Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
julie921

Héritage, 2 enfants 2 unions, nu propriété, succession d'usufruit...

Messages recommandés

Bonsoir,

 

- Suite au décès de mon grand-père avant le mariage de mon père, ma grand-mère est devenue usufruitière d'une maison et mon père en était nu propriétaire (elle lui a donné sa part, tout cela avant son mariage).

- Il s'est parie une première fois et je suis née de cette union puis a divorce.

- Mon père a eu un second enfant avec ma belle-mère et s'est marié avec elle sous le régime de la communauté.

- Mon père est tombe malade. Avant son décès il a signé une donation au dernier des vivants.

- ma belle-mère a choisi une option au 1/3 chacun.

 

- Ma grand-mère a toujours l'usufruit de cette maison. Sa notaire lui dit que si elle vend cette maison elle en a 20pct ( elle a 80 ans) et moi et mon demi-frère en avons le reste (40 et 40 pct)

 

Le notaire de ma belle mère dit que ma grand mère en a 20pct mais que ma belle mère en a 1/3 comme mon frère et mon mème...

 

Hors ce bien est un bien propre acquis avant le mariage. Qu'en pensez vous ? Qu'est ce qui fait entrer ce bien dans la communauté, la donation ? le mariage ?

Modifié par julie921
corrections de fautes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre belle-mère a choisi l'option quotité disponible ordinaire, donc 1/3 de la succession de votre père.

 

Elle est donc devenue propriétaire d'un tiers du patrimoine de votre père. Ce patrimoine, ce sont ses biens propres et la moitié de la communauté. Elle a donc hérité d'un tiers de cette maison, et donc elle doit participer à la vente et recueillir un tiers du prix après déduction de l'usufruit pour la grand-mère.

 

En résumé ce bien n'est pas rentré en communauté. Le conjoint survivant hérite du patrimoine du défunt (y compris en séparation de biens, avec que des biens propres).

Modifié par Rambotte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si votre réponse ne m'arrange pas :D , je vous en remercie. C'est très clair, efficace, rapide... Alors que je cherche des réponse depuis 3 jours, ce forum est génial. Cela semble tout de même incroyable que les notaires n'aient pas été tous du même avis... Merci et excellente soirée à vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La notaire de votre grand-mère n'est pas forcément au courant de l'option successorale de votre belle-mère. Peut-être ignore-t-il même qu'il y a une conjointe survivante de votre père.

Tandis que le notaire de votre belle-mère, qui a traité la succession de votre père, lui, est bien au courant !

Modifié par Rambotte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et qu'en est il du droit de réserve et de retour? Voici ce que j'ai trouvé dans le document de donation de ma grand mère vers mon père

 

RÉSERVE DU DROIT DE RETOUR

 

Le donatrice réserve expressément à son profit, le droit de

 

retour prévu par l’article 951 du Cods Civil sur les biens et droits

 

immobiliers donnés, pour le cas où le donataire viendrait à décéder

 

sans enfants ni descendants avant la donatrice et pour le cas encore

 

où ceux—ci viendraient eux-mènes à décéder sans postérité avant la

 

donatrice.

 

Toutefois, cette réserve ne mettra pas obstacle à

 

l’exécution de toute donation ou legs en usufruit que le donataire a

 

pu ou pourra faire en faveur de son conjoint,

 

INTERDICTION D'ALIÉNER

 

En raison de la réserve d’usufruit et de la réserve du droit

 

de retour qui précédent, la donatrice interdit formellement SU

 

donataire qui s’y soumet, de vendre, aliéner, hypothéquer tout ou

 

partie des biens donnés sans son consentement, sous peine de nullité

 

desdites ventes, aliénation et hypothèque et même de révocation des

 

présentes.

 

- - - Mise à jour - - -

 

Et qu'en est il du droit de réserve et de retour? Voici ce que j'ai trouvé dans le document de donation de ma grand mère vers mon père

 

RÉSERVE DU DROIT DE RETOUR

 

Le donatrice réserve expressément à son profit, le droit de

 

retour prévu par l’article 951 du Cods Civil sur les biens et droits

 

immobiliers donnés, pour le cas où le donataire viendrait à décéder

 

sans enfants ni descendants avant la donatrice et pour le cas encore

 

où ceux—ci viendraient eux-mènes à décéder sans postérité avant la

 

donatrice.

 

Toutefois, cette réserve ne mettra pas obstacle à

 

l’exécution de toute donation ou legs en usufruit que le donataire a

 

pu ou pourra faire en faveur de son conjoint,

 

INTERDICTION D'ALIÉNER

 

En raison de la réserve d’usufruit et de la réserve du droit

 

de retour qui précédent, la donatrice interdit formellement SU

 

donataire qui s’y soumet, de vendre, aliéner, hypothéquer tout ou

 

partie des biens donnés sans son consentement, sous peine de nullité

 

desdites ventes, aliénation et hypothèque et même de révocation des

 

présentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc on imagine qu'il y a eu dans l'acte :

- renonciation à l'usufruit

- renonciation au droit de retour

- levée de l'interdiction d'aliéner

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais dans quel acte ? Rien a été signé mis a part cette donation au dernier des vivant, ma grand mere n'a rien signé, mais pou je vais devoir signer prochainement un projet... Il faudrait que ma grand mere signe quelque chose si je comprend bien pour ne pas récuperer sa part ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pardon, confusion de discussion ! Où j'avais demandé des précisions sur un éventuel droit de retour et une éventuelle interdiction d'aliéner. Je croyais que c'était une réponse à ma question.

 

En fait, c'est une nouvelle question.

Donc en cas de vente acceptée en pleine propriété par l'usufruitière, par construction, l'interdiction d'aliéner tombe.

Il faudra aussi que la donatrice renonce dans l'acte de vente à son droit de retour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ou qu'elle l'exerce ? si elle veut récupérer sa part de pleine propriété à 50pct par exemple c'est de son plein droit?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle ne peut pas exercer un droit de retour en cas de vente. Un droit de retour, ça s'exerce en cas de décès du donataire, comme si la donation n'avait jamais eu lieu. En dehors de cette circonstance et les exceptions d'indignité, une donation est irrévocable.

 

En revanche, l'acquéreur ne voudra pas acquérir un bien grevé d'un droit de retour, d'où la nécessité de renoncer au droit de retour pour que la vente puisse être acceptée par l'acquéreur. En effet, en cas de décès du vendeur donataire après la vente, le donateur étant toujours vivant, l'acquéreur perd le bien par effet du droit de retour, si conservé !

Modifié par Rambotte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui et le donataire est décédé et actuellement il n'y a pas de vente de prévue avant une ou deux année car la maison est louée... la question est liée à la signature des parts qui ne me semble pas claire en raison des différents avis des notaires. Ma grand mère à elle récupéré sa 1/2 part de donation ? Ou doit elle refaire une démarche ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors dans votre cas précis, le droit de retour s'exerce en cas de prédécès du donataire et de toute son éventuelle descendance*. Il ne s'est donc pas exercé, et vos avez bien hérité à trois de la nue-propriété.

* Il est possible, mais c'est rarement le cas, de stipuler que le droit de retour s'exerce du seul fait du prédécès du donataire, sans égard à sa postérité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...