Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'en appelle à vous car je ne trouve rien d'autres sur internet. La situation est assez délicate. Je vous présente donc mon problème:

 

J'ai rencontré quelqu'un (que j'appellerais "M") il y a un mois de çà. Cette personne paraissait totalement responsable, avec un travail et une vie stable, elle paraissait qui plus est d'une grande maturité pour ses 21 ans. Il se trouve qu'il y a une semaine elle m'a avoué qu'elle attendait un enfant dont je suis le père biologique. Lors du rapport potentiellement a l'origine de la fécondation, elle m'a assuré qu'elle irait prendre la pilule du lendemain. Lors de l'annonce de son état, J'ai immédiatement demandé a ce qu'elle avorte; quite a l'accompagner dans sa démarche puisqu'elle n'a que 21 ans, que je ne la connais presque pas, et que surtout je suis encore étudiant: cet enfant, pour des raisons tout à fait compréhensibles, ne peut pas naitre. J'ai alors immédiatement contacté sa cousine avec qui elle vit afin de pouvoir raisonner M, mais rien n'y fait: M veut garder l'enfant au risque de perdre ses amis, sa cousine et sa vie. Elle voit dans la naissance de l'enfant la possibilité de redémarrer une nouvelle vie, de l'élever avec ses parents, etc... il se trouve que M a un passif bien particulier et qu'elle a déjà eu de gros problèmes psychiatriques. Ces problèmes sont la mythomanie et la paranoia. Ils n'ont jamais étés diagnostiqués ni traités. Elle a un environnement familial instable avec un père à la limite de la folie (secte, croyances aux esprits, energies, "monades" etc) et une mère qui prône "la vie de l'enfant coute que coute". A chaque fois qu'elle en parle à ses parents son discours change et elle se met à me parler d'énergie mystique qui la poussent a voir un enfant, qu'elle est prête envers et contre l'avis logique de tout le monde a garder l'enfant et a l'élever seule et de diverses autres raisons qui dépassent l'entendement. A l'heure d'aujourd'hui j'ai réussis à la pousser à aller voir un médecin. Elle est bien entendu aller voir son médecin familial qui reste, je trouve, assez intriguant dans ses théories: "il est préférable d'avoir un enfant jeune. Plus on est jeune, plus l'enfant est en bonne santé. On n'utilise pas de médicaments, simplement des plantes". Elle doit également rencontrer sa psychologue-sophrologue (et donc non une psychiatre) qui, elle aussi, me parait tout autant inconséquente. Elle a pris, pour finir, un rendez-vous dans un service de gynécologie à l'hôpital. Il faut savoir également qu'elle a déjà avorté et que çà s'est très mal passé la première fois, c'est pour cette raison qu'elle imagine bien plus aisément son avenir avec un enfant plutôt qu'un avenir où elle pourrait se retrouver stérile. Elle ne veut absolument pas prendre en compte les avis de ses amis, sa cousine ou moi même. Nous sommes désemparés. Si je vous écrit c'est parce que la situation empire et que j'ai besoin de connaitre tous les recours légaux à ma disposition dans ce cas présent. J'ai déjà un certain nombre d'éléments:

 

- problème(s) psychiatriques

- elle m'a dit avoir pris la pilule mais ne l'a jamais fais

- incapacité de vivre par elle-même (financièrement parlant)

- peur du regard de l'autre: elle voit nos avis comme une menace (incapacité d'engager une discussion, paranoia)

- volonté de me faire reconnaitre l'enfant coûte que coûte, ou du moins elle ne semble pas comprendre que sa decision met un terme a tout contact possible entre nous deux.

 

Les raisons pour lesquelles je ne souhaite pas garder l'enfant sont nombreuses:

 

- J'ai des projets assez importants d'entreprise et serais peut-être amener à me retrouver a des postes/expositions médiatiques ou je ne peux risquer le scandale

- Psychologiquement parlant je ne veux pas avoir d'enfant ni même imaginer son existence, je n'ai que 23 ans et cela me mettrais irrémédiablement dans un état instable a vie.

