Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Siana19

Licenciement pendant essai en arrêt

Messages recommandés

Bonjour, j explique ma situation. Vendredi j ai signé un contrat dans une boutique pour un essai de 2 mois et a la suite un CDI. Je suis donc en essai actuellement. Malheureusement j ai eu un accident pendant le travail le premier jour. Le lendemain j y suis aller que le matin mais j allais trop mal. J ai était en arrêt pendant quelque jours. Et le médecin veut me rallonger mon arrêt. Mais ma patronne voudrait me faire partir a cause de l arrêt qui est trop long. A t elle le droit? Et que puis je faire?

Merci pour vos réponses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, ce licenciement serait alors nul, en raison de la protection prévue par l'article L.1226-7 du code du travail :

 

"La résiliation du contrat prononcée pendant la période de suspension provoquée par un accident du travail, alors même qu'elle intervient pendant la période d'essai est nulle en raison de l'origine professionnelle de l'accident". (Soc. 25 fév.1997, n°93-40.185)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

La période d'essai doit servir à évaluer votre savoir faire. Elle est suspendue pendant votre arrêt de travail.

 

D'après ce que vous laissez entendre, je ne pense qu'ils aient eu le temps de vous évaluer dès le premier jour.

 

Comme l'a précisé DURA, ils ne peuvent pas rompre votre contrat pendant la période de suspension. Néanmoins la période d'essai est repoussée à la date de votre reprise, votre employeur pourra à ce moment-là vous évaluer et rompre la période d'essai s'il estime que vous ne convenez pas au poste.

 

Laurent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Siana, l'accident a bien été déclaré comme accident de travail?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'arrêt cité reprend le principe général selon lequel on ne peut licencier un salarié en raison de son état de santé.

Y compris en période d'essai.

En revanche, on peut le faire en raison des conséquences (absences répétées justifiant le remplacement définitif du salarié).

 

Dans votre cas, l'employeur avisé pourra toujours, sans devoir s'en justifier (c'est d'ailleurs plus prudent pour lui !) rompre le préavis dès votre retour de congé maladie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...