Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

dons


jeanpierrearthur32

Messages recommandés

  • Réponses 29
  • Création
  • Dernière réponse

Bjr

Une association est un regroupement d'individualités ayant le même centre d'intérêt. C'est une entité régie par ses membres.

Il n'est pas rare en cas de difficulté que l'on sollicite ses membres pour un don exceptionnel.

C'est ça ou on met la clé sous la porte. Et comme l'association vit pour ses membres, ses membres se doivent de la faire vivre.

Cette décision doit être actée en CA et n'a pas de caractère obligatoire.

On peut aussi augmenter fortement la cotisation annuelle qui elle est obligatoire......Décision à valider en AG.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bjr

je me suis mal exprimée, je ne travaille plus pour cette institution, mais comme ils ont été injuste et pas très honnète, j'envisagait de sollicter les membres ( par l'intermédiaire de la presse) a fin de les solliciter pour qu'il me fasse un don de façon a améliorer ma retraite. A savoir que cette association a pour devise, HONNEUR. SOLIDARITÉ.ENTRAIDE.etc les mots sont beaux main se n'est pas la réalité.Cdt

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La question c'est des dons à titre personnel, Solitrid.

Cela dit, jeapierrearthur ("je me suis mal exprimée" : vous êtes une femme ?) une fois que vous ne faites plus partie de l'association c'est un appel personnel à la charité. A vous de voir si les membres de l'association trouvent un sens et une raison à vous donner à vous plutôt qu'à l'association...:unsure:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La question c'est des dons à titre personnel, Solitrid.

...:unsure:

 

Autant pour moi, je n'avais pas compris la question.....

 

---------- Message ajouté à 09h41 ---------- Précédent message à 09h41 ----------

 

Qui plus est, tout don entre personnes non parentes rend légalement exigible un droit de mutation à titre gratuit de 60%...:confused:

 

Tout à fait...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bjr, effectivement appel personnel a la charité et aux membres de l'association.

Ce qui veux dire que je serait redevable envers l'administration de 60% des sommes reçues.

autre chose sur ma page de réponse, j'ai en bas a droite, trois cases, répondre OK et citer ?? et un plus ?? que veule dire ses symboles. Une débutante de l'internet

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je trouve l'idée de JeanPierre curieuse. C'est comme si un salarié d'une entreprise commerciale, mécontent de son patron, allait solliciter la clientèle pour compenser les augmentations non accordées.

JeanPierre, vous n'avez (et n'aviez) aucun lien de droit avec les membres de l'association.

Pour régler les litiges patrons/salariés, il y a les prud'hommes.

Rapprochez vous d'un délégué syndical (via la Bourse du Travail, par exemple) qui pourra vous conseiller, même si vous n'étiez pas syndiqué.

Si vous avez des éléments probants, c'est la marche à suivre.

Par ailleurs, sans "biscuit", la presse ne vous prétera aucune attention.

 

Pour Indochine : A propos de la taxation à 60% sur la mutation, est-ce que cela dépend de son montant ?

Puis-je organiser une quête ou une collecte pour mon seul bénéfice, dans la rue ou par mailing ou sur Internet ?

Antimoine

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bjr, plus compliqué. Très importante association de la loi 1901, dont le grand Maitre est le Président de la République, association dont les devises sont solidarité, entraide, respect, etc.Mon épouse et moi même 16 années d'activités, dont 14 pour mon épouse non déclaré.Suite a ses cotisations non versés mon épouse se retrouve avec une retraite de moin de cinqu euro par mois.

.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui, question un peu bizarre. Si vous ne faites plus partie de l'association et n'êtes plus salarié par elle, je ne vois pas à quel titre vous pourriez vous adresser à ses adhérents (utiliser ses listes) pour faire une telle demande. L'association en question pourrait vous reprocher d'abus, et d'utilisation usurpée de ses listes d'adhérents pour votre compte personnel. Ce qui, en gros, ne se fait pas. Bref, vous n'avez pas le droit.

 

Et quand vous posez une question pour votre femme, si vous le précisez, c'est plus compréhensible et ça fait moins bizarre aussi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La complainte "le droit est injuste " et "la justice mal faite" est peut-être un peu facile>. Vous envisagez d'utiliser des listes alors que vous n'en avez pas le droit et vous criez à l'injustice ! Soyons sérieux deux minutes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

une action judiciaire ne serait elle pas à envisager plutôt ?

car vous parlez de 14 années de salariat non déclaré, ça veut dire que votre femme a reçu son salaire en espèces pendant 14 ans ? ou que l'employeur faisait de fausses fiches de paye (les avez vous conservées ?)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avez-vous des traces de ces années de travail effectuées, des bulletins de salaires ?

