Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Tutuc

Sinistre juste après l'achat

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'ai acheté un appartement mi-septembre. Il avait clairement été repeint tout récemment, et je me suis dit que c'était normal (histoire de faire propre !).

Parti immédiatement après en vacances, je reviens 3 semaines plus tard et je découvre une énorme balafre au plafond, alors que ce dernier était nickel à mon départ.

Je vais voir l'occupant du dessus, qui me dit n'avoir jamais eu de dégât des eaux, mais qu'il en a marre que des gens de mon appartement (c'est-à-dire les locataires précédents, et maintenant moi-même) viennent constamment lui poser cette question. Il m'explique qu'en effet, il y a eu des problèmes au plafond à plusieurs reprises et qu'à chaque fois on soupçonnait une fuite chez lui.

 

Je contacte donc l'agence m'ayant vendu l'appartement, qui gérait aussi cet appartement que le vendeur louait précédemment. Je demande si ces sinistres dont m'a parlé le voisin ont bel et bien été notifiés et quelle suite leur a été donné. Mais l'agence dit n'avoir aucune trace de dossier de sinistre pour cet appartement, et contacte le vendeur qui dit la même chose.

 

Mon assurance habitation dit ne rien pouvoir faire si ce n'est pas un dégât des eaux. J'exige d'être mis en relation avec un expert, qui me dit qu'à la vue des photos il n'y a pas de trace d'humidité et qu'il est donc vain de faire une recherche de fuite et qu'il ne pourra rien faire pour moi.

 

J'ai écrit au notaire chargé de la vente pour lui faire part de mes soupçons, car je pense que le plafond n'a pas été repeint pour rien. Une semaine plus tard, aucune réponse de sa part. La vente étant terminée, c'est compréhensible, mais bon...

 

Que me conseilleriez-vous de faire ? Une balafre au plafond ne me gêne pas plus que ça, mais si c'est un problème qui est là pour durer et empirer, je m'inquiète quand même beaucoup. D'autant plus que c'est peut-être un vice caché dont le propriétaire avait connaissance.

 

Merci d'avance pour vos suggestions éventuelles.

WhatsApp Image 2019-10-06 at 21.33.13.jpg

Modifié par Tutuc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

1) constat d'huissier avec un PV

2) contact de votre protection juridique pour saisine du TGI pour vice caché et demander que le TGI ordonne une expertise

3) demande d'une révision du prix au TGI

 

Enfin, il faudra quand même trouver l'origine de la fuite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Stéphane,

 

Désolé si ces questions paraissent idiotes, mais :

1/Comment procéder pour le constat d'huissier ?

2/Est-ce qu'une saisine du TGI implique que j'accuse ouvertement le propriétaire ? N'ayant aucune preuve (quand j'ai montré la photo à un ami, il a d'abord cru que j'avais écorché le plafond avec une échelle, d'autant plus que la balafre se trouve juste à côté de mon store motorisé), le propriétaire peut-il se retourner contre moi pour diffamation ou autre (je n'y connais rien) ? Je n'ai pas non plus de preuve irréfutable que le propriétaire est de mauvaise foi (or, d'après l'acte de vente, il ne peut être tenu pour responsable de vice caché que s'il avait connaissance du vice au moment de la vente). Je n'ai que de (très) forts soupçons, car rien d'autre ne peut expliquer ce qui se passe...

3/Pour une éventuelle révision du prix, celle-ci est-elle déterminée par le TGI, ou dois-je avancer mes propres prétentions ?

 

Merci de votre aide !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Perso, je n'ai pas réussi à ouvrir la photo...

 

Un expert qui a la vue d'une photo dit qu'il n'y a pas d'humidité, est soit un non-expert, soit une personne qui se débarasse du problème....

 

Il faudrait tout de même savoir si c'est de l'humidité ou autre.... existe-t-il un chauffage collectif integré aux dalles ?

 

Mon assurance habitation dit ne rien pouvoir faire si ce n'est pas un dégât des eaux.

c'est bien là le souci.... si ce n'est un dégât des eaux c'est quoi ?

