Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
moizut

auto-entrepreneur : taxé sur mon remboursement des frais, je paie pour travailler

Messages recommandés

Bonjour

 

Je suis auto-entrepreneur dans la réalisation de contenu et de spectacles audiovisuels.

Pour démarrer mon activité, faire ma promotion et pouvoir avoir de nouveaux clients, je décide parfois de ne facturer que mes frais sous une somme forfaitaire, dont je garde le surplus.

 

Par exemple, dernièrement, j'ai facturé 550€ à un client pour un spectacle.

Mes frais pour ce spectacle sont d'environ 520€ (j'ai la somme exacte au centime près que je peux justifier, j'ai gardé tous les tickets de caisse et factures).

J'ai donc réellement gagné environ 30€.

 

Sauf qu'étant auto-entrepreneur, je viens de découvrir que mes frais doivent compter dans mon chiffre d'affaire. Comme j'ai perçu 550€, je devrais 150€ de taxe.

 

Je dois donc bien plus d'argent que j'en ai gagné.

 

Je pensais pouvoir passer par le système de débours, mais ça implique une facturation des frais au nom du client, or tout est à mon nom.

 

Pire que ça, cela pourrait tout simplement m’empêcher de travailler puisque :

- les clients me paient justement pour que je sois autonome, le système de débours est donc à éviter.

- si je facture 25% de plus à chaque fois pour rien, je ne trouverai pas de clients à ces tarifs.

 

Y a-t-il une solution ou une chose que j'aurai loupé ? Je trouve ça impressionnant d'être contraint de payer pour pouvoir travailler =/

 

Merci d'avance à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je vais pas vous faire une réponse très juridique, mais, j'ai un peu (pas longtemps) fait le même genre d'erreur (en un peu moins quand même ;) ), alors..

 

Si vous facturez 550 euros quelque chose qui vous en coûte 520, vous ne vous en sortirez jamais, même sans charges. On peut faire des ristournes, mais à ce point là, c'est largement déconseillé pour plusieurs raisons :

- c'est globalement interdit de travailler gratuitement. C'est de la concurrence déloyale.

- Les clients que vous trouverez de cette façon, leur motivation principale, ce sera le prix. Quand vous voudrez vendre la même chose à un prix qui vous permet de vivre, ils partiront.

- Quand vous faites ça pour avoir un acheteur "connu" sur votre carte de visite (la démarche peut se comprendre), dites vous une chose: c'est ceux là qui discutent le plus les prix, mais aussi souvent qui ont le plus les moyens de payer. Ils vous presseront jusqu'à la lie, et vous aurez pas forcément grand chose en retour...

- enfin, à terme, qui dit pas de charges payées dit pas de sécu, pas de retraite.. si vous êtes encore couvert par le régime général de la sécu, renseignez vous pour combien de temps..

 

Bref, votre prix de vente doit inclure vos frais, vos charges, et au moins une partie des heures travaillées, y'a pas d'autres façons de s'en sortir

 

Donc quand vous faites une sorte de "cadeau" à un client , il faut rester raisonnable sur la taille du cadeau, être conscient que c'est un cadeau, et que ça ne change rien sur vos charges à payer.

 

C'est la grande vogue dans le spectacle, l'autoentrepreneur. Mais c'est très très rarement une bonne affaire pour celui qui travaille.

Modifié par Ermeline

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

 

Le régime auto-entreprise c'est le régime d'imposition au forfait, c'est à dire qu'on estime le bénéfice de façon forfaitaire à 50%.

Lorsqu'on crée une entreprise on établi des prévisions, un plan prévisionnel on ne se lance pas à l'aveugle...

 

En fonction de votre marge, on choisi entre le régime réel et le régime du forfait (auto entrepreneur)

 

Non seulement vous devez verser vos cotisations sociales à hauteur de 24,6 % du CA, mais il faut ajouter l'assurance responsabilité civil pro, la CFE si vous existiez en 2014

 

.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le principe même du régime AE et sa simplicité : pas de "paperasse" puisqu’on n'a pas à gérer une vraie comptabilité, qui seule permettrait de connaître les dépenses.

