Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

accusation grave à mon travail


koyan

Messages recommandés

bonjour,

 

vendredi soir, ma patronne me convoque à son bureau à l,heure de la fermeture ( tout mes collegues étaient partis ), pour m'accuser de propos obscenes et graves que j'aurai dit à certaines collegues.

 

Or ils se trouvent que je n'ai jamais utilisé de tels propos, et que mes collegues l'ont semble t'il signalé à ma patronne.

 

Son adjoint lui aurait rapporté des prhases que j'aurai dites à mes collegues ( feminines ).

 

Ironie du sort, il se trouve que je sois gay et donc par consequent tenir ces propos ne sont pas possibles.

 

La patronne m'a dit que je recevrai un courrier m'annonçant une sanction disciplinaire, et que je pouvais chercher du boulot, pour finir l'entretien par me dire " je t'ai à l'oeil, au moindre faux pas je te ratterai pas ".

 

Que va t'il se passer ? peut on m'accuser de tels propos ( à une collegue malade : " tu n'as plus de voix car tu as trop suc** de b***").

 

Je trouve grave que l'on puisse m'accuser de tels propos.

 

je vous remercie pour vos conseils.

 

cordialemennt

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 1
  • Création
  • Dernière réponse

Bonsoir,

 

Je suppose que personne n'était là pour témoigner de ce tête à tête avec votre patronne ? Et que donc personne ne peut témoigner de ce qu'elle vous a déclaré ?

Si je trompe, tant mieux.

 

"L'idéal" serait de réunir les gens qui subissent les brimades de ces personnes - patronne et adjoint visiblement -, ou qui sont témoins de celles qui vous sont faites.

A faire selon l'article 202 du nouveau code de procédure civile et de porter plainte pour propos diffamatoires voire discriminatoires s'il y a matière.

 

Sans témoins difficile pour l'instant de faire quelque chose.

Il vous faudra être "parfait" - jamais en retard, jamais d'erreurs etc. - jusqu'à ce que vous receviez cette éventuelle lettre de sanction disciplinaire. A ce moment là, il faudra aviser selon ce qu'elle contiendra.

 

Ceci dit, et ça ne regarde que moi : cherchez autre chose plutôt que souffrir au travail. Si vous avez une opportunité de trouver autre chose, je ne peut que vous encourager à la prendre, mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

 

Bon courage et j'espère que cela s'arrangera d'une façon ou d'une autre.

 

Cdt.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...