Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Pompadour1789

Faute de témoins

Messages recommandés

Bonjour,

La sécurité sociale a refusé de reconnaître mon accident du travail car il n'y avait pas de témoins quel est mon recours s'il vous plaît ? Je suis nourrice au domicile des parents, et c'est lors d'une prise en charge d'un enfant de 10 mois dans son cosy à.la crèche. En voulant l'installer dans mon véhicule j'ai fais un faux mouvement et me suis retrouvée 5 jours plus tard aux urgences avec une lombosciatique.... Merci pour vos réponses, bonne journée !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
et me suis retrouvée 5 jours plus tard aux urgences avec une lombosciatique...

A mon avis, le problème n'est pas tant l'absence de témoins (l'AT est largement présumé dès lors que l'accident est intervenu sur le lien et aux heures habituelles de travail) que le fait d'être allé aux urgences 5 jours après...

L'événement à l'origine de l'accident doit être "soudain".

Il y a de ce fait un sérieux doute quant au lien de causalité entre ce qui vous est arrivé durant votre travail est les conséquences médicales.

 

Quoi qu'il en soit, vous avez deux mois pour contester cette décision devant la commission de recours amiable de la CPAM, puis le cas échéant devant le tribunal des Affaires de Sécurité Sociale.

A noter que les délais et voies de recours doivent être mentionnés sur la notification de la décision de refus de reconnaissance de l'AT (art.R441-14 du Code de la sécurité sociale (CSS).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En mettant l'enfant dans la voiture j'ai fais un faux mouvement et j'ai resseni à ce moment là une vive douleur dans le dos. J'ai péniblement continué à travailler durant la semaine à coup 'anti inflammatoires et pensant qu'un week-end de repos aurait suffit à guérir ce mal. Mais le lundi matin la douleur est devenue insupportable et sos médecins m'a hospitalisée d'urgence. Voilà tout simplement pourquoi....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est tout à votre honneur d'avoir continué à travailler, mais pas très prudent (la preuve, au vu des conséquences).

Et, comme je l'ai dit, une sérieuse erreur stratégique pour obtenir la reconnaissance en AT.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étais loin d'imaginer qu'un simple faux-mouvement de ma part évoluerait de la sorte en portant un bébé... J'ai durant de longues années conduit, porté, manipulé, brancardé des patients pesant parfois 100 kg.... Je n'était pas à un mal de dos près... Seulement cette fois, cela a été la fois de trop. Je ne suis pas du genre à me plaindre et je ne pensait pas non plus me retrouver sur un brancard à mon tour, direction les urgences avec une injection de morphine à mon arrivée. La douleur a été crescendo, jusqu'à l'insupportable.

La maman du bébé est Huissier de Justice, elle a toujours reconnu que son enfant + le cosy étaient très lourds, elle voulait d'ailleurs acheter un siège auto pour le mettre dans mon véhicule, pensez-vous qu'une attestation de sa part pourrait appuyer pour défendre mon dossier auprès de la Sécurité Sociale ?

Merci, et bonne soirée :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Etant donné qu'il faut prouver le lien de cause à effet, je m'orienterais plutôt sur un témoignage des collègues de travail le jour de l'accident et les suivants (par exemple, si vous vous êtes plaint des douleurs immédiatement, ou s'ils ont remarqué spontanément votre état en vous observant).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je suis nourrice au domicile des parents,

Cela me semble un peu compliqué dans ce cas là .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, car le ou les seul(s) témoin(s) sont les enfants.... Un bébé de 10 mois dans mon cas. Faut-il dorénavant en tant que travailleur "isolé" porter une caméra [suiveuse] afin de prouver sa bonne foi ?

Modifié par Modérateur 01
anonymisation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, tout simplement faire constater au plus vite par un médecin un problème de santé.

Il y a une certaine logique à considérer que si vous ne le faites pas, c'est que ce ne doit pas être bien grave.

 

Mais vous avez sans doute une mutuelle qui prendra en charge une grande partie des frais d'hospitalisation et de soins.

En avez-vous estimé le montant restant à votre charge ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'y peux rien si mon corps à dit "stop" au bout de cinq jours.... Je me fiche de la mutuelle, ce n'est pas une question d'argent, c'est uniquement le souhait que cela soit reconnu en accident du travail, c'est cela qui m'importe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
c'est uniquement le souhait que cela soit reconnu en accident du travail, c'est cela qui m'importe.

 

Il s'agit donc d'une démarche symbolique, avec des chances de résultat qui seront du même registre :confused:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...