Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

coups et blessures dvh


AGNDB
 Partager

Messages recommandés

Bonjour 

Merci Kang - ça me soulage mais il y a plusieurs trucs qui me chagrinent un peu - 

Mon ex est furieux il a pris ça comme une mesure humiliante. A aucun moment il ne se met à la place de sa fille.  Vous allez rire mon ex en sortant a fait la remarque assez fort pour que je l'entende que c'est lui qui allait payer mes pleins d'essence alors qu'il paie  déjà une pension ... 

- sauf meilleur accord entre les parties ça veut dire que mon ex va encore penser qu'il peut revenir vers moi pour avoir un autre mode de visite. Je ne comprends pas !!! le juge donne un dvh en centre médiatisé -ou alors cette phrase est une phrase qui est "usuelle" . 

Il est noté que les parties donc moi aussi doit prendre contact avec le centre médiatisé - je ne comprends pas qui suis concernée   je dois juste amener ma fille et selon moi c'est à son père de me donner les dates et heure non ? 

Kang autre phrase  dit   que   la   durée   de   rencontre   est   au   départ   d'une   heure   minimum   et   évoluera   selon   les dispositions prévues par l'espace de rencontre, si je comprends après une heure ma fille peut me rappeler pour venir la chercher ? Ou alors j'attends une heure et je récupère ma fille ? 

Bon pour le lieu neutre merci de la réponse mais pour les mois qui viennent on n'y est pas et si c'était de nouveau demande je n'accepterai jamais que mon ex choisisse une personne de son choix !!! soit c'est moi qui suis présente ou mes parents. Si c'est la bibliothèque ma fille sera ravie !!! 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, AGNDB a dit :

sauf meilleur accord entre les parties ça veut dire que mon ex va encore penser qu'il peut revenir vers moi pour avoir un autre mode de visite. Je ne comprends pas !!! le juge donne un dvh en centre médiatisé -ou alors cette phrase est une phrase qui est "usuelle" . 

Le juge vous laisse (à tous les deux) une marge de manœuvre. Ce n'est pas inhabituel. Effectivement, votre ancien mari peut essayer de négocier (vous aussi, notez). Dites-lui simplement que vous préférez vous en tenir au jugement si ses demandes vous enquiquinent. Cela ne vous sera pas reproché (sur le plan juridique).

il y a 12 minutes, AGNDB a dit :

Il est noté que les parties donc moi aussi doit prendre contact avec le centre médiatisé - je ne comprends pas qui suis concernée   je dois juste amener ma fille et selon moi c'est à son père de me donner les dates et heure non ? 

Non, c'est le centre qui va vous donner les dates et heures. Comme ça, ça évitera que Monsieur prétende qu'il vous a informée et que vous disiez le contraire. Prenez contact avec eux au plus tôt, ça montrera votre bonne volonté.

il y a 16 minutes, AGNDB a dit :

dit   que   la   durée   de   rencontre   est   au   départ   d'une   heure   minimum   et   évoluera   selon   les dispositions prévues par l'espace de rencontre, si je comprends après une heure ma fille peut me rappeler pour venir la chercher ? Ou alors j'attends une heure et je récupère ma fille ? 

Cela veut dire que le centre va décider de la durée de la rencontre, qui sera au minimum d'une heure au début (mais qui pourra être deux). Le centre vous donnera les horaires de début et de fin en plus des dates. Ce ne sera ni vous, ni le père, ni votre fille qui déciderez de la durée, sachant que le père pourra raccourcir la durée s'il le souhaite.

L'avis des trois ou d'une des personnes pourra être prise en compte si le centre le juge bon. Personnellement, je vous conseille de ne pas surtout discuter à la baisse la durée des entretiens. Si on vous demande votre avis, dites que vous faites confiance au centre ou une banalité dans le genre.

Vous n'êtes pas obligée de faire le taxi vous-même, vous pouvez déléguer le transport si besoin.

Si votre fille n'apprécie pas la mesure, il faut bien lui expliquer que vous n'avez pas le choix, et que c'est ce qui remplace les week-end et les vacances chez son père. Il faut bien sûr y aller en délicatesse, et lui proposer d'en parler avec la psychothérapeute.

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je serais étonnée qu'on vous laisse la liberté du lieu neutre et du choix de la tierce personne.

