Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

mise sous tutelle de ma mère


POULETCHANTANT

Messages recommandés

Re-bonjour, :sad:

 

 

Mon père est décédé au mois de janvier 2013. Il était en maison de soins : c'était ma soeur qui avait pris la décision de l'emplacement de la maison sans me demander mon avis.Mon père avait des pathologies multiples et "perdait un peu la tête" depuis plusieurs mois.Ma mère est là-bas pour une maladie neurodégénérative (donc, absence d'expression de la volonté depuis des années).

 

Pour des raisons géographiques et financières, il ne m'était pas facile de me rendre là-bas

 

Ma soeur me fait une rétention d'information totale : je ne sais RIEN.

 

J'ai écris à la directrice de cette maison de soins afin d'avoir plus d'information et au notaire de mon père afin d'en savoir un peu plus.

 

Brutalement, j'ai reçu une demande d'avis pour une procédure de mise .sous tutelle pour ma mère

qui ne peut qu' avoir été faite par ma soeur.

 

Que dois-je faire si je n'arrive pas à obtenir suffisamment d'éléments afin de prendre une décision ? Est-ce qu'un avocat ou un notaire peut interpeller ma soeur afin de l'obliger à rendre compte de l'état du patrimoine et de ses actions (elle avait une procuration de mon père qui n'était pas sous tutelle).

 

Je pense qu'elle veut continuer à rendre ses actions opaques ; pourrait-elle verrouiller la succession ? (sans illusion, je pense que ma mère est proche de la mort).

 

Pourquoi les tutelles n'ont-elles pas été faites auparavant ? parce qu'il y a un contrôle 1 fois par an... ?

 

je serais prête à me proposer : connaissez-vous des sites afin de connaître les obligations et droits du tuteur ?

 

Comment cela se passe t'-il ? Est-ce que quelqu'un a l'expérience des critères qui motivent le choix du juge ? Je n'ai aucun objectif vénal mais par contre , j'aimerais avoir accès à des "souvenirs" et faire valoir mes droits normalement..

 

Je suis sûre que si me soeur obtient la tutelle, non seulement elle ne m'informera de rien mais elle fera tout pour me "pourrir la vie". Nos relations sont mauvaises et cela ne se récupérera pas après 30 ans de mésentene.

 

Qui peut m'aider ? Merci :o

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 14
  • Création
  • Dernière réponse

Chaque membre de la famille peut demander pour votre mère d'une mesure de protection, vous et votre soeur. A ce jour, vous ne l'avez pas fait, votre soeur s'en préoccupe. Vous pouvez vous porter volontaire pour être la tutrice de votre mére. Mais dans le cas contraire, le tuteur désigné n'aura aucun compte à vous rendre, il en rendra au juge. Vous pouvez aussi arguer auprès du juge du désaccord "familial" et demander au juge de désigner un tiers extérieur. Dans tous les cas, le tuteur désigné doit faire un état du patrimoine de son protégé dès sa désignation.

Que voulez vous dire par "Que dois-je faire si je n'arrive pas à obtenir suffisamment d'éléments afin de prendre une décision ?" >>> vous étes informée et c'est à vous de dire si vous étes volontaire pour être tutrice ou pas. Et pensez qu'il faudra vous déplacer et que cela ne se fait pas téléphone. Mais quelle que soit votre décision, y compris si vous étes inactive, le juge prendra une décision.

Précision : la position de tuteur permet de représenter une personne en situation de faiblesse, mais pas, comme vous semblez le dire, de défendre ses propres intérêts patrimoniaux et successoraux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

C'est bien ce sur quoi j'insisterai auprès du juge : que la tutelle ne sert pas à privilégier les intérêts du tuteur ! J'ai laissé faire ma soeur à son gré depuis des années ! trop sans doute... Elle n'était pas tutrice de mes parents et refusait de rendre compte à qui que ce soit. Il y a bien des raisons derrière cela ?

 

Pour le décès de mon père, il me semble que le notaire devrait me faire état de la situation parentale. Si les informations me paraissant insuffisantes, qui est le mieux placé pour "enquêter" sur l'utilisation des biens parentaux ? notaire ou avocat ?

