Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

muté sur Paris sans négociation de salaire


fab75

Messages recommandés

Bonjour

Je suis en CDI dans une SSII avec un statut agent de maitrise.

Au 1er aout j'ai été muté de Nantes à Paris sur un commun d'accord avec mon employeur (en inter-contrat depuis 2 mois sur Nantes et ma copine qui trouve un boulot sur Paris ça arrangeait tout le monde). Lors de la discussion autour de ma mutation, j'ai voulu parlé salaire et la personne des RH de Nantes m'a dit qu'elle ne pouvait rien faire et que "normalement" c'était les RH de Paris qui s'en occuperaient mais surement pas avant janvier (soit 6 mois plus tard).

 

Depuis que j'ai commencé à Paris je ne compte pas mes heures (des heures sup ni payées ni récupérées). Récemment j'ai appris que mon salaire était inférieur à celui des stagiaires de la boîte (200€ nette mensuelle de différence). J'ai vraiment l'impression d'être exploité et surtout que mon employeur n'est pas dans la légalité en me sous-payant de la sorte (pour info je suis à 20k€ brut ce qui, pour Paris, est une blague). N'y connaissant rien en droit du travail j'aimerai avoir des conseils sur ma situation.

 

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 32
  • Création
  • Dernière réponse
...(pour info je suis à 20k€ brut ce qui, pour Paris, est une blague). ...

 

Bonjour,

Vous êtes très certainement sous payé, je ne me positionne pas sur cet aspect mais je vous confirme que sur Paris il y a, selon vos critères de salaire, beaucoup de blagueurs... :p

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Je suis en CDI dans une SSII avec un statut agent de maitrise.

Au 1er aout j'ai été muté de Nantes à Paris sur un commun d'accord avec mon employeur (en inter-contrat depuis 2 mois sur Nantes et ma copine qui trouve un boulot sur Paris ça arrangeait tout le monde). Lors de la discussion autour de ma mutation, j'ai voulu parlé salaire et la personne des RH de Nantes m'a dit qu'elle ne pouvait rien faire et que "normalement" c'était les RH de Paris qui s'en occuperaient mais surement pas avant janvier (soit 6 mois plus tard).

 

Depuis que j'ai commencé à Paris je ne compte pas mes heures (des heures sup ni payées ni récupérées). Récemment j'ai appris que mon salaire était inférieur à celui des stagiaires de la boîte (200€ nette mensuelle de différence). J'ai vraiment l'impression d'être exploité et surtout que mon employeur n'est pas dans la légalité en me sous-payant de la sorte (pour info je suis à 20k€ brut ce qui, pour Paris, est une blague). N'y connaissant rien en droit du travail j'aimerai avoir des conseils sur ma situation.

 

Merci

 

Vous pouvez regarder dans la convention collective pour savoir si vous êtes vraiment sous payé...les agents de maîtrise sont bien des ETAM.

Mais les minimas syntec ne sont pas très élevés de toute manière.

 

Dans l'absolu je ne peux dire si vous étiez bien payé à Nantes, ni sous payé à Paris pour votre travail, mais sachez que les revalorisations de salaire lors de mutation sont tout sauf systématiques (même si certaines conventions peuvent imposer une négociation, ce n'est pas obligé d'aboutir ! Quant à ce que disent les RH, c'est une technique usuelle de botter en touche en disant que la responsabilité incombe à votre nouveau RH et que les problèmes se règleront après.. comme ça l'entreprise ne s'engage à rien et vous mutez "à poil").

On est dans une économie en crise, avec beaucoup de chômeurs, et le message est très clairement "si t'es pas content, va voir ailleurs".