En général, les visites médiatisées se déroulent dans des établissements dédiés à l'aide aux familles, et le personnel sur place est constitué de psychologues et d'assistants sociaux, qui rédigent un rapport au bout de la durée prévue.

Je ne vois pas comment ces séances pourraient avoir lieu dans une bibliothèque, ou le silence est de mise, avec du personnel absolument pas destiné à encadrer des conflits familiaux.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement pour l'évolution des heures de visites , c'est le centre qui les décidera et les fera évoluer éventuellement .

Celui qui veut contacter le centre le fait, le centre proposera des rendez vous individuels la plupart du temps pour faire le point (= actor studio pour vous) et vous donner les dates si ils y ont réfléchi.

Si distance , cela parait normal qu'ils espèrent les faire évoluer à la hausse pour ne pas faire faire le trajet pour pas grand chose .

Mais vous le serez avant la visite prévue, oui .

Citation

Vous n'êtes pas obligée de faire le taxi vous-même, vous pouvez déléguer le transport si besoin.

Cela dépend du jugement : le juge dans le contexte préfère peut -être que cela soit la maman pour rassurer l'enfant : d'ou une prise en charge des frais des transports de Madame par Monsieur .

Vu qu'il paie ( et qu'il a les nerfs de devoir les faire) je vous conseille de les effectuer .

Citation

Je serais étonnée qu'on vous laisse la liberté du lieu neutre et du choix de la tierce personne.

Floréane il s'agit d'une mesure différente que ce que le juge a décidé, dans le contexte .

Mais qui était une demande de la partie adverse : d’où la question .

Ce genre de mesure est généralement mise en place quand le problème est le lieu d'accueil : pas le parent qui accueille.

Et la pression qu'il a exercé sur sa fille au collège explique bien que ce n'est pas qu'un problème de lieu

Modifié par kang74
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour 

Merci ISADORE !! 

Bon pour ma fille nous lui avons expliqué - elle a compris - ça ne l'enchante pas mais c'est comme ça. Tout ce qu'elle veut c'est de pouvoir emporter son pc, un bouquin et son téléphone pour pouvoir me joindre -  parce que faire la conversation à son père pendant une heure et si jamais il a une parole qui déplait à la petite elle va se fermer comme une huitre et terminé mais ça n'est pas mon problème.. Je ne suis pas certaine que mon ex ait tellement de choses à dire à sa fille, comme ils ne partagent plus rien et que la vie de ma fille "chez moi" il avait interdit d'en parler.. Ca va limiter. Ne pensez pas que cette situation me plait parce que pour la suite j'ai peur que ça ne soit dommageable.  

Je prends contact avec le centre aujourd'hui - merci 

Isadore c'est le père de ma fille qui doit prendre aussi contact avec eux car je pense qu'il doit s'inscrire, vous voyez ce que je veux dire.. On ne débarque pas comme ça en disant j'ai un rendez vous avec ma fille - je suppose qu'ils rendent des comptes au juge non ? 

Floréane je parlais de ce qui pouvait arriver plus tard .. On n'y est pas .. On va déjà essayer de gérer au mieux cette situation qui est je pense une solution qui prendra fin dans 6 mois sauf avis contraire du centre médiatisé..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 45 minutes, kang74 a dit :

Celui qui veut contacter le centre le fait, le centre proposera des rendez vous individuels la plupart du temps pour faire le point (= actor studio pour vous) et vous donner les dates si ils y ont réfléchi.

merci Kang je pense que ce n'est pas moi qui décide des dates et heures sinon mon ex dira qu'il n'était pas informé vous imaginez le truc ?? 

Evidemment que je vais aller conduire ma fille - mais il ne faudrait pas que ce soit pour rien.... Je vais prendre contact avec le centre je vous tiens au courant. PFFFFF ça part mal cette affaire .. Si chacun se renvoie la balle ça va encore me retomber dessus et je n'ai aucune envie de devoir "demander" à mon ex de faire le job avec eux pour qu'il puisse voir sa fille mais vu comment il a pris la chose.. Je ne sais pas s'il ne va pas au final renoncer ou se libérer pour aller la chercher au collège car lui a l'autorité parentale mais pas mes parents.. Donc papa ou maman ne pourront rien dire si elle accepte de le suivre.. Il pourra faire comme il a déjà fait  pour l'emmener dans des boutiques pour noël .. Bon pretexte il veut la gâter pour se faire pardonner... C'est bien dans sa façon de faire .. L'argent paie tout!! 

