Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

insultes en guise de voeux de bonne année


elise34

Messages recommandés

Bonjour et bonne année à tous.

 

L'entreprise de mon mari est depuis quelques mois en grosse difficulté, la décision a été prise de partir en liquidation, il est convoqué mi janvier au greffe.

Même si les salariés sont les premiers payés, les salaires ont énormément de retard et ceux du mois de novembre n'ont été payés que le 31 décembre. Depuis février 2012 ils sont payés aux environs du 20 du mois. Les relations sont de fait très tendues avec les salariés.

 

En guise de voeux de bonne année, un des salariés a envoyé un texto à mon mari en l'insultant et en le menaçant, je cite : "tu vas avoir de gros problème, déménage sal****, grosse pu**"

 

Même si je comprends l'énervement des salariés dans cette situation, ce genre de message a de quoi me mettre un tantinet de mauvaise humeur au matin du 1er janvier.

 

Que pouvons nous faire?

 

Merci de votre réponse et encore une fois très bonne année 2013 et longue vie à ce site.

 

Elise

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 14
  • Création
  • Dernière réponse
Même si je comprends l'énervement des salariés dans cette situation, ce genre de message a de quoi me mettre un tantinet de mauvaise humeur au matin du 1er janvier.Que pouvons nous faire?

 

Bonjour, bonne année 2013.

Ceci est donc un petit témoignage , plus qu'une demande d'avis, je pense!

(Car vous Elise, vous prenez souvent le clavier ici pour donner conseils et idées aux personnes qui interrogent: vous semblez donc souvent au courant et à l'aise dans ce genre de questionnement)

On va dire que mon intervention, n'a pas de cadre juridique, mais bon...vous commencer à me connaître un peu!

Les mots d'insultes que vous avez signalez, facile à deviner lesquels, ne sont pas vraiment des énormes insultes et dire que Monsieur va avoir des problèmes, est une vérité!

Il a des ennuis et il en cause à d'autres.

Etre payé le 31 décembre pour un travail effectué en Novembre...et depuis presque 1 an être payé le 20...vous ne parlez pas de la paie de décembre.

Avez-vous passer de bonne fêtes vous? Car les salariés eux, je ne le pense pas!

 

Pour insultes par texto: gardez -le texto et si vous désirez portez plainte, le 1° janvier (pour seulement quelques mots d'une personne exaspérée) ils vont un peu tiquer, mais c'est votre droit!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

que faire : ce qui est raisonnable , humain et intelligent :

- des insultes grossieres publiques, de vive voix , devant témoins, d'un salarié vers un patron, oui il faudrait y répondre, mais ici c'est un TEXTO

- donc pas de réponse, ou plutot une réponse de circonstance ( nouvelle année) et par la meme voie : un texto : genre "je vous souhaite une année moins mauvaise que celle qui s'annonce pour moi et notre entreprise"

- conservez trace de ce texto , pour le cas ou vous pensez que ce salarié est une personne d'un naturel violent

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Meme en ce premier janvier je ne vois pas pourquoi on accepterait ce genre de texto.

On peut comprendre la mauvaise humeur du salarié mais cela ne l'autorise pas a insulter et menacer

le sms étant facilement identifiable faites ce que vous ressentez mais a mon avis ne laissez pas passer

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Chuichi

Bonjour,

Les salariés de votre mari sont des prolétaires dans son acceptation économique du terme. D'après le dictionnaire un prolétaire est une personne qui ne vit que de son salaire.

prolétaire, adjectif

Sens 1 Qui ne vit que de son salaire [Économie].

prolétaire, nom

Sens 1 Personne qui ne vit que de son salaire et dont le niveau de vie est en général bas [Économie].

 

 

Concevez qu'une telle personne, dans les conditions que vous décrivez vous même, cédant à l'exaspération se laisse, elle aussi, aller et exprime sa propre « mauvaise humeur » en envoyant un texto somme toute nettement moins violent que la situation qu'elle vit depuis presque un an...
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Les salariés de votre mari sont des prolétaires dans son acceptation économique du terme. D'après le dictionnaire un prolétaire est une personne qui ne vit que de son salaire.

Concevez qu'une telle personne, dans les conditions que vous décrivez vous même, cédant à l'exaspération se laisse, elle aussi, aller et exprime sa propre « mauvaise humeur » en envoyant un texto somme toute nettement moins violent que la situation qu'elle vit depuis presque un an...

 

si dans ce texto menaçant il y avait eu des propos antisémites tout le monde aurait crié au scandale, mais là sous pretexte (et c'est difficile pour eux je le conçois)que leur situation est dramatique, celà leur donnerait donc tous les droits?

ou s'arrete alors la limite?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Que viens faire l'antisémitisme la dedans ???

 

lisez mon intervention et vous comprendrez ce que je veux dire ( ou plutot ne faites pas semblant de ne pas comprendre)

 

les insultes et menaces n'ont pas le meme pouvoir dans les oreilles de certains, je dis simplement que certains propos seraient considérés comme scandaleux mais que grosse Pxxx ce n'est rien!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Chuichi

On pense ce que l'on veux de l'expression en question, mais à votre tour ne jouez pas les vierges effarouchées, tout le monde sait qu'aujourd'hui cette expression n'est pas à prendre au premier degré, en tout cas dans le langage courant. La mettre sur le même plan qu'une insulte antisémite relève de la malhonnêteté intellectuelle...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On pense ce que l'on veux de l'expression en question, mais à votre tour ne jouez pas les vierges effarouchées, tout le monde sait qu'aujourd'hui cette expression n'est pas à prendre au premier degré, en tout cas dans le langage courant. ...

