Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Laurence38

J'ai 50 ans et ma belle mère veut m'adopter

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'ai 50 ans, mariée 2 enfants majeurs.

Mon père, divorcé quand j'étais BB, s'est remarié avec quelqu'un qui a passé son temps à me battre et à m'humilier durant toute mon enfance.

J'ai fait ma vie, je ne croise que mon père et sa femme que très rarement et lors d'une fête de famille, celle-ci m'a annoncé qu'elle voulait m'adopter ...... soi disant qu'elle voulait le faire depuis longtemps ....

J'ai un peu peur que ça ne soit que pour des interêts financiers, succession, retraite de madame ou autre chose qui bien sûr ne sera pas à mon avantage mais bien au sien..

Que se passera-t-il au niveau succession si mon père décède avant elle ??

Peut-elle exiger que je la loge et la nourrisse après le DC de mon père ?

Quels interêts peut avoir quelqu'un qui souhaite adopter un adulte ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si votre père décède en premier, vous êtes héritier de votre père, en concurrence avec la conjointe survivante, que vous soyez adopté par elle ou pas.

Si vous êtes adopté, vous serez ensuite héritier de la conjointe survivante à son décès.

Donc de ce point de vue, l'adoption vous confère plus de droits, puisque vous aurez un second héritage.

Si elle vous adopte, ses droits légaux de conjointe survivante permettent l'usufruit, qui n'est pas un droit légal en présence d'un enfant d'une autre union. Mais cela ne justifie pas l'adoption, puisque l'usufruit peut être conféré par un testament ou une donation entre époux.

 

Mais avant l'héritage, il y a éventuellement l'avantage matrimonial résultant d'une communauté conventionnelle, par contrat de mariage (en général la communauté universelle avec clause d'attribution intégrale au conjoint survivant).

Or l'enfant qui n'est pas commun peut exercer l'action en réduction de l'avantage matrimonial (pour recevoir sa réserve héréditaire), ce que ne peut pas faire l'enfant commun, qui doit attendre le second décès. Donc l'adoption pourrait être un moyen pour que vous n'héritiez de rien au décès de votre père, le patrimoine étant la propriété du survivant hors héritage, par le contrat. Mais dans ce cas, vous héritez aussi de la conjointe survivante. Il faudrait donc qu'elle dépense tout son patrimoine issu du contrat de mariage.

Modifié par Rambotte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Votre mère est-elle toujours en vie ?

 

Sinon, si je ne me trompe pas, selon le type d'adoption, vous risquez de devoir assister votre belle-mère financièrement si il ne lui reste plus de quoi s'assumer d'ici quelques années...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...