Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Harcèlement moral


JLow

Messages recommandés

Bonsoir,

 

je me suis permis de venir poster ma question ici car c'est totalement confus dans ma tête.

 

Voilà, j'explique brièvement ma situation :

Il y a un an j'ai rencontré une fille, c'était le coup de foudre, on s'aimait vraiment. On a emménagé ensemble et elle a insisté pour qu'on mette l'appartement à son nom car son dossier avait des chances d'être plus vite accepté que le mien. On a toujours partagés le loyer, et les charges.

Cette fille était en surendettement avant de me rencontrer, mais elle ne me disait rien. Elle a attendu 4 mois avant de me l'avouer car je commençais à apercevoir de l'inquiétude à travers son comportement, son visage. Elle a plus de 10.000 Euros de dettes!

Je lui demandais comment ça a pu arriver, elle m'a expliquée que c'était parce qu'elle se croyait foutue après avoir appris qu'elle risque un cancer de l'utérus et du coup elle ne voulait plus rien payer, ni s'occuper de quoi que ce soit...sauf qu'on l'a opéré et donc il fallait juste surveiller régulièrement, mais c'est vrai que tout pouvait basculer malgré tout.

Elle m'a donc caché ce surendettement et pourtant elle a contractée un crédit à son nom quand on s'est connus. Un [ordinateur] pro et un appareil photo reflex ! Je n'en suis pas co-emprunteur, elle a acheté par envie, et disait-elle "pour que je puisse aussi travailler dans de meilleures conditions" car je travaille dans la création d'oeuvres musicales mais je n'ai jamais eu l'intention de m'acheter un [ordinateur] pro à ce moment-là. Je ne l'ai pas influencé, rien, sauf que...comme elle l'a décidée, alors je lui ai dit que je l'aiderai à payer le crédit. Normal.

 

Au fil du temps, je constatais qu'elle ne me payait rien, même pas des petits trucs qu'on peut offrir à son fiancé. Tout simplement parce que sa dette commençait vraiment à prendre le dessus sur elle. Souvent elle me disait "tu crois que je vais te payer quelque chose alors que j'ai une dette à payer? ". Et après elle s'excusait...

Et moi, entre temps, j'ai eu des imprévus avec mes clients alors il arrivait que je ne pouvais pas l'aider à payer le crédit comme prévu. Et là je commençais à me faire allumer ! "c'est toi qui m'a poussé à prendre ça, sinon j'aurai jamais pris tout ça! "...Pourtant, elle se sert de l'appareil photo et du [ordinateur] sans que personne ne l'en empêche. On était un couple et pour moi ça faisait partie des objets du foyer. On était tous les deux passionnés de musique et de photo, il n'y en avait pas un qui l'était plus que l'autre.

 

Comme j'étais à fond dans mes sentiments, je ne me rendais pas compte du traumatisme psychologique qu'elle m'a fait subir en me traitant de petit con, d'incapable, d'irresponsable, tous les jours! Alors que je faisais plus qu'il n'en fallait pour payer les choses, je ne parle même pas de ce que je payais pour elle. Et le pire...c'est qu'elle a fini par me dire qu'elle s'est prostituée...Tout ça pendant que j'me cassais le c*** à travailler et à trouver une solution pour lui éviter l'huissier à cause du retard de paiement du crédit.

 

Depuis, ma vie est devenue un enfer. Je suis quelqu'un de très influent dans mon domaine (la Musique), car je rend service aux gens, je les fais rêver en quelque sorte. Je suis compositeur professionnel et en parallèle, j'organisais plein de soirées musicales sur Paris. J'ai dû stopper tout cela car je me sentais comme un moins que rien...lorsqu'on apprend que sa fiancée se prostitue pour soi-disant "qu'on s'en sorte" et qu'elle vous dit qu'elle ne vous a pas trompée, seulement elle ne vous est pas exclusive, alors que c'était une fille qui rien qu'à l'idée de porter une jupe, ça la rendait nerveuse...Franchement vous vous demandez pourquoi vous gagnez votre vie !

 

Pourtant c'est une fille qui avait de l'aide de son père, un chèque de 600 euros qu'elle a renvoyée tout bonnement ! Elle était aidée par sa mère, pour une fois, juste quelques jours avant qu'elle se soit lancée. Je l'aidais, j'ai donné tout ce que je pouvais et j'ai rien pris pour moi ! Et Dieu sait à quel point !

Elle s'en est excusé pendant 2 ou 3 jours, m'a promis qu'elle arrêterait ça et qu'on avancerait ensemble (car comme un con, au lieu de la quitter sur le champs, je l'ai pardonné!) ... Puis rebelotte, je découvrais 1 annonce sur des sites d'escort girls Toutes les semaines ! J'étais à la maison, à découvrir ses photos nues, ses descriptions etc etc...

 

Elle me mentait à chaque fois en me disant que c'était des vieilles annonces, mais quand je lui ai dit que j'ai regardé dans son PC et que j'y ai vu tout l'historique de création de son annonce et de son mail...elle a fini par me dire que c'était un choix qu'elle a pris.

 

Suite à ça...elle a "décidée" qu'on se sépare. Après m'avoir fait tout ça, et pas avant. Alors elle me harcelait tous les jours : "pars d'ici!", "tu pars dans une semaine", "Ne paye pas le crédit, tu vas voir tu vas partir d'ici ! ". J'étais même pas encore remis du choc émotionnel que j'ai subi avec cette histoire de prostitution, et de toute manière je n'en suis toujours pas remis.

 

J'ai payé plein pot pour lui "prouver" que j'étais un homme et que je pouvais l'aider, mais malgré ça je me faisait jeter comme un imbécile.

Aujourd'hui, je lui demande de me rendre tout ce que je lui ai payé concernant ce crédit car jusqu'à présent, au lieu de s'arranger comme un vrai couple et au lieu qu'elle reconnaisse sa responsabilité dans ce crédit, et bien c'est moi qui paye et pas elle. Tout ce que j'ai payé a été prouvé et signé par les deux parties. Elle ne refuse pas de me rembourser mais elle veut me rembourser "à son rythme"...alors que moi je n'ai même pas eu droit à ce genre d'arrangement.

