Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

conseil syndical


ouistitipecheur

Messages recommandés

mesdames et messieurs bonjour ,mes meilleurs voeux pour 2013:

dans notre copropriete,comme dans d'autres je suppose,le syndic accompagné de membres du conseil syndical effectue la visite de la copro pour voire eventuellement ce qui ne va pas,et ce une fois par mois.

il y a quelques jours j'ai trouve une feuille dans ma boite aux lettres a l'entete de notre syndic et intitulee :compte rendu de visite du lundi 10 decembre 2012,cette feuile n'avait aucune signature .j'aimerai avoir vos avis sur l'alinea suivant:

(concernant la rue .........,la solution retenue par les membres du cs est celle d'un sens unique,sans stationnement avec un flux allant en direction de l'avenue .......)nb.

Cette rue est une voie publique qui n'interresse notre copro que dans la mesure,ou une sortie de garages y donne acces,d'autres coproprietes y sont riveraines qui n'ont rien a voire avec la notre

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 20
  • Création
  • Dernière réponse
Cette rue est une voie publique qui n'interresse notre copro que dans la mesure,ou une sortie de garages y donne acces,d'autres coproprietes y sont riveraines qui n'ont rien a voire avec la notre

 

Excusez moi,mais ce n'est pas très clair...

- A qui appartient cette rue ?

 

Pour prendre une telle décision, il doit y avoir un problème : doit-on comprendre que les voitures en stationnement perturbent la circulation sur cette route ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour ouistiti et meilleure année pour vous aussi !

 

j'ai oublié de vous dire que l'intitulé de cette lettre etait :dans le cadre de cette visite ,ont ete decidés les points suivants

oui la question n'apparait pas bien.

 

deja une excellente chose est que votre syndic + CS fassent le tour de la copro 1 x par mois !!! => c'est pas courant et vous ne pouvez que vous en féliciter et les remercier ;)

 

par ailleurs la rue est publique : donc ils ne peuvent rien decider ! seule la mairie peut prendre une telle decision. mais il faudrait plus d'elements pour pouvoir vous repondre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci de votre reponse le premiere partie la visite mensuellla copro est incluse dans le contrat du syndic .

la 2eme quoi vous dire d'autre :cette rue est comme toutes les rues dans une ville avec ses avantages

et ses inconvenients ,elle n'a rien a voire avec la copropriete dans le sens propre du terme:elle n'en fait pas partie,seule la mairie a la charge l'entretien ,l'amenagement,la destination,l'eclairage en quelques mots c'est une voie publique.n'importe qui peut l'utiliser pour aller dans certains quartiers sans aller dans le centre ville et un stationnement y est reglemente.j'essaierai de vous donner d'autres infos si vous le desirez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(concernant la rue ........., la solution retenue par les membres du cs est celle d'un sens unique,sans stationnement avec un flux allant en direction de l'avenue .......)nb.

Cette rue est une voie publique qui n'interresse notre copro que dans la mesure,ou une sortie de garages y donne acces,d'autres coproprietes y sont riveraines qui n'ont rien a voire avec la notre

 

bah ma foi ils peuvent avoir refléchi sur une possiblité mais cela n'engage personne et surtout pas la mairie :)

si "solution retenue" c'est qu'il doit y avoir un probléme bien particulier. lequel ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je vais vous faire la meme reponse que golfy cette rue est domaine publique la copropriete n'a rien a voire :c'est la mairie qui est chargee de l'entretien,de l'amenagement ,de l'eclairage etc...elle a ses avantages et ses inconvenients comme toutes les rues un stationnement et reglrmente et n'est pas plus genant qu'ailleurs.j'ajoputerai que cette rue a c ent metres maximum et permet d'eviter le centre ville

 

---------- Message ajouté à 16h06 ---------- Précédent message à 15h41 -------

 

---------- Message ajouté à 16h14 ---------- Précédent message à 16h06 ----------

 

maintenant que vous connaissez grosso modo les tenants et aboutissants de notre probleme ,notre cs ayant tendance a s'occupper de beaucoup de choses pourriez vous me dire s'il rentre dans les fonctions d'un conseil syndical ,de s'occuper d'une question iinterressant le domaine publique et de prendre une decision,qui n'est pas un avis ,concernant cette question