Modifié par AGNDB
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Déjà, ce jugement fraichement édité, je vous conseille de le transmettre à l'école ( vraiment!) en demandant de tout de suite de vous contacter si il approche sa fille : vous, vous pouvez vous opposer et appeler les FDO ( votre fille peut tenter aussi d'ailleurs) : faites des copies de ce jugement, pour l'avoir tout le temps sur vous et que votre fille l'ai aussi .

Vos parents n'ont pas l'autorité parentale mais il y a un jugement et une plainte pour subordination de témoin, quand même !

Rien ne vous retombera dessus, c'est le centre qui va gérer les visites et lui transmettra les informations comme à vous : donc vous n'aurez rien à lui transmettre ce sont ses droits mais gérés par un tiers qui n'est pas vous 😉 .

Qu'il vienne ou pas, vous aurez cette obligation et il devra payer quand même ( sauf si le centre vous dit de ne pas venir).

Si il ne prévient pas le centre ( il n'a rien à vous dire, à vous, maintenant) et que vous faites les trajets pour rien, c'est ce qu'il y a de mieux pour vous pour avoir un beau bilan en votre faveur : donc, un conseil de l'incitez pas ou ne lui reprochez pas de ne pas venir, laissez le se mettre, une fois de plus, en faute , en serrant les dents pendant 6 mois.

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Kang merci mais à l'extérieur du collège ... Hors de l'église pas de salut !! donc s'il attend la petite à la sortie .. Le souci est que d'un jour à l'autre ma fille ne rentre pas toujours avec la même personne .. Soit elle prend le bus avec sa copine et elles marchent un peu - soit elle se fait récupérer par mes parents, soit son frère la prend en scooter.. Mais ce soir c'est kiné alors c'est moi qui la récupère.  

il y a 47 minutes, kang74 a dit :

Rien ne vous retombera dessus, c'est le centre qui va gérer les visites et lui transmettra les informations comme à vous : donc vous n'aurez rien à lui transmettre ce sont ses droits mais gérés par un tiers qui n'est pas vous

Ah merci !!! bon je les appelle  - Il devra payer - quoi ??? C'est pas gratuit ? LOL !!! mais je pensais que c'était un service pour l'état..  

il y a 47 minutes, kang74 a dit :

Si il ne prévient pas le centre ( il n'a rien à vous dire, à vous, maintenant) et que vous faites les trajets pour rien, c'est ce qu'il y a de mieux pour vous pour avoir un beau bilan en votre faveur : donc, un conseil de l'incitez pas ou ne lui reprochez pas de ne pas venir, laissez le se mettre, une fois de plus, en faute , en serrant les dents pendant 6 mois.

Kang je ne vais pas l'inciter ou lui reprocher quoi que ce soit - je n'en suis plus là je n'ai aucune raison de prendre contact avec lui mais je peux vous assurer qu'il va tenter le coup "du meilleur accord" .. Comment voulez vous que quelqu'un qui a sa position sociale et son niveau de vie  accepte une telle "infamie" ??? 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Citation

Ah merci !!! bon je les appelle  - Il devra payer - quoi ??? C'est pas gratuit ?

Vos trajets au minimum .

Qu'il choisisse de venir, ou pas .

Citation

Kang je ne vais pas l'inciter ou lui reprocher quoi que ce soit - je n'en suis plus là je n'ai aucune raison de prendre contact avec lui mais je peux vous assurer qu'il va tenter le coup "du meilleur accord"

communication écrite, vous pouvez renvoyer son numéro sur le répondeur , ça vous fera des vacances .

Il peut tenter .

3 lettres suffiront en guise de réponse :" non" sans justification ( ne perdez pas votre temps, cela ne sert à rien !)

Ce n'est pas vous qui avait décidé c'est le JAF .

Et ce n'est pas à cause de vous et de votre fille, mais à cause de son comportement général : cette " infamie" est juste la conséquence de ces actes ... infâmes pour certains .

Je pense que le JAF a été clair : cette situation est de son UNIQUE faute .