 

Le meilleur moyen de savoir combien on vaut, c'est de passer des entretiens pour des postes équivalents dans d'autres entreprises. Rien ne vous empêche de le faire (si vos horaires de dingue, mais alors levez le pied !). Attendez janvier quand même, qui sait...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Vous êtes très certainement sous payé, je ne me positionne pas sur cet aspect mais je vous confirme que sur Paris il y a, selon vos critères de salaire, beaucoup de blagueurs... :p

Quand je compare aux stagiaires de ma boite qui sont à 25 k€ et également quand je compare aux collègues qui ont le même statut, les mêmes diplômes et une expérience professionnelle inférieure à la mienne mais qui ont été embauchés sur Paris et non en Province oui c'est une blague.

Ce qui me pose problème c'est

 

  1. que l'on me refuse toute négociation de salaire avant janvier et encore je n'ai aucune garantie d'une éventuelle possibilité de pouvoir effectivement négocier mon salaire car c'est ce qui m'a été dit verbalement par une assistante RH de Nantes et, une fois arrivé à Paris, je n'ai que des réponses évasives quand j'évoque le sujet.
  2. que je ne suis pas payé au forfait (sur mon contrat il est écrit que je suis à 39h + RTT) et on ne me paie ni mes heures supp ni me les crédite en RTT
  3. je suis en position 1.3 (ce qui correspond à un niveau BEP alors que j'ai un diplôme d'état bac+2 mais bon ça ils ont le droit d'après les convention syntec) et qu'on me demande de faire le même boulot que les ingénieurs (et ça je ne pense pas qu'ils ont le droit)

Voila pourquoi je demande conseil sur ce forum car j'aimerai avoir des arguments imparables si je demande un RDV avec le responsable RH et si ça peut servir à quelqu'un d'autre au passage....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui mais c'était un simple avis de mutation qui dit que je devais prendre mes fonctions à Paris le 1er aout. Rien d'autre.

Le commun d'accord c'était qu'ils n'avaient plus de boulot et c'était soit muté soit licencié, comme ma copine a trouvé un boulot sur Paris j'ai opté pour la mutation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

votre salaire correspond t il aux grilles de votre convention collective?

 

Si ce n'était pas le cas, on peut espérer que FAB75 s'en serait apercu dès l'époque ou il était à NANTES , non ?

 

le temps qu'il compare réellement et obtienne des données sures sur les salaires de ses collègues , qu'il dit stagiaires, qu'il compare les diplomes, les responsabilités, le travail , l'ancienneté , etc... le mois de janvier sera arrivé . Car vouloir bénéficier du principe A travail égal, Salaire égal, il ne suffit pas de le clamer haut et fort.

 

Par contre , pour ce qui est des H. Suppl , il lui suffit, soit de ne pas en faire ( car le principe général est : les H. Suppl sont faites A LA DEMANDE de l'employeur, et non pas l'inverse), ou bien d'en faire le relévé hebdo et de transmettre ce relevé, signé et daté , à son chef et au service paye.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

mon salaire correspond en effet au grilles des conventions collectives mais il est mentioné dans le code du travail un principe d'égalité entre les salariés de même statut/ expérience/ diplômes/ etc et, en l’occurrence, ce n'est pas le cas (mon coéquipier et moi avons le même diplôme et la même expérience à 2 mois près et nous avons aussi comparé nos bulletins de paie car il ne voulait pas me croire quand je lui ais dit que je gagnais nettement moins que lui au final on a quand même 10K€ de différence sur l'année ce que je trouve énorme).

Pour les stagiaires, je suis sur qu'ils le sont car mon chef me les présente ainsi et me demande d'en encadrer 2 durant a durée de leur stage et ils sont tout centent de se vanté de leur "premier salaire".

Quant aux heures supplémentaires je n'ai pas trop le choix : on me demande de faire en 39h/semaine un travail qui nécessite dans la pratique nécessite 45h (même type de travail qui est donné à des ingénieurs qui savent le faire dans les temps mais je le rappelle, je ne suis pas ingénieur, j'ai un diplôme d'état bac+2 et 1 an d'expérience dans le métier donc c'est normal que j'ai besoin de plus de temps. Et vu que j'ai déjà vu des collègues se faire sortir du projet du jour au lendemain et ne plus donner de nouvelles...j'ai pas envie que ça m'arrive).