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si la rue est gérée par la commune, votre syndic ne peut rien décider. En revanche, si cette rue traverse votre copropriété et qu'il est démontré que l'intensité du trafic ou du stationnement pose des problèmes de sécurité ( pour les sorties de garages, pour les piétons,...), le syndicat des copropriétaires (via le syndic) peut toujours faire une demande auprès de la mairie afin que cette rue soit mise à sens unique. La mairie donnera un avis (favorable ou non) après avoir étudié le bien fondé de la demande et les conséquences liées à cette modification.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si j'ai bien compris a partir du moment ou cette rue ne traverse pas la coprorpiete,ce qui est le cas ,ce n'est pas du ressort du cs de s'occupper de cette question et encore moins de dec ider quoi que ce soit en ce qui concerne cette rue qui est du domaine publique .j'ajouterai qu'il y a deux coproprietes qui ont acces direct sur cette rue et qui sont beaucoup plus interresses que nous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je connaissais deja les roles du syndic et du cs au sein d'une copropriete,mais m'ayant mis un doute je viens de consulter a nouveau les documents que vous m'avez suggeré de lire et j'en conclus que le syndic et le cs ne doivent s'occupper que de ce qui concerne la copropriete or la rue etant du domaine publique,le cs n'a pas a s'occupper de cette question je vous serai reconnaissant en conclusion de me dire si j'ai tort ou raison d'avanc e je vous en remercie

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bjr,

il est possible que la mairie est informée le syndic d'un projet de modification de circulation dans cette voie publique ou que cette information soit venue aux oreilles d'un membre de la copropriété et le syndic et le CS ait décidé de réfléchir et de faire une proposition à la mairie.

mais de toute manière c'est la mairie qui décide mais une collaboration mairie et copropriétés concernées me semblent une bonne chose et ne soit pas en soi critiquable.

il vaut mieux ça que d'être informé une fois la décision prise par la mairie.

les réunions de quartier organisées par certaines mairies servent à ça.

cdt

cdt

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je vous serai reconnaissant en conclusion de me dire si j'ai tort ou raison d'avanc e je vous en remercie

 

je reviens sur ma question plus haut a laquelle vous n'avez pas repondu :

si "solution retenue" c'est qu'il doit y avoir un probléme bien particulier. lequel ?

tant que nous ne sommes pas au courant du prbl, il est difficile de vous repondre plus avant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour je pensais vous avoir repondu :cette rue ressemble a n'importe quelle autre rue dans une ville :elle a sa reglementation quant au stationnement ,il y a un stop a .une extremite avant de pouvoir s'engager sur une place.son entretien depend de la mairie (il y a d'ailleurs actuellement des travaux).a mon avis en ce qui concerne la frequentation de cette rue par les coproprietaires ,elle se limite en tres grande partie ,par les c oproprietaires de garages ,une dizaine en tout:ces garages donnent sur une courette laquelle donne acces direct sur la rue.elle est utilisee surtout pour aller d'un endroit a un autre en evitant le centre ville.il y a un probleme au niveau d'une superette,qui fait partie de la c opropriete dont la porte de livraison donne sur cette rue.ce probleme a ete regle par le syndic lui meme,malheureusement les effets ne sont pas tujours suivis:je pense que c'est la ou le cs devrait interv enir et faire respecter les conventions retenues .de n'importe quelle facon ce ne sont pas les mesures arretees par le cs qui le regleraient.j'ajoute que deux autres coproprietes ont un acces direct sur cette rue , donc en sont riveraines et qu'il ya egalemen t des garages tant prives que publiques:a part la superette notre copropriete n'est pas du tout interressee par cette rue.je repete donc ma question a partir du moment ou cette rue ne traverse pas la copropriete ,a partir du moment ou l'utilisation de cette rue ne pose pas probleme a la copro proprement dite est ce que un cs a le droit de s'immiscer dans le domaine publique

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le syndic ou le cs peuvent parfaitement être préoccupés par un problème alentours du domaine public et sensibiliser les copropriétaires. Mais ils ne peuvent rien décider à ce sujet. C'est aussi simple que cela.

