Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
Dolnay

Biens propres, biens communs et renonciation de succession

Messages recommandés

Bonjour,

Suite au décès de mon épouse, que faut-il faire des biens propres et biens communs (je veux dire, les meubles) si je renonce à la succession ? Nous n’avons pas d’enfant, mon épouse était orpheline de père et de mère et elle a 3 frères.

 

Merci d’avance pour votre réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi en tant qu’époux car nous nous étions consenti une donation au dernier vivant. Mais si je renonce je ne suis plus héritier. Les autres héritiers sont ses 3 frères. Je dis 3 frères pour faire simple car en réalité il ne lui reste plus que 2 frères et elle a 2 neveux orphelins de son 2e frère décédé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du fait de votre renonciation, la succession échoit aux collatéraux, soit à la fratrie de feue votre épouse, les neveux venant par représentation de leur père prédécédé.

Dans cette situation, convient-il de régler avec eux le sort des meubles soit en leur remettant les "propres" à la défunte et la moitié des "communs", soit en les leur rachetant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour cette réponse.

 

Mais comment leur remettre « les propres et la moitié des communs » ? Cela doit-il se faire de la main à la main ou faut-il établir un document écrit ou faut-il voir avec un notaire ?

 

Etant donné le peu de valeurs « des propres et des communs » peuvent-ils sur ma demande renoncer, par écrit bien entendu, à leurs droits sur ces biens mobiliers et m’en faire don ?

 

Il est vrai qu’il y a aussi la solution de l’achat.

 

Ma situation est complexe et pénible, merci pour votre patience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si vous êtes en bons termes avec les membres de votre belle-famille, il est inutile de faire intervenir un notaire pour constater votre accord.

Un simple document signé par les uns et les autres suffirait.

Si vous en arrivez à ce stade, vous n'avez aucun intérêt à renoncer à la succession.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci encore pour tous ces renseignements.

 

C’est vrai, Duthau, j’y pense. Je me demande s’il ne vaudrait pas mieux pour moi que j’accepte la succession. Plusieurs personnes me l’ont d’ailleurs conseillé.

 

NB : ce forum m’apprend beaucoup de choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...

Information importante

La navigation sur ce forum implique l'acceptation de sa charte d'utilisation, et merci de consulter : Politique de confidentialité