Le chiffre d'affaires est facile à connaître, c'est donc ce qui sert de base. Les taux de cotisation peuvent parâitre plus faibles qu'au régime classique (BIC ou BNC) mais la base n'est pas la même.

C'est pourquoi ce régime n'est pas adapté dès que les investissements ou dépenses sont importantes.

Ceci dit, sur le principe je rejoins les autres intervenants : si vous vendez 550 € ce que vous achetez 520 € - vous ne pouvez pas vous en sortir, quel que soit le régime. Sauf peut-être si l'opération vous prend moins d'une heure (devis et facture compris) et que vous la renouvelez 10 fois dans la journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Désolé Nedelka je ne suis pas tout à fait d'accord.

 

Un auto entrepreneur doit tenir obligatoirement une comptabilité.

L'Auto entreprise c'est une micro entreprise, d'ailleurs on doit abandonner le 1er terme et ne plus parler que de micro entreprise.

La micro entreprise c'est le régime du forfait qui existe depuis les années 1950....

Ce régime du forfait est le régime fiscal de 60 à 65 ans de millions d'entrepreneurs.

 

Forme de comptabilité :

 

Prestation de service : au minimum les recettes mais si le fisc est susceptible de contrôler pour cela va éplucher toutes les dépenses sur tous les comptes bancaires et éventuellement le train de vie pour reconstituer l'activité afin de vérifier si le chiffre d'affaire déclaré est conforme. Par conséquent on ne peut pas éviter de tenir une comptabilité des dépenses.

 

Vente de marchandises : au minimum dépenses et recettes sous forme d'une comptabilité de trésorerie.

 

 

D'autre part l'entrepreneur doit obligatoirement utiliser un compte bancaire dédié à son activité professionnelle afin de séparer les mouvements financiers attachés à la profession exercée, en vue d'un contrôle.

 

http://www.lautoentrepreneur.fr/images/4_Achats-recettes.pdf

Modifié par Christian77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous avez raison de dire que l'autoentreprise n'est que le "nouvel emballage "médiatique de la micro entreprise qui existe depuis fort longtemps. Nouvel emballage qui a poussé beaucoup de gens (dont une très grande part de salariés, pour une activité annexe) à en créer une en un simple clic sur internet sans vraiment prendre le temps de réfléchir aux conséquences. Notamment sur les droits au chômage détenus par ailleurs comme salarié, les droits aux APL.....

Mais

 

D'autre part l'entrepreneur doit obligatoirement utiliser un compte bancaire dédié à son activité professionnelle afin de séparer les mouvements financiers attachés à la profession exercée, en vue d'un contrôle.
Vous pourriez me dire de quel texte de loi vient cette obligation?

 

si le fisc est susceptible de contrôler pour cela va éplucher toutes les dépenses sur tous les comptes bancaires
Pourquoi les dépenses? Vous êtes imposé sur le chiffre d'affaires. Donc il suffit de vérifier les entrées.

Sachant que ce régime est limité à un chiffre d'affaire relativement bas.

Modifié par Ermeline

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un auto entrepreneur doit tenir obligatoirement une comptabilité.
Tenir une comptabilité c'est un peu plus que tenir un cahier des recettes et des achats. Les dépenses ne se limitent pas aux achats de produits destinés à la revente.Les auto-entrepreneurs ne font pas de déclaration fiscale 2035 ou autre concernant leur activité professionnelle, ils n'ont pas de registre des immobilisations.

C'est bien cette simplicité qui a rendu ce régime attractif, au point d'oublier de réfléchir aux avantages et aux inconvénients.