 

(je vous rendrais grâce d'écrire correctement, sauf à écrire avec qwerty)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je vous remercie de votre avis .par contre je ne comprends pas du tout le sens de votre remarque entre parenthes:je vous rendrais grace d'ecrire correctement sauf a ecrire avec qwerty):j'ai 86 ans ,internaute depuis six ans maxmum,j'essaie de parler un francais correcte,je me relis avant d'envoyer mon texte,essaie de reprendre mes fautes de frappe :vous voudrez bien m'expliciter votre remarque car elle m'intrigue c'est la 1ere fois que je recois ce genre de remarque ;j'ai envoyé au moins une quarantaine mails a vos differents collegues et aucun d'entre eux ne m'a fait cette remarque

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par puce7
      Bonjour,
      notre assemblée de copropriétaires a décidé l'installation de compteurs d'eau par télérelève afin de modifier la répartition des charges de consommation (individualisation des charges à la consommation réelle), et mieux identifier la consommation des parties communes (arrosage, entretien etc.)
       
      Deux aspects de la mise en oeuvre du nouveau régime m'interpellent :
       
      1. Pour les propriétaires qui refuseront l'installation d'un compteur, ou ceux qui refuseront l'accès au compteur en cas de panne, un forfait annuel de 500m3 d'eau sera facturé (3 fois supérieur à la consommation moyenne d'un logement) - est-ce légal ?
       
      2. Un membre du conseil syndical souhaite avoir accès au détail des consommations individuelles des logements afin de procéder au calcul de la consommation des parties communes. Peut-il avoir accès à ces informations sans un accord exprès de chaque propriétaire ? Peut-on s'y opposer au nom de la protection des libertés individuelles, et exiger qu'il n'ait accès qu'à un relevé condensé agrégeant les consommations privées ?
       
      Par avance merci de vos éclairages !
    • Par cmdurand1
      Bonjour,
      j'ai voulu contrôler l'annexe 1 avec l'aide des relevés de banque.
      coté finance et trésorerie, je retrouve les bons montants, pour les placements, montant bancaire correspond au 31/12. L'avance de trésorerie ok aussi. J'obtient un solde positif entre le fond en banque et l'avance de trésorerie.
      Le montant je l'ajoute aux charges payer d'avance (les factures décalés sur l'exercice suivant mais payés en 2019), j'ajoute aussi la sommes des copropriétaires débiteur, je soustrait les propriétaires créditeurs et je soustrait aussi les produits encaissés d'avance (correspondant ici à des indemnité d'assurance décalé sur l'exercice suivant).
      La j'obtient le solde que je pensais égal aux factures appelées en 2019 et facturées en 2020.
      Est ce que j'oublie quelque chose ?  
       
       
           
