Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

elco


cmarcus

Messages recommandés

Bonjour,

les parents de l'ecole publique de mon village viennent de recevoir un document proposant a leurs enfants l'inscription possible aux cours de langue arabe et/ou turque ( inscriptions a rendre après la rentrée des vacances)

je me suis renseigné et voila ce qu'il en est.

ces enseignements ne sont pas pris en charge financièrement par l'état français certes cependant ce sont les écoles de la république qui se font elles porte parole de ces enseignements dans leurs locaux et pendant les heures de classe

Cela ne devrait il pas rester dans le domaine privé ou associatif?

Ces enseignements ont lieu PENDANT les heures de classes et AU SEIN de l'école ( quand et à la place de quelle matière?)

 

 

http://www.consulatalgerie-lyon.org/imprimer/elco.pdf

 

que pensez de cela!! il y a eu vendredi un raz de marée!!!!

merci

 

pour preuves je tiens a votre dispo par mail le document d'inscription reçu par les parents

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 28
  • Création
  • Dernière réponse

Bjr cmarcus.

Je crois qu'il est important de faire remonter l'info à l'inspection académique et aussi à un syndicat d' enseignants.

 

En temps scolaire, ce sont les enseignements obligatoires......

 

---------- Message ajouté à 12h01 ---------- Précédent message à 11h59 ----------

 

que penser de cela ? La même chose que s'il s'agissait de cours d'allemand ou d'italien, non ?

 

Pas du tout.

Ici il y a un problème de financement pendant le temps scolaire......

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

que penser de cela ? La même chose que s'il s'agissait de cours d'allemand ou d'italien, non ?

oui si il y en avait ..... en primaire mais ce n'est pas le cas!

ces cours ne font pas partie du programme de l'éducation nationale, ils doivent donc etre assurés en dehors du temps scolaire et PAS dans l'école publique

 

---------- Message ajouté à 12h03 ---------- Précédent message à 12h01 ----------

 

Bjr cmarcus.

Je crois qu'il est important de faire remonter l'info à l'inspection académique et aussi à un syndicat d' enseignants.

..

 

malheureusement l'info vient de l'education nationale!! c'est cela le pire!!

je peux vous envoyer par mail ( donnez la moi en mp) le mail que l'école a envoyé

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce sont des instructions nationales. Dans mon établissement, nous avons du "pointer" les élèves parlant d'autres langues, dans le cadre de l'ELCO justement. Mais l'enseignement de ces langues (dont l'arabe), si il se fait dans les locaux du collège (ou ceux de Dispositif de Réussite Educative de la mairie), n'ont pas lieu pendant les heures de classe "classique".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://www.consulatalgerie-lyon.org/imprimer/elco.pdf

 

que pensez de cela!! il y a eu vendredi un raz de marée!!!!

merci

 

pour preuves je tiens a votre dispo par mail le document d'inscription reçu par les parents

 

Pendant les heures de classe et au sein de l'école, ça semble assez incroyable... d'autant que ça s'adresse à des primaires, et que ces heures servent à l'instruction des bases élémentaires des matières fondamentales.

 

Par mail, si vous le voulez bien, je serais assez curieux de lire ce document...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce sont des instructions nationales. Dans mon établissement, nous avons du "pointer" les élèves parlant d'autres langues, dans le cadre de l'ELCO justement. Mais l'enseignement de ces langues (dont l'arabe), si il se fait dans les locaux du collège (ou ceux de Dispositif de Réussite Educative de la mairie), n'ont pas lieu pendant les heures de classe "classique".

oui mais dans la circulaire que je possède, pour les classes primaires il est précisé clairement:

"les cours sont d'1 heure 30 à 3 heures par semaine et peuvent être intégrés à l'horaire scolaire en tant qu'enseignement de la langue vivante...."

le papa qui a reçu cela a un enfant qui entre en CM1; que feront donc les autres enfants pendant ce temps?

 

---------- Message ajouté à 15h22 ---------- Précédent message à 15h22 ----------

 

P

 

Par mail, si vous le voulez bien, je serais assez curieux de lire ce document...

je vous l'envoie de suite

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Met ma main à couper que l'enseignement de ces langues sera mieux faite que l'Anglais, enseigné par des enseignants qui pour la plupart n'ont pas de connaissances particulières en cette langue ;)

 

Par contre, faut pas que ce soit en supplément de l'Anglais, en remplacement d'une autre matière.