Je suis démuni de logement, de tout ce dont j'ai besoin pour "survivre un minimum" aujourd'hui car tous les mois, je sors 300 euros par mois (alors qu'à la base c'était 200 mais depuis qu'elle a vu le fameux huissier, elle s'est arrangé à ce que ça grimpe à 300 ). Elle s'en fiche que je sois dans une énorme difficulté et qu'elle devrait au moins assumer ses engagements vis-à-vis de ce crédit et payer ! Pour moi il y a un abus total de ma confiance car elle me voit amoureux alors elle me fout la pression partout ! Et elle est déjà parti à [ville]. J'ai récemment vu ses annonces sur [moteur de recherche] recherchant des musiciens(nes) pour faire ses projets...Elle m'a appelé un jour pour me dire qu'avec elle il faut assurer financièrement, et que de toute façon je n'ai jamais rien payé depuis qu'on est ensemble tout simplement parce qu'il n'y a aucune trace de ce que j'ai payé..c'est dégueulasse. En plus elle a tort puisque j'ai la preuve de tous mes versements dans son compte, mais bon en quoi ça importe dans un couple qui s'aime de savoir qui a payé quoi?...

 

Aujourd'hui je suis totalement déphasé, mon album qui devait sortir est tout simplement en stand by car je n'ai ni la force ni le courage d'avancer dessus. Ma vie est constamment un enfer, je ne dors plus, je suis totalement perdu, et j'ai juste envie de me pendre ou je ne sais quoi ! J'ai toujours l'image de ces journées où elle me traitait de malade mental alors que j'lui disais que je souffrais de tout ça. J'ai l'image de sa prostitution, de son harcèlement à répétition, des jours où j'ai dormi dehors car elle gardait le double des clefs. Me faire harceler pour payer quelque chose qu'elle n'assume pas !

 

Quel est mon droit dedans?

Ai-je le droit de l'induire en justice pour harcèlement ayant causé des traumatismes?

et pour ce qui est de l'enrichissement personnel?

 

Je me demande même si je ne devrais pas l'attaquer aussi pour abus de confiance puisque depuis le début de ce crédit, il n'y a jamais eu de "c'est à toi, c'est à moi" et depuis qu'elle n'arrive plus à payer quoi que ce soit, ça devient "c'est à mon nom, je le recupère si tu payes pas, alors paye car c'est toi qui utilises tout ça"...

Rendre le [ordinateur], je m'en fiche mais qu'elle me rende mon argent car j'ai trimé pour les avoir afin de payer à sa place!

 

Si quelqu'un peut m'aider, ne serait-ce que me conseiller un avocat, un psychologue..je n'en sais rien..

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 20
  • Création
  • Dernière réponse

Le harcèlement moral est une notion qui concerne d'abord les relations en entreprise et désigne ce dont les salariés peuvent être victimes.

 

 

Cependant la dimension psychologique de harcèlement au sein du couple a été reconnue et a donné lieu au vote d'une loi (du 9 juillet 2010), qui institue un délit de harcèlement moral au sein du couple, sur le modèle du harcèlement moral en entreprise.

 

L’article 222-33-2-1 du code pénal prévoit que "le fait de harceler son conjoint, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou son concubin par des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ont entraîné aucune incapacité de travail et de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende lorsqu’ils sont causé une incapacité totale de travail supérieure à huit jours."

(peine maxima)

 

Il s'agit de pénal, donc relève de la plainte. Mais pour que celle-ci soit recevable il faut des éléments tangibles, précis, susceptibles de constituer des preuves. Ce qui n'est pas évident.

Je ne sais si c'est votre cas.

 

En attendant, vous auriez sans doute à gagner à voir un psychothérapeute pour vous reconstruire personnellement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une réponse claire et précise. Je vous en suis reconnaissant. J'ai des preuves écrites du harcèlement de sa part, (mail, sms) et je n'ai évidemment pas de preuve écrite concernant le harcèlement quotidien qu'elle m'a fait subir afin que je quitte la maison au péril de ma situation, par contre elle m'a bien écrit noir sur blanc les raisons qui l'ont poussé à me harceler de cette sorte (donc elle ne nie pas l'avoir fait et ne le niera pas sinon elle serait de mauvaise foi).

 

Qu'en est-il de la somme qu'elle me doit?

je me suis déjà un peu renseigné auprès de la police et ils m'ont dit que si j'ai l'attestation de paiement alors que c'est elle qui devait payer, je n'ai pas à rendre quoi que ce soit car il n'y a pas là de vol de ma part.

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ne payez plus rien, apparemment vous ne vous êtes pas engagé à votre nom donc donc qu'elle se débrouille - par exemple le fait que le bail est à son nom, vous ne serez pas inquiété pour le loyer.

Récupérez les affaires que vous avez payé (votre nom est sur la facture) et partez, mettez de la distance entre elle et vous.

Faites vous aider par un psychothérapeute ou un psychologue pour retrouver des forces morales et votre estiume de soi, ce sera long mais c'est le plus important. Cela vous permettra de voir la situation avec plus de recul et de tourner la page affective, ce qui est le plus difficile.

Pour les aspects financiers, hélas, si elle est en surendettement il sera difficile de lui faire rembourser quoi que ce soit, même si vous aviez une reconnaissance de dette de sa part.

 

Gardez bien les preuves (messages, SMS, etc.) . Pour tenter une action en justice il faut avoir des preuves et de l'énergie et ce sera difficile : les situations d'abus de faiblesse s'appliquent à des personnes privées de discernement par le grand âge ou la maladie - ce qui n'est pas votre cas (être fou amoureux n'est pas une maladie). Vous en discuterez avec un avocat quand vous aurez retrouvé un peu de sérénité.

 

Bon courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous avez l'impression qu'elle vous a trompé, menti. En effet. Elle vous a fait des "coups" dépassant l'ordinaire. En effet. Vous vous êtes fait tromper.

Vous avez en plus l'impression de vous êtes fait avoir sur le plan financier. En effet.