 

Merci. (voir POSTs précédants - ma soeur est déjà celle qui voulait ME faire placer sous tutelle, alors que je suis indemne de toute pathologie. Le certificat de majeur capable ne pourra que me servir !)

 

---------- Message ajouté à 15h11 ---------- Précédent message à 14h24 ----------

 

J'aimerais avoir également des précisions sur les successions. Je ne sais pas s'il faut que je change de thème sur le forum ... Je crois que mes parents s'étaient organisés "au dernier vivant". Ma mère, survivante, devait avoir l'usufruit de l'appartement et je devais en recevoir la proprièté en héritage.

Aujourd'hui, ma mère est soignée dans une maison spécialisée (alzeimer) et cela ne peut être qu'ainsi au vu se son état. Je ne suis pas quelqu'un qui "bave" devant un héritage ( il n'y a pas de quoi et je ne suis pas comme l'autre héritier, au gout immodéré pour l'argent).

 

J'aurais tout simplement besoin de m'organiser. Ma mère ne peut habiter cet appartement... Que devient-il ?

 

Merci à tous.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

 

Mon père est décédé au mois de janvier 2013

Je crois que mes parents s'étaient organisés "au dernier vivant". Ma mère, survivante, devait avoir l'usufruit de l'appartement et je devais en recevoir la proprièté en héritage.

 

puisque vous etes 2 soeurs, vous avez dû herité toutes les 2 de la nu propriété de la moitié de ce bien immobilier (pensant que si bien commun aux epoux, votre maman en posséde toujours sa part : 50%). puisqu 'elle a l'usufruit de la part de votre papa, elle peut louer son bien comme elle veut.

y a t-il un autre bien immobilier qui aurait été prevu de donner a votre soeur ? je fais reference à "je devais en recevoir la proprièté en héritage" : votre soeur aussi - non ?

 

Aujourd'hui, ma mère est soignée dans une maison spécialisée (alzeimer) et cela ne peut être qu'ainsi au vu se son état

que se passe t-il avec cette propriété ?

est elle louée ou bien inhabitée pour le moment depuis que votre maman est en institut ?

ou bien ELLE (votre maman) la loue ou bien il faut penser à une vente. mais là il faut l'accord de votre maman et des héritieres de votre papa. et si votre maman n'est pas apte a donner son accord, il est normal de penser à demander une tutelle pour elle. Est ce que votre maman peut payer cette Ehpad ?

 

Pour le décès de mon père, il me semble que le notaire devrait me faire état de la situation parentale. Si les informations me paraissant insuffisantes, qui est le mieux placé pour "enquêter" sur l'utilisation des biens parentaux ? notaire ou avocat ?

par ailleurs puisque votre papa vient de decedér, un notaire a dû etre contacté pour la succession: le connaissez vous ? si oui, prenez contact avec lui directement, il doit vous faire part des dispositions testamentaires eventuelles de votre papa.

A quoi pensez vous quand vous dites "enquêter" ?

 

 

Brutalement, j'ai reçu une demande d'avis pour une procédure de mise .sous tutelle pour ma mère

qui ne peut qu' avoir été faite par ma soeur.

 

cette demande vient elle du tribunal ? alors prenez contact le plus rapdiement possible avec le juge des tutelles afin de lui faire part de votre desir d'être la tutrice de votre maman (ou de refuser carrément que votre soeur le soit). le juge alors pourra prendre la decision de confier la tutelle à un organisme. vous dites que vous habitez loin et qu efinancierment il vous est difficile de vous déplacer : ce n'est pas forcément une bonne chose pour assister votre maman, surtout si votre soeur est plus dispo, connu des personnes de l'etablissement et qui la visite plus souvent que vous.

 

merci de donner des precisions

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vais répondre à vos questions :

- nous sommes 2 enfants; le patrimoine familial se résume à un appartement et une maison de campagne. Mon père a donné les clés (pas la propriété, ni rien qui ne concerne un notaire) de la maison de campagne à ma soeur à sa majorité ; mes parents et elle en ont eu l'usage (moi, non). A son décès, mon père avait prévu de donner la pleine propriété de la maison de campagne à ma soeur, l'usufruit de l'appartement à ma mère, et la nue-propriété de l'appartement pour moi C'est ce que j'avais compris et à ce jour, je n'en sais pas plus.