 

et c'est bien le problème!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Chuichi

Personnellement c'est une expression que j'évite d'employer étant donné que les personnes qui exerce ce métier sont aussi des prolétaires très souvent exploitées par des proxénètes. D'aucuns d'ailleurs font le parallèle entre salariés classiques et ces personnes, les deux vendent certaines parties de leur corps contre de l'argent et que ce soient leurs mains ou leur cerveau ne change rien à l'affaire !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bjr

Avant tout vous savez de qui viennent les insultes mais un tribunal ne reconnaîtra pas l'auteur présumé.

C'est un sujet souvent abordé (encore hier, je crois sur ce forum...)

Il est impossible de prouver qui est réellement au clavier et il est très possible de pirater un portable.....

Je sais , c'est facile et pas attaquable, mais c'est ainsi.

 

Quant au contenu, comme le texto n'est pas reconnu, pourquoi en parler??????

 

Bonne année malgré tout.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, bonne année 2013.

Ceci est donc un petit témoignage , plus qu'une demande d'avis, je pense!

(Car vous Elise, vous prenez souvent le clavier ici pour donner conseils et idées aux personnes qui interrogent: vous semblez donc souvent au courant et à l'aise dans ce genre de questionnement)

On va dire que mon intervention, n'a pas de cadre juridique, mais bon...vous commencer à me connaître un peu!

Les mots d'insultes que vous avez signalez, facile à deviner lesquels, ne sont pas vraiment des énormes insultes et dire que Monsieur va avoir des problèmes, est une vérité!

Il a des ennuis et il en cause à d'autres.

Etre payé le 31 décembre pour un travail effectué en Novembre...et depuis presque 1 an être payé le 20...vous ne parlez pas de la paie de décembre.

Avez-vous passer de bonne fêtes vous? Car les salariés eux, je ne le pense pas!

 

 

Les salariés sont au courant de la situation depuis le début des problèmes, ils avaient accepté d'être payé le 20 de chaque mois et cela a été respecté, ils étaient payés tous les 20 du mois depuis le début de l'année 2012, les clients ont payés en retard au mois de décembre, le 24 au lieu du 15, c'est pour cela que mon mari n'a pu les payer que le 31 (en tenant comptes des jours fériés et congés des banquiers)

 

Et que croyez vous? Que nous on s'amuse et on s'éclate depuis le début de l'année 2012? Mais bien sûr on vit dans l'opulence, on pompe tout le fric de la société pour vivre une vie de rois et les salariés ben tant pis pour eux?!!!!!!! Mon mari ne s'est pas payé depuis plus d'un an, on ne vit que sur mon salaire et je peux vous dire que bien des choses ont été coupées et économisées!

Je suis consciente que leur situation est compliquée car eux aussi ont des familles à nourrir et des factures à payer mais pensez-vous vraiment que les plus dans la mouise ce sont eux?

Je vous rappelle que eux, dès le prononcé de la liquidation auront le droit au chômage, alors que mon mari en plus des dettes à payer et du risque de TOUT perdre n'aura le droit à rien.

Pour répondre à votre question, non, nous n'avons pas passé de bonnes fêtes et l'année 2013 s'annonce bien noire.

 

Je vous dis tout cela sans animosité aucune mais de temps en temps il est bon de remettre les choses dans leur contexte, les salariés sont protégés certes, mais quid des gens qui prennent les risques? Tous les patrons ne sont pas des escrocs!!!!

 

---------- Message ajouté à 19h23 ---------- Précédent message à 19h20 ----------

 

Bonjour,

Les salariés de votre mari sont des prolétaires dans son acceptation économique du terme. D'après le dictionnaire un prolétaire est une personne qui ne vit que de son salaire.

Concevez qu'une telle personne, dans les conditions que vous décrivez vous même, cédant à l'exaspération se laisse, elle aussi, aller et exprime sa propre « mauvaise humeur » en envoyant un texto somme toute nettement moins violent que la situation qu'elle vit depuis presque un an...

 

Dans ces cas là, nous sommes tous des prolétaires! les salariés de mon mari ont un salaire bien nettement supérieur à ce que l'on pourrait appeler "un niveau de vie généralement bas".

 

---------- Message ajouté à 19h27 ---------- Précédent message à 19h23 ----------

 

Meme en ce premier janvier je ne vois pas pourquoi on accepterait ce genre de texto.

On peut comprendre la mauvaise humeur du salarié mais cela ne l'autorise pas a insulter et menacer

le sms étant facilement identifiable faites ce que vous ressentez mais a mon avis ne laissez pas passer

 

Après en avoir longuement discuté et lu tous vos commentaires, nous allons garder trace de ce texto et ne rien faire pour l'instant.

et si comme le dit solitrid, le texto n'est pas reconnu, de toute façon il n'y a rien à faire. Ce qu'entre parenthèse je trouve un peu fort étant donné que la plupart des gens ont choisi ce mode de communication.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si l'on est payé le 20 de chaque mis, l'essentiel c'est la régularité, ça n'a rien d'illégal et l'avantage c'est qu'on a des rentrées d'argent au moment où les magasins ont tendance à faire des promos à cause des fins de mois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...