 

En tout cas merci d'avoir répondu à ma question principale : un employeur n'a aucune obligation d'augenter le salaire lors d'une mutation en région parisienne car le coût de la vie y est plus élevé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Par contre , pour ce qui est des H. Suppl , il lui suffit, soit de ne pas en faire ( car le principe général est : les H. Suppl sont faites A LA DEMANDE de l'employeur, et non pas l'inverse), ou bien d'en faire le relévé hebdo et de transmettre ce relevé, signé et daté , à son chef et au service paye.

Facile à dire... C'est un peu plus compliqué quand on est salarié d’une SSII. On travaille chez un client (sur le site du client), on ne rencontre que rarement son employeur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec des si on mettrait Paris en bouteille, non ?:dry:

 

donc vous etes persuadés , ceux qui me reprennent , que FAB75 , pendant les quelques mois ou il était à nantes , et en tout cas depuis la signature de son CDI , n'avait meme pas vérifié que sa classification était la bonne ...

Pourtant , il ne dit nulle part que son problème de salaire prend racine dés le début à nantes (par exemple : moins bien payé à Nantes que ses collègues du bureau de nantes) ;

non, c'est qu'il constate , c'est à son arrivée à Paris , que des gens qu'ils considérent comme ses égaux , sont SUR-payés , que ce soit par le biais d'une sur-classification indiciaire , ou par le biais de primes contractuelles hors-classification.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Véga Lyre

Je vais me faire censurer, mais il y en a assez.

Gamma62, je pense que vous payez ici une arrogance omniprésente dans la majorité de vos interventions.

Que diable, mettez-y un peu les formes, et vous éviterez de vous mettre tout le monde à dos. Un peu d'humilité, de gentillesse, de sourire, de soif d'apprendre ou de connaître, au lieu de tenter d'apprendre leur métier à tous les intervenants....

D'autant que depuis votre inscription, (fruit du hasard ???), vous contredisez systématiquement des gens extrêmement calés, et sympathiques qui plus est.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A Nantes, les collègues qui avaient le même niveau d'étude et la même expérience que moi avaient le même salaire.

Je comprend tout à fait qu'il y ait une disparité de salaire entre Paris et la province en particulier à cause du coût de la vie (personne ne me contredira là dessus je pense, tout le monde sait à quel point les loyers sont hors de prix à Paris dès l'instant où on cherche un logement digne de ce nom).

Ce qui me choque c'est de me rendre compte une fois muté que mes "égaux" et même les stagiaires dont je m'occupe sont nettement mieux payés que moi et que ça ne choque personne.

Comme l'a fait remarqué Vanille, bosser dans une SSII implique que je travaille chez le client et donc que je n'ai jamais de contacts directs avec la direction de ma boite.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

FAB75 confirme ce que je dit , cela me suffit.

Il s'agit, non pas d'une problème de classification, mais d'une disparité de salaire entre cette classification , qui lui est appliqué à lui , et le salaire majoré de ses égaux parisiens.

 

---------- Message ajouté à 20h04 ---------- Précédent message à 19h54 ----------

 

Facile à dire... C'est un peu plus compliqué quand on est salarié d’une SSII. On travaille chez un client (sur le site du client), on ne rencontre que rarement son employeur.

 

je suis d'accord que ce n'est pas simple , mais que lui suggérez vous pour ses heures Supplémentaires ? Comment doit il procéder pour les porter à la connaissance de son employeur ?

dans certaines relations entre client et prestataires , le client signe un relevé d'heures établi par le salarié qui est en mission. Est-ce le cas pour notre internaute ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Moderateurs

Petit rappel à l'ordre :

-Vega Lyre, vous avez bien fait de préciser que vous donnez un avis personnel ; pour cette raison je ne coupe pas. La personne visée saura quoi en faire. J'espère.