Si oui, en ce cas vous devez faire une demande de régularisation auprès du régime de base puis auprès de votre caisse de retraite complémentaire.

Il vous faudra envoyer la copie des bulletins de salaire, ainsi que les certificats attestant de votre emploi durant les années que vous voulez voir prendre en compte, avec le relevé de carrière du régime de base de la caisse de retraites qui prouve que vous avez effectivement travaillé durant ces périodes. Les cotisations sécurité sociale ont-elles été versées ? Vous reprenez en ce cas les attestations et vous les envoyez à la sécurité sociale.

 

Sinon, sans bulletins de salaires, qui sont établis en chiffrant les montants des cotisations sécurité sociale et retraite (du salarié et de l'employeur), vous ne pourrez prétendre à une régularisation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bjr, non pas de salaire, pas de fiche de paye. .Par contre j'ai des attestation qui prouve que mon épouse travaillait, l'association en est informé et je sais qu'ils ont consulté un avocat et celui ci les a informé de la prescription.

 

---------- Message ajouté à 16h55 ---------- Précédent message à 16h54 ----------

 

merci pour l'information

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bjr, non pas de salaire, pas de fiche de paye. .Par contre j'ai des attestation qui prouve que mon épouse travaillait, l'association en est informé et je sais qu'ils ont consulté un avocat et celui ci les a informé de la prescription.

 

---------- Message ajouté à 16h55 ---------- Précédent message à 16h54 ----------

 

merci pour l'information

Si vraiment il y a prescription, c'est mal parti. D'où vient cette info ? info ou intox pour que vous lachiez prise ?

Pourquoi ne pas voir avec un représentant syndical ou l'inspection du travail pour vérifier tout cela et voir si un recours est possible ?

Vérifier si vous avez une protection juridique d'assurance. Eventuellement, elle pourrait prendre en charge une consultation d'avocat.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis le pot de terre, contre une association très puissante, avec une ribambelle de juriste et d'avocats. La seule chose qu'il pourrait craindre est une information médiatique, sa il n'aimerait pas, sa nuirait a leurs étiquette de honneur, solidarité, entraide, etc .Mais je fatigue a heurté des murs sans cesse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Pot de terre" je comprends bien (moi aussi je suis un pot de terre). Mais un pot en terre bien cuite peut valoir mieux qu'un pot de fer rouillé et percé.

Mais c'est aussi une raison de plus pour ne pas vous agiter tout seul dans votre coin et prendre conseil, gratuitement, auprès de gens faits pour ça.

Je répète : pourquoi ne pas consulter l'inspection du travail, les syndicats, les avocats gratuits, ou votre protection juridique ? vous en avez probablement une avec votre assurance.

Si vous avez des choses tangibles à présenter, utilisez-les.

"information médiatique", attention :

1- Sans éléments bien établis, la presse ne dira rien.

2- Si vous dites des choses sans preuves, on risque de vous poursuivre.

3- Et même, qu'est-ce que vous pourriez obtenir ? sauf à exercer une certaine forme de chantage. Alors, prudence.

Ne vous entêtez pas dans cette idée. Vous vous fatiguez en vain.

Réservez ce que vous avez encore d'énergie pour voir les gens ou organismes qui peuvent vous conseiller en examinant votre dossier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci, je dispose de preuve irréfutable, mais les divulgués ne pourrait que nuire a leurs prestige, mais ne me rapporterait rien, sauf si je réclamais une indemnité, alors effectivement se serait une forme de chantage..Le dernier courtier que je leurs est fait parvenir , avec des attestations de personnes qui reconnaissent avoir vu mon épouse travailler, leur réponse: je ne dispose d'aucun élément susceptible de vous aider dans votre démarche, signé le responsable de l'administration, et pourtant une employé travail encre avec se responsable et cette personne a été embauché en 1981, c'est a dire quatre ans après nous, et elle nous téléphoanit régulièrement et savait parfaitement que mon épouse travaillait et n'était pas salarié. Je vais peu être suivre votre conseil et consulté un avocat. Cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...