Je vous conseille de transmettre ce jugement par mail à votre autre avocat et de lui demander si il pourrait y avoir des solutions pour qu'il ne puisse plus venir la récupérer ( procédure d'éloignement)

Sur un temps limité c'est possible avec ce jugement .

Modifié par kang74
  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, AGNDB a dit :

Isadore c'est le père de ma fille qui doit prendre aussi contact avec eux car je pense qu'il doit s'inscrire, vous voyez ce que je veux dire.. On ne débarque pas comme ça en disant j'ai un rendez vous avec ma fille - je suppose qu'ils rendent des comptes au juge non ? 

Oui, il y a un rapport qui est rédigé, sur le comportement de l'enfant et des parents. Le père devra aussi prendre contact avec le centre, s'il le souhaite. S'il n'en a pas envie, ce n'est pas une obligation (contrairement à vous). Cela n'est pas votre problème de toute façon, tant qu'il n'aura pas pris contact, il ne verra pas sa fille. S'il met trois mois à se décider, il n'y aura pas de visites avant trois mois.

il y a 37 minutes, AGNDB a dit :

je peux vous assurer qu'il va tenter le coup "du meilleur accord"

C'est certain. Vous transmettrez le message à votre avocat en lui demandant de tourner une jolie réponse négative.

il y a 38 minutes, AGNDB a dit :

Comment voulez vous que quelqu'un qui a sa position sociale et son niveau de vie  accepte une telle "infamie" ?

Je connais quelqu'un qui a, je pense, une meilleure position sociale que ce monsieur, et je vous garantis qu'il a sauté sur la première occasion de voir ses enfants. C'est une question de personnalité, il a légalement le droit de faire passer son orgueil avant sa fille.

C'est pourquoi il est conseillé de prendre contact très vite avec le centre de votre côté : un éventuel retard ne pourra en aucun cas vous être imputé ( = mère attentive qui fait tout pour que le père puisse renouer avec sa fille).

Respectez le jugement à la lettre (transmission du dossier de santé...), ne lui faites pas le moindre reproche, au centre vous ne direz strictement rien contre lui, quoi qu'il se passe (très important). Pour la communication, passez au maximum par votre avocat qui ne se laissera pas marcher sur les pattes tout en arrondissant les angles.

il y a 49 minutes, AGNDB a dit :

C'est pas gratuit ? LOL !!! mais je pensais que c'était un service pour l'état..  

Non, ce n'est pas gratuit, sauf si le jugement dit le contraire. Les frais sont souvent à la charge du détenteur du DVH, mais le juge peut les répartir autrement dans le jugement (surtout si le parent gardien est cause de la rupture des liens, par exemple en empêchant délibérément l'autre de voir ses enfants pendant de longues années).

Les revenus de la personne qui doit payer sont pris en compte pour moduler les tarifs. Je crois qu'il n'aura pas de rabais.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour - 

Ce matin 9h30 mon ex a débarqué chez moi. Il voulait discuter d'un autre mode de visite .. Il était assez énervé car il avait essayé de me joindre hier à plusieurs reprises - j'ai bloqué son téléphone donc plus d'appels ni de sms .. Il n'a accès qu'à mon mail et il s'est bien gardé de me faire un mail car il sait que ça peut remonter à mon avocat.. 

Situation très gênante .. Il était dans la rue et je voulais éviter un esclandre - même si vous n'êtes pas responsable .. J'ai posé la condition qu'il baisse d'un ton et mon mari pour éviter toute agression est sorti aussi - ce qui a contrarié mon ex mari car ça ne le concernait pas.  J'ai dit qu'il y a un jugement et que je m'y tiendrai. Du coup menace financière .. Il va mettre son siège social dans un pays hors UE .. Et les salaires seront versés dans ce pays du coup "les 750 €" "je vais pouvoir m'asseoir dessus - texto"  si plus aucun revenu en france .. Et entreprise hors UE.. Ben le mois prochain... Zéro virement.  Autre info ses parts des sci .. Revendues à une société au liechtenstein... Gérée par une holding d'un autre pays hors UE. IL ne plaisantait pas - pour lui c'est rien pour rien.. La contrepartie pour qu'il continue à contribuer à l'éducation des enfants est que j'accepter de ne pas prendre le centre médiatisé.. Retour de bâton. Et puisque mon mari se conduit en père de famille avec mes enfants il n'a qu'à les assumer financièrement - prends ça.. Je suis écoeurée. Et 750 € mine de rien ce n'est pas une goutte d'eau dans le budget .. 