Et vous vous trouvez dans une situation matérielle difficile et sur le plan psychologique bien plus difficile encore.

 

Distinguons les différents aspects.

Vos affaires à récupérer : récupérez le maximum de ce que vous pouvez et prenez tout ce qui vous est possible.

 

Sur ce dernier plan : vous prenez tout ce que vous pouvez emmener. Tout ce qui est censé être à vous ou pour vous, tout ce matériel utile à votre travail, et peu importe qui l'a commandé, qui l'a payé. Vous prenez. Vu ce que vous avez payé globalement, c'est totalement justifié, vous prenez tout ce que vous pouvez prendre, car ensuite plus rien ne sera possible. Et surtout vous ne lui laissez rien chez elle qui vous est indispensable, et que vous estimez vous être nécessaire et vous être dû aussi, vu ce que vous avez payé : la compensation vous la prenez vous-même, tout de suite et sans hésiter, car vous n'en aurez pas d'autre ensuite. N'espérez aucun remboursement de sa part, faut pas rêver.

 

Après, tout ce que vous avez laissé chez elle sera perdu pour vous, non seulement elle ne va pas vous le rendre, mais en vertu de la règle "possession vaut droit" du fait que c'est chez elle, ça ne vous appartiendra plus et vous n'aurez aucun droit de réclamation de quoi que ce soit : elle ne vous devra rien, donc ne vous rendra rien.

 

 

Si elle vous a déjà mis à la porte et que vous devez revenir pour prendre vos affaires , vous lui faites immédiatement une lettre recommandée AR / doublée d'un mail -avantage de communication rapide et sachez que le mail vaut comme pièce justificatrice en justice, pour rpeuve de votre demande- pour lui demander aussitôt un RV pour récupérer vos affaires : urgent. Avec à l'appui la menace de faire une déclaration à la police et de venir avec la police récupérer vos affaires. (C'est plus pour l'impressionner et la forcer à agréer votre demande, qu'autre chose, car pas vraiment sûr que vous puissiez avoir l'appui de la police ; ça dépend de l'ambiance locale et si la police a le temps et la bonne volonté de vous accompagner...) mais ça ne coûte rien de le dire et cela donnera du poids à votre demande.

 

Bref, défendez-vous : vos moyens pour cela, pour l'instant sont la récupération de tout ce que vous pouvez.

 

La plainte éventuelle, vous verrez plus tard et elle est plus aléatoire, ça vous demandera du temps de constituer un dossier, tandis que cela c'est urgent et impératif. Si vous ne le faites pas vous perdrez tout on vous opposera que "possession vaut droit" et que vous n'avez pas agi pour récupérer vos affaires.

 

 

Pour ce qui est des remboursements financiers : même chose que la réponse précédente, oubliez elle ne vous remboursera pas, ne vous faites pas d'illusion, cela ne correspond pas à sa mentalité ni à ses moyens.

Simplement et surtout vous cessez de payer les remboursements de crédits qui ne sont pas à votre nom, ou s'ils sont à vos deux noms, vous ne payez que votre part.

Elémentaire.

 

 

Mais la question de fond est votre reconstruction personnelle avec l'aide d'un psychothérapeute qui vous aidera à comprendre pourquoi vous avez accepté tant de choses inacceptables de la part de cette femme, jusqu'à vous détruire à moitié. Il vous faire cette démarche et vous faire aider pour comprendre ce qu'il s'est passé, le rôle que vous avez joué dans l'histoire et afin de vous en sortir et de ne plus recommencer à tomber dans pareil piège.

 

 

Vous aurez du mal, il me semble (mais là on est dans le registre des hypothèses aléatoires) à la mettre en accusation en justice et à la faire condamner, car se posera toujours / vous sera posée la question de votre consentement : pourquoi n'êtes-vous pas parti quand elle a commencé à vous maltraiter ? Et ça, vous ne vous en sortirez pas très facilement, car votre responsabilité peut être interrogée : vous avez donné votre consentement à ces crédits, pour payer, et supporter le reste. Vous vous en en sortirez davantage en vous tournant vers un psychothérapeute pour vous interroger sur votre rôle dans cette histoire,même si son attitude à elle est condamnable... ce qui ne veut pas forcément dire qu'elle sera condamnée par la justice.

 

Néanmoins, pour l'aspect juridique, toutes les preuves que vous avez méritent d'être rassemblées car elle peuvent peut-être permettre de déposer plainte ; ça, c'est à voir au vu des pièces que vous possédez, avec un avocat. Ici impossible de vous en dire plus sans connaître ces éléments.

 

Accuser l'autre est une chose et il faut voir si c'est possible avec un professionnel, à ce stade (avocat).

 

S'interroger sur soi en est une autre, pour se demander que suis-je aller faire dans cette galère ?

Je suppose que vous le comprenez.

 

L'un n'empêche pas l'autre, bien sûr, mais c'est la 2° démarche qui sera fondamentale pour vous, pour dépasser ce cauchemar et passer à autre chose et connaître des relations plus saines et positives.

 

 

Courage , fuyez ! Et rassemblez-vous, après avoir pris vos distances.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vos réponses m'ont vraiment permis d'ouvrir encore plus les yeux sur cette situation ! Je vais répondre au dernier message car celui-ci m'a vraiment été d'une clarté et d'un précieux conseil, ce qui ne veut absolument pas dire que les autres messages ne m'ont pas aidés, au contraire.

 

1) Je ne suis plus à l'appartement, enfin, chez elle quoi. Je suis parti car j'en pouvais plus de découvrir toutes les semaines des annonces sur le net et de la voir me harceler et me sommer de partir à chaque fois. J'ai pris ma petite valise et je me suis barré! J'ai pris soin de déposer mes matériels de studio (outils de travail) chez une amie la veille, pour que je n'aie pas à regretter de les avoir laissé là. Je suis parti après avoir payé ses factures d'eau, d'électricité et de téléphone. (Plus tard elle a insinuée que je n'ai jamais rien payé dans cet appartement...c'est ce qui m'a vraiment poussé entre autres à ne plus payer le crédit).

