découvert tout ça. 

Je comprend bien l'idée de la négociation, mais lâché du lest  non. Je viens de passer 10 sous payer, ils ont donc bien économiser sur mon dos, de quoi payer cette sommes 3 fois. Donc, je pense pas que j'ai d'efforts à faire . je demande pas l'aumône, je suis pas en train d'être tatillons sur des détails. Je lis strictement les textes de lois. 
De plus, ils faudra ajouter 2 burnout sur les dix ans directement lié à la pression mis par cet employeur. Il faut ajouter aussi 10 sans 0 formation (je suis dans l'informatique donc l'évolution est conséquente.) 

Il me sembler aussi, que devant un tribunal, je peux aussi faire valoir un certain préjudice. Par exemple, j'ai eu des difficulté pour un crédit immobilier, pour une 100 d'euro manquant par mois, et donc ai pris des décisions en fonction de cela. Pour rappel actuellement il manque pas loin de 1000€ par mois sur mon salaire selon le coef qui est sensé être le mien. 

Ajouter aussi à ça, que mon cas est identique à au moins 10 autres cadres, qui eux ne feront pas de vagues car il ne veulent pas perdre leur job, ou que les relations deviennent trop exécrable.

Ils veulent faire s'étendre une procédure sur plusieurs mois ? Ok je ne démissionne pas, je vais au tribunal, et quand le jugement sera donné, je démissionnerais. 

si ça décale les date sur  2022 à 2024, et bien tant mieux, ça se basera sur un coef plus élevé pour au moins un ans. 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour Kurlrip,

Dans ce cas, il convient de prendre rendez-vous avec un avocat pour estimer votre préjudice et engager une procédure.

reste à savoir que faire de votre contrat...rester dans une entreprise avec laquelle vous êtes en procès ne me paraît pas réaliste. Le temps de la procédure sera long (comptez entre 2 et 5 ans voire plus, appel compris, selon l'état d'engorgement des tribunaux dans votre secteur géographique) et ils ont le temps de vous enquiquiner d'ici là...si c'est au détriment de votre santé physique et/ou psychologique, cela ne vaut pas le coup. A mon sens, je doute que vous obteniez une rupture aux torts de l'employeur, donc la prise d'acte, on oublie (mais votre avocat, avec des éléments que je n'ai pas,  aura peut-être un avis différent). L'idéal serait de démissionner en rebondissant dans une autre entreprise. Vous êtes dans un secteur en tension où l'on retrouve généralement du travail facilement.

En tout état de cause, ne bougez surtout pas avant d'avoir vu un avocat, une démission prématurée et dans des formes inadéquates risquerait de polluer sa stratégie et de vous fermer des portes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 35 minutes, fosterALamess a dit :

bonjour Kurlrip,

Dans ce cas, il convient de prendre rendez-vous avec un avocat pour estimer votre préjudice et engager une procédure.

reste à savoir que faire de votre contrat...rester dans une entreprise avec laquelle vous êtes en procès ne me paraît pas réaliste. Le temps de la procédure sera long (comptez entre 2 et 5 ans voire plus, appel compris, selon l'état d'engorgement des tribunaux dans votre secteur géographique) et ils ont le temps de vous enquiquiner d'ici là...si c'est au détriment de votre santé physique et/ou psychologique, cela ne vaut pas le coup. A mon sens, je doute que vous obteniez une rupture aux torts de l'employeur, donc la prise d'acte, on oublie (mais votre avocat, avec des éléments que je n'ai pas,  aura peut-être un avis différent). L'idéal serait de démissionner en rebondissant dans une autre entreprise. Vous êtes dans un secteur en tension où l'on retrouve généralement du travail facilement.

En tout état de cause, ne bougez surtout pas avant d'avoir vu un avocat, une démission prématurée et dans des formes inadéquates risquerait de polluer sa stratégie et de vous fermer des portes.


En fait j'ai déjà du travail ailleurs. Je voulais juste partir, tranquillement. Mais bon je vois pas pourquoi je continuerais d'accepter jusqu'au bout toute cette situation. 

Donc, probablement que je vais plutôt viser la démission pour création d'entreprise. Mais ceci prend aussi du temps. 