-Gamma62, il y a effectivement un problème de forme dans vos interventions, cela fait au moins deux fois aujourd'hui que la modération enregistre un signalement à ce sujet. Merci d'essayer de corriger cela, en particulier de ne pas fermer la discussion : X confirme ce que je dis, cela me suffit m'inspire juste que je me moque que ça vous suffise, je voudrais savoir pourquoi, sur le plan de la législation, et au cas particulier quelle conclusion vous en tirez.

 

Donc on se calme et on continue…

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

FAB75 confirme ce que je dit , cela me suffit.

Il s'agit, non pas d'une problème de classification, mais d'une disparité de salaire entre cette classification , qui lui est appliqué à lui , et le salaire majoré de ses égaux parisiens.

 

 

pourquoi vous connaissez les classifications des autres personnes ??

tant que cette inégalité ne peut être prouvée, rien n'est dit et rien n'est fait

ce ne sont que vos supputations

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je suis d'accord que ce n'est pas simple , mais que lui suggérez vous pour ses heures Supplémentaires ? Comment doit il procéder pour les porter à la connaissance de son employeur ?

dans certaines relations entre client et prestataires , le client signe un relevé d'heures établi par le salarié qui est en mission. Est-ce le cas pour notre internaute ?

 

Petite précision : mon employeur me loue au client en tant que cadre (ce qui n'est pas le cas, sur mon bulletin de salaire il est bien écrit Agent de maitrise soit ETAM) donc le client n'en a rien à faire de mes heures supp car il croit que je suis au forfait (donc pas de relevé d'heures). A partir de là difficile voir impossible de demandé au superviseur de me signer une feuille d'heure supp.

 

 

Par contre si vous pouviez éviter de vous "enguirlander" à propos de mon interrogation ça serait sympa....je ne voudrai pas que mes questions naïves sur mes droits en tant que salarié virent au pugilat parce que ça ne fait pas avancer le schmilblik.

Comme l'a dit le modérateur et comme l'indique le nom de ce site, je suis ici pour avoir des réponses d'ordre juridique et non des conclusions basées sur des allégations personnelles.

 

 

Merci pour l'aide en tout cas

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Comme l'a dit le modérateur et comme l'indique le nom de ce site, je suis ici pour avoir des réponses d'ordre juridique et non des conclusions basées sur des allégations personnelles.

 

 

Merci pour l'aide en tout cas

petite précision également

*nous sommes des bénévoles svp et répondons gratuitement à vos questions sans aucune obligation!!!!

 

 

ma dernière question est tout a fait valable

 

vous vous comparez(certainement à juste titre) à d'autres collègues, mais connaissez vous leurs classifications ??

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'avais compris que vous étiez des bénévoles mais je trouvais que le ton de la conversation prenait un mauvais cour et je voulais juste demander aux esprits de se calmer.

 

Pour répondre à votre dernière question,

Mon co-équipier (j'en ai déjà parlé : il a la même formation et la même expérience dans le métier que moi et il est arrivé dans l'entreprise 2 mois avant moi mais recruté directement à Paris) et moi avons comparé nos bulletins de salaire pour trouver d'où pourrait venir la différence de paie. Nous sommes tous les 2 indiqués comme ETAM de position 1.3 bref, en dehors des chiffres on n'a pas trouvé de différence....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par kang74
      Bonjour
       