 

 

Ps bien reçu ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ne soyez pas médisants. Les instits doivent avoir une habilitation à la langue vivante enseignée, ou un CLE (certificat de langue étrangère). Celle de ma cadette va être absente trois semaines pour une remise à niveau et un entrainement intensif (remplacement prévu, ouf !).

Même si je connais des instits qui parlent anglais comme une vache espagnole, pour reprendre une expression que je trouve assez jolie.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"peuvent être".... la formulation est jolie.

 

Les autres élèves peuvent faire l'initiation à l'anglais, puisque c'est la langue vivante... Comme d'habitude, des instructions sont données, sans que les "huiles" se soucient de ce que cela peut impliquer.

 

oui sauf que:

- l'anglais est dans les directives scolaires

- les profs d'anglais sont payés par l'état

- je doute fort ( pour ne pas dire je suis sure )que ces cours dont les enseignants sont payés par les ambassades des pays concernés soient ouverts à tous les enfants

- et il me semble qu'en primaire la langue vivante est soit l'anglais, rarement l'allemand mais il n'y a pas d'autres choix( italien, espagnol etc...)

 

j'ai du mal a comprendre pourquoi insérer la langue d'une certaine catégorie de la population dans l'ecole de la république.

Ces enfants ont souvent du mal en Français parce que justement chez eux on ne parle pas le français.

Ce qui serait bien plus judicieux serait de donner des cours supplémentaires de Français.

si les familles veulent que leur langue maternelle soit enseignée, elle doit l'etre après les cours et dans des locaux qui leur sont propres!!!

c'est bien ce qu'organisent les associations portugaises, espagnoles etc..... non?

 

pour l'arabe, cela va meme plus loi, car les parents peuvent choisir que l'enseignant depende de l'ambassade de Tunisie, du Maroc ou de l'Algérie. il est précisé aussi que "l'enseignement de langue arabe ou turque est défini par un programme national établi sous la responsabilité du ministère chargé de l'éducation nationale"

ça va loin tout de meme non?

 

---------- Message ajouté à 16h03 ---------- Précédent message à 15h51 ----------

 

 

Les autres élèves peuvent faire l'initiation à l'anglais, puisque c'est la langue vivante...

il faudra que je demande si dans cette ecole primaire l'anglais y est enseigné car ce n'est pas national

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben oui, mais bon, personnellement, j'ai commencé à voir ça il y a près de 10 ans, en Lycée pro. Maintenant, cela se fait aussi en collège. Et on en arrive au primaire. Tout cela au nom du respect de la culture d'origine. Bonjour l'intégration, effectivement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben oui, mais bon, personnellement, j'ai commencé à voir ça il y a près de 10 ans, en Lycée pro. Maintenant, cela se fait aussi en collège. Et on en arrive au primaire. Tout cela au nom du respect de la culture d'origine. Bonjour l'intégration, effectivement.

 

le respect de la culture d'origine n'a pas lieu d'etre dans une ecole de la république ou bien il faut que ce soit possible pour toutes les nationalités. il faut aussi que cet enseignement soit ouvert à tous y compris si ce n'est pas la langue d'origine

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui, bonjour l'intégration ! c'est bien là le problème car ce sont des enseignements qui sont dispensés à la place de l'anglais, par des enseignants venus de pays étrangers, qui n'ont pas été formés aux valeurs de la République

... comme dans les mosquées les prêcheurs venus de pays dont on connaît l'extrémisme en matière de religion... comme dans les prisons où pour aider à la réadaptation, soi-disant, on envoie des imams...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui, bonjour l'intégration ! c'est bien là le problème car ce sont des enseignements qui sont dispensés à la place de l'anglais, par des enseignants venus de pays étrangers, qui n'ont pas été formés aux valeurs de la République

... comme dans les mosquées les prêcheurs venus de pays dont on connaît l'extrémisme en matière de religion... comme dans les prisons où pour aider à la réadaptation, soi-disant, on envoie des imams...