- Je ne peux pas en parler à ma famille, ni mes amis.

- Je ne peux pas envisager une vie de couple normale, avoir des enfants plus tard si je vis constamment dans la peur qu'elle révèle un jour mon identité (elle est instable).

- Je ne suis pas amoureux de cette fille, notre relation était une amourette, elle n'a jamais voulu avoir un enfant avec moi et moi non plus: cette situation n'a pas été du tout choisie.

 

Bref, elle va détruire ma vie; et la sienne par la même occasion.

 

Voici mes questions:

- Quels moyens existent-ils pour me protéger?

- Comment être sur qu'elle ne parle pas de moi à l'enfant et que l'enfant ne reviennent pas dans ma vie après des années?

- Que me garantit le fait de ne pas reconnaitre l'enfant?

- Puis-je porter plainte contre la mère?

- Puis-je demander une expertise psychiatrique?

- Quelles protections puis-je mettre en place en cas de débordements futurs concernant mon identité?

 

En bref, que puis-je faire ?

 

Merci d'avance pour vos conseils et votre temps.

 

Cordialement,

 

Phyrro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

quelle que soit la suite de tout cela, il vous faut assumer car vous n'avez pas coucher avec l'esprit ou monade ou energies mais avec une femme.

Vous avez entendu qu'il existe des preservatifs?;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

J'ai oublié de préciser que c'était un accident (d'où la précision sur la pilule du lendemain qu'elle ma assuré avoir prise!).

Cependant le coeur du problème n'est pas dans le port ou non du préservatif. J'entends votre point de vue mais j'ai avant tout besoin de conseils juridiques; l'action est déjà passée.

 

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

vous etes cynique ou naif a ce point la? on ne couche pas avec tout le monde sans preservatif si on ne veut pas la paternite.

Puis vous dites que sa paranoia n'a pas ete diagnostiquer ni traiter? et vous le diagnostiquez comme ca, vous etes competent de diagnostiquer les maladies psychiatriques?

Meme les cas psychiatriques peuvent correctement exercer le role paternel/maternel et des personnes ''normales'' commettent des infanticides( tres nombreux ou en serie)...

Juridiquement vous n'etes ni medecin et ne pouvez pas l'empecher de faire ce qu'elle veut, faire avorter quelqu'un par force, alors qu;elle est majeure et sans decision du medecin ca s'appelle la barbarie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, la situation est simple, vous avez fait un enfant et vous devez l'assumer soit volontairement soit contraint par la justice si la mère l'a saisie. Si la mère est incapable de l'élever correctement, vous pouvez en demander la garde au tribunal, cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Véga Lyre

Bonjour,

 

Légalement, vous ne pouvez pas faire grand chose. Vous ne pouvez pas l'obliger à avorter (Ce qui m'étonne, c'est qu'à un mois de grossesse, elle soit au courant et ait fait autant de démarches, déjà... :rolleyes:)

En revanche, ce que vous pouvez faire, c'est prendre la situation à bras le corps et être adulte dans votre tête : vous n'avez pas été violé !

Acceptez cet enfant, reconnaissez-le, soyez son père (pension alimentaire, DVH, etc...), ce sera toujours plus simple que de fuir ce qui vous retombera, de toutes façons, un beau jour sur le... Nez...

Vous n'êtes pas le premier, ni le dernier.

Il va falloir vous y faire, vous allez être papa. Vous verrez, c'est pas si dramatique, même si pour le moment, ce n'est pas ce qu'on peut appeler "une bonne nouvelle"...;).

Rappelez-vous que le môme à venir est un être humain, comme vous, il n'a rien demandé à personne, donc, il va falloir assumer vos ébats... Et vous battre pour votre gamin.