 

2) En ce qui concerne ma position concernant ce crédit : Elle seule a été maître de sa décision, sans aucune influence de ma part. Et elle devait y réfléchir avant de s'engager, car si moi je n'étais pas au courant concernant son surendettement à ce moment-là, elle, elle l'était. Elle savait ce qu'elle faisait mais je crois qu'elle s'est dit que si jamais il y a un souci, c'est moi qui vais tout régler, par le simple fait que c'est moi qui utilise le [ordinateur] plus qu'elle. Or dans un couple, je pense que quand on a du mal à s'en sortir seul, il faut s'entraider, au lieu de blâmer l'autre et de l'obliger à tout prix à payer quelque chose qui au final ne lui appartient même pas...car même si elle n'a jamais récupéré le [ordinateur] (puisque j'ai payé la moitié du crédit, ce qui équivaut à la valeur de ce [ordinateur]), et bien elle ne m'a jamais fait de contrat de cession, mais l'officier de police qui me recevait m'a dit que même sans contrat de cession, la preuve de paiement de ma part justifie ma bonne foi et c'est même à elle de me rendre ce que j'ai payé puisque de toutes façons "donner c'est donner et reprendre c'est voler". Et ça fait 1an que je paye seul son crédit et que j'ai le [ordinateur] avec moi, et donc là ce n'est pas elle qui a une position favorable en matière de "en fait de meuble, possession vaut titre" mais c'est bien moi.

 

3) Je le sais bien qu'il faut que je pense à me reconstruire, rien que de voir vos messages me remontent bien le moral. Et la principale raison pour laquelle j'ai arrêté de l'aider dans ce crédit, c'est parce que je me suis rendu compte grâce au dernier coup de fil qu'on a échangé qu'elle n'en avait rien à faire de ma souffrance ni de ma situation. Elle est reparti dans le sud, a passé noël avec sa famille tandis que moi je le passais avec les Sdf !

 

Ma famille est à 9:000 Km (La Réunion). Pourtant, je lui ai fait passer un noël de princesse l'année dernière..juste pour vous dire. Lorsqu'elle me reproche aujourd'hui de lui avoir jamais laissé faire ce qu'elle voulait, alors qu'elle était dans sa paranoïa et m'a souvent dit qu'elle sait pas comment se comporter car elle a peur de *****r...je ne peux pas le tolérer. Quand elle me dit: "tu n'as jamais participé au loyer, j'ai aucune trace" alors que j'ai les attestations de paiement de la banque, je ne peux pas mieux halluciner ! Et le pire c'est qu'elle me dit : "tu stagnais à un moment dans ton travail, même si t'as fait des efforts ça ne suffit pas pour moi, avec les autres ça passe mais pas avec moi"...Et c'était tout ça qui m'a vraiment poussé à arrêter de tout payer. Car ça suffit d'être pris pour un con!

 

Depuis que j'ai annoncé que j'arrête de payer, elle est pris de panique et me demande de lui rendre le [ordinateur] pro...donc je paye son crédit, elle ne veut pas récupérer le [ordinateur] pro car elle me dit que c'est à moi...

et puis quand j'arrête de payer, elle veut le récupérer?

 

Elle me dit qu'elle ferait une attestation pour me rendre mon argent mais que dalle, je ne la crois pas, voilà pourquoi le dernier message (celui de CarmenM) m'a vraiment frappé car c'est vraiment ce que je pense. Elle ne me rendra jamais ce que j'ai payé. Alors je lui ai envoyé un message pour lui dire que le [ordinateur] je n'en ai pas besoin, qu'elle le reprenne, mais avant, elle va devoir tout me rendre, tout ce qui a été prouvé noir sur blanc et signé par elle-même en personne. Et je lui ai dit que si elle ne veut pas trouver un terrain d'entente et bien je le vendrai, moi, le [ordinateur] pro puisque j'ai payé et que de toute façon elle n'en a jamais assumée la responsabilité. (c'est un peu comme un père qui renie son gosse et une fois qu'il est grand, il revient à la charge pour revendiquer sa paternité)...D'ailleurs, son père était ce genre de personnage, voilà la cause de tout son mal être.

 

Elle m'a dit qu'elle porterait plainte si je ne lui rend rien, mais je n'ignore pas la loi ni mes droits. Et jusqu'à maintenant il n'y a eu aucune plainte de déposée puisque de toute façon dès lors que je paye à sa place, sa plainte n'est pas recevable. Je lui ai demandé de m'appeler, elle s'en fichait. Aujourd'hui elle m'a envoyé un message "me sollicitant" de lui envoyer la facture car elle "veut vendre le mac"...mais vendre quelque chose qui n'est même pas entre ses mains, je n'en vois pas l'intérêt. Par contre, là elle a bien écrit noir sur blanc qu'elle est d'accord pour vendre le [ordinateur] donc, si elle ne me rend pas mon argent, je le vendrai et je récupère ce que j'ai payé et elle se débrouille pour le reste. Après tout, c'est moi qui l'ai, c'est moi qui m'en occupe, qui l'entretient, et qui le paye...ce n'est pas elle.

 

Donc si je veux le vendre, c'est pas elle qui va m'en empêcher, la loi ne m'en empêchera même pas, à moins que vous pensiez que je me trompe...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Nedelka,

 

Le crédit a été contracté par elle donc à son nom, donc je n'ai absolument rien à voir là-dedans. D'un point de vue légal, elle est seule responsable de son engagement. Maintenant comme elle m'a d'abord dit qu'elle est surendettée donc elle ne pourra pas assumer ça financièrement, alors je ne croisais pas les bras puisqu'on a utilisé ces deux matériels (je rappelle ici : un [ordinateur] pro et un appareil photo reflex) ensemble. Voilà pourquoi j'ai payé à sa place, sauf que moi aussi je suis tombé dans un imprévu vis-à-vis de mes clients donc dans ce genre de problème, le couple devrait trouver une solution ensemble. Mais comme mademoiselle a un mal fou à discuter et à crever des abcès avant qu'il n'y ait hémorragie, et bien elle a préféré m'insulter, me harceler et me foutre toute la responsabilité de ce crédit alors que je ne lui ai rien demandé et qu'au contraire je ne suis jamais resté indifférent face à ses difficultés puisque je l'aidais sur ce crédit et sur pas mal de chose. Ensuite lorsque j'ai découvert qu'elle se prostituait (car elle ne trouvait que ça paraît-il comme solution, au lieu de m'en parler, et c'est pas comme si j'étais au chômage, je gagnais ma vie et je suis loin d'être un égoïste) alors j'étais tellement pris par la culpabilité (je me suis dit que c'est de ma faute si elle vend son corps car j'ai pas su assurer comme il faut) que j'ai payé, payé, je me suis même privé de manger, de payer mes propres factures pour payer ce crédit et les charges de l'appartement. Alors que quelqu'un qui a un point de vue extérieur aurait déjà tout arrêté et pris de la distance.