Pour le paiement du prochain trimestre du collège et du lycée ... Il ne versera plus rien .. 

Il est revenu sur le kayak .. Il vient le chercher lundi soir à 19h. 

NOus sommes allées avec ma fille au centre de visite médiatisée - la personne que nous avons vu a posé beaucoup de questions à ma fille (pour faire connaissance) j'ai plutot senti qu'elle voulait évaluer ma fille et moi, assez déplaisant. J'en ai dit le moins possible  - il semblerait que dans leur idée je doive être aussi partie prenante - ils m'ont demandé l'ordonnance que je n'ai pas donnée mais elle a pu la lire.. Je ne comprends pas qu'on me demande l'ordonnance à moi !!! Ce droit de visite ne me concerne pas - je dois juste amener ma fille à la bonne heure au bon endroit pour moi ça s'arrête là. 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mon mari m'a dit qu'il peut très bien être rattaché à une autre entité hors ue.. Et que là... Le salaire qui lui sera versé sera mis sur un compte dans le pays et que pour aller chercher l'argent .. Impossible car c'est tout à fait légal. Il va vider ses comptes en france en ne gardant qu'un minimum et même pas sûr. Il est capable.

Modifié par AGNDB
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Ca me paraît du grand n'importe quoi. Vous croyez que ses salariés seront d'accord pour qu'on change leur contrat pour le droit du Liechtenstein, et qu'ils vont accepter d'ouvrir un compte au Liechtenstein pour faire plaisir à leur patron ? Je vous rappelle que l'ouverture d'un compte à l'étranger doit obligatoirement être déclaré au fisc français, ça vaut donc autant pour lui que pour ses salariés. Créer une holding pour gérer une SCI, ah ouais ?

Pourquoi gobez-vous tout ce qu'il vous raconte, vous voyez bien que toutes ses menaces n'ont servi à rien devant le JAF, laissez-le s'enfoncer, et fermez-lui la porte au nez quand il vient chez vous. En plus vous n'êtes pas toute seule, vous avez votre mari pour vous soutenir, et on dirait que vous êtes toujours sous l'emprise de votre ex. Ne lui adressez plus la parole, c'est tout.

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 13 heures, AGNDB a dit :

Du coup menace financière .. Il va mettre son siège social dans un pays hors UE .. Et les salaires seront versés dans ce pays du coup "les 750 €" "je vais pouvoir m'asseoir dessus - texto"  si plus aucun revenu en france

Bonjour,

Déjà, on ne délocalise pas comme cela une entreprise à l'étranger... ensuite, à moins qu'il ne compte lui aller s'installer dans cette très jolie principauté alpine, il restera résident fiscal français... et il n'y a pas de convention pour éviter la double imposition. Ses revenus seront donc imposés en France ET au Liechtenstein, sachant qu'il y a une convention d'échange de renseignements fiscaux entre les deux pays.

Pour le calcul de la pension alimentaire, on prend aussi en compte les revenus étrangers (et comme il y a cet accord d'échange de renseignements à des fins fiscales signé le 22 septembre 2009 et entré en vigueur le 19 août 2010...).

Dans le pire des cas, il est possible de saisir la justice de Vaduz, pour demander l'application du jugement français.

Je suppose aussi qu'il est propriétaire de sa maison... donc s'il ne paye pas ce que le jugement prévoit qu'il doit payer, vous enverrez un huissier procéder à une saisie. Ce sera peut-être long, mais il sera parfaitement possible de faire saisir ses biens immobiliers, les vendre aux enchères et récupérer l'argent, frais inclus... et même en faire bloquer une partie à titre conservatoire.

Il vous ballade, c'est tout, et la preuve c'est qu'il n'a pas été assez idiot pour mettre cela par écrit. NE CEDEZ PAS A SON CHANTAGE.

EDIT : et surtout, dites lui très calmement que vous n'hésiterez pas à porter plainte pour abandon de famille en cas de non paiement de la pension... Le Liechtenstein extrade sans souci vers la France les ressortissants français.

