Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail

Messages recommandés

bjr ,

jesuis membre du chsct et nous avons décider d ouvrir une enquete suite a un salarié qui porte plainte contre la clinique ou nous travaillons pour harcelement morale. comme elle est en arret nous allons interroger ces collègues .existe il un document specifique pour ce genre d enquete? merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

nous souhaitons interroger ses collegues pour savoir si d autres subissent ...cela fait parti des risques psychosociaux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour ,je pense que les collegues l'aurait dit avant

Le fait de les interroger risque au contraire de les mettre dans une postion qu'ils ne souhaitent peut etre pas

Attention si les faits non sont ps averés cela peut etre grave si le hierachique porte plainte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonjour ,je pense que les collegues l'aurait dit avant

Le fait de les interroger risque au contraire de les mettre dans une postion qu'ils ne souhaitent peut etre pas

Attention si les faits non sont ps averés cela peut etre grave si le hierachique porte plainte

 

Alors comment fait le CHSCT pour enquêter dans un tel cas????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le dossier est entre les mains de la juctice que voulez vous faire d'autre ???? ,

J 'ai l'impression que la chsct cherche un coupable mais dans quell but ???

Attention le chsct ne sert pas à cela surtout que la médecine du travail est la premiere informée lors de probléme de ce type c'est son travail.

je ne comprend pas votre démarche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et vos impressions reposent sur quoi? Une enquête CHSCT ne cherche pas à trouver des coupables, mais à évaluer les risques pour proposer des solutions d'amélioration, ce qui est impossible si on ne dialogue pas avec les salariés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bjr ,

jesuis membre du chsct et nous avons décider d ouvrir une enquete suite a un salarié qui porte plainte contre la clinique ou nous travaillons pour harcelement morale. comme elle est en arret nous allons interroger ces collègues .existe il un document specifique pour ce genre d enquete? merci

 

Bonjour,

 

Oui il existe un questionnaire ( je l'ai sur une usb, j'arrive pas à le retrouver), un peu comme le Karasek pour les RPS il est sous forme de questions avec une trame afin de mesure le niveau ou l'absence d'harcelement.

Les groupes de questions sont du style:

- mise du salarié en isolement ( plus de travail, poste de travail seul dans un bureau vide...)

- humiliation ( taches sulbaternes, faire controler votre travail par vos colégues ou vos subalternes, mise en doute de vos capacités...)

- attitudes déstabilisantes ( courrier, fautes imaginaires...)

- objectif impossibles à atteindre ( delais, nécéssitant des qualifications suppérieures au votre, ...)

- attitudes d'évitement ( il ne vous parle plus , ne repond plus à vos mails...) .

 

Vous pouvez constituer une commission d'enquéte avec le medecin du travail ( votez vous des moyens et des heures pour pouvoir enqueter faciliment).

Pour moi le mieux a faire est de demander une expertise par un organisme agrée aux frais de votre employeur.

 

Cdlt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pourriez vous me faire parvenir ou me dire ou trouver ce document pour l enquête concernant le harcelement morale? merci de votre aide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

 

 

Le responsable du harcelement presuné et t'il au courant de la mise en place de cette enquéte ?? il y a t'il des plaintes de plusieurs saliriés ou simplement des suppocitions ,??

Depuis combien d'année travail ce responsable ? il y a t'il eu un changement de direction ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CETTE Personne est en arret depuis 1 an 1/2 cet enquête a pour lieu de faire un etat des lieu pour voir éventuellement si d autres collègues subissent aussi . nous concernant il n y a pas de parti pris . nous nous basons sur des faits qui nous a été exposé.si effectivement il y a "un malaise" il est de notre devoir de creuser un peu plus....le cas echeant d exercer notre droit d alerte .pour le moment nous n en sommes pas la .cette salarié porte plainte aussi pour discrimination syndicale. cette personne est salarié depuis deja plusieurs année et non pas de changement de direction.notre rôle est impartiale .cette enquete est notre demande et ne viens pas de la direction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ok voir ci dessous texte interessant :

Les élus du CHSCT peuvent enfin utiliser leur droit d'expertise (art.L.236-9). Une expertise peut permettre de comprendre comment se nouent les situations de souffrance au travail. Pour ce faire, la conduite de l'expertise doit passer exclusivement par la pa role des salariés. Ceux et celles qui le souhaitent sont invités à expliquer les difficultés qu'ils rencontrent dans l'exercice de leur travail. Ils en discutent en collectif, c'est-à-dire avec d'autres personnes, toutes volontaires, et avec un interlocuteur, chercheur et/ou spécialiste en santé mentale. Si le volontariat est aussi important, c'est que l'expertise n'a pas pour objectif d'établir un inventaire des plaintes. Il s'agit d'aider les participants à analyser les problèmes concrets qu'ils rencontrent et à réfléchir sur les marges de manoeu vre dont ils disposent pour les résoudre. Cette analyse ne peut être entreprise qu'avec des personnes persuadées de l'utilité de parler du travail pour trouver de meilleurs compromis avec les contraintes qu'il impose et dénouer les situations difficiles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...