Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Déménagement avorté : de victimes, nous passons coupables ...


pascal_

Messages recommandés

Bonjour,

 

Actuellement locataire chez un bailleur social, nous avons fait une demande de mutation interne ; la demande a été accepté et on m'a proposé un logement ; prèts à déménager, cartons fait, nous avons du prendre contact au dernier moment avec l'ancien locataire qui avait laissé un équipement à lui, en vente, dans la maison ; la, au lieu de proposer une solution, l'ancien locataire nous a insulté gravement et menacé. Dans cette situation, et pour protéger ma famille, j'ai fait part au bailleur de mon choix de ne pas mettre ma famille en danger, et de refuser cette proposition.

 

J'ai eu rendez vous avec mon bailleur ; eh bien voila que, maintenant, c'est "mon choix d'avoir refusé, donc, tant pis pour moi !" ; voila que, maintenant, j'ai eu tort. Moi qui espérais avoir une réaction compréhensive, et une nouvelle proposition, me voila le bec dans l'eau, passant meme du statut de victime à celui de coupable ..

 

Que puis je faire désormais ?

 

D'avance, merci,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 7
  • Création
  • Dernière réponse
Bonjour,

 

Actuellement locataire chez un bailleur social, nous avons fait une demande de mutation interne ; la demande a été accepté et on m'a proposé un logement ; prèts à déménager, cartons fait, nous avons du prendre contact au dernier moment avec l'ancien locataire qui avait laissé un équipement à lui, en vente, dans la maison ; la, au lieu de proposer une solution, l'ancien locataire nous a insulté gravement et menacé. Dans cette situation, et pour protéger ma famille, j'ai fait part au bailleur de mon choix de ne pas mettre ma famille en danger, et de refuser cette proposition.

 

J'ai eu rendez vous avec mon bailleur ; eh bien voila que, maintenant, c'est "mon choix d'avoir refusé, donc, tant pis pour moi !" ; voila que, maintenant, j'ai eu tort. Moi qui espérais avoir une réaction compréhensive, et une nouvelle proposition, me voila le bec dans l'eau, passant meme du statut de victime à celui de coupable ..

 

Que puis je faire désormais ?

 

D'avance, merci,

 

pourquoi avez vous contacté l'ancien locataire? si il y a avait une reprise potentielle c'est l'ancien qui aurait du prendre contact avec vous

 

vous avez eu peur de représailles eventuelles mais pourquoi? quel rapport avec vous, ils ont été expulsés pour vous laisser le logement?

si rien de tout ça votre bailleur n'a rien à se reprocher

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au départ, l'ancien locataire nous a fait savoir qu'il laissait cet équipement et nous a demandé si nous voulions l'acheter ; de suite, nous lui avons dit que non, il ne nous interessait pas ; Il m'a dit qu'il le mettait en vente et qu'il serait parti lors de notre emmenagement ; nous avons donc laissé passer l'état des lieux sortant de l'ancien locataire. Mais après visite avec le technicien, l'équipement était toujours là, toujours en vente sur internet. Nous avons reprécisé au bailleur que nous n'en voulions pas et qu'il fallait l'enlever ; le bailleur a alors recontacté l'ancien locataire -parti- lui précisant qu'il devait enlever son matériel . Mais, une semaine après, a la veille de notre signature, toujours rien d'enlevé , un ancien locataire qui dit au bailleur qu'un accord a été trouvé avec nous -c'est faux- et le coup de fil de ma compagne pour tenter de trouver une solution .. Avec la suite que j'ai raconté au premier post ...

 

Quand a votre question : oui, nous avons eu peur de représailles ...

 

Quand au fait que le bailleur ait ou non des choses a se reprocher (si lors de l'état des lieux sortant il avait précisé que désormais cet équipement n'appartenait plus au locataire sortant mais au bailleur, moi, je n'aurai pas eu a m'en mêler!) , j'espérais pour le moins avoir quelqu'un de compréhensif face a moi et pas quelqu'un qui se comporte comme un accusateur . Parce qu'au fond, je voudrais bien savoir ce que l'on me reproche ...?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

de quel "equipement" parlez vous ? quand vous avez fait l'EDL d'entrée, vous auriez dû refuser tout simplement cet element. mais ne sachant pas ce que c'est, difficile d'y voir clair.

 

et des represailles ? :eek: menacé de quoi ? dasn ce cas il faut porter plainte a la gendarmerie ... mais vous n'auriez pas dû vous en mêler ... votre seul interlocuteur est le bailleur - point final. au pire, vous auriez dû faire annoter l'EDL que vous vous chargiez de faire enlever cet "equipement" - merci de donner la nature de celui-ci. car vous n'aviez pas non plus à le racheter s'il l'avait laissé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il s'agit d'une terrasse de jardin de 15m2 .

 

Pour la plainte a la gendarmerie, je pensais simplement que mon bailleur comprendrait de lui meme ce qu'il se passait connaissant les locataires sortants et qu'une plainte n'était pas utile ...

 

Enfin, si je suis intervenu, c'est que, justement, rien ne bougeait, d'aucun coté !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous aviez une terrasse de jardin notée à l'EDL d'entrée. Vous en laissez une à l'EDL de sortie. Basta. Je ne vois pas trop le problème, en fait. Après, l'ancien locataire se débrouille avec le bailleur. C'est leur problème, pas le vôtre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

justement, le problème, c'est que rien n'aurait été noté sur aucun état des lieux, le locataire précédent se considérant toujours comme "propriétaire" de la terrasse et disant vouloir la retirer en passant par le coté du jardin alors meme que j'aurais été locataire du lieu ... Toujours pas de problème ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est votre état des lieux, quand même. Vous devriez le lire plutôt que de parler de son contenu au conditionnel.

 

Sinon, vous vous exprimez si mal que, j'en suis désolé, je ne comprends pas tout. Si vous voulez vous accaparer la terrasse, je comprends que ça parte en vrille. Après, il ya un problème de preuve. Mais rien de choquant, en soi, à considérer l'ancien locataire comme toujours propriétaire.

 

Mais, si vous êtes d'accord pour laisser la terrasse dont l'ancien locataire est propriétaire, je ne comprends rien à vos complications, les menaces que vous recevez, votre déménagement qui est ajourné, la "proposition" que vous attendez du bailleur, etc. Dans ce cas-là, je le redis, vous faites un EDL de sortie avec le bailleur, et il se débrouille avec l'ancien quant à la terrasse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...