Modifié par Isadore
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 14 heures, AGNDB a dit :

Bonjour - 

Ce matin 9h30 mon ex a débarqué chez moi. Il voulait discuter d'un autre mode de visite .. Il était assez énervé car il avait essayé de me joindre hier à plusieurs reprises - j'ai bloqué son téléphone donc plus d'appels ni de sms .. Il n'a accès qu'à mon mail et il s'est bien gardé de me faire un mail car il sait que ça peut remonter à mon avocat.. 

Situation très gênante .. Il était dans la rue et je voulais éviter un esclandre - même si vous n'êtes pas responsable .. J'ai posé la condition qu'il baisse d'un ton et mon mari pour éviter toute agression est sorti aussi - ce qui a contrarié mon ex mari car ça ne le concernait pas.  J'ai dit qu'il y a un jugement et que je m'y tiendrai. Du coup menace financière .. Il va mettre son siège social dans un pays hors UE .. Et les salaires seront versés dans ce pays du coup "les 750 €" "je vais pouvoir m'asseoir dessus - texto"  si plus aucun revenu en france .. Et entreprise hors UE.. Ben le mois prochain... Zéro virement.  Autre info ses parts des sci .. Revendues à une société au liechtenstein... Gérée par une holding d'un autre pays hors UE. IL ne plaisantait pas - pour lui c'est rien pour rien.. La contrepartie pour qu'il continue à contribuer à l'éducation des enfants est que j'accepter de ne pas prendre le centre médiatisé.. Retour de bâton. Et puisque mon mari se conduit en père de famille avec mes enfants il n'a qu'à les assumer financièrement - prends ça.. Je suis écoeurée. Et 750 € mine de rien ce n'est pas une goutte d'eau dans le budget .. 

Pour le paiement du prochain trimestre du collège et du lycée ... Il ne versera plus rien .. 

Il est revenu sur le kayak .. Il vient le chercher lundi soir à 19h. 

NOus sommes allées avec ma fille au centre de visite médiatisée - la personne que nous avons vu a posé beaucoup de questions à ma fille (pour faire connaissance) j'ai plutot senti qu'elle voulait évaluer ma fille et moi, assez déplaisant. J'en ai dit le moins possible  - il semblerait que dans leur idée je doive être aussi partie prenante - ils m'ont demandé l'ordonnance que je n'ai pas donnée mais elle a pu la lire.. Je ne comprends pas qu'on me demande l'ordonnance à moi !!! Ce droit de visite ne me concerne pas - je dois juste amener ma fille à la bonne heure au bon endroit pour moi ça s'arrête là. 

 

Pour vous peut-être. Pour eux certainement pas.

Je vous conseille de faire très attention à votre attitude et vos demandes avec le centre médiatisé. C'est un lieu neutre dans le sens où pour eux, tout le monde a une responsabilité.

Il y a plus d'un témoignage sur ce forum et d'autres qui montrent bien que le centre a pour but non seulement de maintenir le lien parent/enfant mais aussi de faire en sorte que les parents "s'entendent". 

Quand à l'entreprise de votre ex... J'ai quand même l'impression qu'il a encore une certaine emprise sur vous...

  • Tout à fait (+1) 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, m0002 a dit :

Il y a plus d'un témoignage sur ce forum et d'autres qui montrent bien que le centre a pour but non seulement de maintenir le lien parent/enfant mais aussi de faire en sorte que les parents "s'entendent". 

En effet, le rôle du centre est d'observer le comportement des parents. C'est désagréable, mais infiniment moins intrusif qu'une enquête sociale en règle.

Je n'arrive pas à m'enlever la scène de la tête la scène du gars qui débarque chez un fiscaliste pour faire délocaliser le siège social d'une entreprise de 65 salariés, sans parler de ses SCI, direction le Liechtenstein (ou ailleurs), pour échapper à 750 euros de pension alimentaire.

Le fiscaliste ferait pleurer de rire tous ses collègues pendant dix ans avec cette histoire.

  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 20 heures, AGNDB a dit :

Bonjour - 

Ce matin 9h30 mon ex a débarqué chez moi. Il voulait discuter d'un autre mode de visite .. Il était assez énervé car il avait essayé de me joindre hier à plusieurs reprises - j'ai bloqué son téléphone donc plus d'appels ni de sms .. Il n'a accès qu'à mon mail et il s'est bien gardé de me faire un mail car il sait que ça peut remonter à mon avocat.. 

