Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

CONTRAT PRO : Je sens qu'on me prépare un coup fourré


Sharly

Messages recommandés

Bonjour à tous et à toutes,

 

Excusez-moi, j'ai essayé de poster tout à l'heure mais ça ne fonctionnait pas donc j'écrit maintenant de chez moi.

 

Voilà je vais vous résumé brievement la situation.

 

Cela fait 14 mois que je suis en Master 2 Marketing en alternance dans une start-up. Recruté par Madame X en décembre 2011, elle m'a fournit une formation de qualité jusqu'en Juillet 2012, avant de se mettre en arrêt maladie longue durée ( encore actuellement ).

 

J'ai donc été contraint d'agir seul, de m'autoformé, et de travailler en direct avec le PDG pendant 2 mois. Ce fût dur au début, mais finalement ces 2 mois on étés très satisfaisant et je me suis même vu félicité par le PDG pour mon implication et ma faculté d'adaptation à la situation.

 

Puis en Septembre, il recrute une nouvelle Directrice Marketing, Madame Y. Je n'ai donc plus de tuteur et j'apprends que je serais "formé" et managé à 900 kms... Soit, je n'ai pas d'autre choix que d'accepter. Donc tous se passe bien avec elle, je fais preuve d'autonomie, on me donne des tâches que je ne faisais pas avant ( je dois apprendre le HTML sans formation , juste grâce à des tutos sur internet ), mais en contrepartie je fais beaucoup d'heures supplémentaires, non rémunérées biensûre ^^A noté tout de même qu'à côté, j'ai en moyenne 3 projets / mois a rendre pour l'école, que je dois faire mon mémoire, et réviser pour mes partiels. Il m'arrive donc d'avoir des coups de pompes, que j'essaie de compenser en râtant parfois les cours que je trouve facile...

 

Et là, l'histoire commence :) Jeudi 14 février, 18h00, alors que j'ai fini mon travail de la semaine et que j'ai des partiels du Lundi 18 au Vendredi 22, je décide d'envoyer un email à ma responsable, l'informant de toutes les tâches effectuées, et l'informant que comme je ne me trouve pas au point pour mes révision et que je ne serais pas au bureau le Vendredi. Réponse de sa part à 22h00 qui dit que normalement l'entreprise ne peux pas me donner de jour comme ça mais qu'elle comprend et que donc forcément je ne vois pas, je ne suis pas connecté sur ma boite mail pro à 22h faut pas exagérer ^^ Et le lendemain matin, à 8h30, coup de téléphone de ma responsable très énervée ( peut-être trop de café... ) qui me dit que je ne suis pas au bureau ( je commence à 9h00 ) , qu'elle ne m'a pas autoriser à prendre ce jour de congé, que j'ai des obligations envers mon entreprise, etc etc et qu'il FAUT que je vienne travailler car elle a un travail de dernière minute à me donnée, une "opération de 23.000€ qui repose sur mes épaules et qu'il faut absoluement faire aujourd'hui" .

 

Je temporise, je fais preuve de diplomatie lui expliquant à nouveau que j'ai vraiment besoin de cette journée, que ca lui parait peut etre pas être important, mais 24 heures de révisions supplémentaires sur 72 heures c'est énorme pour moi, et que je n'ai pu me pencher à fond sur mes révisions car je passais trop de temps au travail.

 

Elle ne veut rien savoir. Là je m'énerve, lui dis qu'après tous les services que je leur ai rendu ( réponse : "ha oui et quels services ????" ) , que j'énumère :

 

- heures supplémentaires non payés (moyenne de 43/45 heures / semaine )

- retour en entreprise pour envoyer des dossiers alors que je suis en exam

- poser 1 seule semaine de vacances au lieu de 3 pour aller voir mes parents à 1000 kms

- faire du travail qui n'est pas le miens

- etc...

 

Je lui dis que je trouve inadmissible de ne pas prendre en compte la réussite de son alternant dans ses études, et lui dis donc ne plus compter sur moi pour faire 1 minute de minute supplémentaire, chose à laquelle elle me répond par l'affirmation.

Je décide donc de travailler de chez moi sur ce projet (emailing, html), bien qu'ayant posé un jour de congé ( qui officiellement a été accepté sur l'outil que nous utilisons, même si j'ai posé mon congé le vendredi à 14h30, il a été validé, et déduis de ma fiche de paye).

Puis il m'arrive des *****s, et comme le HTML n'est pas mon coeur de métier, je décide d'appeler un développpeur de l'entreprise pour qu'il m'aide, mais lui non plus ne trouve pas la solution après 3 heures passées sur le problème.