 

une balafre c'est quoi pour vous : une fente, une fissure, une coloration..... ?

 

Nature du plafond ? date approximative de la construction ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Une trace au plafond qui provient d'une fuite (trace humide) ou une balafre on est est sur 2 signes bien distinct.

 

.... car je pense que le plafond n'a pas été repeint pour rien ...

Si le vendeur voulait vous cacher quelque chose il aurait repeint. Le fait de n'avoir pas repeint laisse aucun doute et l'acquéreur a acheté en l'état.

 

Si c'est une fuite d'eau c'est, l'assurance du voisin ou de la copropriété responsable des dégâts à remettre en état, mais selon ce que vous nous rapportez il semble que ce ne serait pas une trace d'eau.

 

Personnellement, j'ai fait construire une maison par conséquent je connais l'historique du bien, il m'est arrivé d'avoir repeint mon plafond avec plusieurs couches en ayant toujours des traces visibles dans une certaine mesure.

Le pot de peinture d'une grande marque acheté dans une grande surface de bricolage vaut 70¤, un pot de peinture acheté chez un professionnel de peinture vaut le double 140 ¤, le rendu n'est pas le même avec le second.

 

Il est donc possible ou pas, qu'une ancienne fuite d'eau chez le voisin qui pourrait remonter à très longtemps, donc la fuite aurait été réparée mais jamais remis en été de peinture chez vous, soit difficile à couvrir de façon uniforme.

Modifié par Christian77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

La plupart des plombiers possède un appareil qui mesure l'humidité.

Avant d'aller chercher plus loin il faut savoir si il y a une humidité ou pas .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

demandez aussi au CS il n'en a pas un (nous avons un par bâtiment, c'est pratique)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

 

Perso, je n'ai pas réussi à ouvrir la photo...

Et là ? :Whats-App-Image-2019-10-06-at-21-33-13 — imgbb.com

 

Un expert qui a la vue d'une photo dit qu'il n'y a pas d'humidité, est soit un non-expert, soit une personne qui se débarasse du problème....
J'avoue avoir un peu eu cette impression aussi.

 

Il faudrait tout de même savoir si c'est de l'humidité ou autre.... existe-t-il un chauffage collectif integré aux dalles ?

Non. Un ami me dit qu'il peut très bien s'agir de la pluie qui ruisselle à l'extérieur sur le mur, s'infiltre dans le mur, et s'accumule sur la dalle qui constitue mon plafond, ce qui expliquerait pourquoi le voisin du dessus ne remarque rien...

 

 

Nature du plafond ? date approximative de la construction ?
On dirait une dalle en béton, mais encore une fois, je n'y connais rien du tout... L'immeuble date de 2009.

 

Merci !

 

- - - Mise à jour - - -

 

Bonjour,

 

 

Si le vendeur voulait vous cacher quelque chose il aurait repeint.

Non non, il a bel et bien repeint. La balafre en question est apparue dans les semaines qui ont suivi la vente, puisque je l'ai constatée 3 semaines plus tard, à mon retour de vacances.

 

J'espère que le lien vers ma photo fonctionne maintenant, une image valant mille mots!

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Infiltration + fissure mais surtout

On dirait une dalle en béton, mais encore une fois, je n'y connais rien du tout... L'immeuble date de 2009.

 

Euhh quand exactement la date de réception ? La décennale pourrait, à quelques jours près, pouvoir jouer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

La décennale est en effet toujours valable ! Je les ai donc contactés, j'ai envoyé les mêmes photos, et je viens de recevoir leur réponse :

 

"[...] Les désordres déclarés n'engendrent aucun dommage de nature décennale et ne portent pas atteinte à la solidité de l'ouvrage.

En effet, le joint d'étanchéité n'appuie plus sur la traverse fixe, et ce désordre semble provenir d'un défaut d'entretien.

De plus, ce sinistre ne porte pas atteinte à la solidité de l'ouvrage." [...]

Ensuite ils me citent un article de loi comme quoi ils n'ont pas à intervenir dans une telle situtation.