L'obligation d'ouvrir un compte bancaire séparé dédié à l'activité professionnelle est très récente :

Article L133-6-8-4 LOI n°2014-1554 du 22 décembre 2014 - art. 94

le fisc est susceptible de contrôler pour cela va éplucher toutes les dépenses sur tous les comptes bancaires et éventuellement le train de vie pour reconstituer l'activité afin de vérifier si le chiffre d'affaire déclaré est conforme. Par conséquent on ne peut pas éviter de tenir une comptabilité des dépenses.

Le fisc peut aussi faire un contrôle fiscal chez un particulier en épluchant ses comptes, ça ne veut pas dire pour autant que tout un chacun doit tenir une comptabilité à titre personnelle.

 

Ceci dit, suivre ses recettes/dépenses est bien sûr la moindre des choses si on veut vérifier que l'activité est rentable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Sauf qu'étant auto-entrepreneur, je viens de découvrir que mes frais doivent compter dans mon chiffre d'affaire."

 

C'est expliqué très clairement. Vous avez lancé votre activité et facturé avant de vous renseigner sur le sujet ? :eek:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tenir une comptabilité c'est un peu plus que tenir un cahier des recettes et des achats. Les dépenses ne se limitent pas aux achats de produits destinés à la revente.Les auto-entrepreneurs ne font pas de déclaration fiscale 2035 ou autre concernant leur activité professionnelle, ils n'ont pas de registre des immobilisations.

C'est bien cette simplicité qui a rendu ce régime attractif, au point d'oublier de réfléchir aux avantages et aux inconvénients.

L'obligation d'ouvrir un compte bancaire séparé dédié à l'activité professionnelle est très récente :

Article L133-6-8-4 LOI n°2014-1554 du 22 décembre 2014 - art. 94

 

Le fisc peut aussi faire un contrôle fiscal chez un particulier en épluchant ses comptes, ça ne veut pas dire pour autant que tout un chacun doit tenir une comptabilité à titre personnelle.

 

Ceci dit, suivre ses recettes/dépenses est bien sûr la moindre des choses si on veut vérifier que l'activité est rentable.

 

Tenir une comptabilité c'est avant tout un registre des achats et ventes, comme n'importe quelle entreprise en comptabilité de trésorerie.

Tenir une comptabilité est nécessaire pour suivre son activité et en mesurer son activité, c'est d'ailleurs grâce à cette comptabilité que l'on peut doit réexaminer sa position fiscale, sa marge, sa rentabilité.

 

Auto entreprise c'est un simple acronyme qui désigne un ensemble de texte, dont le principal élément qui est imposition au forfait, existant depuis les années 50.

En 2008 on a ajouté essentiellement le dispositif pour simplifier le paiement des cotisations sociales, aujourd'hui ce dispositif est étendu à tous les entrepreneurs au forfait.

 

D'ailleurs il est prévu d'abandonné le terme d'auto entreprise pour utiliser à partir de l'année prochain uniquement le terme de micro entreprise, comme des centaines de million de commerçants/artisans qui sont et ont été à ce régime depuis 60 ans.

 

Un auto-entrepreneur ou micro entrepreneur enfin toux ceux qui sont au forfait ne doivent pas avoir pour but de rester à ce régime mais doivent avoir pour objectif d'en sortir le plus rapidement possible en atteignant un régime de croisière, pour la principale raison de leur garantir une protection sociale en proportion de leur revenu, ce qui n'est pas possible au forfait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
si vous vendez 550 € ce que vous achetez 520 € - vous ne pouvez pas vous en sortir, quel que soit le régime. Sauf peut-être si l'opération vous prend moins d'une heure (devis et facture compris) et que vous la renouvelez 10 fois dans la journée.
Et qu'il vous faut dix secondes pour rédiger la facture, que vous ne payez pas les timbres ni le papier ni l'enveloppe, ni l'amortissement de votre ordinateur et de votre imprimante.

Une simple étude montre que ca ne fonctionne pas.