 

J'informe ma responsable. Pour faire rapide, à 19h30 ( je fini à 17h30 ) elle m'appel en me disant qu'elle à trouver le problème et que donc maintenant je peux le faire. Je lui rappel notre conversation du matin et lui explique que cette fois ci je ne plierais pas et que je ne ferais pas cet effort car je suis déjà en train de réviser. Enervée, elle raccroche.

 

Je passe mes exams, et je reviens en entreprise Lundi de cette semaine.

Silence radio... Aucun mail... Pas de réponse à mes demandes ( y'a t-il des urgences à gérer, etc...) et chaque jour, elle me retire des dossiers sur lesquels je travail. Finalement, il me reste 1 dossier mensuel à traiter, qui me prends 5 heures / semaine ...

 

Voilà la situation... On est en train d'essayer de me foutre au placard. Quand je lui demande qu'elle me confirme que je ne m'occupe plus désormais de Dossier 1 , Dossier 2, Dossier 3, etc... Elle me dit : " je te répondrais en temps voulu". Et j'apprends par un employé que le DRH a appelé afin de savoir si ma semaine d'absence était justifiée... Cet employé me dit de me méfié, car il vont essayer de me faire sauter... J'ai donc plusieurs questions :

 

- Peuvent-ils faire passer cette journée où j'ai travaillé de chez moi comme "absence injustifée" ?

- J'ai été absent de mon Ecole , je pense qu'ils vont les appelé afin d'avoir un rapport de mes absences et retards, peuvent-ils l'utiliser contre moi ?

- Puis-je utiliser mes heures supplémentaires pour "justifier" ces absences injustifiées ? ( à savoir qu'il y à 1 mois et demi, le DRH m'avais dit qu'il ne savait pas qu'il devait ne pas me payer lorsque j'étais absent en cours, et que donc dorénavent il fallait que je sois présent, donc depuis casi 2 mois, je n'ai plus d'absences )

- J'ai eût l'idée de faire un "journal intime" de mon travail depuis lundi, en gros raconter ma journée, mon ressentit, le fait que je sente qu'on va tenter de me pousser à la faute m'envoyer tout ca sur ma boite perso chaque jour, et racontant que je n'ai rien à faire, que je n'ai pas de réponse à mes mails, etc... lol . Qu'en pensez-vous ?

- Quel est l'intérêt de me mettre au placard ? Pour moi il pourrait être double : 1) Me faire péter un cable et que je parte 2) que vu que je n'ai rien à faire, je ne passe pas ma journée à regarder mon clavier comme un gland et que donc je surf sur le net, et qu'ensuite ils utilisent mon historique pour montrer que je ne travail pas ...

- Biensur j'ai imprimer tous les mails pour constituer un dossier, dont des mails datant d'il y à 3 semaines, me félicitant du travail accomplis, me félicitant de mon investissement, et me disant que me "place au sein de la société était réelle"

- Est-ce que le fait qu'ils ne m'aient jamais fait passer de visites médical peut être un élément à charge contre eux ?

 

En fait voilà, grâce à tous celà, j'espère montrer que bien qu'il y ai eût absence injustifiée, il ne me l'ont jamais reproché avant, et que pârce que je n'ai pas accepter un travail un vendredi à 19h30, il se sont mis à trouver la moindre petite bête, et qu'il font preuve un peu de "persécution" .

 

A noté que 80% des employés arrivent avec 15 à 45 minutes de retard chaque jours, que nous avons été bloqué par la neige il y a quelques jours et que nous étions 4 / 28 en entreprise, etc etc... Je cherche en fait des éléments pour prouver ma bonne foi

 

Je sais je me pose beaucoup de question, mais je connais mes dirigeant, c'est des *******s, et je sens vraiment qu'ils me préparent un coup fourré, alors je préfère mettre toutes les cartes de mon côtés dès maintenant, faire preuve d'anticipation dans le cas où ca se passe vraiment ( ce qui me parait vraiment fort probable )

 

Voilà, désolé pour ce pavé, et merci d'avoir tout lu si c'est le cas.

 

Je vous remercie d'avance pour vos éléments de réponse.

 

---------- Message ajouté à 20h50 ---------- Précédent message à 20h16 ----------

 

Je sais que le post est un peu long :( Mais si vous pouviez m'apporter quelques réponse ... Au pire regarder que les questions ^^

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 6
  • Création
  • Dernière réponse

puisque vous n'avez pas de reponses satisfaisantes a vos mails, envoyez une LRAR a votre reponsable (copie au DRH) en lui demandant de vous fournir le travail pour lequel vous avez signé votre contrat

Indiquez bien que, depuis le xx/xx/xx, vos dossiers vous ont ete retirés et que, par consequent, vous n'avez plus aucune activité reelle durant vos heures de travail, ce qui est contraire a leurs obligations legales de vous FORMER et de vous fournir du travail

Et finissez en precisant que vous adressez copie de ce courrier a votre centre de formation...