Situation très gênante .. Il était dans la rue et je voulais éviter un esclandre - même si vous n'êtes pas responsable .. J'ai posé la condition qu'il baisse d'un ton et mon mari pour éviter toute agression est sorti aussi - ce qui a contrarié mon ex mari car ça ne le concernait pas.  J'ai dit qu'il y a un jugement et que je m'y tiendrai. Du coup menace financière .. Il va mettre son siège social dans un pays hors UE .. Et les salaires seront versés dans ce pays du coup "les 750 €" "je vais pouvoir m'asseoir dessus - texto"  si plus aucun revenu en france .. Et entreprise hors UE.. Ben le mois prochain... Zéro virement.  Autre info ses parts des sci .. Revendues à une société au liechtenstein... Gérée par une holding d'un autre pays hors UE. IL ne plaisantait pas - pour lui c'est rien pour rien.. La contrepartie pour qu'il continue à contribuer à l'éducation des enfants est que j'accepter de ne pas prendre le centre médiatisé.. Retour de bâton. Et puisque mon mari se conduit en père de famille avec mes enfants il n'a qu'à les assumer financièrement - prends ça.. Je suis écoeurée. Et 750 € mine de rien ce n'est pas une goutte d'eau dans le budget .. 

Pour le paiement du prochain trimestre du collège et du lycée ... Il ne versera plus rien .. 

Il est revenu sur le kayak .. Il vient le chercher lundi soir à 19h. 

NOus sommes allées avec ma fille au centre de visite médiatisée - la personne que nous avons vu a posé beaucoup de questions à ma fille (pour faire connaissance) j'ai plutot senti qu'elle voulait évaluer ma fille et moi, assez déplaisant. J'en ai dit le moins possible  - il semblerait que dans leur idée je doive être aussi partie prenante - ils m'ont demandé l'ordonnance que je n'ai pas donnée mais elle a pu la lire.. Je ne comprends pas qu'on me demande l'ordonnance à moi !!! Ce droit de visite ne me concerne pas - je dois juste amener ma fille à la bonne heure au bon endroit pour moi ça s'arrête là. 

 

Bonjour,

 

Je vous rappelle que vous avez divorcé. 
Pourquoi continuer à parlementer DVH avec cet homme alors même que vous sortez d’une audience, et qu’un juge vient de statuer sur les DVH du père de vos enfants ?

Laissez-le faire son barouf sur la voie publique, c’est son choix, ça ne vous regarde en rien.

Il n’a rien à vous imposer et surtout pas il n’a pas à venir chez vous quand ça lui sied. Sauf si vous le laissez faire, et là, c’est votre choix.

Pour ce kayak, prévoyez la présence d’un huissier : mandatez -le pour qu’il soit la personne qui restitue ce kayak.

Il y a plusieurs avantages : vous n’aurez pas besoin de voir cet homme, vous ne serez pas embêtée avec un reçu à faire signer, vous aurez une preuve officielle de la restitution, votre fils ne sera mêlé à ce trafic.

  • Tout à fait (+1) 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager


  • Contenu similaire

    • Par Nadiagr24
      Bonjour, 
      Je souhaiterais calculer le montant d'une soulte. 
      Achat en 2015 sous le regime du pacs. 
      Rupture pacs effectuée 
       
      Maison évaluée à 300000 euros 
      Prêt restant :218000
      Apport personnel de 20000 euros 
      Mr a amené 10000 euros 
      Quel serait le montant de la soulte ? 
       