 

Le crédit est donc à son nom, et elle ne m'a aidée à aucun moment à propos de ça. Et comme je le répète, si elle était un peu respectueuse envers moi, ça ne m'aurait pas dérangé de l'aider mais ce n'est pas du tout le cas. Par contre le paiement de ce crédit est de mon compte. Tout est prouvé, il y a la trace de tout paiement de ma part, d'ailleurs ça a été signée par elle-même.

 

Le [ordinateur] et l'appareil photo sont donc par conséquent à son nom aussi. Mais justement, le fait d'avoir son nom figuré sur une facture ne suffit pas à prouver la bonne foi du propriétaire. Le "qui a payé" est tenu en compte. Je le sais car d'une, l'officier de police et mon avocat me l'ont confirmé. Mais aussi parce que j'ai vécu une sale expérience auparavant où mon ancien coloc a fait passer le paiement de mon piano numérique sur son compte car j'étais hospitalisé, et moi j'ai payé derrière mais sans trace. Du coup même si mon nom figure sur la facture du piano, il a le droit de ne pas me le donner tant que je lui aurai pas remboursé. Et bizarrement, c'est exactement ce qui se passe avec mon ex mais à l'inverse. Sauf que elle, elle n'a jamais rien payée donc venir un an après réclamer un matériel dont elle ne s'occupait jamais et dont elle m'a fait don car elle m'aimait, genre...c'est mesquin.

 

L'appareil photo lui a été vendu depuis longtemps, elle a même été d'accord avec ça, il n'y avait pas de "ouais mais c'est toi qui l'utilises", "c'est à mon nom, tu le vends pas"...on l'a vendu et il n'y a jamais eu de chichi.

 

Encore une fois, rendre ce foutu [ordinateur] , je m'en fiche, mais le rendre alors que derrière je ne récupère pas mon argent, et qu'en plus après m'être bien renseigné, j'ai même pas à le lui rendre puisque mon paiement fait foi et que me l'offrir un an auparavant et vouloir le récupérer aujourd'hui, et bien elle peut toujours attendre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'abord;

Vous faites une erreur de raisonnement complète. Vous avez payé un certain nombre de choses durant la vie commune, chose courante, puis ensuite vous voudriez qu'elle vous rembourse. Non. Ce qui est donné est donné. Fini. Vous n'avez rien à lui réclamer.

 

Ensuite.

Vous avez payé des crédits à son nom, c'est votre choix, vous n'avez pas à le lui reprocher. Maintenant vous ne les payez plus. Point. Chapitre clos.

 

Vous êtes parti. L'affaire est donc clarifiée, et terminée.

La seule chose que vous ayez à faire est récupérer vos affaires et l'oublier.

 

Arguties inutiles sur qui prend quoi : vous prenez ou avez pris votre matériel, payé par vous qui plus est, c'est terminé. S'il reste des crédits (à son nom) elle se débrouille avec, ce n'est pas votre problème.

 

Surtout vous tournez la page et essayez de réfléchir sérieusement et en profondeur sur vos comportements qui vous exposent à de telles situations, comme déjà dit, avec un psychothérapeute.

 

A ce niveau là, vous semblez être dans la confusion.

 

On ne pourra rien vous dire de plus sur ce site.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Autant j'ai apprécié votre dernier message, CarmenM, autant là je ne suis absolument pas d'accord avec vous sur ce que vous venez de m'écrire.

 

Je vais tâcher d'être clair et explicite : Elle a décidé seule de contracter ce crédit, à elle de réfléchir aux risques et aux conséquences, sachant qu'elle était déjà surendettée jusqu'au cou! Moi dans l'histoire, par le simple fait que je ne suis pas un con, je me suis mis à l'aider à payer les mensualités sauf que je me suis rendu compte que je payais seul et qu'elle ne se mouillait absolument pas dedans. Donc au final, je payais son crédit à sa place, j'ai décidé de faire tout ça par écrit et signé par elle pour qu'il n'y ait pas de problèmes car quand je suis parti de la maison, je prenais le [ordinateur] pro avec moi, puisqu'elle me l'a donné (ce que j'ai payé était son crédit, pas le matériel) et elle m'a dit qu'elle me fera un contrat de cession concernant le [ordinateur] Pro pour éviter tout souci, voilà pourquoi même étant parti, j'ai continué à payer, car je me suis dit que c'était gentil de sa part de m'offrir ce [ordinateur] car elle sait que j'en ai plus besoin qu'elle.

Ce qui se passe c'est que j'ai décidé d'arrêter de payer le reste du crédit car non seulement je trouvais que c'était injuste de me faire tout payer alors qu'elle utilisait les matériels comme moi, mais surtout parce qu'elle osait encore me dire que je n'ai jamais rien payé dans la maison (chose qui m'a personnellement touchée et donc qui m'a motivée à tout stopper). Dès lors que j'ai arrêté de payer, elle a voulu récupérer le mac! Elle a donc voulu récupérer un cadeau qu'elle m'a fait, comme si finalement je payais plein pot pour lui éviter des problèmes et aussi par reconnaissance du fait qu'elle m'ait laissé ce mac...et que je me retrouve sans le mac, donc sans outil de travail, et donc sans retour de tout ce que j'ai payé à sa place.