 

Sauf que : comment ont-ils pu déterminer cela sur la seule base de la photo que je vous ai partagée ici ? Cela vous paraît-il sérieux ? je m'attendais à tout le moins à la visite d'un expert.

D'autant plus que parler d'un défaut d'entretien, pour un plafond, dans un immeuble qui a 9 ans... comment l'ancien propriétaire aurait-il dû l'entretenir ?

 

Enfin, je ne comprends strictement rien à cette histoire de joint et de traverse, qu'ils mentionnent à la volée (c'est mon tout premier échange avec eux) comme si on en avait déjà parlé...

 

Tout cela ne m'inspire guère de tranquillité... pensez-vous que je devrais insister, ou me fais-je des films, et leur réponse est tout à fait raisonnable ?

 

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Réponse classique, car ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied.

Envoi par LRAR ? Sinon, faites là rapidement.

 

La seule façon de savoir qui a raison est qu'il y ait une expertise par un expert indépendant (choisi sur la liste des experts près du tribunal) approuvée par les deux parties.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

 

La décennale est en effet toujours valable ! Je les ai donc contactés, j'ai envoyé les mêmes photos, et je viens de recevoir leur réponse :

 

"[...] Les désordres déclarés n'engendrent aucun dommage de nature décennale et ne portent pas atteinte à la solidité de l'ouvrage.

En effet, le joint d'étanchéité n'appuie plus sur la traverse fixe, et ce désordre semble provenir d'un défaut d'entretien.

De plus, ce sinistre ne porte pas atteinte à la solidité de l'ouvrage." [...]

Ensuite ils me citent un article de loi comme quoi ils n'ont pas à intervenir dans une telle situtation.

 

Sauf que : comment ont-ils pu déterminer cela sur la seule base de la photo que je vous ai partagée ici ? Cela vous paraît-il sérieux ? je m'attendais à tout le moins à la visite d'un expert.

D'autant plus que parler d'un défaut d'entretien, pour un plafond, dans un immeuble qui a 9 ans... comment l'ancien propriétaire aurait-il dû l'entretenir ?

 

Enfin, je ne comprends strictement rien à cette histoire de joint et de traverse, qu'ils mentionnent à la volée (c'est mon tout premier échange avec eux) comme si on en avait déjà parlé...

 

Tout cela ne m'inspire guère de tranquillité... pensez-vous que je devrais insister, ou me fais-je des films, et leur réponse est tout à fait raisonnable ?

 

Merci d'avance.

 

Bonjour

Votre histoire me rappelle la mienne lorsque j’ai achete un appartement dans un immeuble neuf

Il y a de nombreuses annees. Le plafond d’une chambre presentait de legeres fissures qui ont ete

consignees sur l’etat des lieux. Ces fissures se sont elargies au fil du temps et j’ai tente de faire

jouer les garanties. Une ribambelle de specialistes experts se sont deplaces pour voir…

Mal conseille, j’ai fait un proces et l’ai perdu (premiere instance). J’ai ete deboute et condamne aux depens. Je n’avais pas les moyens a l‘epoque d’aller en appel, de payer les avocats, etc…

La reponse qui vous est faite est classique „ne porte pas atteinte a la solidite de l’immeuble…“

On m’avait meme parle „d’effet de mouchoir“…

Seulement votre fissure ne stoppera pas sa progression et elle pourra devenir infiltrante (si elle ne

l’a pas deja ete).

Ce fut mon cas. J’ai vecu avec des serpilleres et refait souvent mon plafond.

Ecrivez en LRAR a votre notaire et copie au syndic. Ce dernier a rempli l’etat date dont vous

devriez avoir pris connaissance. Il a egalement fourni les 3 derniers PV des AG sur lesquels vous

lirez peut etre des resolutions concernant (deja) des travaux d’etancheite dans cet immeuble qui n’est

pas si vieux (2009). Peut etre pouvez vous obtenir du syndic d’autres PV et renseignements sur

l’immeuble depuis le debut.