- Ma mère n'a plus sa conscience depuis longtemps ; l'appartement est resté en l'état. Ma tante décédée a laissé une clause afin que l'epadh de ma mère soit réglé. Là aussi, refus d'information précise de la part de ma soeur qui noyaute tout le patrimoine familial !

- Je connais le notaire de mon père car c'est une toute petite ville; je l'ai contacté et ai envoyé une lettre afin qu'il me tienne au courant (mon père est mort depuis déjà 2 mois et il n'a pas pris contact, ne serait-ce que pour une démarche de politesse. Est-ce courant ?)

- "enquêter" veut dire que je ne suis pas sûre de la probité de ma soeur et j'aimerais savoir ce qui a été fait avec les biens de mes parents. Pourquoi tous ces secrets ?

- J'ai reçu un questionnaire à remplir pour le juge des tutelles et effectivement, je vais contacter le tribunal. Si ma soeur a la tutelle, tout sera encore plus opaque. Je réfléchis pour savoir si je me présente ou si je demande à un tiers de se présenter en tant que tuteur...

 

merci de vous intéresser à mon cas.:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

- nous sommes 2 enfants; le patrimoine familial se résume à un appartement et une maison de campagne. Mon père a donné les clés (pas la propriété, ni rien qui ne concerne un notaire) de la maison de campagne à ma soeur à sa majorité ; mes parents et elle en ont eu l'usage (moi, non)

 

donc elle en a la jouissance, vous non. mais cette maison appartient au patrimoine de vos parents. officiellement si pas de testament (a verifier), vous avez heriter de la moitié de la nu propriété , tout comme votre soeur. le fait qu'elle ait les cles ne veut pas dire "possession".

donc la moitié appartient a votre maman + l'usufruit + l'autre moitié en nu propriété partagé entre les 2 soeurs.

 

idem pour l'appartment, si bien sur aucun testament ne stipule le contraire.

votre papa et maman ont peut etre fait des testaments de facon a léguer un bien a chacune des filles. a ce moment là viendra l'estimation des biens, car si un bien est estimé plus cher que l'autre, l'heritiere devra recompense a sa soeur pour la moitié de la difference.

 

tout cela doit etre verifié aupres du notaire qui a dû recevoir les dispositions de votre papa et de vos parents. (je suppose que si votre papa a fait un testament, votre maman en a aussi fait un dans la foulée ne serait ce que pour donner l'usufruit a son mari en cas de son deces avant lui).

 

 

- Ma mère n'a plus sa conscience depuis longtemps ; l'appartement est resté en l'état.

Ma tante décédée a laissé une clause afin que l'epadh de ma mère soit réglé.

est ce a dire que votre tante a laissé un capital a sa soeur ?

 

Là aussi, refus d'information précise de la part de ma soeur qui noyaute tout le patrimoine familial !

mais qui vous empeche d'exiger de connaitre les dernieres volontés de votre famille ? faites connaitre votre desir d'etre au courant. votre soeur n'a pas plus de droits que vous la -dessus mais il faut aussi que vous montriez votre interet a un moment ou à un autre.

 

- Je connais le notaire de mon père car c'est une toute petite ville; je l'ai contacté et ai envoyé une lettre afin qu'il me tienne au courant (mon père est mort depuis déjà 2 mois et il n'a pas pris contact, ne serait-ce que pour une démarche de politesse. Est-ce courant ?)

courant ? j'en sais rien - telephonez lui ! et exigez des reponses a vos questions !

 

- "enquêter" veut dire que je ne suis pas sûre de la probité de ma soeur et j'aimerais savoir ce qui a été fait avec les biens de mes parents. Pourquoi tous ces secrets ?

est ce important de connaitre les raisons ? vous dites vous memes avoir ete laxiste avec elle et n'avoir rien demandé.

