Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Sous-location en coloc avec le locataire qui devient menaçant


nanou265

Messages recommandés

Bonsoir,

 

J'ai vécu un peu moins d'un an en colocation avec quelqu'un. Plus précisément, son père était locataire sur le bail pour lui, puisqu'il n'est ni salarié, ni étudiant, et moi je vivais dans le salon, non déclarée.

J'ai fait des démarches pour être sur le bail, sans succès. Mais en modifiant mon dossier, j'ai tout de même donné ma nouvelle adresse à la CAF, et je l'ai également stipulé sur ma déclaration d'impôts. Bref, mon changement d'adresse n'était pas un secret.

Aujourd'hui, après un an de colocation très difficile, j'ai déménagé au premier décembre dans un nouveau logement. Il me restait deux mois de loyer à payer pour l'ancien.

Le chèque que j'avais fait pour le premier mois a été perdu par mon ancien colocataire, et le deuxième doit être réglé prochainement.

Seulement, en ayant perdu le premier chèque, il me demande de payer les deux mois d'un coup et tout de suite. Je n'aurai cependant pas les moyens de payer cela avant plusieurs mois, peut-être l'été.

Après lui avoir expliqué dans quelle situation financière je me trouve, il me menace d'avoir recours à mes parents, ou mes grands-parents, voire même l'Université dans laquelle j'étudie pour me forcer à payer. Et il sait qu'il peut faire cela sur les conseils juridiques d'un cabinet d'avocats.

 

Ainsi, voilà ma question : dans la situation où je ne peux pas payer ces deux mois de loyer dont je n'étais pas locataire officiellement, que se passe-t-il concrètement pour moi ? Pourrais-je avoir de gros problèmes ?

 

Merci de votre attention.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 16
  • Création
  • Dernière réponse

Parce que je touchais les APL pour l'ancien logement que j'occupais. Je ne les demandais pas cette fois-ci, mais j'ai souhaité informer de mon changement d'adresse.

Selon ses dires, je dois payer avant le 1er février. Etes-vous sûre qu'il ne peut rien intenter contre ma famille ou mon université ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ok donc pas d'AL

Que voulez-vous qu'il tente ?

Il n'est pas le locataire en titre et qu'est ce qui prouve que vous étiez sa colocataire (d'ailleurs pouvait-il sous louer ? ) et non hébergée ?

Vous n'aviez aucune facture à votre nom ?

Auprès de qui avez vous fait des démarches ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La facture internet était à mon nom. Et j'ai commencé en avril dernier des démarches auprès de l'agence immobilière pour être sur le bail. Le contrat était prêt, mais comme mon colocataire n'a pas fourni les documents demandés, le contrat n'a jamais été signé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La facture internet était à mon nom. Et j'ai commencé en avril dernier des démarches auprès de l'agence immobilière pour être sur le bail. Le contrat était prêt, mais comme mon colocataire n'a pas fourni les documents demandés, le contrat n'a jamais été signé.

Donc il y a une trace de votre colocation chez eux

Dites lui (pas d'écrit) que vous payerez mais qu'il vous donne du temps de toute façon s'il a perdu le chèque c'est de sa faute !

 

Rajout

J'ai du mal comprendre , vous parlez de quel mois ?

Vous n'avez pas payé octobre et novembre ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pour entamer une procedure, il faudrait qu'il prouve que vous etiez sa sous locataire

or, n'etant lui meme pas locataire en titre, cela va lui etre difficile

 

Ensuite, dans la mesure ou aucun bail n'a ete signé et que la sous location est interdite en location vide, je doute que votre ex colocataire "s'amuse" a vous assigner car il ne pourra pas prouver ses dires (et encore moins, ses droits de locataire)

au pire, vous pourrez pretendre que vous etiez heberge a titre gratuit et que vos versements servaient uniquement a participer aux frais courants (electricite, gaz, eau et nourriture)...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai payé le mois d'octobre, mais il a perdu le chèque. Et il reste le mois de novembre à payer, mais j'ai quelques ennuis financiers actuellement.

Aucun bail n'a été signé en effet, mais j'avais entamer des démarches auprès de l'agence qui a créé un nouveau bail avec mon nom.

 

---------- Message ajouté à 00h40 ---------- Précédent message à 00h34 ----------

 

Pourquoi dites-vous, "pas d'écrit" ?? Qu'est-ce que cela implique ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

par "pas d'ecrit", cela signifie que vous ne devez rien mettre sur papier qui permettrait a ce monsieur de demontrer que vous etiez sa sous locataire (ou colocataire)

 

bref, ne communiquez qu'oralement...

 

et le fait que l'agence avait prepare un bail ne signifie pas que vous etiez locataire

cela signifie simplement que vous souhaitiez mettre fin a votre statut d'occupant sans droit ni titre en devenant colocataire du logement dans lequel vous etiez hebergé ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah.... Car il y a déjà des messages sur XXXXXX qui prouvent cela..

 

de quels messages parlez vous ?

les faits sont là : il n'est pas locataire, vous étiez juste hebergée ... il ne peut strictement rien faire aupres de votre famille !!!

 

maintenant rappelez vous toujous qu'un cheque emis, est payable ! donc vous devez retirer la somme de votre solde et ne pas le depenser ... ;) laissez le rêver avec son "cabinet d'avocat" ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je parle des messages sur un réseau social que nous nous sommes échangés quelques fois pour parler du loyer.

Il n'est pas locataire mais son père l'est pour son fils (mais il habite chez lui en banlieue). Si c'est ce dernier qui fait des démarches, vous pensez que ce sera la même chose ?

Merci en tout cas de tous vos conseils

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et bien, le propriétaire avait commencé à donner son accord puisque j'avais entamé une modification de bail pour y figurer (afin de demander les APL). Il a donné son accord à l'Agence Immobilière qui a réimprimé un nouveau bail avec mon nom. Seulement, personne n'a jamais signé ce document.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

donc, pas de bail signé :

vous n'etiez pas locataire (meme si le proprietaire avait donne son accord)

 

en effet, seul le bail vous est opposable (ou le fait d'avoir paye le loyer DIRECTEMENT au proprietaire, ce qui n'est pas le cas)

Donc, non, vous n'etiez pas locataire en titre mais simplement occupant sans droit ni titre...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...