Tachez de savoir si d’autres coproprietaires sont dans votre cas. Probablement oui…

Une fissure de cette taille est inherente au bati de l’immeuble. Bien sur, seul un expert independant

peut l’affirmer. Il sera designe par le Tribunal si vous decidez d’attaquer.

Votre vendeur s’est debarrasse d’un appartement genant…en vous laissant un plafond rutilant.

Vous pouvez aussi vous retourner contre lui pour „vice cache“. Votre achat est recent.

A voir avec votre notaire et/ou avocat.

Cordialement

Ichbin

 

- - - Mise à jour - - -

 

Bonjour,

 

La décennale est en effet toujours valable ! Je les ai donc contactés, j'ai envoyé les mêmes photos, et je viens de recevoir leur réponse :

 

"[...] Les désordres déclarés n'engendrent aucun dommage de nature décennale et ne portent pas atteinte à la solidité de l'ouvrage.

En effet, le joint d'étanchéité n'appuie plus sur la traverse fixe, et ce désordre semble provenir d'un défaut d'entretien.

De plus, ce sinistre ne porte pas atteinte à la solidité de l'ouvrage." [...]

Ensuite ils me citent un article de loi comme quoi ils n'ont pas à intervenir dans une telle situtation.

 

Sauf que : comment ont-ils pu déterminer cela sur la seule base de la photo que je vous ai partagée ici ? Cela vous paraît-il sérieux ? je m'attendais à tout le moins à la visite d'un expert.

D'autant plus que parler d'un défaut d'entretien, pour un plafond, dans un immeuble qui a 9 ans... comment l'ancien propriétaire aurait-il dû l'entretenir ?

 

Enfin, je ne comprends strictement rien à cette histoire de joint et de traverse, qu'ils mentionnent à la volée (c'est mon tout premier échange avec eux) comme si on en avait déjà parlé...

 

Tout cela ne m'inspire guère de tranquillité... pensez-vous que je devrais insister, ou me fais-je des films, et leur réponse est tout à fait raisonnable ?

 

Merci d'avance.

 

Bonjour

Votre histoire me rappelle la mienne lorsque j’ai achete un appartement dans un immeuble neuf

Il y a de nombreuses annees. Le plafond d’une chambre presentait de legeres fissures qui ont ete

consignees sur l’etat des lieux. Ces fissures se sont elargies au fil du temps et j’ai tente de faire

jouer les garanties. Une ribambelle de specialistes experts se sont deplaces pour voir…

Mal conseille, j’ai fait un proces et l’ai perdu (premiere instance). J’ai ete deboute et condamne aux depens. Je n’avais pas les moyens a l‘epoque d’aller en appel, de payer les avocats, etc…

La reponse qui vous est faite est classique „ne porte pas atteinte a la solidite de l’immeuble…“

On m’avait meme parle „d’effet de mouchoir“…

Seulement votre fissure ne stoppera pas sa progression et elle pourra devenir infiltrante (si elle ne

l’a pas deja ete).

Ce fut mon cas. J’ai vecu avec des serpilleres et refait souvent mon plafond.

Ecrivez en LRAR a votre notaire et copie au syndic. Ce dernier a rempli l’etat date dont vous

devriez avoir pris connaissance. Il a egalement fourni les 3 derniers PV des AG sur lesquels vous

lirez peut etre des resolutions concernant (deja) des travaux d’etancheite dans cet immeuble qui n’est

pas si vieux (2009). Peut etre pouvez vous obtenir du syndic d’autres PV et renseignements sur

l’immeuble depuis le debut.

Tachez de savoir si d’autres coproprietaires sont dans votre cas. Probablement oui…

Une fissure de cette taille est inherente au bati de l’immeuble. Bien sur, seul un expert independant

peut l’affirmer. Il sera designe par le Tribunal si vous decidez d’attaquer.

Votre vendeur s’est debarrasse d’un appartement genant…en vous laissant un plafond rutilant.

Vous pouvez aussi vous retourner contre lui pour „vice cache“. Votre achat est recent.