 

maintenant que vous voulez savoir, eh bien faites les choses en conséquence et ne vous laissez plus marcher sur les pieds. vous avez autant de droits qu'elle.

 

 

- J'ai reçu un questionnaire à remplir pour le juge des tutelles et effectivement, je vais contacter le tribunal. Si ma soeur a la tutelle, tout sera encore plus opaque. Je réfléchis pour savoir si je me présente ou si je demande à un tiers de se présenter en tant que tuteur...

 

en tout cas si vous decidez de ne pas demander à être la tutrice, prevenez le juge de vos mauvaises relations avec votre soeur et opposez vous fermement à ce qu'elle soit désignée. c'est votre droit !
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces précisions.

 

Ce que j'ai fait pour l'instant, c'est écrire une lettre LR-AR au notaire de mon père afin d'être informée.

:o en fait, ma soeur est mon frère.

[suppression de propos trop personnels pour la confidentialité et votre sécurité]

 

je lui ai demandé les coordonnées du notaire de ma tant décédée et même par LR-AR, il ne m'a pas répondu.

Au départ, je pensais que c'était une bonne chose qu'il gère le patrimoine et puis, je me suis rendue compte qu'il avait une addiction à l'argent !

Comment être plus incisive avec lui ? j'ai R.D.V avec mon avocate cette semaine mais je ne voudrais pas non plus envenimer les choses... juste me faire respecter...

Au final, je crois qu'il est important de savoir ce qui s'est passé, par principe et aussi pour faire valoir le droit de chacun !

 

qu'en pensez-vous ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tel au notaire et etonnez vous de sa non reaction. Il ne s'agit pas d'envenimer les choses, mais de faire respecter vos droits. Croyez vous qu'il a des doutes sur sa facon d'agir ? :cool:

Pour ma part, il ne serait jamais venu a l'esprit (nous sommes 3 - freres et soeurs) de jouer au plus fin les uns avec les autres. tout est transparent et nous respectons le desir de nos parents de tout partager en ce qui concerne le patrimoine. vous avez des droits, faites les respecter, personne ne vous en voudra pour cela, et je rajouterai ... et quand bien même !!!

 

revenez nous donner les resultats de votre entrevue avec l'avocat.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'après ce que vous dîtes de l'état de santé de votre mère, une demande de tutelle semble justifiée. Si vous êtes éloignée géographiquement vous ne pourrez demander à être sa tutrice. En revanche si votre soeur/frère habite dans la proximité il pourra assumer cette tâche s'il se propose. Si vous vous méfiez d'elle/lui vous demandez au juge que le tuteur soit une tierce personne, un tuteur professionnel, du moins si vous avez de réelles raisons de vous méfier de votre soeur/frère.

 

Les héritages de vos parents sont / seront traités par notaire. Pour le passé, vous devez avoir les actes correspondants (succession de votre père) et si vous ne les retrouvez plus (car ils ont dû vous être communiqués) vous en demandez copie au notaire, que par ailleurs vous pouvez consulter , de vive voix s'il y a lieu, en lui demandant un RV , tout simplement.

(et au cas où les explications qui vous été données plus haut ne suffisent pas à vous éclairer, quant au statuts des biens immobiliers ).

 

Y a-t-il des revenus sur ce patrimoine que vous dîtes géré par votre frère ?

Si c'est le cas cela doit laisser des traces et de toute façon il devra vous rendre des comptes au décès du dernier de vos parents.

 

Mais puisque vous voyez une avocate, posez-lui bien toutes vos questions et interrogez-la sur la possibilité d'un tuteur nommé par le juge des tutelles, à votre demande.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Demander la tutelle alors que vous ne vous êtes pas occupé de votre mère, que vous êtes éloignée géographiquement n'est pas une bonne chose à envisager (votre avocate vous le dira) il vaut mieux demander que ce soit un organisme extérieur qui gère la tutelle.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour enchaîner sur ce que dit Coco, cela veut dire que le rôle du tuteur est de s'occuper des affaires de la personne qui a besoin que quelqu'un le fasse à sa place, en étant devenu elle-même incapable (le cas de votre mère semble-t-il), sous contrôle du juge des tutelles à qui il doit rendre des comptes de ses opérations. La tutelle est donc une garantie puisqu'elle s'exerce sous contrôle du juge.

