Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail

Messages recommandés

Bonjour

 

Ce jour j'ai eu un accident avec ma voiture sur u plot en beton installé au milieu d'une place arrêt minute. J'allais déposé un flacon au labo donc arrêt minute. Des plots en béton ont été installé pour matérialiser les places de stationnement; En quittant le stationnement un plot au milieu que je ne pouvais voir; les riverains sont venus (y compris le cantonnier ) pour m'indiquer que tous les jours des véhicules s'abimaient à cet endroit.

J'ai été obligé d'appeler l'assistance, car la voiture était bloquée dessus et remorquage au garage et malus pour l'assurance car je suis toute seule.

 

Puis je faire un recours à la mairie? si oui comment? merci de votre aide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour !

 

Des questions identiques on déjà été posées sur ce forum et la réponse a toujours été la même....

 

Non, vous n'avez aucun recours contre la mairie. La seule réponse que les assurances vous feront, c'est ''Vous devez toujours être maitre de votre véhicule et il vous appartient de vérifier que vous pouvez effectuer les manoeuvres sans danger'' (ou à peu près)

 

Je sais que c'est frustrant, mais c'est hélas comme çà...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bjr,

dès l'instant ou le plot est visible et immobile, vous êtes responsable de cet accident.

dans la déclaration à votre assurance, vous pouvez mentionner que ce plot est mal placé ou autres, votre assurance décidera ou non d'exercer un recours contre la mairie.

comme le dit tobias, la jurisprudence est relativement claire dans une telle situation.

cdt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour

 

Ce jour j'ai eu un accident avec ma voiture sur u plot en beton installé au milieu d'une place arrêt minute. J'allais déposé un flacon au labo donc arrêt minute. Des plots en béton ont été installé pour matérialiser les places de stationnement; En quittant le stationnement un plot au milieu que je ne pouvais voir; les riverains sont venus (y compris le cantonnier ) pour m'indiquer que tous les jours des véhicules s'abimaient à cet endroit.

J'ai été obligé d'appeler l'assistance, car la voiture était bloquée dessus et remorquage au garage et malus pour l'assurance car je suis toute seule.

 

Puis je faire un recours à la mairie? si oui comment? merci de votre aide

 

non sérieux tu as eu un malus pour sa tu voulais dire une franchise

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

non sérieux tu as eu un malus pour sa tu voulais dire une franchise

Tel que décrit la responsabilité incombe à l'assuré, donc malus et franchise si assurance Dommages

Les sinistres pris en compte sont ceux qui comportent une part de responsabilité de l'assuré à l'exclusion :

 

  • des accidents de stationnement sans tiers identifié,
  • des vols,
  • des incendies
  • et des bris de glace.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si malus parce que 100% de tort, je rappelle que j'ai appelé l'assistance parce que la voiture était coincée

 

je paye la franchise - les dégâts ont remboursés mais avec malus -[XXXX]

 

si au moins la ville me remboursait la franchise !!

 

c'est pourquoi je demande si je peux faire un recours

Modifié par Modérateur 07
Anonymisation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

 

Que l'assistance soit intervenue est une chose normale.

Vous ne pourrez échapper ni à la franchise ni au malus. Recours envers la ville impossible. Relisez le post de Tobias

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chaber

 

Votre réponse m'est inutile- l'assurance m'a déjà expliqué cela.

 

J'avais besoin d'un conseil sur un recours éventuel auprès de la mairie c'est tout

or j'ai noté l'avis de Tobias

 

merci quand même

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la réponse de chaber peut intéresser d'autres lecteurs et donc n'est pas inutile, c'est le principe même d'un forum ouvert à tous.

par contre l'agressivité que je sens poindre dans vos propos, est inutile voir blessante pour les bénévoles qui répondent sur ce site même si je comprends bien que les réponses apportées ne vous satisfassent pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Amatjuris, la réponse de Tobias n'est pas suffisante : elle ne concerne que la relation entre Kike et son assurance, de nature contractuelle.

elle ne suffit à répondre sur la responsabilité éventuelle de la commune pour faute s'il s'avère que les obstacles qu'elle a installés ne sont par exemple pas conformes aux normes (cf cas classique des dos d'ânes trop haut....)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas agressive, voir réponse emmanuel wormser - merci

 

La réponse est bonne mais ce n'est pas ma question. Ce n'est pas un problème d'assurance mais comme le souligne Emmanuel Wormser d'un problème

d'un plot mal placé par la ville. D'après les riverains chaque jour un véhicule est abimé- ce que je crois d'ailleurs vu l'état du plot.

 

Je suis désolée si votre sensibilité est touchée et ne remets pas en question le bénévolat. Le propos n'est pas là.(amatjuris) mais il ne faut pas répondre pour répondre.

 

merci quand même je vais essayer de me débrouiller!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

 

Je vous invite à lie l'arrêt de la Cour de Cassation du 29 mars 2012 N° 10-275.53.

commentaire: Cette fois ce n’était pas un plot en ciment qui était en cause, mais un muret en béton de dix centimètres de haut, l’un de ces petits murets que l’on retrouve sur de nombreux parkings et qui sont souvent couverts de traces de pare-chocs… En l’espèce la victime était parvenue à éviter ces nombreux obstacles avec son véhicule mais, manque de chance, c’est une fois sortie de ce dernier qu’elle heurta l’un d’eux et se blessa. Peut-elle imputer ce manque de chance au magasin xxxxxxxx gardien du muret? Non juge la cour d’appel dont le raisonnement est cette fois approuvé par la Cour de cassation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cour de cassation, civile, Chambre civile 2, 29 mars 2012, 10-27.553, Publié au bulletin

 

Chaber, votre conclusion est trop rapide dès lors que la CCass affirme qu'il appartient souverainement au juge du fond d'apprécier la valeur et la portée des éléments apportés par les parties...

Si la cour d'appel avait jugé en sens contraire en étayant aussi bien son raisonnement, la CCass aurait aussi rejeté le pourvoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kike devrait consulter sa protection juridique, si elle titulaire d'un tel contrat, pour bénéficier éventuellement d'un avocat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...