A voir avec votre notaire et/ou avocat.

Cordialement

Ichbin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Parti immédiatement après en vacances, je reviens 3 semaines plus tard et je découvre une énorme balafre au plafond, alors que ce dernier était nickel à mon départ.

 

Je reviens sur ce point : quand vous etes revenu, OK pour la balafre de la dalle, mais le revêtement qui "rebique", est ce votre action ou était ce ainsi ?

Car si c'était ainsi, cela signifierait qu'il y a eu infiltration d'eau qui a décollé le revêtement, fait une poche d'eau qui a "éclaté" le revêtement qui semble être "du projeté" (pâte à papier : cache misère :o). Et dans ce cas, il faudrait savoir pourquoi il y a eu "infiltration d'eau"....

Modifié par rambouillet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

Ce qui m'ennuie est que en 3 semaines, une inflitration d'eau qui fait un tel dégat ne peut pas avoir séché. Avant tout il faudriat que quelqu'un fasse une mesure d'humidité si l'expert ne l'a pas faite;

 

Au niveau de votre assurance, au pire ils vous paieraient la réfection de la peinture.

 

Au niveau d'une décennale, le logement n'est pas inhabitable, donc c'est non recevable

 

pour ce qui est de lancer une procédure avec expertise, est-ce que cela vaut une expertise à 2000-3000 euros plus un avocat pour le référé (sans doute 800 à 1000 euros) plus un avocat sur le fond?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On est d'accord, l'ami, mais une simple fissure ne peut pas, non plus, faire éclater ainsi le simple revêtement en "papier mâché".... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai plutot l'impression que a fissure est ancienne et que la peinture ne tient pas sur la couche inférieure, et que cela n'est pas du a de l'humidité qui ferait gondoler, mais a de la chaleur sur une couche non adhérente.

 

Pour l'assureur, le problème est y'a t'il eu ou y'at'il encore de l'humidité, le reste lui importe peu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai constaté à plusieurs reprises que la peinture craquelle et se détache justement lorsque le support commence à sécher... Et que ce peut être des mois après la fin des infiltrations. Les experts en diront plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les experts en diront plus
Attention, les experts d'assurance non puisque ce n'est pas leur métier, ils sont experts dans les dégats pourvu que la cause du sinistre soit couverte par le contrat, donc DDE (mais pas infiltration), et quelques autres cas limités.

Ils ne sont pas expert en recherche de cause, puisque l'assureur paye un spécialiste en recherche de fuite pour cela.

 

Le séchage de peinture n'est pas un risque couvert, donc il ne sont pas expert du tout à mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La peinture peut aussi cloquer si le support a été mal préparé ou était encore un peu humide ou si on peint à l'acrylique sur de la glycéro (ou l'inverse je ne sais plus).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je reviens sur ce point : quand vous etes revenu, OK pour la balafre de la dalle, mais le revêtement qui "rebique", est ce votre action ou était ce ainsi ?

Car si c'était ainsi, cela signifierait qu'il y a eu infiltration d'eau qui a décollé le revêtement, fait une poche d'eau qui a "éclaté" le revêtement qui semble être "du projeté" (pâte à papier : cache misère :o). Et dans ce cas, il faudrait savoir pourquoi il y a eu "infiltration d'eau"....

Je n'ai pas du tout touché à la "plaie", le revêtement rebiquait vers l'extérieur.

 

L'expert de mon assurance habitation est passé aujourd'hui (en mon absence) et d'après le petit compte-rendu qu'il m'a laissé, il y a d'après lui des traces d'humidité. Malheureusement le voisin du dessus n'était pas là donc la recherche de fuite s'est pour lui arrêtée là.

 

Par ailleurs j'ai découvert une nouvelle cloque à environ 1m de la première fissure. Je l'ai crevée, et sous la peinture, j'ai découvert... une autre fissure, un peu plus large que la première. Et une troisième juste à côté.

