Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Assurance SCI familiale


Limse

Messages recommandés

Bonjour

J'envisage de créer une SCI familiale (mon épouse+moi cogérants et seuls actionnaires pour le moment) en achetant un appartement.

Mon assureur me dit qu'il faut l'assurer au nom de la SCI et non pas en nom propre, et s'adresser à leur département des risques spéciaux.

Savez vous si cela signifie quelque chose de particulier ? Est-ce indispensable de procéder ainsi ?

Merci de vos lumières,

Cordialement,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 10
  • Création
  • Dernière réponse
Invité kogaratsu

bonjour

 

à priori, je ne vois pas ce qui empêcherait que vous l'assuriez en nom propre (surtout si vous occupez le bien) avec clause d'agissement pour le compte de la SCI.

 

par contre, je ne suis pas certain que cela ait du coup un intérêt en termes de gestion de cette SCI. d'autres plus pointus que moi sur le sujet vous répondront sans doute.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Aie Mac

 

Merci pour votre réponse vraiment très rapide.

 

Qu'entendez vous par "je ne suis pas certain que cela ait du coup un intérêt en termes de gestion de cette SCI" ? Voulez vous dire que je ne peux pas mettre cette dépense en charge ?

 

Cordialement,

 

 

PS : moi aussi j'aime bien la pomme (si j'ai bien compris votre pseudo)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité kogaratsu
Voulez vous dire que je ne peux pas mettre cette dépense en charge ?

oui; mais mes connaissances en gestion sont plus que limitées; attendez confirmation (ou infirmation)

 

si j'ai bien compris votre pseudo

oui oui :D

très ancienne histoire...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

J'envisage de créer une SCI familiale (mon épouse+moi cogérants et seuls actionnaires pour le moment) en achetant un appartement.

Mon assureur me dit qu'il faut l'assurer au nom de la SCI et non pas en nom propre, et s'adresser à leur département des risques spéciaux.

Savez vous si cela signifie quelque chose de particulier ? Est-ce indispensable de procéder ainsi ?

Merci de vos lumières,

Cordialement,

 

Chaque assureur à ses règles de souscription qui lui sont propre.

 

Il m'apparait logique pour ma part, que le SCI assure les murs, et qu'en tant que "locataire" de la SCI vous ayez votre propre assurance en qualité d'occupant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

BJr

Il y a deux types d'assurance à mettre en oeuvre.

Le principe est qu'une SCI est une entité en elle même.

C'est une personne morale.

Une SCI est donc une troisième personne.

Elle doit assurer le bien en temps que propriétaire non occupant et vous défalquez la prime des impôts.

 

Ensuite, celui qui occupe doit s'assurer comme tout locataire.

Si c'est vous l'occupant, c'est vous qui l'assurez comme un locataire lambda .(même occupant à titre gratuit)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

La SCI doit souscrire une assurance propriétaire non occupant

en pratique, certaines assurances pour des raisons que j ' ignore l ' adressent au nom d 'un gérant, d 'autres au nom de la SCI

ce qui n ' empêche pas de pouvoir les déduire au titre des charges que supporte la SCi, puisque ce sera réglé à partir du compte bancaire de la SCI, où doivent transiter toutes les opérations qui la concernent, et non depuis un compte personnel d 'un gérant

cette assurance est distincte de l ' assurance immeuble, qui couvre les parties communes , les murs, la toiture

s 'il s 'agit d'un appartement en copropriété, verifiez, la copropriété doit en avoir une, et vous réclamera votre quote part à régler

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Bellugue.

Du coup, votre réponse m'amène une autre question. Quand j'occupe cet appartement (pas en permanence), puis je bénéficier de l'extension vacances/villégiature de mon assurance habitation personnelle résidence principale, qui m'assure dans ce cadre, ou si je dois en prendre une autre de toute façon ?

Cdt,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par MattDu93
      Bonjour,
      Ma femme et moi, nous venons d'obtenir la CSS à partir du 01/07/2020 depuis le 14/06/2020.
      Ma femme a voulu résilier sa mutuelle suite à l'obtention de la Complémentaire Santé Solidaire, mais la mutuelle refuse la résiliation car le contrat à moins d'un an.
      J'ai cru comprendre que lorsque on avait la CSS, on pouvait résilier sans délai la mutuelle..
      Nous sommes bien dans notre droit pour résilier notre mutuelle?
      Si, oui, il y a t-il un article de loi qui permet de contredire la mutuelle de mon épouse?
      Je précise que la mutuelle de ma femme ne fait pas partit de la liste des organismes participant à la CSS.
      Merci par avance pour vos réponses,
      Cordialement,
    • Par Kes62
      Bonjour à tous.
       
      Un collègue qui s'occupe de dossiers mutuelle est devant un problème pour une personne.
      Celle-ci a été démarché par un courtier pour une mutuelle santé (Assurema, régie par le code des assurances). Le nouveau contrat a été signé, par contre l'ancienne mutuelle (CGM, régie par le codes de la mutualité) n'a pu être résiliée car lui a été présenté un document non conforme (Lettre écrite par le courtier, signée par l'adhérente mais ne comportant pas les références du contrat !!! motif de la non conformité ???)
      Résultat la personne a deux contrats de mutuelle simultanément sans pouvoir en résilier un, pour une durée d'un an (janvier à janvier).
       
      Le courtier est il administrativement responsable des formalités de résiliation de l'ancien contrat ?
      Est il possible/légal d'avoir deux mutuelles santé sous le même nom ?
       
      Si quelqu'un pouvait me donner des réponses, ou des idées pour pouvoir résilier l'un ou l'autre des contrats.
       
      D'avance merci.
    • Par Jar Jar Binks
      Bonjour
       
      Je pensais que le sujet avait été traité sur ce forum, mais je ne trouve pas la réponse.
       
      Le véhicule de mon épouse a été endommagé en France lors d'un accident avec un tiers étranger (nous sommes donc, je pense hors convention entre assureurs), ce qui fait que l'affaire a un peu trainé.
       
      Nous n'avons pas fait immédiatement réparer car les dégats ne sont qu'esthétiques, mais le véhicule avait été expertisé chiffrant les dégats à 1500 €.
       
      Pouvons nous demander à recevoir un chèque du montant fixé par l'expert en réparation de notre préjudice, et ne pas faire réparer?
       
      Je sens l'assureur réticent au téléphone, et celui ci nous pousse à faire réparer et passer par un garagiste agréé, existe il des textes de loi ou des jurisprudences à faire valoir?
       
      Merci par avance de vos avis
    • Par agemonet
      mon vehicule a été accidenté et mis en gardiennage comme epave, pour un accident dont je ne suis pas le fautif. Mon assurance veut me déduire le cout du gardiennage de la somme qu'il me rembourse de mon auto.je pense que c'est un cout que je peux demander a la charge de l'assurance du fautif.Ais-je raison ou pas?
    • Par llazurette
      Bonjour,
       
      Une association loi 1901, en France, a - t - elle le droit de négocier un contrat d'assurance pour les automobiles appartenant à ses adhérents? Et si oui, à quelles conditions et a - t- elle le droit de payer l'assurance en question si les adhérents le lui rembourse ?
       
      Merci de vos réponses:)
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...