 

 

Tenir une comptabilité c'est avant tout un registre des achats et ventes, comme n'importe quelle entreprise en comptabilité de trésorerie.
Attention que toute entreprise commercial, incluant donc un autoentrepreneur est théoriquement astreint a tenbir une coptabilité;

 

En revanche, pour le fisc, ca peut se résumer a un tel diptyque de journal en effet, et comme personne n'ira jamais demander la comptabilité, le tour est joué.

 

 

L'obligation d'ouvrir un compte bancaire séparé dédié à l'activité professionnelle est très récente :
De souvenance, ca a toujours été obligatoire si inscription au RCS

 

 

Je dois donc bien plus d'argent que j'en ai gagné.
Moizut, ouvrir quelque chose de très simple commen une autoentreprise ne dispense nullement de réfléchir au modele économique pur savoir ou et comment gagner de l'argent.

découvrir ca en fin d'année, c'est montrer qu'on ne s'est jamais intéressé au porblème/

 

D'ou vient le choix de ne facture que 550 ce qui coute 520? Indépendamment du stricte cadre de l'autoentrepreneur, ca ne permettra jamais de gagner de l'argent, quelque soit la forme d'entreprise choisie.

Votre modèle de gain doit vous permettre de sortir DANS LE CAS d'une ENTREPRISE AU REEL un coefficient , par exemple 1,25 ou 1,32 qui dit grossos mod que si on ne veut pas se compliquer la vie, on multiplie par ce ocefficient pur refacturer au client final.

 

550*1,25 - 520 permet de payer les impôts fixes plu proportionnels, de rémunérer le temps de facturation payé a smic ou au double du smci, et d'amortir l’imprimante, l'ordinateur, le bureau, et le reste.

 

En autoentrepreneur, il ne faut pas avoir a refacturer. Il faut s'arrnager pour que ce soit une avance de dépense au nom du client. Vous lui présentez vote note de frais.

Modifié par ribould

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, si moizut vend des spectacles, les paramètres de "marge" qu'on applique dans le commerce sont pas forcément opérants.

 

Soit c'est des créations à chaque fois, et il doit à chaque fois amortir tous ses frais et son travail. Et là, c'est très très dur de trouver un acheteur prêt à payer ça.

 

Soit il vend plusieurs fois le même spectacle, et c'est plus compliqué. Il doit "lisser" ses investissements sur un spectacle en faisant des paris toujours hasardeux sur le nombre de fois qu'il arrivera à le vendre. Sachant que s'il se déplace lui même "avec" le spectacle, c'est encore plus complexe, car chaque vente génère en elle-même des frais importants.

 

On peut donc avoir besoin d'avoir vendu X fois un spectacle avant de retrouver ses billes. On ne gagnera de l'argent qu'à partir de X+1... La complexité étant de pas se planter sur la valeur du X et la possibilité d'y arriver..

Modifié par Ermeline

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A titre personnel je pense que l'autoentreprise n'est pas faite pru cela/

 

Vendre un truc qui ne sera rentable qu'a la xième itération, c'est avec un palfonnement assez bas du chiffre d'affaire juste pas trop comptaible.

 

On se lance en autoentreprise parce que c'est ultrasensible et pas trop risqué d'essayé, on en paye qu'en proportion de ce qui rentre, et a la condition impérative ne 'avoir que zero ou tres peu de déepnses à rembourser.

 

Si on ne sait pas calculer, on prévoit un coefficient, mais ca n'est valable que pour les impositoins au réel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A titre personnel je pense que l'autoentreprise n'est pas faite pru cela/
Je suis assez d'accord, c'est pour ça que je disais que dans le spectacle, l'auto-entreprise est une vogue qui profite rarement au travailleur. Mais beaucoup à l'acheteur qui, en d'autres temps, aurait embauché un salarié ou serait passé par une structure plus solide, moins naîve, qui saurait mieux compter, et serait plus chère.