 

Alors oui, bien sûr que j'ai le droit de lui réclamer ce que j'ai payé, (je parle seulement de ce qui a été signé par elle, pas ce que j'ai payé dans notre quotidien, je m'en fiche de ça) car sinon ça deviendrait de l'abus de confiance puisqu'à la base, c'était à elle d'assumer sa responsabilité et qu'en tant que couple, elle aurait pu payer la moitié au moins, mais elle n'a jamais rien fait. De deux, je n'ai pas à rendre quelque chose qui m'ait été donné, mais je ne le garderai pas, seulement c'est ma seule garantie pour qu'elle me rende ce que j'ai déboursé. Elle ne peut m'accuser de vol car j'ai l'attestation de tout paiement concernant son crédit.

 

Donc non, il n'y a absolument aucune erreur de raisonnement, c'est de la malhonnêteté pure et dure et on a pas le droit de profiter de la bonté des gens de cette manière. Et oui je dois voir un psychothérapeute, pour me reconstruire après ce que j'ai vécu, mais pourquoi voir un psy pour avoir des réponses au fait que je sois "généreux"?...Tout ça est venu car j'ai été confiant, j'ai cru en son amour puisqu'elle me le montrait tous les jours, pour moi l'argent, le matériel, c'est tellement loin de mes priorités, j'ai donné plein d'amour, d'affection, d'attention donc pourquoi aller voir un psy à ce niveau?...Même quand je serai reconstruit, je resterai toujours généreux et ma nature ne changera jamais, je serai plus méfiant mais ça ne sera jamais à un stade obsessionnel. C'est plutôt à elle d'aller voir quelqu'un car pour oser faire tout ça à quelqu'un qui a été honnête et aimant,...il faut vraiment être atteint dans la tête...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour,

aller voir un psy vous aidera , non pas à être moins généreux et confiant, mais à tourner la page, pour ne plus tourner encore et encore autour de ce problème de vous être fait avoir.

elle a choisi d' acheter cet appareil photo, vous avez choisi de le régler à sa place, car dés le début, chacun savait qui devrait le régler

vous gardez le mac que vous avez payé, puisque vous en avez toutes les preuves

donc, il n ' y a aucun problème

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous dites que ce [ordinateur] était un cadeau pour vous, mais le crédit à son nom, c'est vous qui l'avez payé. C'est votre décision. Vous ne pouvez la lui reprocher ensuite, cela n'a pas de sens.

 

Tout cela relève plus de la psy que du droit : vous n'avez pas de titre à lui demander remboursement.

 

Votre décision, assumez-la, on ne revient pas sur le passé. Vous ne pouvez après-coup lui demander de rembourser ni espérer qu'elle vous rembourse : ce qui est donné est donné, aussi bien le [ordinateur] , donné à vous, que les crédits déboursés, par vous, comme un cadeau.

 

Vous n'avez plus à débattre de lui rendre le [ordinateur] , non plus que des crédits payés par vous, car l'un comme l'autre sujet sont dépourvus de sens.

 

Pas de débats sur le fait que vous devriez lui rendre le [ordinateur] , ni qu'elle vous rembourser vos versements librement consentis par vous. On ne refait pas le passé.

 

C'est fini.

 

Vous êtes dans la confusion en entretenant le fantasme qu'elle va vous rembourser (ce qu'elle ne vous doit pas, puisque ces crédits c'est vous qui avez décidé de les payer, de votre fait, librement ; donc c'est fait, et cela équivaut à un cadeau) peut-être parce que vous aimeriez qu'un jour elle ait enfin un geste généreux, gentil et réparateur envers vous.

Mais cela ne relève pas du droit (droit que vous n'avez pas) mais de la psy.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Bellugue.

 

CarmenM, je ne sais pas pourquoi vous n'admettez pas le fait que là ça relève de l'abus de confiance, je payais ce crédit car tous les jours j'étais harcelé : " si tu ne payes pas, c'est fini", "si tu ne payes pas, tu quittes la maison" ! "c'est justement parce que tu ne payes pas que je suis amené à me prostituer comme ça ! ". Je n'ai jamais "fait le choix de payer" ce crédit seul, à la base je devais l'aider "au cas où elle ne pouvait pas payer". C'est tout. Et donc c'est ce qui s'est transformé en paiement intégral de ma part car croyez-moi que quand on a pas envie de voir sa fiancée replonger dans ce genre d'activité, on déplace les montagnes ! Et ces harcèlements sont bien écrits, par mail, par sms, par messagerie [reseau social]...etc.

 

Si je lui demande de me rembourser, c'est justement parce que j'ai des éléments qui prouvent et qui démontrent que je n'avais aucune raison de payer ce crédit d'autant plus qu'elle veut me démunir du matériel finalement. Mais je suis conscient que pour faire valoir mes droits, il va falloir faire des procédures, etc etc...c'est pour cela que je ne fais rien pour l'instant, car j'attends qu'elle fasse sa procédure de son côté afin de récupérer le [ordinateur], sauf que je sais qu'elle ne le fera jamais car ça lui coûtera plus cher que si elle achetait un nouveau [ordinateur]!

J'ai eu cette phase où j'attendais d'elle une part de générosité etc..

 

.mais aujourd'hui non, je creuse juste pour savoir où est mon droit dans cette histoire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le harcèlement moral je l'ai vécu mais je m'en suis rendu compte que APRES mon depart et avoir tout perdu mais ma santé etait enjeu.

A ce jour, je suis en toujours en procés mais ma santé va bien et j'ai repris ma vie en main

Alors oubli tout le passé et pense à toi et a ta santé c'est ce qui te permettra d'avancer et de tourner la page.

Amicalement

dikata

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Moderateurs

bonjour

 

j'apprécierai fortement que vous cessiez de citer des noms de marques et autres sociétés commerciales. Je vous renvoie à la lecture de la charte qui vous l'interdit. Je viens de passer 10 mm à tout relire, ce serait bien aimable !