 

et, surtout, n'hesitez pas a rappeler vos heures supplementaires, les congés non pris, votre investissement personnel incontestable et que le litige provient de votre demande de RECUPERER une journée (pendant laquelle vous avez travaillé a domicile !) pour REVISER en vue de vos examens puisque vos semaines de 43/45h ne vous avaient pas permis de le faire et vous avaient meme contraint a etre absent a certains cours...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre réponse Vero1901.

 

Mais étant donné que ma tutrice ( sur le contrat de travail ) est en arrête maladie longue durée, ont-il toujours obligation de me former ?

Ensuite est-ce qu'ils peuvent utiliser des absences antérieures qui n'ont jamais étés notifiées ( 1 journée de travail en décembre + 5 ou 6 jours en cours datant d'au moins plus d'un mois et demi ) ?

Est-ce qu'il est possible de prouver que l'on m'a poussé à la faute s'ils y arrivent ?

Et une de mes question était : peut-on utiliser comme argument les heures supplémentaires pour contrer une absence injustifiée ?

 

Merci d'avance

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

peut importe que la tutrice designée soit en arret maladie :

il appartiennait a votre employeur de vous en designer une autre, le cas echeant

puisque l'employeur a OBLIGATION de vous former (c'est d'ailleurs bien l'objet de votre contrat)

Donc, en ne vous formant pas, l'employeur est en faute...

 

Pour ce qui concerne les absences, si vous pouvez prouver que l'employeur en avait connaissance depuis plus de 2 mois, il ne pourra pas vous sanctionner en utilisant ce motif (il y aura prescription)

 

Et, non, theoriquement, vous ne pouvez pas "recuperer" vos heures sup. sans accord prealable de l'employeur

Mais, si vous pouvez prouver l'excecution de ces heures supplementaires, et que vous les avez faites a la DEMANDE de votre employeur, vous etes en droit d'en exiger le paiement...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ok super, merci.

 

Mais en fait je ne souhaite pas récupérer mes heures supplémentaires ni me les faire payer, je souhaite juste m'en servir en tant qu'argument dans le cas où l'on me reproche cette absence injustifiée. En fait, savoir si dans le cas extrême ( pour le moment on est est loin ) où je devais aller au prudhommes, cet argument aurait-il un poids légal ?

Qui plus est, même si j'ai "refusé" de venir au travail, j'ai posé un congé payé qui a été accepté (même si tardivement), on ne p eut donc pas dire qu'il s'agir d'une absence injustifiée ...?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en effet, dans la mesure ou votre demande d'absence a ete acceptée, il n'y a pas absence injustifiée de votre part

 

par contre, il y a faute manifeste de l'employeur qui vous a contraint de travailler ce jour la a votre domicile... donc, normalement, cette journée devrait vous etre payée (en toute logique)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par M_elle
      Bonjour :),
       
      Je ne sais pas si je suis dans la bonne section du forum mais je ne vois pas trop où placer cette conversation :
       
      Souhaitant développer davantage des compétences dans le milieu du soin animalier, j'ai trouvé, [date]une formation [en médecine douce] mais je n'y connaissais absolument rien dans ce milieu de médecine douce. La formation me semblait sérieuse "sur le papier" comme on dit. Il a fallu payer des frais de dossier et d'inscription à hauteur [tarif] puis la formation se déroulait en week-end de séminaire payant. Il y avait normalement [plusieurs]week-end séminaires.
       
      Au bout de deux week-end de séminaire, je me suis très vite aperçue de ce que la formation était.... déjà[cette médecine douce ]reconnue par l'Etat mais il existe quand même une Fédération[...]qui réglemente la pratique et les écoles or ce soi-disant centre de formation n'en fait pas partie et la "formatrice" est une ancienne élève d'une de ses écoles qui s'est mise à son compte mais en aucun cas une "formatrice" qui s'avère être un vrai métier : les cours étaient dispensés de façon très aléatoire, rien de construit mais plutôt à l'image d'un puzzle dont la formatrice disait que nous rassemblerions les morceaux à la fin de l'année et que ça n'était qu'au dernier moment que nous comprendrions, la pratique était très approximative et rien de bien concret, les attestations de présence fournies avec un numéro de SIRET sont au nom de son mari -osthéopathe équin- ne correspondent en aucun cas à une école, ni à un centre de formation et n'ont donc aucune valeur.... plein d'autres détails mais je ne suis pas là pour tout exposer (sauf si nécessaire)
       