      Merci
    • Par Ungrandmercipourvotreaide
      Bonjour, 
      Mon mari a demandé le divorce pour rupture de la vie commune nous sommes mariés sous le régime de la séparations de biens. Il s'avère que celui-ci m'a fait une reconnaissance de dette en février 2017 qui est mise aux pièces du divorce (qui est un divorce compliqué) je voulais savoir s'il y avait un délai de prescription pour cette reconnaissance dette et me donner éventuellement les textes de lois afférents à cela
      Je vous remercie par avance 
      Ungrandmercipourvotreaide
    • Par Gui02
      Bonjour. Séparé depuis 8 ans, avec une très mauvaise relation. J'ai la garde de ma fille de bientôt 14 ans. Sa mère a décidé depuis juillet 2021 par le biais d'un courrier recommandé de ne communiquer avec moi que par le biais de courrier recommandé a l'exception d'urgence vitale concernant ma fille. Je cherche et ne trouve pas le fondement juridique. En effet se pose le cas de Noël un samedi cette année et donc le décalage du retour chez sa mère au samedi soir en lieu et place du vendredi habituel (alternance entre Noël et Nouvel An depuis la séparation) ce qui n'est pas une urgence vitale. Madame refuse mes appels pour lui signifier l'info et mon courrier donné en mains propres par ma fille. Alors que ma fille lui a dit et que sa mère a répondu aucun problème. Mais elle réclame le fameux courrier recommandé. Des gamineries de cour d'école mais bon ...
      Donc avez vous un texte de loi qui stipule le mode obligatoire de communication entre parents séparés ? 
      En espérant avoir été clair, merci par avance.
    • Par elot
      Bonjour,
      Mon conjoint étranger a déposé une demande de naturalisation dans la cadre de notre mariage. Après deux ans d’attente, nous recevons enfin une convocation de la Préfecture pour un rendez-vous dans 1 mois à une date et une heure très précises. Il nous est demandé de nous y présenter tous les deux, avec pour ma part un "certificat de nationalité française".
      Après renseignements j’apprends que le CNF s’obtient auprès du greffe du tribunal d’instance et que les délais vont de plusieurs mois à plusieurs années. Donc a priori, strictement impossible d’honorer notre RDV à la Préfecture, qui le sait sans doute pertinemment.
      J’aimerais donc savoir :
      -s’il est habituel qu’on demande au conjoint français de produire un CNF, alors que d’après la loi, le passeport et la carte d’identité suffisent à prouver sa nationalité française (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35695/0?idFicheParent=F18713#0 )
      -si en outre il n’est pas abusif que le tribunal, pour établir ma nationalité française, aille jusqu’à demander une copie du titre de séjour de mon conjoint étranger (quel rapport avec ma nationalité ?), en plus d’exiger mon acte de naissance, celui de ma mère, celui de mon père, celui de mon grand-père paternel, celui de ma grand-mère paternelle, notre livret de famille, celui de mes parents, l’acte de mariage de mes parents, l’acte de mariage de mes grands-parents, et notre avis d’imposition...
      J’ai vraiment l’impression que tout est fait pour nous mettre les bâtons dans les roues et me demande si ces exigences ne sont pas complètement abusives.
      Merci d’avance.
       
    • Par Ali75
      [Bonjour,]
      Un ami a quitté le domicile familial locatif après des mois de conflits, il a fait enregistrer une main courante à la gendarmerie pour signifier le contexte qui l'a amené à cette décision. Mais au bout de plusieurs mois, il vient de revenir au domicile contre la volonté de sa femme, avertie par SMS, est-il en faute?
      J'explique sa situation, la garde partagée des enfants est très difficile, cette famille vit en région parisienne où les loyers sont très onéreux. Il a demandé l'hospitalité  à  sa mère car il ne peut pas assumer deux loyers. Il assume en effet le loyer de l'appartement qui abrite sa femme, sans emploi, et  trois enfants (dont deux sont de lui).
      Elle lui a permis de prendre les enfants pendant les vacances mais est absente quand la période scolaire reprend, si bien que les enfants (4ans et 9 ans) ont 1h30 de trajet pour se rendre dans leur établissement scolaire, soit 3h de transport par jour, depuis le domicile de leur grand-mère.
      Quand il lui écrit par mail que les enfants sont très fatigués que ces conditions de vie ne sont pas adaptées à leur jeune âge, elle répond qu'il n'a qu'à prendre un appartement près de l'école et lui reproche de les avoir "trimballé" pendant les vacances, causant leur épuisement.
      Il a fini par se  présenter avec les enfants au domicile familial pour "plaider leur cause", seule sa belle-fille (19 ans) était présente et a refusé d'ouvrir. A force d'arguments, elle a ouvert  et a quitté le domicile en grande colère.
      La maman des enfants n'est pas au domicile, elle semble être en "vacances" dans son pays d'origine, le papa a donc installé ses enfants dans leur chambre et a fait le choix de rester pour assurer leur sécurité.
      Est-il en faute selon la Loi?
      [Merci pour l'aide que vous pourrez m'apporter]
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...