 

par ailleurs, je vous donne mon avis tout personnel en disant que je me range aux cotés de CarmenM : courrez et fuyez ! c'est uniquement de cette facon que vous tournerez la page.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vous remercie Dikata, il y a une part de ma conscience qui m'incite à penser à ma propre santé, et d'avancer...Mais une autre part me fait dire que je dois vraiment valoir que dalle pour qu'elle me fasse tout ça ! Et c'est ça qui est très dur à gérer...parfois ça va, parfois je suis au plus bas de mon estime ! Mais je vais tâcher de m'en sortir, je vous remercie tous.

 

Moderateur 09 : je suis désolé, ce détail m'a échappé. Je ferai bien gaffe désormais. Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je rejoins CarmenM sur le fait que le problème n'est pas vraiment juridique. Juridiquement, c'est sans issue. Même si vous êtes dans votre droit, elle est insolvable, inutile d'espérer grand chose.

 

Le fond de l'histoire c'est qu'elle s'est comportée avec vous comme avec les tiers : en prostituée. On est rarement différent dans son couple de ce qu'on est avec les tiers. Vous avez cru être son amant, vous n'étiez que son client, puisque le maintien de la relation était clairement subordonné chez elle au fait que vous lui versiez de l'argent ou des avantages divers. Dès que vous n'avez plus pu, elle n'a plus été intéressée.

Vous avez été trompé, et vous vous êtes trompé sur elle. Maintenant, vous allez vraiment vous gâcher la vie si vous restez dans ce ressassement du passé. Le déni et la colère sont une phase du deuil. mais n'espérez pas qu'elle change, vous demande pardon, ou que votre relation puisse renaître de ses cendres. Inutile aussi d'essayer de convaincre les gens que vous êtes une victime : vous obtiendrez un peu de compassion, mais au prix d'une grande énergie que vous pouvez mieux employer. Utilisez votre énergie pour vous.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La violence que vous avez subie n'est pas matérielle (tel un vol ou une escroquerie) ni physique (coups), mais psychologique. Cette violence est une humiliation. Elle vous a injurié, mal traité, rabaissé, en un mot humilié. Elle s'est servie de vous et comme dit justement Coepolla, s'est comportée avec vous comme une prostituée, en vous vendant en quelque sorte une fiction d'amour et des services sexuels...

Ce n'est pas de l'argent qui peut réparer une humiliation. Là vous êtes sur la mauvaise piste.

 

C'est l'image de vous-même qui en a pris un coup dans cette histoire, bien plus que votre porte-feuille, et le fait que vous ayez accepté trop longtemps de subir cette humiliation, qui vous met peut-être devant cette image de vous-même où vous vous sentez rabaissé et que vous ne réussissez plus à valoriser. A vous de vous demander pourquoi vous vous êtes laissé humilier. Si elle ne vous respectait pas, c'est sûr, est-ce que vous vous estimiez suffisamment pour avoir supporté et espéré une issue positive ?

 

 

Ce n'est pas tant qu'elle ne vous estime pas le problème, mais que peut-être vous ne vous estimiez pas suffisamment, pour n'avoir pas pris plus tôt vos cliques et vos claques avec votre matériel sous le bras en cessant de continuer à payer à sa place et d'accepter cette humiliation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous avez tous(tes) raison.

 

Je n'ai plus d'estime pour moi, j'ai été celui qui réussissait tout ce qu'il entreprenait à celui qui est face à un échec (sûrement un échec du couple, des projets, ...) et aussi de ne pas avoir réussi à l'aider à avancer sans avoir recours à ce genre de chose. Je n'ai pas pris mes clic et mes clac plutôt car j'y croyais encore, à l'histoire. Justement, je m'estimais encore suffisamment pour "prétendre pouvoir l'aider", mais grossière erreur. Voilà. Alors je voulais tellement me battre pour qu'on avance ensemble et qu'elle se rende compte à quel point je l'aimais que j'en ai perdu ma dignité (peut-être qu'il m'en reste encore un peu, j'en sais rien) puisque plus je restais là, plus j'en prenais plein la figure.

 

Je vous assure que quand je fais le bilan de ma vie aujourd'hui : mon travail baclé car si je n'ai pas le moral, je ne suis pas créatif et donc le projet des clients sont en stand by ! Le fait que je me demande ce que je vaux puisque même la personne qui m'a montrée à quel point elle m'aimait m'a fait tout ça sans que je n'aie rien vu venir. Le fait qu'elle veuille récupérer quelque chose que je croyais être un cadeau de sa part pour qu'on avance dans les projets etc...Quand je fais le bilan de tout ça, j'ai juste envie d'en finir avec ma propre vie car j'ai vraiment cette impression d'être Rien! Et bien sûr que ça n'a rien de juridique, là. Mais juridique ou non...le plus important est qu'aujourd'hui, je n'arrive plus à surmonter la pente, j'ai tout le temps son image en train de prendre soin de ses clients, il n'y a pas un jour où je ne verse pas des larmes dès que je me retrouve seul! Qui mérite de vivre ça?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Pangassius
      bonjour je suis divorcée depuis peu mais avant notre séparation nous avions acheté une voiture a mon nom et elle cautionnaire solidaire apres notre séparation elle s est vu attribué la voiture avec elle la charge de payer le restant du du credit
      vu qu elle ne paie pas la maison de credit m ennui sans cesse pour payer et aujourd hui j ai recu une injonction de payer le solde qu est qui peut m arriver sachant que je n habite pas chez moi a l heure actuelle que tout ce qui se trouve ne m appartient pas
      merci de me repondre rapidement car je m inquiete merci d avance
    • Par Alex.29
      Bonjour, je voulais savoir si c était possible de mettre un enfant a soi majeur à la porte. Je vous explique la situation, je suis le deuxième frère j'ai 18 ans et mon frère en a 20, il passe c est journée dans son lit ou à sortir, il ne travail pas non pas parce qu'il peut pas mais parce qu'il n'a pas envie et qu'il ne en ressens pas le besoin. Il passe c est journée dans la provocation dès qu'il a la moindre remarque et on se fait traité de tout les nom, des menaces de tout genre ( déjà eu des menaces de mort ). Et plusieurs fois où c est partit dans la violence avec mon père et lui mais on sait plus quoi faire mes parents ne veulent pas payer si il le mettent dehors mais de toute les questions que j'ai vu on en revient toujours a se que les parents paye parce que l enfant ne "peut pas " subvenir à ses besoin. Je me tourne vers vous pour savoir si il y avait un autre moyen pour le mettre dehors sans avoir à payer parce que monsieur ne veut pas travailler . Merci pour toute réponse .
    • Par mathieu19
      Bonsoir,
       
