Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Ni marié, ni pacsé séparation droit et obligation de l'ex-concubin (interaction avec médecin)


Brunaëlle

Messages recommandés

Bonjour à vous.

Après une dizaine d'années de vie commune nous nous séparons.

Pas d'enfants en commun, mais une maison que j'ai acheté sur mes fonts propres à 90%; petit emprunt pour l'achat et travaux (emprunt fait en commun) et maison en commun (acte notarié stipulant tout).

C'est moi qui le quitte!

Je lui laisse la maison, charge à lui de finir les travaux et d'y vivre, sa vente est possible mais pas une obligation; si, vente: le partage sera fait suivant nos apports du départ.

Il n'y a aucun soucis sur ce point-là!

Je suis en dépression, mais ce n'est pas la déprime qui est la cause de la séparation, déjà à nombreuses reprises envisagées depuis quelques années.

Je suis sous traitement médicamenteux.

Nous étions d'accord depuis longtemps pour cette séparation, mais c'était plus souvent lui qui parlait de me quitter et de partir!

Mon futur ex-compagnon rentre de chez le médecin, comme par hasard il est allé chez mon médecin traitant.

Pour des idées personnelles, je refuse de faire une psychothérapie (je n'y crois guère!) j'ai longtemps refusé les anti-dépresseurs.

Ayant eu un "incident" il y a 15 jours, j'ai tout de même accepter de prendre certains médicaments, qui sont certainement assez "costauds"et j'ai quelques "effets" secondaires.

Nous ne sommes pas en guerre, mon compagnon et moi, nous sommes en mode pré-séparation, nous ne communiquons plus que pour l'essentiel, attendant mon départ prévu au printemps.

Excuse d'une visite pour lui chez mon médecin, ils ont parlé de moi et de mon attitude actuelle: ferme, décidée, et irrévocable...mais également des "effets" de mon traitement, alors que je vois et parle avec mon médecin quasi toutes les semaines. Discussion avec le médecin très honnête, médecin qui me suit depuis 10 ans, il connaît mon aversion pour les psy et médicaments!...et mes soucis de couple!

Conclusion: ils veulent m'obliger à voir un psychiatre!

Mon compagnon ayant transmit mon n° de téléphone portable au médecin, celui-ci doit m’appeler vers 15h et tenter de me persuader.

Je vous garanti que cette information donnée par mon compagnon n'a pas été reçue dans le calme.

Ont-ils le droit de faire cela? même par principe de "protection"...

merci à vous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 7
  • Création
  • Dernière réponse

Tout d'abord, votre conjoint n'a aucun lien de parenté avec vous (et quand bien même) et votre médecin n'a absolument pas le droit d'aborder avec lui votre état de santé. Il est tenu au "secret médical" Rappelez-le à votre médecin, au besoin menacez-le de porter plainte. Et d'un!

Ensuite, ne vous braquez pas contre la consultation éventuelle d'un spécialiste. Envisagez, dans un premier temps de rencontrer un psychologue (surtout pas un psychiatre), vous verrez ce sont des gens sympa qui tentent réellement de vous aidez. Ma fille (de 19 ans) a eu une petite dépression l'année dernière et je l'ai envoyée (avec son accord c'est indispensable) voir une psychologue qu'elle a d'ailleurs choisie sur les conseils d'une copine. Elle l'a vue 4 fois et ça lui a vraiment changé la vie. Elle lui a appris à faire le tri dans ses idées noires, à hiérarchiser ce qui avait de l'importance et ce qui n'en avait pas. C'est juste un entretien, un peu comme avec un généraliste, rien de plus.

Ne vous inquiétez pas ils ne peuvent pas vous obliger à quoi que ce soit, mais montrez que vous êtes prête à faire quelque chose (la psychologue) et au moins, ils vous foutrons la paix.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si je dis "surtout pas un psychiatre" c'est parce que vous avez l'air contre l'idée, c'est pourquoi je proposais une solution plus douce. Si la psychologue que vous aviez rencontré ne vous a pas plut c'est que c'était pas la bonne personne pour vous, testez-en une (ou un ) autre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme tipule , les deux n'ont évidemment pas le "droit" juridique de faire ce qui est prévu .

Et vous avez le droit de ne pas répondre au téléphone ou de raccrochez au bout de 10 secondes .

Mais je pense que votre généraliste envisage cette conversation pour vous aider ,vous .

les motivations du futur ex-conjoint sont peut être moins claires , mais le médecin sait normalement faire la part des choses .

Psychiatre ou psychologue ou aide amicale , le tout c'est de trouver celui qui vous convient ...et qui peut réellement vous aider .

La dépression est une maladie devant laquelle ont est souvent démuni,y compris les généralistes . Moi ,a titre perso , j'aurais plus peur des effets chimiques secondaires des médocs que de rencontrer quelqu'un , mais c'est personnel .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci à vous.

Le petit soucis avec ce médecin traitant est qu'il se vantait de pouvoir "remplacer" le psy et que je pouvais lui parler en toute franchise...ce que j'ai fait d'ailleurs.

Et oui, les effets secondaires sont terrifiants Zarei...moi qui suit plus "médecine naturelle" et sait m'observer...de plus, le médecin sait que je dois conduire en voiture pour des raisons impératives...les deux médocs normalement interdisent la conduite voiture!

Du coup, je roule comme une mamy par prudence et aux heures où ça roule peu!

 

---------- Message ajouté à 13h02 ---------- Précédent message à 13h01 ----------

 

Les psys c'est comme les coiffeurs il faut en faire plusieurs avant de trouver la bonne personne ;)

lol Yeuse, moi le coiffeur, j'y vais une fois par an...et la laisse faire ce qu'elle veux...là, je suis passé de long à très court...elle n'a pas voulu accepter mon idée de "brosse", après coup je lui demande ce qu'elle a fait: elle me dit carré très court , très effilé sur les côté...car visage long et carré...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...