      Une personne souffrant d'une ALD est en arrêt depuis Novembre 2019 et mise en invalidité 2 en juillet 2020.
      Pendant son arrêt de travail elle reçoit un complément de salaire de son employeur, qui couvre donc le salaire qu'elle aurait du avoir sur cette période ; après vérification le total IJJS+complément était légèrement supérieur à son salaire habituel mais elle pensait que cela pouvait venir du 13 eme mois (?)
      Aujourd'hui elle reçoit l'information sur sa fiche de paie qu'elle a un indu de complément de salaire de 1600e au motif que l'indemnité journalière qu'ils avaient calculé n’était pas la même que celle versée par la CPAM ( elle avait envoyé le décompte de tout ces arrêts pour le calcul du complément invalidité sur leur demande)
      Aucun décompte n'a été demandé pendant l’arrêt de travail, et elle a eu plusieurs fois les personnes au bout du fil pour le suivi de son dossier prévoyance ( qui n'avance pas parce qu'il y a les congés annuels du courtier) et personne n'a pris soin de l'informer de cette anomalie.
      Elle va recevoir un courrier lui demandant donc ces 1600 e d’indu alors qu'à l'heure actuelle elle a moins de 600e de pension d'invalidité: aura t elle droit à un échéancier vu qu'elle ne recevra plus rien directement de l'entreprise? Je suppose que même si c'est un erreur de l'employeur, la somme est due (?)
      Elle avait aussi droit à la prime d'activité ou elle a donc déclaré des sommes qu'on lui réclame aujourd'hui .
      Elle a fait sa déclaration fiscale sur cette base là aussi.
      Il y a t'il moyen de rectification?
      Merci d'avance .
       
    • Par anthonykevv
      Bonjour, je suis actuellement en première année de BTS commerce International et j'effectue en ce moment même un stage.
      Je fais 40 heures par semaines... cependant, l'entreprise me fait remplir 8 heures par jour des formulaires sur Excel ce qui n'a rien a voir avec la convention ( depuis 9 jours) et aujourd'hui il m'ont carrement mis a la chaine de production pendant 8 heures avec une pause de 10 mn ... que puis-je faire ? et puis -je demander a réduire mes horaires vu mon traitement ?
       
      Je suis normalement censé prospecter de nouveaux clients ( marqué dans la convention)
      et avoir droit à deux heures de pause par jour....
    • Par camelion
      Bonjour
      j'ai déposé ma démission , une semaine après on m a mis a pied à titre conservatoire pour un moi avec suspension de salaire !
      3 semaines après je reçois une lettre disant qu'ils me convoquent et envisagent de mettre à terme pour motif disciplinaire au préavis actuellement en cours suite à ma démission.
      bien sure il me disent que jai le droit d'etre assisté par qq de l'entreprise .
      ma question est ? s'agit il de me licencier pour faute grave lourde sachant que j'ai démissionné avant ?
      ou juste arrêter le préavis unilatéralement ( sachant qu'il me reste encore 1 moi et demi des 3 mois prévue )?
      Merci
    • Par Asteroidblues
      Bonjour à Tous,
       
      Voilà je suis étudiant en école d'ingénieur et je suis actuellement en stage de fin d'études. J'aurais voulu savoir s'il vous plait s'il était possible (article de loi ou quelque chose y faisant référence) de demander en m'appuyant sur un article de décaler dans le temps la signature d'un contrat de travail proposé par une autre entreprise que celle où je fais mon stage.
       
      Est ce qu'en signant un contrat de travail (commençant après mon stage) pendant mon stage je perds mon statut de stagiaire?
       
      En réalité, j'ai envie de gagner un peu de temps pour faire le tour des propositions avant d'en accepter une définitivement et certaines entreprises se montrent pressantes.
       
      Merci d'avance.
    • Par beajer
      Bonjour,
       
      salarié dans une SSII, je suis sur la convention collective Syntec. D'après plusieurs recherches, la loi n'oblige aucun formalisme pour une démission. Mais la convention Syntec exige une lettre recommandée avec AR. Or, je croyais qu'une convention ne pouvait être plus restrictive que la loi ?
       
      J'ai démissionné en envoyant un email suivi d'une lettre de démission pour confirmer cet email (délai entre l'email et la réception de la lettre: 6 jours).
       
      Au cas où je rencontrerais des problèmes avec mon employeur concernant la date de fin de contrat, je voudrais savoir s'il vous semble normal que la convention Syntec exige une lettre AR là où la loi se contente visiblement d'une communication par email/lettre en main propre, voir par voie orale ?
       
      Merci d'avance.
       
      Cordialement.
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...