 

PS: Je ne sais ce que vous faites exactement, mais légalement, vous ne pouvez pas être exercer une profession artistique du spectacle sous la forme d'auto-entreprise. C'est obligatoirement salarié. Vous le pouvez uniquement pour un métier de technicien du spectacle... Faites aussi attention à ça..

Modifié par Ermeline

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous et toutes pour vos réponses.

 

Je tiens à expliquer le pourquoi :

Mon activité de base en tant qu'auto-entrepreneur n'est pas la création et la vente de spectacle, mais la réalisation de contenus audiovisuel pour les entreprises et le web, qui elle, est bien rentable. Or je n'ai jamais eu affaire pour ce travail à des quelconques frais, vu que tout se fait directement chez moi depuis mon ordinateur.

Ayant lancé récemment la réalisation de spectacles, j'ai pensé que naturellement, je devais déclarer cette activité aussi sous mon auto-entreprise. Or comme le souligne Ermeline, aucun acheteur n'est prêt à payer de telles sommes pour un spectacle en lancement, d'où ma volonté de jouer "gratuitement" à des fins surtout promotionnelles, puisque de base je n'avais pas prévu perdre de l'argent étant donné que je négocie uniquement le remboursement des frais.

Ceci explique ma négligence.

 

Du coup, y aurait-il moyen de fonctionner en séparant la personne physique de la personne morale ? J'explique :

- mon auto-entreprise étant orientée sur la création de contenu audiovisuel, je ne déclare que les revenus de cette activité dans mon CA.

- les spectacles que je produit concernent directement ma personne physique, je ne touche rien, ce n'est qu'un remboursement des frais que les entreprises et associations me versent pour une activité bénévole.

Je ne me suis pas encore documenté sur la fiscalité concernant les remboursements de frais pour des activités bénévoles.

 

Qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
les spectacles que je produit concernent directement ma personne physique, je ne touche rien, ce n'est qu'un remboursement des frais que les entreprises et associations me versent pour une activité bénévole.
Donc vous touchez le remboursement des frais etc... qui sont des recettes et en tant que tel taxables, puisque vous vous êtes engagé a payer un pourcentage de vos recettes sans rien déduire.

 

Le seul moyen d'éviter cela est que vous achetiez pour le donneur d'ordre avec uen facture a son nom et qu'il vous rembourse. Que vos notes de frais soient au nom de votre donneur d'ordre.

 

Je ne me suis pas encore documenté sur la fiscalité concernant les remboursements de frais pour des activités bénévoles.
Il est assez courant que des associations sportives rétribuent, eh, pouf pouf, compensent les frais de déplacement de leur rugbymen ou de leur footballeurs par le remboursement de notes de frais, comprises de manière assez large (je ne m'étend pas sur la limite légale). Mais ils sont au minimum:

1/ inscrit au club,

voire 2/ Inscrit à la fédération

 

 

mon auto-entreprise étant orientée sur la création de contenu audiovisuel, je ne déclare que les revenus de cette activité dans mon CA
On peut malheureusmeent voir d'une autre facon: Vous réalisez divers types de prestation, mais vous n'avez certes décalré que la première. Cela ne rend pas pour autant les autres non déclarables.

 

 

les spectacles que je produit concernent directement ma personne physique, je ne touche rien
Le bénévolat existe, mais dans votre cas il y a danger. Si vous êtes associé dans uen association et que vous avez payé votre carte, on va comprendre, si ce n'est pas le cas, et que, comme vous l'avez écrit plus haut, vous intervenez au titre d'une volonté promotionelle (donc de vous promouvoir vous en tant qu'exploitant) ce n'est plsu crédible. Modifié par ribould

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une auto-entreprise n'a pas de personnalité morale, l’entreprise individuelle et la personne physique sont indissociables.

Si vous voulez séparer les deux (je ne dis pas que c'est forcément la solution à votre situation) il faut créer une société, par exemple une SARL.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...