Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
isabelle59100

Renseignements enfant suite violences conjugales

Messages recommandés

Bonsoir à tous,

voilà je vous explique la situation :

 

mon concubin et moi avons une maison, j'ai été victime de violences conjugales le mois dernier, mon concubin (J) est passé au tribunal, l'affaire est "close"

J'ai un garçon de 8ans que je "partage" 1 semaine sur 2 avec son papa qui lui vit ailleurs.

 

J'ai décidé de me remettre avec J, seulement le papa ne veut pas que mon fils entre en contact avec lui. Il interdit que J soit dans sa propre maison quand j'ai la garde de mon fils et si c'était le cas, il avertirai les services pour ne plus que je vois mon fils.

 

J se retrouve sans domicile fixe 1 semaine sur 2, n'a pas d’antécédent d'une personne violente.

 

Le papa a t-il le droit d'interdire J de rentrer chez lui ?

A propos de mon fils, juridiquement que peut faire le papa ?

 

Le papa et moi ne sommes jamais passé devant un tribunal pour la garde de mon fils, nous avons décidé de faire la garde 1 semaine sur 2 suite à un accord commun.

 

J'aimerai que J revienne chez nous et que la vie reprenne comme avant (c'est aussi le voeu de mon fils)

 

Merci pour vos réponses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

En l'absence de jugement, le père de votre fils ne peut pas vous interdire quoique ce soit.

 

Vous devriez introduire une instance auprès du juge aux affaires familiales afin que le droit de visite et d'hébergement soit fixé.

 

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

merci pour votre réponse.

Est ce que cela veut dire que si J revient chez lui, le papa ne peut pas "prendre" mon fils ?

 

Et est ce que si dans le cas ou le papa lancerai une procédure et du fait que mon concubin ait été violent avec moi une seule fois pourrai me porter préjudice lors du jugement ?

Modifié par isabelle59100

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Le père a-t-il reconnu l'enfant ?

 

C'est vous qui avez porté plainte contre J pour violence non ?

 

Si oui, celà sera sans doute pris en compte.

 

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, le père a reconnu l'enfant.

C'est moi qui ai porté plainte contre J oui. Par contre je ne me suis pas portée partie civile.

 

D'accord. Savez vous ce que je risque comme préjudice ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La plainte c'est soldée comment pour J ? Rappel à la loi ?

 

Préjudice ? ce n'est pas une question de préjudice mais une question de fixer le droit des parents par rapport à l'enfant : droit de garde pour l'un, et droit de visite et d'hébergement pour l'autre, ou garde alternée.

 

Vous habitez chez vous ou chez J ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J a eu 6 mois de sursis avec mise à l'épreuve pendant 2ans + un suivi medical

 

Daccord. Cela veut dire que le papa pourrai éventuellement avoir la garde exclusive ?

 

Je loue une maison avec J, c'est chez nous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La garde exclusive signifierait que le lieu de résidence de votre fils serait fixé chez son père.

 

Est-ce ce qu'il souhaite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui c'est possible mais en fera-t-il la demande ?

 

Vous avez quel type de relation avec lui ?

 

Depuis quand êtes-vous séparés ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous nous entendions plutôt bien avant cette affaire, mais là il me met la pression au cas ou J rentrerai en contact avec mon fils chez lui. est ce juste de la pression ? entrerai t-il en procédure ? je ne sais pas.

Comme je disais, J est à la rue 1 semaine sur 2 alors que ns avons une maison à nous 2. Mon fils, J et moi voudrions simplement revivre comme avant sans avoir de problèmes.

 

Nous sommes séparés depuis 2007

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis quand êtes-vous avec J ?

 

Le père ne veut pas que J entre en contact avec votre fils quand il le garde ? ou le père ne veut pas que votre fils soit en contact avec J ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis avec J depuis mai 2013 et avons pris cette maison en Septembre.

Le papa ne veut pas que J soit dans sa propre maison les semaines ou j'ai mon fils.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans doute a-t-il peur pour votre fils, si J est violent.

 

Mais il ne peut pas interdire à J de rentrer chez lui, seulement introduire une action auprès du Juge aux affaires familiales pour obtenir une décision réglant la question de la garde de votre fils.

 

Il peut aussi garder votre fils en attendant une décision judiciaire.

Modifié par Verna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J n'est pas violent, il a juste "pété les plombs" après une soirée trop arrosée. Il ne boit pas, il ne supporte pas l'alcool. Il regrette ce qu'il a fait, il était comme possédé dit-il.

 

D'accord. Merci beaucoup pour vos réponses. Je pense que je vais laisser J revenir et si le papa de mon fils engage une procédure, je me battrai pour que tout se passe pour le mieux.

 

Encore merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'oubliez pas non plus que le père de votre fils peut garder votre fils jusqu'à ce qu'une décision judiciaire fixe le droit de garde des parents.

 

Surtout que J suive son obligation de soins.

Modifié par Verna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J n'est pas violent, il a juste "pété les plombs" après une soirée trop arrosée. Il ne boit pas, il ne supporte pas l'alcool. Il regrette ce qu'il a fait, il était comme possédé dit-il.