Modifié par Véga Lyre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Ce qui m'étonne, c'est qu'à un mois de grossesse, elle soit au courant et ait fait autant de démarches, déjà... :rolleyes:)

 

3 semaines, pas un mois ! ils se sont rencontrés il y a un mois, il y a déjà une semaine qu'elle lui a dit être enceinte... 3 semaines à condition, bien sûr, que "ça se soit passé" dès le premier jour !

 

en ce qui me concerne ce n'est pas de l'étonnement mais de l'incrédulité...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 semaines, pas un mois ! ils se sont rencontrés il y a un mois, il y a déjà une semaine qu'elle lui a dit être enceinte... 3 semaines à condition, bien sûr, que "ça se soit passé" dès le premier jour !

 

en ce qui me concerne ce n'est pas de l'étonnement mais de l'incrédulité...

C'est exactement la réflexion que je me suis faite. Je suis très très incrédule. Même si ça s'est passé le premier jour, en admettant hein, elle doit passer sa vie à faire des tests de grossesse pour être au courant.

 

Si j'étais vous, je lui demanderais de faire ce test devant vous pour vérifier la véracité de ses propos. Il semble plus que ce soit une forme de chantage pour...vous garder.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

idem pour moi j'allais poster sur cette rapidité!!!!!

 

avant de faire quoique ce soit et surtout ecrire quoique ce soit d'irrévocable, assurez vous avant tout d'etre vraiment le père!!! 3 semaines c'est impossible

faites là parler !!! ou demandez a la cousine qu'elle essaye d'en savoir plus sur votre prédécesseur

 

---------- Message ajouté à 07h56 ---------- Précédent message à 07h55 ----------

 

Si j'étais vous, je lui demanderais de faire ce test devant vous pour vérifier la véracité de ses propos. Il semble plus que ce soit une forme de chantage pour...vous garder.

et meme si elle est enceinte , il faut savoir de qui?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Point de vue technique de femme : une grossesse correspond à 41 semaines d'aménorrhée, le point de départ de ce calcul est le premier jour des dernières règles, soit environ 14 jours avant la fécondation. Concrètement, elle aurait été en pleine ovulation (désolée...) au moment de... Puis, un cycle féminin étant grosso modo de 28 jours, elle saurait déjà qu'elle aurait un retard de...2 jours. Elle aurait fait un test de grossesse positif. Sauf que, sauf que, sauf que.... Pour qu'un test soit positif, il faut que l’hormone de grossesse soit présente en quantité suffisante. Or, cette hormone, le bêta-hCG, même si elle est sécrétée dès le 8e jour suivant la fécondation, sa quantité peut être trop infime pour être immédiatement décelée par un dispositif de dépistage vendu en pharmacie. C'est donc qu'elle a fait une prise de sang pour le savoir...

 

Honnêtement, je n'y crois pas beaucoup.

 

Je croyais que les femmes modernes ne se livraient plus à ce genre de chantage....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'il existe des tests de grossesse qui fonctionne dès le premier jour de retard (je ne connais pas leur fiabilité par contre).

Mais phyrro69, inutile de lister les raisons qui font que vous ne voulez pas cet enfant, l'avortement est un droit en France, on ne vous demandera jamais de justifier. Bien entendu seule la femme enceinte à le pouvoir de décision, c'est comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si le rapport a eu lieu il y a 3 semaines alors oui elle peut être enceinte.

Pour contredire Lorieyansas, des tests précoces existent et ils sont extrêmement sensibles a tel point qu'ils permettent de détecter une grossesse 4 j avant l'arrivée des règles...Soit 10 jours après l ovulation seulement !

 

Sur le fond c'est donc possible...après ce n'est pas forcément vrai sur vu l énergumène...demandez lui a voir les bilans sanguins avec ça on peut dater une grossesse !

 

Pour le reste, monsieur quand on a des rapports sexuels et bien il faut assumer tout ce qui en découle. Fort heureusement vous ne pouvez pas la forcer a avorter ni porter plainte contre elle (sachez par ailleurs que la pilule du lendemain n'est pas fiable a 100% non plus !)

