Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Je serais licencié le 30 Juillet 2013.


havanas29

Messages recommandés

Bonjour à vous,

 

Je parcoure ce forum depuis ce matin et je pense que c'est ici que je pourrais trouver une aide précieuse à ma situation.

 

Je vous explique brièvement.

Je suis en CDI depuis un peu plus de 4 ans dans un organisme très connu de séjour linguistiques. Le 1er Octobre dernier, le top management arrive de Suisse à Paris pour nous expliquer que notre service de production femerait le 30 Juillet. Mon service compte 2 personne et une alternance. Mais la société (d'origine suédoise), en compte des milliers dans le monde entier. Pour info, le culte du secret est très fort, c'est une entreprise privée familiale et peu de personnes saven exactement la situation financière des divers entreprises du groupe. Néanmoins il est certain que sur la globalité, le groupe dégage d'énormes bénéfices (le proprio est classé par Forbes)

 

Voilà pour la situation. Pour le moment, personne n' a parlé de licenciement économique mais il me semble que c'est bien de cela dont on risque de parler dans quelques mois. Pour le moment, le mot d'ordre est de reclasser les staffs. Jusqu'à là on ne m'a proposé que de spostes à salaire inférieurs dans des pays réputés chers comme la Suisse ou l'Anglettere. Aucunes traces écrites et chiffrées bien évidemment.

 

Donc j'attend le poste qui répondra à tous mes critères, ce qui est possible étant donné la taille du groupe, mais je souhaitais aussi commencer à me renseigner sur les procédures qui m'attendent peut-être. Il me reste 4 mois pour éventuellement préparer la négociation de départ et surtout le montant de l'indemnité que j'aimerais éventuellement bien utiliser pour commencer un business. Le culte du secret étant important dans cette entreprise, j'ai l'impression qu'ils ne souhaiteraient pas aller jusqu'au tribunal. Notre activité actuelle étant fondée sur des principes assez borderline mais néanmoins légaux.

 

La décision de fermeture de mon service n'a pas été officiellement rédigée, mais les raisons évoquées seront sûrement une restructuration pour meilleures performances de l'entreprise en général.

 

A la date de fermeture j'aurais 4 ans et 7 mois d'ancienneté, et je suis actuellement à 35k annuel. Merci de vos conseils et aide sur ce processus. Mon but étant bien évidemment de faire les choses de manière rigoureuse, à l'inverse de la politique de ma société pour toutes les questions RH, pour pouvoir partir avec le plus d'indemnités possible.

 

Très cordialement,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 3
  • Création
  • Dernière réponse

Il faut comprendre que pour négocier, il faut avoir des billes et pour avoir des billes il faut que votre entreprise ait commis une faute qui lui donne envie de négocier pour éviter de perdre devant un éventuel tribunal

Or elle envisage une restructuration : c'est légal

Deuxio, elle va sûrement vous proposer un reclassement = elle satisfait à son obligation

Pour le moment il n'y a aucune faute commise par votre boîte, donc vous voulez négocier sur quoi ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

comme le dit pepelle , vous n'avez strictement rien à reprocher, à ce jour , à votre sté : donc attendez les évènements , après on verra !

 

partir avec le plus d'indemnités possibles , dites - vous ? si c'est votre seul objectif , rien ne vous empeche d'entamer un approche (on dit aussi : tater le terrain) . Mais ne revez pas trop à l'avance.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait, je ne suis pas certain que le licenciement économique soit justifié, mais il me semble que c'est justement l'épreuve du tribunal qui doit déterminer cela ou pas, non?. Je sais qu'un autre service a du fermer et que l'on avait proposer une rupture conventionnelle alors que clairement il s'agissait d'un licenciement éco. La personne avait alors négocié 6 mois pour 2 ans d'ancienneté et par cela, l'entreprise montre clairement qu'elle n'a pas envie d'avoir à se justifier de quoi que ce soit vis-à-vis de la justice. Le levier, c'est qu'avec l'aide d'un avocat ou de l'inspection du travail, il y a beaucoup d'irrégularités à montrer à tous les niveaux au sein de mon entreprise, qui par ailleurs dispose de grands moyens. Sans pour autant avoir preuve d'éléments accablants, il y a une philosophie évidente de la rupture conventionnelle négociée. C'est sur cela que je compte jouer.

-opacité totale sur l'activité financière,

-statuts légaux de mon service borderline, (pendants 20 ans, des personnes ont touchés de l'argent sans déclaré ces revenus qui découlent de notre activité)

-Aucun service RH, aucuns renseignements clairs, toutes les infos légales sont affichés dans des coins cachés du bureau

-Aucuns renseignements sur le 1% patronnal, les DIF,

-etc etc... il y a de nombreux

En gros on est payé en temps et en heure mais pour tout le reste, c'est pas clair.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...