      Bref, j'ai décidé de cesser cette formation et comme j'ai appris que [cette médecine douce] en fait, issue de la médecine chinoise car c'était exactement le même principe transposé de l'humain à l'animal, je suis allée voir si l'herbe était plus verte ailleurs : je me suis donc rendue aux portes ouvertes d'une des écoles reconnues [...]qui dispense des cours sur l'humain (finalement, c'est mieux que je commence par moi-même et le mode de fonctionnement chez l'humain avant de vouloir soigner un animal...mais la finalité de mon projet restera l'animal, ça me prendra plus de temps mais ça n'est pas grave), entendre le discours qui s'y tenait et la philosophie qui allait avec et j'ai été conquise car là nous étions dans un discours (oral donc.. et non un "papier") plein de vie, très positif et qui correspondait tout à fait à ce que j'attendais d'une école bien cadrée, bien structurée avec un règlement intérieur....
      De ce fait, je me suis inscrite et j'ai commencé le premier week-end de formation récemment qui n'a strictement RIEN A VOIR avec le premier que j'avais fait dans ma précédente formation.
       
      Bref, pour conclure, je souhaiterais savoir si je peux récupérer une partie [des frais d'inscription] et de dossier que j'ai payés sur la précédente formation étant donné que je ne suis allée qu'à deux séminaires de formation et que j'ai décidé d'abandonner cette formation sur des faits totalement justifiés.
       
      PS : Il faut aussi savoir qu'à un moment, la formatrice a choisi de m'exclure de la formation au motif que je me suis prise des remarques fortement désobligeantes (à chaque week-end de séminaire où j'étais présente) de la part d'un élève [plus âgé]que moi où j'ai demandé à la formatrice d'intervenir car j'estimais que c'était de son ressort, qu'elle a refusé en prétextant que ça n'était pas son rôle donc j'ai dû régler le problème directement avec lui et qu'ensuite il m'a été reprochée de perturber la bonne ambiance du cours et que je n'ai donc plus été admise en cours à la session suivante, de là j'ai protesté en disant que j'allais demandé à ma conseillère d'insertion professionnelle si c'était "normal" et savoir quel recours, je pouvais avoir et à partir de ce moment-là, la formatrice a décidé de me réintégrer..... uniquement après l'accord de l'élève qui initialement m'avait fait des remarques désobligeantes et pour lequel j'avais sollicité l'intervention de la formatrice qui, de ce fait, s'est transformé en victime (je parle toujours de l'élève) parce que la formatrice s'étant dédouanée de son rôle, j'avais dû régler le souci moi-même et ça s''est retourné contre moi.... mais étant donné tout ce contexte général, j'ai donc fini par choisir de partir.
       
      J'espère avoir été claire et compréhensible
       
      Merci de vos réponses.
    • Par Noyeb
      Mesdames, Messieurs,
       
      Ayant plusieurs sons de cloches concernant les temps de trajet, je me tourne vers vous.
       
      J'ai été employé en intérim pour une boîte de Télécom. Mon lieu de travail se situe sur Dijon (21) Et j'habite Sallanches (74). Le boîte me paie mes frais de transport via la SNCF. J'ai en gros le lundi 6h de train pour me rendre de chez moi sur mon lieu de travail et le vendredi 6h de mon travail à mon domicile.
      Est-ce que ce temps passé dans le train est comptabilisé comme temps de travail effectif ou pas? Cela dépend des conventions collectives?
       
      En vous remerciant par avance.
       
      [...]
    • Par Andromaque
      Bonjour,
       
      Et puisqu’il est encore temps, bonnes fêtes de Pâques.
       
      Je suis en appel contre mon ex employeur.
      Concernant mes demandes et suite à mes lectures est il possible de se référer et aux articles 565 et suivants du code de procédure civil? [EDIT de l'équipe de modération lien hors charte]
       
      Merci de votre aide.
    • Par rom_39
      Bonjour à tous,
      Je déterre le sujet, mais étant dans le même cas, j'aimerais savoir si @MRichard a eu une réponse précise de sa DRH ou de la DIRECCTE.
      Bonne journée à tous
       
      EDIT de l'équipe de modération : référence à cette discussion : Convention cadres de la métallurgie : Position et coefficient pour promotion d'un non diplômé - Travail et prestations sociales - Net-iris
    • Par Clarisse M
      Bonjour, ma responsable ma prévenu d'une réunion le mardi 27 avril à 19h30 mais voilà je fini ma journée à 13h30 et j'habite à 1h aller retour de mon lieu de travail de plus à la dernière réunion l'heure resté en plus ne nous à pas été payé se qui sera encore le cas.  La réunion étant à 19h30 il y en a pour au moins 1h se qui me fera rentré chez moi pas avant 21h ont t'ils ĺe droit de m'y obligé. Merci
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...