Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Claire.lopez

Prise en charge frais de déménagement convention Syntec.

Messages recommandés

Bonjour.

Un salarié, d'une société AAA dont le site est dans la marne (51) a signé un avenant à son contrat de travail, modifiant son lieu de travail de manière permanente et à temps plein à partir du 1e juin, dans le sud de l’île est vilaine, soit environ 550km de son lieu de résidence actuel.

Logiquement, le changement de site, impose un déménagement de toutes la famille.

Il n'y a pas eu "d'ordre de mission" de signé, car c'est "une mise à disposition" et non une "mutation" de la société AAA pour la société BBB les deux faisant partie d'un même groupement, mais restant deux entités propre pour le moment.

Peut-il prétendre à une prise en charge des frais de déménagement, comme le stimule l'article 61 de la convention syntec?

 

Changement de résidence

Article 61

En vigueur étendu

Constatant l'intérêt économique et social de la mobilité géographique des salariés entrant dans le champ

d'application de la présente convention, mais conscientes des répercussions qu'elle peut avoir, les parties

signataires recommandent que cette mobilité ne soit pas, pour les salariés, l'occasion d'une charge

supplémentaire et qu'il soit tenu compte dans toute la mesure du possible de leur situation familiale.

Le changement de résidence doit correspondre à des besoins réels de l'entreprise.

La faculté de prévoir dans le contrat de travail la possibilité d'un changement de résidence ne doit pas

donner lieu à une application qui dénaturerait l'usage pour lequel elle a été prévue ; ce serait aller au-delà de

l'intention des signataires que de prévoir systématiquement une clause de changement de résidence dans le

contrat de travail du personnel administratif non cadre.

Toute modification du lieu de travail comprenant un changement de résidence fixe qui n'est pas acceptée par

le salarié est considérée, à défaut de solution de compromis, comme un licenciement et réglée comme tel.

Dans ce cas, à la demande du salarié, une lettre constatant le motif du licenciement sera jointe au certificat de

travail.

Le salarié licencié en raison de son refus de respecter la clause de mobilité figurant dans son contrat

de travail se verra attribuer les indemnités légales de licenciement en remplacement des indemnités de

licenciement fixées par l'article 19 de la présente convention collective.

Lorsque le salarié reçoit un ordre de changement de résidence, les frais de déménagement et de voyage

occasionnés par le déplacement de sa famille (conjoint, et personnes à charge au sens de la législation

fiscale) sont à la charge de l'employeur.

Le montant de ces frais est soumis à l'accord de l'employeur préalablement à leur engagement.

Les frais de déplacement de résidence, lorsque l'employeur n'a pas prévenu le salarié dans les délais

suffisants pour donner congé régulier, comprennent en particulier, le remboursement du dédit éventuel à

payer par le salarié à son logeur, ce dédit est en principe, égal au maximum à trois mois de loyer.

Lorsqu'un salarié recevra un ordre de changement de résidence, si les usages ou la pénurie des locaux

disponibles l'amènent à louer un logement avec préavis de congé supérieur à trois mois, il devra, au

préalable, obtenir l'accord de son employeur faute de quoi celui-ci ne serait tenu à lui rembourser, en cas de

licenciement, que trois mois de congés.

Si un salarié est muté dans un autre lieu de travail entraînant un changement de résidence, il est considéré

comme déplacé et indemnisé comme tel, tant qu'il n'aura pu installer sa famille dans sa nouvelle résidence.

Dernière modification le 28 octobre 2009 - Document généré le 27 avril 2018 - Copyright © 2007-2018 Legifrance

En principe, cette indemnisation sera allouée pendant un an au maximum, sauf accord individuel prolongeant

ce délai, en cas de nécessité.

 

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, bien-sûr, puisqu'on est bien en présence d'une mobilité géographique nécessitant un changement de domicile.

Et peu importe dans quel cadre juridique elle s'inscrit, dès lors que le déplacement est durable.

4°Changement de lieu de résidence : Prise en charge des frais de déménagement et de voyage pour le salarié et sa famille. En cas de licenciement (sauf faute grave) dans les 2 ans suivant un changement de résidence, remboursement des frais occasionnés par le retour du salarié et de sa famille, à condition que le retour ait lieu dans les 6 mois suivant la notification du licenciement. En cas de décès du salarié au lieu de sa nouvelle résidence, mêmes règles de remboursement au bénéfice de sa famille.

 

Art. 52, 53, 56, 61, 62, 63 et 70 de la convention collective des bureaux d'études techniques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour et merci

Aujourd'hui nous avons reçu une notification de refus de prise en charge au motif que : "La convention le prévoit dans la cas d’un ordre de changement de résidence." Ce qui d'après la DRH n’est pas notre situation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il va falloir que vous nous expliquiez, parce qu'un "ordre de mission" s'applique à un déplacement temporaire pour raison professionnelle, ce qui est incompatible à une "modification [importante : 550 km] du lieu de travail de manière permanente".

Votre employeur préfère vous payer l'hôtel, loin de votre famille ? :eek:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour la société, vu qu'ils n'ont pas émis "d'ordre de déménagement" écris ils n'ont pas à le prendre en charge.

en gros, c'est à à son bon vouloir à lui en effet de déménager proche de la nouvelle société :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est n'importe quoi !

La mutation géographique suffit à justifier la prise en charge des frais de déménagement, indépendamment de tout formalisme soumis... au bon vouloir de l'employeur lui-même :eek:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Dura

si vous avez un texte supplémentaire que je peut leur soumettre, car eux se fient à la CCN et pour eux sans ordre de déménagement émis, pas de prise en charge.

 

Pour nous, à partir du moment ou la mise à disposition est permanente, on rentre dans le cadre d'une mutation géographique ce qui justifie la prise en charge des frais de déménagement, surtout à une tel distance, mais pour eux non vu qu'il n'a pas été émis "d'ordre de déménagement" selon l'article 61 de la ccn .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En droit (vous pouvez sans doute trouver des choses à ce sujet sur internet) on parle de la nullité d'une clauses "purement potestative".

 

La condition potestative n'est une cause de nullité que lorsqu'elle est potestative de la part de celui qui s'oblige et non de part de celui envers qui l'obligation est contractée (3°chambre civile 23 septembre 2009, pourvoi n°08-18187

En clair, l'employeur ne peux pas dire qu'il conditionne le versement de ces frais de déménagement à la rédaction d'un ordre de mission qui est soumis à sa seule volonté...

 

Car ce déménagement, ce n'est pas un caprice de votre part, je suppose ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas un caprice dans le sens ou il n'est humainement pas possible de vivre à 580km de son lieu de travail.

Par contre, nous avons depuis des années le souhait de changer de région, et le salarié a effectué une recherche d'emploi en ce sens.

C'est bien l'entreprise qui lui a parlé de l'opportunité d'être mis à disposition sur un site dans la région que nous visions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...