Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
dogab

questions sur pension alimentaire, séparation et tout ce qui va avec

Messages recommandés

Bonjour, je suis une maman en attente de jugement du jaf pour garde exclusive avec droit de visite et d'hébergement et pension alimentaire pour mon enfant de 4 ans.

Avec le papa nous avons lancé la requête à l'amiable, le jugement doit avoir lieu en cette fin d'année 2016...pfffiou que c'est long, mais je le comprends vu le nombre de dossiers qu'ils ont à traiter.

 

Mon ex-compagnon a eu un enfant d'une première union (il y a 14 ans) et verse donc une pension alimentaire de 120 € à cet enfant (ce qui est tout à fait normal).

Lui et moi avons eu un enfant ensemble il y a 4 ans et sommes séparés depuis mars 2016.

Monsieur touche un salaire de 1300 € net/mois + des astreintes.

 

Voici mes problématiques interrogatives lol bon courage : :o

 

- Monsieur et moi sommes tombés d'accord sur le montant de la pension alimentaire à verser à notre enfant, 120 € comme son premier enfant. Puis je obtenir ce montant ? Car j'ai bien trouvé le barème sur lequel se base les juges mais ce barème ne tient pas compte d'après ce que j'ai compris des enfants issus de différentes unions.

 

- Monsieur ne veut pas verser la pension alimentaire avant que le jugement ait eu lieu. Est-ce normal vu que nous sommes d'accord sur le montant et que nous l'avons noté sur la requête auprès du jaf ?

 

- Est-ce-que le premier enfant de monsieur va se retrouver lésé sur le montant de sa pension alimentaire, vu que monsieur va devoir en payer une deuxième ? Cela me dérangerai car je le considère comme mon second fils, que je m'entends très bien avec sa maman et que je considère que les enfants n'ont pas à subir les bêtises de leur père.

 

- La première femme de monsieur et moi-même nous entendons à merveille et passons du temps ensemble afin de conserver le lien des frères. Avons nous le droit de faire cela ou sommes nous hors la loi en nous voyant tous les 4 sans le père ?

 

- Monsieur nous a abandonné lâchement par sms du jour au lendemain pour une autre femme, si il décide de faire un troisième enfant et de lui aussi l'abandonner, comment cela se passerait-t-il pour les 3 enfants ?

 

- Monsieur habite en Normandie et nous désormais dans le sud de la France, finalement il n'a pas l'intention de prendre notre fils en vacances et désire seulement venir le voir chez moi 1 à 2 fois durant 3 à 4 jours maximum par an voir tous les 15 jours et de lui téléphoner 1 fois par semaine voir tous les 15 jours, en sachant que nous avons fait au une requête auprès du jaf pour droit de visite et d'hébergement avec pension alimentaire, peut il se contenter de payer la pension alimentaire sans exercer réellement son droit de visite et d'hébergement sans être ennuyer par la justice ? Pour ma part sa je l'avoue sa décision me convient, car je considère que mon fils est trop jeune pour partir loin de sa maman, que mon fils ne veut pas être seul avec son père et cette femme. Vu le comportement démissionnaire de monsieur, malgré tous mes efforts pour garder des rapports amicaux avec lui et mes multiples relances à la limite du harcèlement sms pour qu'il garde le contact avec notre fils, je me dis que finalement je ne peux pas le forcer à être un père, même si cela me chagrine pour mon enfant, je commence à penser qu'il vaut peut-être mieux un père peu présent plutôt qu'un mauvais père qui se force à jouer son rôle. :confused:

 

Voilà vous savez tout lol ça va toujours entiers ? :rolleyes:

 

Je remercie tous ceux qui auront pris la peine et le temps de me déchiffrer lol, ainsi qu'un grand merci d'avance à tous ceux qui me répondront dans ce mic-mac d'explications et de questionnements que j'ai essayé de formuler le plus clairement et le plus poliment possible...malgré oui je le dis haut et fort ma confusion et mon désarrois face à la situation :(

 

cordialement,

dogab

Modifié par dogab
faute de frappe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1/ vous avez tout à fait le droit de fréquenter qui vous souhaitez, et entretenir des relations avec le frère de votre enfant est au contraire un point positif. 2/Le montant de PA que vous avez trouvé sur le site du ministère de la justice tient bien compte du nombre d'enfants à charge du débiteur. Par contre, le montant que vous donnez est celui en cas de DVH réguliers, tandis que vous exposez le cas de DVH très réduits, ce qui augmente le montant de la pension puisque vous avez plus de frais. 3/Monsieur devrait évidemment verser une PA avant le jugement, son obligation alimentaire ne nait pas avec le jugement. Par contre, elle ne devient exigible avec l'aide d'huissier qu'à partir de ce jugement. Et comme vous faites une demande amiable, vous ne pourrez pas demander la rétroactivité de cette pension. De la même manière, en faisant une demande amiable, vous ne pourrez pas demander à ce qu'il soit tenu compte de la durée réelle du DVH. Par contre, là vous pourrez ensuite faire une nouvelle demande pour tenir compte du fait que monsieur ne prend pas son enfant comme prévu. 4/Je n'ai pas compris si vous aviez fixé des DVH précis. Très sincèrement, c'est la question MAJEURE qu'il faut régler devant le JAF, car ensuite, c'est là dessus que se cristalliseront les difficultés et les ressentiments. Faites en sorte que tout soit très clair et encadré : jours et dates précis, heures précises... 5/Pour que le premier enfant se retrouve lésé, il va falloir que monsieur fasse une demande de révision de pension, et qu'il gagne. Le principe aujourd'hui est plutôt qu'on ne fait pas d'autres enfants pour léser les premiers. MAis il peut tomber sur un juge qui ajoute foi à ses arguments. Si le premier enfant touche 120 euros et que le votre est destiné à toucher la même somme, je ne vois aucune raison que ce seul critère aboutisse à une révision de pension. Le premier se retrouverait avec moins pour vivre que votre enfant, c'est illogique. Le contraire se constate bien plus souvent. 6/Si monsieur recommence à faire des enfants et les abandonner à moitié, il se passera la même chose que pour ses deux premiers, aucune loi ne l'oblige à vivre avec ses enfants et leurs mères, et aucune ne l'empêche de faire autant d'enfants qu'il le souhaite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Monsieur habite en Normandie et nous désormais dans le sud de la France.....................nous avons fait au une requête auprès du jaf pour droit de visite et d'hébergement avec pension alimentaire, peut il se contenter de payer la pension alimentaire sans exercer réellement son droit de visite et d'hébergement sans être ennuyer par la justice ?.

 

Est-ce vous qui vous êtes éloignée géographiquement du papa ? Si oui, sachez que le juge peut décider de D.V.H., par pour le week end compte tenu de la distance, mais pour toutes les vacances scolaires, en vous imposant de prendre le transport de l'enfant à votre charge, que ce soit au niveau financier comme au niveau organisationnel.

 

Pour le montant de la P.A., il faut tenir compte des charges de Monsieur : avec les 2 P.A., il doit continuer à pouvoir payer ses charges fixes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c'est moi qui me suis éloignée du foyer, je n'ai pas eu le choix, monsieur a voulu conserver le logement dont le loyer était prélevé de son compte bancaire et je n'avais pas encore trouvé de travail, j'ai donc dû retourner vivre chez mes parents avec mon fils dans le sud de la France. monsieur m'a fait un papier dans ce sens.

 

---------- Message ajouté à 20h49 ---------- Précédent message à 20h48 ----------

 

Je vous remercie beaucoup pour tout ces renseignements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...