Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

nous sommes perdus pour lui


Radagast

Messages recommandés

bonjour a tous:)

 

bénévole dans une association caritatives nous avons été bouleversé par la détresse d'un de nos bénéficiaire en effet se monsieur hébergeait a titre gratuit sa nièce et son fils de 18 ans

la nièce morte en novembre 2012 laisse son fils seul a la charge de notre bénéficiaire

 

mais se jeune homme depuis la décés de sa malhuesement maman a changer il se montre agressif violent et détruit tout dans la maison de plus consomme de la drogue , le bénéficiaire souhaite qu'il parte car il na plus la force de lui faire face (a cause de son grand age) le jeune homme ne souhiate pas partir il ménace le bénéficiaire de mettre le feux chez lui , les autorités prévenus il ne souhaite ou veulent rien faire ...?

 

notre question est : comment faire pour expulser ce jeune homme qui de surplus est salarié est mettre l’abri notre bénéficiaire des éventuels représailles

merci de vos avis

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 3
  • Création
  • Dernière réponse

D'abord et brutalement, sur le simple plan du droit : votre bénéficiaire est chez lui et n'a aucune obligation d'héberger ce jeune au comportement plus que problématique sinon délinquant et qui occasionne à cette personne âgée des troubles de jouissance de son logement et nuit à la tranquillité à la quelle ce Monsieur a droit.

 

le jeune n'est pas chez lui, ne paye pas de loyer, n'a pas de contrat. Son hébergement est entièrement bénévole et dû à la bonne volonté de la personne qui l'héberge, si j'ai bien compris.

Il n'a aucun droit, tandis que le Monsieur qui l'héberge a un droit plein et entier à être chez lui et lui demander de partir, à ses conditions., non négociables et immédiates (ou quasiment : sous 48h).

 

Si le jeune ne se comporte pas bien, il n'a aucun droit à faire valoir étant logé du seul fait de la bonne volonté du propriétaire et occupant du logement.

 

Donc celui-ci peut le prévenir qu'il ne remettra plus les pieds chez lui, le prier de prendre ses affaires et faire changer les serrures ; et cela quand bien même le jeune ne prend pas ses affaires. Alors il l'avertira qu'il met celles-ci sur le palier, après le changement de serrure, et qu'il vienne les récupérer. Rien de plus.

 

Si le jeune est susceptible d'être violent (apparemment c'est la cas)

1- immédiatement avant lui demander de partir : prévenir la police en faisant le récit de l'abus du jeune, et des risques encourus par la personne âgée qui l'héberge , de sorte à ce qu'elle puisse intervenir, voire venir sur place au moment où le jeune est censé partir

2- qu'une personne de votre association soit sur place à ce même moment

 

Si la personne qui l'héberge a des scrupules à le mettre à la porte aussi brutalement, qu'elle d'abord contact avec une assistance sociale pour signaler que ce jeune va être sans domicile et lui trouver un place provisoire en foyer en attendant qu'il se débrouille.

 

Entreprendre ensuite l'avertissement au jeune qu'il doit quitter les lieux.

Et non sans avoir pris la précaution d'avoir d'abord prévenu la police, avant de le lui signifier de toute façon.

 

---------- Message ajouté à 14h24 ---------- Précédent message à 14h17 ----------

 

Pardon, je n'avais pas vu qu'il était salarié.

Donc le mettre à la porte simplement en changeant les serrures. Mais il faut bien le lui annoncer -non pas que les serrures vont être changées, mais qu'il doit partir et prendre ses affaires, sous 48h- . Et cela après avoir prévenu la police que cela va se produire, pour joindre la police au moment du départ si nécessaire , et bien sûr avec l'aide physique d'un ou de plusieurs bénévoles de votre association, qui devront absolument être présents sur place, au moment de l'annonce et au moment supposé de son départ. Les deux dans le délai le + rapproché possible.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour CarmemM

tout d'abord MERCI de votre avis clair et précis

vous me dite se que nous lui avons dit (se qui été pour nous une évidence) vous ne faite qu’appuyer notre avis

mais vos détails nous seront précieux pour le conseiller en toute impartialité

malheureusement nous ne pouvons pas intervenir au delà du conseil verbale la déontologie des resto du cœur nous l'interdisent

mais encore une fois je vous remercie

bien a vous carmen:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il a le droit pour lui, c'est clair.

 

Au niveau pratique, outre la nécessité de prévenir la police par avance, peut-être pourrait-il s'assurer du concours de la présence de voisins ou autres personnes, via votre association, afin qu'il ne se retrouve pas seul au moment où il annoncera sa décision au jeune et au moment où celui-ci devra l'exécuter.

 

Une personne âgée ne peut s'en sortir seule.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...