      après avoir lu les carnets secrets de mon père je vois qu'il se plaint que sa copine car elle le dépouille de tout son argent (parfois, il lui donne de l'argent pour aller faire des courses et avec cet argent, elle achète un cadeau pour son fils). Elle lui fait prêter (donnc ?) énormément d'argent (au moins 60 000 euros, à vérifier). Quand elle vient à la maison de mon père, elle ne paye strictement rien (ni la nourriture, ni toutes les dépenses loirs, etc.). Elle sort même en ville avec son porte monnaie sans prendre le sien !
      Elle essaye de l'isoler des membres de sa famille et de ses amis qu'elle dénigre allégrement (comme la maison sauf quand elle la transforme). Elle ne veut voir personne de son entourage à lui. Mon frère et moi même étant locataire d'une partie de cette maison, celle-ci fait pression sur mon père pour nous virer (alors que nous payons le loyer).

      Elle essaye de rapprocher mon père des membres de sa entourage à elle ( famille, amis). Quand je parle au téléphone avec mon père, elle essaye toujours derrière pour écouter ce qui est dit (même quand je demande à ce qu'elle ne soit plus là).
      Il est fou amoureux d'elle et répond oui à toutes ses requettes (mais râle en cachette) car elle est lui fait du chantage affectif ("tu fais ce que je te demande ou tu ne me revois plus"). Elle le domine et il lui est totalement soumis. Ainsi, il rédige des lettres et fait des démarches adminstratives nocives pour son entourage et lui même (même s'il ne va pas forcément s'en rendre compte).

      Parfois, elle lui parle très mal. Elle essaye aussi de lui donner l'impression qu'elle est irremplacable et qu'il est entouré de gens nocifs. Elle lui parle extrêmement souvent en répétant en boucle les mêmes choses et en s'énerve de plus en plus quand il ne cède pas. Alors qu'il commence à vraiment être faible physiquement et qu'il a du mal à marcher, elle le fait souvent trimer à la maison (cuisine, ménage, transport de marchandise), etc.
      Elle n'arrête pas de lui dire qu'elle n'est pas amoureuse de lui (aucun signe d'affection de sa part) mais ils projettent de se marrier. Elle a visiblement l'air de beaucoup aimer la maison de mon père dans laquelle elle se sent de plus en plus chez elle et dans laquelle elle projette de vivre définitivement. D'ailleurs, c'est maintenant lui qui lui demande la persmission pour faire des choses à l'intérieur.

      Elle est très autoritaire, possessive, freak control, dominatrice et sadique (aime insulter, critiquer et faire souffrir les gens). Elle peut suciter la peur et est très manipulatrice (ment souvent, aime à se faire passer pour une personne de grande vertue, invente des défaults ou méfaits imaginaires aux autres et met au point des plans sadiques souvent liés à la vengance).

      Mon père qui commence à se faire assez vieux ne me semble pas en pleine possession de ses capacités intelectuelles (énormémes problèmes de mémoire et de logique). Il est complètement aveuglé par elle et arrive même à la trouver gentille !

      Personne ne m'aide. Je me sens seul au monde. Que faire ?

      Cordialement
    • Par 2002juju
      Bonjour,
      Mon amie (avec qui je suis pacsée) est divorcée depuis février 2008.
      Au moment du divorce, il a été convenu que chaque ex-époux, solde (grâce à la vente de leur appartement) les crédits qu'il avait contractés.
      Chose que ma compagne s'est empressée de faire.X (banque de son ex-mari) pour des mensualités qui sont impayées.
      X lui rappelle qu'elle est co-empruntrice de ce crédit.
      Crédit qui était sensé être soldé.
      Donc son ex-mari n'a pas tenu ses engagements.
      En regardant le jugement de divorce, rien n'est indiqué au sujet de ce crédit, aucune mention.
      A savoir qu'il s'agissait d'un divorce par consentement mutuel et qu'un seul avocat s'est occupé de celui-ci.
       
      Aujourd'hui, y'a t-il une possibilité qu'elle se désolidarise de ce crédit ?
      Quelle procédure peut-on envisager ? Y'a t-il un moyen de se "retourner" contre son ex-mari ?
      Y’a-t-il eu un défaut dans la procédure de divorce ?
       
      Par avance, merci pour vos réponses !
       
      Cordialement,
    • Par Mamblues
      Bonjour,
      Il y a 5 ans j'ai contracté un crédit immobilier pour la l'achat d'une petite maison en réinvestissant une petite partie de la somme récupérée sur la vente d'une première maison lors de mon divorce. A l'époque je vivais avec mon compagnon, mais ce dernier n'était que séparé de sa femme, pas divorcé et donc ne pouvait pas intervenir lors de cette achat. Nous possédons chacun 4 enfants d'un premier mariage.
      Depuis il a divorcée et actuellement je suis en train de revoir mon prêt immobilier pour obtenir un taux moins élevé et surtout en reduire la durée. Mon conjoint voudrait se porter caution.
      Ma question est la suivante, n'étant ni mariés ni pacsés et ayant chacun des enfants, si je décédais que lui arriverait-il ? Pourrait-il rester dans la maison ? Faut-il mieux se marier ou se pacser pour le préserver et sous quel contrat ? Par contre lors de la successsion, je ne voudrais pas que ces enfants héritent de quoi que ce soit car cette maison je l'ai construite pour laisser un héritage a mes enfants, mais je ne voudrais pas non plus que ces dernier puissent le mettre a la porte car nous partageons les dépenses communes et celles de la maison et donc pour moi elle lui appartient en partie.
      Mon compagnon est de 17 ans mon ainé et il est peu probable que ce soit moi qui disparaisse la première mais la maladie, l'accident etc.....ne regarde pas a l'âge.
      Merci de vos conseils:p
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...