 

je ne pense pas que le problème soit là! ces enseignants sont certainement tres capables et ce ne sont pas forcément des islamistes non plus, loin de là!!

les gouvernements des pays du Maghreb n'y auraient aucun interet .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ne soyez pas médisants. Les instits doivent avoir une habilitation à la langue vivante enseignée, ou un CLE (certificat de langue étrangère). Celle de ma cadette va être absente trois semaines pour une remise à niveau et un entrainement intensif (remplacement prévu, ouf !).

Même si je connais des instits qui parlent anglais comme une vache espagnole, pour reprendre une expression que je trouve assez jolie.

 

Là, je parle de concret... en CE1, actuellement.... et visiblement, c'est l'ensemble des enseignants qui sont ainsi. L'anglais à été introduit depuis le CP .

Sachant que le précédent staff d'enseignement précédent (changement depuis la rentrée) était guère mieux..... (mais à la fois, c'est logique et nul ne peut le leur reprocher. A l'origine, ils ne sont là que pour enseigner les matières fondamentales, et non une langue étrangère)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ces enseignants sont certainement tres capables et ce ne sont pas forcément des islamistes non plus, loin de là!!

les gouvernements des pays du Maghreb n'y auraient aucun interet .

évidemment qu'ils sont capables mais pour l'intégration il y a mieux : ils ne sont pas formés par la République , comme les autres que j'ai cités, ce qui pose un certain nombre de problèmes dont se font l'écho plus d'un responsable, à tous les niveaux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

évidemment qu'ils sont capables mais pour l'intégration il y a mieux : ils ne sont pas formés par la République , comme les autres que j'ai cités, ce qui pose un certain nombre de problèmes dont se font l'écho plus d'un responsable, à tous les niveaux.

on n'a aucune idée de leur formation! certains sont tres certainement français et ont poursuivi des etudes en france!

ce qui gène c'est l'idée meme d'une instruction quelqu'elle soit dans les locaux meme de l'ecole pour une matière en détriment d'une autre et seulement pour une catégorie de la population!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

seulement pour une catégorie de la population!!!

 

Pour moi, le problème est là.

Parce qu'après tout, si l'Anglais est remplacé une de ces langues, dans le cadre de l'enseignement scolaire, que ça se passe au sein-même de la classe ou de l'établissement (une autre salle, comme la cantine par exemple), c'est dans le système, et l'enseignement à même l'école n'a rien d'anormal.

Par contre, qu'il y ait cette sélection spécifique, c'est cela qui est choquant.

 

Le rapprochement entre enseignement d'une langue étrangère et enseignement d'une doctrine extrémiste me semble bien maladroit.

De même que de dire que ces enseignants des langues concernées ne seraient pas formés aux valeurs de la République.... Qui peut le savoir? ça n'a pas encore court, on ne connait pas ces personnes, et rien ne dit, en effet, qu'il ne s'agisse pas de français ayant poursuivis un cursus Linguistique en France.

Donc sur ce sujet, en lieu et place de procès d'intention, wait and see.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Qui peut savoir ?

 

Un prof EN passe par la Fac, sa formation, ses diplômes, et ses concours.

Un prof recruté à l'étranger parce qu'il est Arabe et parle sa langue maternelle, n'est pas passé par la même formation, c'est difficilement contestable.

 

En France la formation hors université est assurée par les instances communautaires (religieuses)

= enseignement à la mosquée ou dans les Instituts universitaires coraniques, en France, dans les instituts dirigés par l'UOIF qui sont des écoles coraniques des plus traditionnelles qui forment imams et enseignants de la même manière, à l'étude du Coran

 

A l'étranger, comme cité plus haut, les autres personnes recrutées comme profs sont venus directement de pays musulmans, où il existe des courants dont tout le monde a entendu parler. Enseignant en primaire, à destination des seuls élèves arabes, on leur demande de connaître la langue et non d'avoir les diplômes requis pour être prof en collège ou Lycée.

 

La question serait plutôt : Qui peut savoir comment ils ont été formés sachant que la langue arabe et son apprentissage ne sont pas séparables du Coran dans lequel s'apprend la langue classique ?