       
    • Par WhiteMango
      Bonjour,
      Dans une copropriété constituée par deux bâtiments A et B, je suis propriétaire de deux lots :
      1/Un appartement au rez-de-chaussée de 73 m² dans le bâtiment A qui compte pour 100 Tantièmes sur 1000 tantièmes.
      2/ Du bâtiment B dans son intégralité. Il est constitué par un jardin de 230 m² sur lequel donne mon appartement et d’une petite maison de 30 m² habitable au fond du jardin.
      Le règlement de copropriété (datant de 1968) stipule clairement que :
      ·         Le bâtiment B est totalement à ma charge.  
      ·         J’en ai l’usage exclusif et privatif.
      ·         J’ai la possibilité de construire (en suivant les règles d’urbanisme sur ce lot) ou de vendre ce lot sans demander l’accord de la copropriété.
      Le règlement de copropriété décrit aussi clairement la répartition des tantièmes dans le bâtiment A et j’ai donc 100 tantième sur 1000 tantième sur ce bâtiment.
      Le bâtiment B compte pour 200 tantième dans la copropriété.
      Pendant plus de 40 ans, c.à.d. depuis la création de la copropriété, le syndic m’a facturé seulement les charges du bâtiment A soit 100 / 1 000 des charges.
      Le syndic a changé. Dans leur calcul des charges, il me facture maintenant 300 (100 +200) / 1200 (1000 + 200) tantièmes soit 1/4 des charges générales au lieu de 1/10.
      ·         L’argumentaire du syndic est que ce bâtiment fait partie de la copropriété et en tant que tel, je dois payer une part des charges générales (principalement les honoraires du syndic).
      ·         Mon argumentaire est que le syndic n’intervient en rien sur le bâtiment B dont j’assume totalement les charges (ce que je peux prouver car le bâtiment B n’apparait jamais depuis 1968 dans les comptes-rendus de la copropriété). Je paie donc deux fois les charges : 1/ Pour le syndic sans qu’aucun service ne soit rendu, 2/ Pour entretenir le bâtiment B.
      Mes questions sont :
      Puis-je légalement contester le paiement des charges générales à hauteur de 1/4 et demander de revenir à la répartition de1/10 comme il a été d’usage pendant plus de 40 ans ? Avez -vous connaissance d’une jurisprudence sur cette configuration et si oui qu’elle est -elle ? Cette situation rend toute vente ou location de mon appartement très difficile, car le montant des charges est très élevé et correspond à un appartement de 300 m² sans compter les charges d’entretien du bâtiment B (Jardin, entretien de la petite maison) qui sont totalement à ma charge.
      Pouvez-vous m'aider ?
      Merci par avance pour votre aide et vos avis.
    • Par alainfrenchman
      Bonjour à Hyacinte et bonjour à tous !
      Je recherche la citation faite par Hyacinte le 3 avril 2014. Post en C/C ci-après
      Je suis conscient que ce post est archivé mais désire entrer en contact avec Hyacinte (ou qui en connaît) de l'origine de la citation.
      En effet l'implication de M. Pierre Capoulade est importante et j'aimerais l'obtenir en intégralité avec sa source. 
      Je précise que je suis dans le cas exprimé par Sigismond (j'ai contesté toutes les AG subséquentes) et cherche à organiser ma défense. 
      Je désirais avoir l'info par le site et ne pas ouvrir un nouveau sujet, mais il semble que ce soit la seule façon, donc je sollicite les réponses de Hyacinte ou autre contributeur qui aurait connaissance de ce sujet.
      Je précis que la recherche par les mots-clés : annulation, assemblée générale, cascade et syndic est inopérante. On n'y trouve même pas le sujet évoqué en 2014 dont le lien est : topic 228160-annulations-en-cascade
      Avec tous mes remerciements 
      Post de Hyacinte du 3 avril 2018 Annulation en Cascade .doc
    • Par questioninfo
      Bonjour,
      Ce n'est pas vraiment une surprise, nous nous trouvons également dans ce cas. Notre AG va avoir lieu pendant la période de confinement.
      Même si la question est proche, elle est un peu différente. Je vous la soumets.
      Notre copropriété a décidé l'an dernier une action judiciaire. Après explication donnée principalement par le CS,  celle ci a été votée en AG par une majorité.
      L'action judiciaire est engagée.
      Cette année nous allons devoir renouveler cette résolution pour demander une nouvelle provision relative aux frais de procédures. Devant une résolution "assez sèche", certains pourraient être tentés de ne pas renouveler ce vote. Oubliant qu'ils perdraient les frais de la première année, qu'il faudrait rembourser les frais engagés par la partie adverse mais aussi qu'un jour, c'est la copropriété toute entière qui devra financer en totalité les travaux à la place du promoteur qui a eu un manquement grave en terme de sécurité au niveau du bâtiment (modifications validées et acceptées par l'urbanisme).
      Que conseillez-vous dans un tel cas de figure (notre syndic ne fait pas d'AG en visioconférence) ?
      Faut-il demander au CS de commenter cette résolution, dans son rapport, pour rappeler les enjeux ?
      Autres sujets connexes :
      Pendant cette période de confinement certaines personnes de la copropriété peuvent-elle participer, en présentiel, à l'AG: membres du CS ou autres ? Qui est scrutateur? Qui est président ?
      Cette année nous devons renouveler le CS : Comment font qui voudraient se présenter ?
      Qui élit qui ?
      Merci d'avance pour vos réponses
       
       
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...