 

D'un côté je suis "rassuré" qu'il s'agisse a priori d'un dégât des eaux et non de l'immeuble qui bouge. D'un autre, est-il normal d'avoir de telles fissures pour une simple fuite d'eau ? est-ce la fuite qui crée la fissure, ou la fissure qui se forme et permet ainsi des fuites ?

 

Un autre détail qui me dérange : on parle d'humidité, mais je n'ai pas encore eu la moindre goutte d'eau sur mon carrelage.

 

@Ichbin, merci beaucoup pour votre témoignage. Puis-je vous demander pourquoi vous n'avez pas eu gain de cause ? Comment a-t-on pu juger normal que vous viviez avec des seaux d'eau dans votre séjour ?

 

- - - Mise à jour - - -

 

Bonjour

 

Ce qui m'ennuie est que en 3 semaines, une inflitration d'eau qui fait un tel dégat ne peut pas avoir séché. Avant tout il faudriat que quelqu'un fasse une mesure d'humidité si l'expert ne l'a pas faite;

 

Au niveau de votre assurance, au pire ils vous paieraient la réfection de la peinture.

 

Au niveau d'une décennale, le logement n'est pas inhabitable, donc c'est non recevable

 

pour ce qui est de lancer une procédure avec expertise, est-ce que cela vaut une expertise à 2000-3000 euros plus un avocat pour le référé (sans doute 800 à 1000 euros) plus un avocat sur le fond?

Est-ce que ces multiples fissures ne diminuent pas la valeur de mon appartement de plusieurs milliers d'euros ? J'aurais imaginé que oui, mais je ne sais pas quoi en penser...

J'ai par chance retrouvé une photo que j'avais prise juste avant la vente, où on voit que le plafond est nickel. Je ne sais pas si ça sera suffisant pour prouver qu'il a été repeint avant la vente, cela dit...

Modifié par Tutuc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a d'après lui des traces d'humidité. Malheureusement le voisin du dessus n'était pas là donc la recherche de fuite s'est pour lui arrêtée là.
Ca c'est nouveau.

N'oubliez pas que votre assureur a priori est la pour vous rembourse la peinture, et que si il y a un vrai problème, c'ets autre chose.

 

QUand vous parlez d'assurance décennale, vosu parlez de l'assurnace décennale de qui relative à quoi? Le peintre n'a pas à garantir de garantie decennalle.

 

D'un côté je suis "rassuré" qu'il s'agisse a priori d'un dégât des eaux et non de l'immeuble qui bouge
Je me permets de douter. Je ne vois pas comment un dégat des eaux mineur qui ne laisse sur une fissure que des traces d'humidité génère des fissures.

En lisant je pencherais tout autant pour une fissure apparue et que du coup si le voisin du dessus lave son sol à l'eau ca s'infiltre. Peu d'eau à chaque fois, et il ne s'agit plus d'un dégat des eaux mais d'un dégat structurel qui n'empeche pas l'eau pourtant utilisé de manière normale de s'infiltrer;

 

Est-ce que ces multiples fissures ne diminuent pas la valeur de mon appartement de plusieurs milliers d'euros ?
C'est possible mais ca n'en fait pas un argument, mais juste une justification potentielle pour une action, vous avez un préjudice;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est probable que la fissure s'est faite d'abord et ce qui n'est pas extra ordinaire sur une dalle béton (parfois cela tient au sèchage de la dalle lors de la construction et c'est pour cela que l'on projette du "cache-misère" sur les plafonds et murs....

ensuite l'eau s'infiltre et profite de cette fissure pour descendre un peu plus bas .... :D

 

Par contre il faut intervenir, si on est face à un DDE, sur l'origine à l'étage au dessus : joint de machines, joints de carrelage ou de douche/baignoire défectueux, etc...

 

Quand vous allez faire reprojeter du "cache-misère" vous ne verrez plus la fissure. Par contre vous retournez contre votre vendeur, abandonnez (à mon avis), vous allez vous "embêter" pour pas grand chose.....

Modifié par rambouillet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je plussoie, il faut étancher la fuite par en haut, pas par en-dessous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...