 

La question de la formation est une question tout à fait d'actualité sur laquelle les responsables politiques se sont souvent exprimés et très récemment encore, car précisément ils entendent ne pas laisser cette formation aux religieux de l'UOIF, très traditionnaliste, non plus que les laisser sous l'influence des courants ultra-conservateurs du wahabisme qui essaime partout ...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un prof EN passe par la Fac, sa formation, ses diplômes, et ses concours.

Un prof recruté à l'étranger parce qu'il est Arabe et parle sa langue maternelle, n'est pas passé par la même formation, c'est difficilement contestable.

 

 

il n'a jamais été prévu par ELCO que les profs étaient recrutés à l'étranger!!! ils sont payés par les ambassades, donc par les pays concernés mais cela ne veut pas dire qu'ils sont étrangers

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

recrutés par les Ambassades : qu'est-ce que ça veut dire ? (ou si vous péférez, qu'est-ce que ça sous-entend, en clair ?)

ah mais je ne suis pas devin!!!!! et je ne veux faire aucun amalgame avec quoi ou qui ce soit!!! j'ai eu un collègue tunisien prof de Français qui revendiquait fort ses racines , ce n'est pas pour autant qu'il était intégriste ou qu'il lisait le CORAN

je dis simplement que dans les textes , les personnes sont payées par les ambassades c'est tout!! et que rien ne prouve que ce ne sont pas les memes enseignants des lycées qui eux sont payés par l'état puisque l'arabe est une option au BAC!!!

 

encore une fois, ne melangez pas tout

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Que d'amalgammes.... que de mélanges stéréotypés et stigmatisant.

 

Que disent les mails reçus par les parents?

 

Madame, Monsieur,

 

Votre enfant peut recevoir à l'école un enseignement de langue turque.

 

Cet enseignement est ouvert aux familles volontaires dans la limite des places disponibles.

 

Les cours sont d'une durée de lh30 à 3 heures par semaine et peuvent être intégrés à l'horaire scolaire en tant qu'enseignement de langue vivante ou donnés après la classe.

 

Par accord entre la Turquie et la France, ces cours sont assurés par des enseignants turcs, qualifiés.

 

Si vous souhaitez que votre enfant commence un tel enseignement l'année scolaire prochaine ou qu'il le continue s'il l'a déjà commencé, remplissez le formulaire joint et remettez-le au directeur de l'école de votre enfant auprès de qui vous pouvez détenir toute information complémentaire.

Madame, Monsieur,

 

Votre enfant peut recevoir à l'école un enseignement de langue arabe défini par un programme national établi sous la responsabilité du ministère chargé de l'éducation nationale.

 

Cet enseignement est ouvert aux familles volontaires dans la limite des places disponibles.

 

Les cours sont d'une durée de lh30 à 3 heures par semaine et peuvent être intégrés à l'horaire scolaire en tant qu'enseignement de langue vivante ou donnés après la classe.

 

Par accord entre l'Algérie, le Maroc, la Tunisie et la France, ces cours sont assurés par des enseignants algériens, marocains, tunisiens, qualifiés.

 

Si vous souhaitez que votre enfant commence un tel enseignement l'année scolaire prochaine ou qu'il le continue s'il l'a déjà commencé, remplissez le formulaire joint et remettez-le au directeur de l'école de votre enfant auprès de qui vous pouvez détenir toute information complémentaire.

 

Par accord entre la France et la Turquie, l'Algérie, le Maroc, la Tunisie, ces enseignants sont reconnus comme qualifiés à l'enseignement.

Ceci implique implicitement que la qualification imposée respecte l'enseignement Français, le cadre laïque, et qu'un programme est imposé pour le dit enseignement.

 

Que dit explicitement, et sans aucune ambiguïté le lien consulatalgerie-lyon?

Ce programme a été conçu par un groupe de pédagogues algériens et français

 

Ce ne sont donc pas des étrangers, arrivant avec des cours "secrets", dont le contenu pourrait servir à endoctriner les enfants sur un quelconque texte religieux, d'interprétation extrémiste, mais bien un programme agréé par l’État Français, dont ce dernier en a imposé les règles de la République Française, et de l'enseignement Français.

 

en lieu et place de procès d'intention, wait and see.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...