Elle pourra vous forcer a le reconnaître et a lui verser une pension. Vous pouvez obtenir de votre côté un droit de visite et d hébergement.

 

Bref on parle d'une vie la, pas d'une carrière....!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour contredire Lorieyansas, des tests précoces existent et ils sont extrêmement sensibles a tel point qu'ils permettent de détecter une grossesse 4 j avant l'arrivée des règles...Soit 10 jours après l ovulation seulement !

Il l'a rencontré il y a un mois, et elle lui a annoncé qu'elle est enceinte il y a une semaine. Ce qui signifie 3 semaines après leur rencontre et la fécondation supposée. Ce n'est pas question de test sensible ou pas, mais pour moi les dates ne correspondent pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je répète qu'une grossesse peut être détectée 10j après le rapport fécondant...refaites le calcul c'est tout a fait possible et les dates collent parfaitement...

 

Après il faudrait connaître la date du rapport exacte mais si c'était il y a un mois ou 3 semaines c'est tout a fait possible. Après comme j'ai dit, je demanderais a voir les résultats pour ma part...

Modifié par Indochine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
....Vous pouvez obtenir de votre côté un droit de visite et d hébergement.

 

Et des droits parentaux AUSSI, ainsi que des droits sur l'éducation et la vie de l'enfant.... je sais bien que les droits des pères sont vus le plus souvent comme une sale verrue dans l'existence tranquille de certaines mères, mais quand même....!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et des droits parentaux AUSSI, ainsi que des droits sur l'éducation et la vie de l'enfant.... je sais bien que les droits des pères sont vus le plus souvent comme une sale verrue dans l'existence tranquille de certaines mères, mais quand même....!!!

 

Je ne l'ai même pas précisé car pour moi ça coule de source...!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il se peut aussi que cette grossesse ne se poursuive pas, de façon naturelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fujie

Ok avec Indochine sur les tests.

Mais il se peut aussi que le futur accouchement soit "prématuré" et que notre ami ne joue qu'un rôle de remplaçant....

Et là c'est ADN qui entre en jeu.

La paternité c'est juridico-biologique.

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui ça peut être la bonne poire de l'histoire :-)

C'est pour ça que connaître les résultats sanguins permettraient déjà de savoir si il est concerné par la période de fécondation.

 

---------- Message ajouté à 10h30 ---------- Précédent message à 10h30 ----------

 

Il se peut aussi que cette grossesse ne se poursuive pas, de façon naturelle.

 

Avec des si et des peut être...A 21 ans on est une machine a faire des bébés hein !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je voulais simplement dire à Phyrro69 que puisqu'il ne peut rien faire contre cette grossesse, il peut attendre un peu et voir venir, parfois le problème se résout tout seul...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne l'ai même pas précisé car pour moi ça coule de source...!

 

Aucun souci pour vous, bien sûr .... ;)

 

Mais pour tant d'autres, c'est tellement moins évident..... :mad:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je voulais simplement dire à Phyrro69 que puisqu'il ne peut rien faire contre cette grossesse, il peut attendre un peu et voir venir, parfois le problème se résout tout seul...

 

Pardon mais on parle bien d'une vie la, d'un bebe....! "Un problème qui se résout tout seul" désolé cette phrase me choque énormément...

Sûrement mes hormones de grossesse je vous l'accorde mais quand même...

 

---------- Message ajouté à 10h41 ---------- Précédent message à 10h40 ----------

 

Aucun souci pour vous, bien sûr .... ;)

 

Mais pour tant d'autres, c'est tellement moins évident..... :mad:

 

C'est vrai qu'il est malheureux que de nos jours les droits des pères ne soient pas égaux dans les faits a ceux de la mère je vous rejoins complètement !

Modifié par Indochine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Houla, on n'est pas sur [XXXX], non plus !

Modifié par Modérateur 07

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On est bien d'accord donc évitons justement le message qui dit avec un peu de chance elle fera une fausse couche...!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...