Vous connaissez J depuis 6 mois, autant dire que vous ne le connaissez pas vraiment. Il a été violent à votre égard, a été lourdement condamné. D'ailleurs, cette condamnation est étonnante, y a-t-il récidive ? On peut comprendre le père de votre enfant, et sa légitime crainte. Le coup de "il ne supporte pas l'alcool", même le tribunal n'y a pas cru.

 

C'est vous qui voyez....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Atsurō

Reprendre la vie commune avec un homme violent est votre choix, mais mettre votre fils en présence avec un mec qui risque de "péter les plombs" sur lui et le violenter, là je dit "NON", en tant que mère, vous vous devez de protéger votre enfant, à défaut de vous-même, et je comprends grandement le père qui doit avoir peur pour son fils.

 

Pourquoi ne pas vivre seule avec votre fils et voir "J" occasionnellement ?

 

---------- Message ajouté à 08h23 ---------- Précédent message à 08h21 ----------

 

J n'est pas violent, il a juste "pété les plombs" après une soirée trop arrosée. Il ne boit pas, il ne supporte pas l'alcool. Il regrette ce qu'il a fait, il était comme possédé dit-il.

 

D'accord. Merci beaucoup pour vos réponses. Je pense que je vais laisser J revenir et si le papa de mon fils engage une procédure, je me battrai pour que tout se passe pour le mieux.

 

Encore merci.

 

quand la violence commence, elle s'arrête rarement....

il sera à nouveau violent contre vous et plus tard contre votre fils....

 

je pense que vous devriez ne plus vivre avec lui, et ne vous voir qu'occasionnellement et lui demander de consulter un psy pour soigner sa violence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vous connaissez J depuis 6 mois, autant dire que vous ne le connaissez pas vraiment. Il a été violent à votre égard, a été lourdement condamné. D'ailleurs, cette condamnation est étonnante, y a-t-il récidive ? On peut comprendre le père de votre enfant, et sa légitime crainte. Le coup de "il ne supporte pas l'alcool", même le tribunal n'y a pas cru.

 

C'est vous qui voyez....

 

Qui peut se permettre de dire qu'il connaît quelqu'un même après 30 ans ?

 

De toutes les façons, ce n'est pas un argument juridique juste une appréciation qui vaut ce qu'elle vaut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si vous passez devant un JAF, faites très attention à vos réponses, car sinon, le juge pourrait estimer que vous ''préférez'' la présence de votre concubin à la sécurité de votre enfant. Et ça, ce n'est pas très bon !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Reprendre la vie commune avec un homme violent est votre choix, mais mettre votre fils en présence avec un mec qui risque de "péter les plombs" sur lui et le violenter, là je dit "NON", en tant que mère, vous vous devez de protéger votre enfant, à défaut de vous-même, et je comprends grandement le père qui doit avoir peur pour son fils.

 

Pourquoi ne pas vivre seule avec votre fils et voir "J" occasionnellement ?

 

---------- Message ajouté à 08h23 ---------- Précédent message à 08h21 ----------

 

 

quand la violence commence, elle s'arrête rarement....

il sera à nouveau violent contre vous et plus tard contre votre fils....

 

je pense que vous devriez ne plus vivre avec lui, et ne vous voir qu'occasionnellement et lui demander de consulter un psy pour soigner sa violence.

 

Je ne pense pas que la question appelait un jugement de valeur mais juste des pistes juridiques, normal non dans un forum comme celui-ci non ?

 

---------- Message ajouté à 08h29 ---------- Précédent message à 08h26 ----------

 

Si vous passez devant un JAF, faites très attention à vos réponses, car sinon, le juge pourrait estimer que vous ''préférez'' la présence de votre concubin à la sécurité de votre enfant. Et ça, ce n'est pas très bon !!!!!

 

Exact oui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Qui peut se permettre de dire qu'il connaît quelqu'un même après 30 ans ?

 

De toutes les façons, ce n'est pas un argument juridique juste une appréciation qui vaut ce qu'elle vaut.

Après 30 ans de vie commune, la plupart des femmes n'ont pas eu à connaître de violences conjugales, même si, effectivement, personne ne peut se permettre de dire qu'elle en connaît parfaitement une autre. Mais après 6 mois ? Même pas, 5 mois, des violences et une condamnation, ça donne à réfléchir.

Et je le dis à nouveau, la condamnation est lourde. Ce qui signifie que l'alcool a été une circonstance aggravante, et que ce n'était peut être pas la première fois. Ici ou ailleurs.

 

C'est vrai, j'aurais dû aller jusqu'au bout de mon argumentaire. Le risque est que le JAF tienne compte de cette situation lors de sa décision. Si le père décide de saisir le JAF pour qu'il fixe la garde de l'enfant, il a un boulevard pour obtenir une décision en sa faveur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[suppression partie de reponse non juridique]

 

 

Je m'en tiens aux faits relatés, je ne fais pas de suppositions quant à un passé dont je ne connais rien.

 

Il est clair qu'un JAF tiendra compte de cet épisode.

Modifié par Modérateur 09

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...