 

Vous pouvez demander au juge des Tutelles de nommer un tuteur extérieur, certes, mais une fois encore si vous avez des raisons de vous méfier de votre frère ou soeur et que vous pourriez invoquer devant le juge pour nier à ce frère / ou soeur la capacité d'être tuteur. Car la tutelle familiale est tout de même plus simple, y compris aux yeux du juge. Ce frère ou cette soeur habite-t-il dans la proximité de votre mère ? En ce cas le juge le désignera naturellement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous pouvez demander au juge des Tutelles de nommer un tuteur extérieur, certes, mais une fois encore si vous avez des raisons de vous méfier de votre frère ou soeur et que vous pourriez invoquer devant le juge pour nier à ce frère / ou soeur la capacité d'être tuteur. Car la tutelle familiale est tout de même plus simple, y compris aux yeux du juge. Ce frère ou cette soeur habite-t-il dans la proximité de votre mère ? En ce cas le juge le désignera naturellement.
et comment !!

 

surtout quand il constatera que non seulement vous êtes éloignée tant du coeur que des kms, mais qu'en plus ce n'est pas pour le bon motif que vous contestez la tutelle à votre frère ou votre soeur, mais pour un motif vénal

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Soyez prudente. On ne peut jeter le soupçon sur une personne sans aucune raison et du seul fait de sa profession. Il ne faut pas se lancer dans des contestations auprès d'un juge sur la base d'impressions vagues voire de méfiance infondée. Une tutelle familiale est la chose la plus classique et se justifie par la proximité et la possibilité effective que la personne désignée s'occupe de la personne sous tutelle ; elle est une mesure plus légère à mettre en place, plus facile, plus simple (plus logique aussi) et qui a d'abord la préférence du juge. Pour une tutelle professionnelle il faut des raisons, pas de vagues impressions ou de simples pressentiments.

 

Par ailleurs si vous souhaitez avoir des nouvelles de votre mère, pourquoi ne téléphonez-vous pas régulièrement à la maison de santé ? et pourquoi n'envisagez-vous pas un voyage de temps en temps pour vous rendre sur place ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Miakhi
      Bonjour,
       
      Je vous écris car je suis dans une situation familiale douloureuse et bizarre.
      Mon père est né en 1938, il s'est marié à ma mère en 1967, a été placé sous tutelle en 1994, a été relevé de la tutelle et placé sous curatelle en 2019 et il est décédé en 2021,  
      Il a toujours vécu marié à ma mère (vie commune de 21 ans et vie séparée de fait de 33 ans).
      A l'occasion de son décès, je découvre que ma mère, en 2000, a obtenu du tuteur, le versement d'une pension de 1000€ mensuels (un tiers des revenus mensuels de mon père), qui ne s'est interrompu qu'au décès de mon père. Je précise qu'à l'époque, aucun des 2 enfants n'était à la charge de l'un ou l'autre.
       
      Question : cette manière d'attribuer une pension est-elle conforme au droit des majeurs-protégés ? Ne doit-il pas y avoir jugement, même si les époux sont mariés ?
      Je trouve que cela fait un peu bizarre de se poser entre soi - tuteur et épouse - pour décider une telle chose, sur une aussi grosse somme et pendant aussi longtemps !
       
      Merci d'avance pour vos réponses et éclaircissements.
    • Par Zézette Épouzix
      Bonjour,
       
      Voici une histoire rocambolesque.
       
      Mon beau-père âgé de 85 ans est victime, depuis un peu plus d'un an, d'une escroquerie aux crypto-monnaies sur internet.
       
      Nous avons découvert le "pot aux roses" fin juillet/début août 2018. Nous l'avons immédiatement averti, preuves à l'appui, qu'il était en train de se faire dépouiller par des individus sans scrupules. Rien n'y a fait : il est convaincu d'avoir fait des placements formidables qui vont énormément lui rapporter.
       