Mais là j'attend toujours depuis 2 semaines des réponses de la direction. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au risque de me répéter (mais j'adore me citer moi-même) :

 

Il y a 1 heure, fosterALamess a dit :

En tout état de cause, ne bougez surtout pas avant d'avoir vu un avocat, une démission prématurée et dans des formes inadéquates risquerait de polluer sa stratégie et de vous fermer des portes.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 17/11/2021 à 15:24, fosterALamess a dit :

Au risque de me répéter (mais j'adore me citer moi-même) :

 

 

oui j'entend bien.  Mais comme je vous le dit plus haut, c'est plutôt démission pour création d'entreprise, et pour ce faire il faut attendre la validation du projet qui peut prendre deux mois. Et il ne faut pas avoir démissionné pour faire ce processus. 

d'ici là j'attend une réponse de la direction

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager


  • Contenu similaire

    • Par 17Fleurs
      Bonjour,
      Je suis agent administratif contractuel en Mairie.
      Premier CDD débutant le 07/01/19 pour 3 mois, puis 5 renouvellements successifs de 3, 6 ou 12 mois , le dernier se terminant le 31/12/21
      La Mairie souhaite mon départ au 31/12/21.
      Ai-je d'après vous des droits (demande d'embauche définitive ou alors indemnités compensatoires) du fait que je suis resté 3 ans consécutifs ?
      Merci de votre aide.
    • Par ced94
      bonjour à tous, 
       
      petite question, j'ai été convoqué à un entretien préalable à sanction, étant en arrêt maladie, j'ai averti mon employeur que je ne pourrai me rendre à ce dernier car il n'est pas dans mes horaires de sorties. Donc je reçois un nouveau recommandé me précisant que suite à mon mail l'entretien prévu précédemment était reporté à une certaine date aux horaires qui vont bien, mais par contre l'objet est passé d'entretien préalable à sanction à entretien préalable a sanction pouvant aller jusqu'au licenciement. 
      J'avoue être surpris de la modification de cet objet, à mon sens ils ne peuvent modifier l'objet, qu'en pensez vous ? 
       
    • Par CLOVAL
      Bonjour
      Je suis employée dans une entreprise depuis  25 ans, j'ai une prime d'ancienneté de 10%, et une prime de 13ème mois, chaque mois.
      Seulement, je me suis fais opérer et j'ai du être en maladie. Contrairement à, il y a 10 ans, où j'avais déjà était malade, je n'ai touché que 90% de mon salaire, alors qu'avant, nous avions 100%, mais après vérification dans la convention collective : 90% est le minimum de prise en charge pour mon cas, et vu le changement de direction, l'application de la convention se fait dorénavant à la lettre.
      D'autre part, sur ma fiche de paie, je m'aperçois que le montant de la  prime d'ancienneté a baissé, ainsi que la prime du 13ème mois. 
      Je pense comprendre, que pour la prime d'ancienneté, les 10% doivent être calculés sur le montant brut équivalent à 90%, mais savez-vous me dire comment est calculé la prime du 13ème mois ? on dirait que ce n'est pas un pourcentage, mais plutôt un montant fixe par jours effectivement travaillés dans le mois ...
      En vous remerciant
    • Par Gwen72
      Bonjour, 
      Étant en abandon de poste depuis un mois, j'ai reçu deux recommandé que je ne suis pas allé chercher. Puis je travailler pour une autre société en attendant mon licenciement?
      Cordialement
    • Par lilouean
      Bonjour à tous,
      J'occupe actuellement un poste (depuis 7 mois) qui dépend de la convention collective nationale des transports routiers et des activités auxiliaires du transport (statut professionnel: ouvrier). En cas de démission, celle-ci indique un délai-congé d'une semaine quelle que soit l'ancienneté alors que mon contrat de travail indique un délai d'un mois. Il me semble avoir lu que le contrat de travail s'appliquait seulement si la durée était plus courte que celle prévue par la convention collective. Tenant à quitter mon poste en de bons termes, je me permets de faire appel à vos lumières pour savoir si je suis bien dans mon droit en voulant faire appliquer le délai prévu dans la convention collective.
      Je vous remercie par avance de vos réponses.
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...