Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail

Messages recommandés

Bonjour je viens de recevoir un commandement de quitter les lieux pour loyers impayés. Le juge a résilié mon bail le 17 mai 2019. Y a t'il un moyen de faire un appel pour différer l'expulsion pour le 25 septembre au lieu du 25 août? Un délai de "grâce"? Et comment faire cela? Merci pour votre aide cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

essayez de contacter le propriétaire et de passer un accord écrit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Vous pouvez toujours tenter de négocier mais si vous en arrivez à l'expulsion c'est qu'il y a eu une longue procédure qui a du vous laisser le temps de vous organiser.

De plus, si le propriétaire accepte de reporter au 25 septembre, nous approcherons de la trêve hivernale (début 1er novembre) ; si vous ne respectez pas le 25 septembre, le propriétaire doit craindre de ne pouvoir vous expulser avant le 31 mars. En conséquence, je doute qu'il accepte de reporter la date.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Le juge a résilié mon bail le 17 mai 2019. Y a t'il un moyen de faire un appel pour différer l'expulsion pour le 25 septembre au lieu du 25 août? Un délai de "grâce"? Et comment faire cela? Merci pour votre aide cordialement
Non, le délai il fallait le solliciter du Juge, qui peut l'accroder ou pas.

 

En fait, la réponse n'est pas entièrement non, et ce n'est pas un appel qu'il faut faire, mais une assignation devant le JEX (Juge de l'exécution) si vous pouvez démontrer que cette expulsion telle qu'ordonnée pose des problèmes graves. Que seraient-ils?

 

Apparemment c'est une décision de référé exécutoire, donc on a du vous signifier et faire commandement à quitter les lieux ce 25 juin, avec effet au 25 aout, et ensuite l'huissier revient constate ou pas que vous êtes dans les lieux, le bailleur sollicite via l'huissier le recours à la force publique et le préfet a 2 mois pour répondre. Le créneau est donc deja extrêmement serré puisque en cas de refus, le bailleur peut demander au préfet de payer le loyer à votre place.

 

Vous pouvez certes amiablement solliciter a nouveau le bailleur, mais quelle garantie lui proposez vous?

Modifié par ribould

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...