      Seulement voilà, près de 400K¤ sont partis dans la nature et ce n'est pas terminé car les margoulins lui réclament toujours et encore des sommes, selon eux des "taxes", pour "débloquer" son "pactole" et le lui verser (565K¤ d'après les escrocs).
       
      Il a vidé tous les comptes pour effectuer des virements aux 4 coins de la planète vers des entreprises douteuses, son Compte courant est à découvert, il mouline dans tous les sens pour se faire prêter de l'argent et se faire accorder des "découverts exceptionnels" pour payer les escrocs... Forcément, puisqu'une fois le pactole arrivé il pourra tout rembourser.
       
      Evidemment, aucun pactole à l'horizon. Cela fait des mois que nous essayons de lui faire comprendre, ainsi qu'à ma belle-mère, qu'ils se sont fait escroquer, mais sans aucun résultat autre que de se brouiller avec tout le monde (ils ont 5 enfants en tout). Impossible d'évoquer le sujet avec eux sans que cela aille au clash. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir expliqué que c'était pour les aider.
       
      Mon beau-père est sous complète emprise des escrocs, il n'écoute qu'eux. Ma belle-mère quant à elle est sous l'emprise de son époux, ne comprend rien et accorde une confiance aveugle à ses errements (il fait tout dans son coin).
       
      Ils n'ont aucun revenu autre que la minuscule retraite de ma belle-mère (moins de 300¤). Cette retraite est versée sur leur compte joint et part avec le reste dans l'escroquerie.
       
      La plus grande partie des 400K¤ engloutis provenaient de ventes immobilières, leur assurant une fin de vie plus que confortable. Ils sont maintenant dans la misère et ce n'est pas fini. Tout l'entourage est sur les nerfs et de sérieux désaccords commencent à apparaître sur les mesures à prendre.
       
      L'un et l'autre sont dans le déni le plus complet de leur situation et semblent vivre dans une bulle étanche où rien ne peut leur arriver. La curatelle (au moins du beau-père, idéalement des 2) serait-elle adaptée afin de reprendre la main sur tout ça et leur assurer de vieux jours convenables ? Et au moins pour désolidariser le compte joint afin que ma belle-mère puisse avoir un regard sur sa retraite ?
       
      Merci pour vos lectures, et pour votre aide qui serait grandement appréciée.
    • Par ceroxon
      Bonsoir, une amie de ma mère, qui a divers problèmes de santé, à signer cette apres midi des papiers donnant à son fils la curatelle. Réflexion faite elle souhaite annuler ça. Est-ce possible? Y'a t'il un délai pour se rétracter? Comment procéder?
    • Par Sarahwolf
      Bonjour mon petit frere [jeune adulte] a sombre dans la drogue a cause du viol qu'il a subi lorsqu'il avait 13 ans , nous nous battons depuis plusieurs annees pour l'aider en vain... Nous vivons l'enfer, vendredi dernier il a fait un arret cardiaque, grace a Dieu il est vivant et sans sequelles mais nous ne supporterons pas de le perdre. Parce qu'il est majeure trouver de l'aide est un veritable parcours du combattant. 
      Il veut  s'en sortir mais l'addiction et la depression est trop forte.... 
      S'il vous plait aider nous. 
      Merci 
    • Par Samy34
      Bonjour,
      Je représente mon père dans le cadre d'une habilitation familiale. A l'époque de la demande d'habilitation familiale, j'envisageais de vendre sa résidence principale pour couvrir ses frais de prise en charge en Ehpad. Le jugement indique donc que je suis habilité à représenter mon père pour l'ensemble des actes de disposition de son patrimoine (y compris son patrimoine immobilier). 
      J'ai sollicité entre-temps et ensuite obtenu l'aide sociale couvrant une partie de ses frais de prise en charge.
      Ma question est la suivante: j'envisage aujourd'hui de réaliser des travaux d'isolation dans sa résidence principale pour la vendre à l'avenir. L'habilitation familiale m'autorise-t-elle à mobiliser l'épargne de mon père pour réaliser ces travaux? Ou dois-je avancer moi-même l'argent?
      Merci
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...