Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

deux policiers en civil agressent une femme malade et invalide ) lette envoyé au député


hniwa

Messages recommandés

Je m'adresse à vous en tant que citoyenne française , qui me sens en sécurité, seulement par la présence de la police , jusqu'à ce jour le 14 novembre vers 17h30.

En rentrant chez moi, j'aperçois des pompiers sur l'avenue de Flandre dans le 19ième à Paris: il y'a une incendie au restaurant XXXXX Tout à coup je suis interpelée par un policier en civil me criant dessus sans respect et m'ordonnant de dégager. Tout en m'éloignant j'essaie de lui demander comment faire pour rentrer chez moi, car j'habite l'immeuble d'en face , là il commence à me bousculer violemment . il m' a fait mal aux bras . je lui demande de ne pas me toucher , et là un autre policier en civil qui vient , tous deux me poussent jusqu'à me faire tomber et me criant de faire le tour ( mais quel tour, pas de moyen pour rentrer chez moi, je suis diabétique et c'est l'heure de l'insuline)

je me relève et ils continuent de me bousculer avec violence jusqu'à une certaine distance. des témoins de la scène choqués, intervenaient pour témoigner leur désaccords : les témoins ne comprennent pas l'agression des policiers.

je leur ai dit que je suis invalide, aucune réaction,aucune considération de la part des deux policiers.

Trouvez vous ça normale [commentaires hors charte]

Quand j'ai dit que je peux porter plainte, policier m'a ordonné de présenter ma carte . d'après ce dernier si je porte plainte, il ferra le nécessaire pour se protéger.

Un peu plus tard d'autres policiers en tenues m'ont autorisé à rentrer chez moi gentiment, j'étais en pleurs et je leur ai raconté les faits, ils m'ont répondu qu'ils n'ont rien vus et m'ont présenté des excuses au nom de leurs collègues en civil qui m'ont agressée, mais cela ne suffit pas car depuis ce jour je suis angoissée et en dépression [commentaires hors charte]

[commentaires hors charte]

 

[commentaires hors charte]

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 15
  • Création
  • Dernière réponse
  • Moderateurs

Bonjour !

 

Votre message ne comporte aucune question juridique précise, mais entame un débat comportemental sur les forces de l'ordre, que la Charte de Net-Iris n'autorise pas !!

 

Veuillez respecter cette charte que vous avez acceptée et signée en vous inscrivant.

 

Merci !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

qu'ils n'ont rien vus et m'ont présenté des excuses au nom de leurs collègues en civil qui m'ont agressée, mais cela ne suffit pas car depuis ce jour je suis angoissée et en dépression

 

Que vous soyez choquée, on peut le comprendre ; mais en dépression juste 5 heures après les faits....:unsure:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

" Que vous soyez choquée, on peut le comprendre ; mais en dépression juste 5 heures après les faits...."

 

 

Oui en dépression, car depuis les faits j'étais en sanglots pendant un bon moment, dans un mauvais état .

le lendemain je n'ai pas pu sortir de chez moi: un bouleversement dans les repères, les policiers qui sont censés me venir en aide quand je suis en danger, m'agressent.

Quand on est agressé on appelle la police, dans ce cas on appelle qui?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il faut comprendre qu'en cas d'incendie, les forces de l'ordre sont là pour faire respecter un périmêtre de sécurité pour limiter les risques et faciliter le travail des secours.

 

Si une personne passe outre et pénêtre dans ce périmêtre au motif qu'elle habite en face et veut rentrer chez elle, la police doit gérer l'urgence et n'a pas à céder aux caprices des voisins qui ne pensent qu'à leur confort personnel ; vous aviez l'excuse de l'insuline, mais dans ce cas, tous les voisins seront capables de fournir une excuse valable... Si vous n'avez pas immédiatement optempéré, il est effectivement possible que la police vous ait repoussée sans ménagement ... de là à parler "d'agression" de vouloir déposer plainte parce que dans les heures qui ont suivi vous estimiez être "en dépression", soyons sérieux...

 

De plus, un peu plus tard (peut-être quand il y avait moins de risques au niveau de l'incendie) d'autres policiers vous ont permis de rentrer chez vous et vous avez pu avoir votre insuline... Qu'espérez-vous exactement : une indemnisation financière pour votre préjudice ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

réponse à Yooyoo

j'ai respecté le périmètre de sécurité, si les policiers n'ont pas fait leur travail, ce n'est pas moi qui doit subir leur agression, de nos jours les policiers n'arrêtent pas leur bavures, je pense que c'est eux qui provoquent les jeunes, et on voit des drames en conséquence.

depuis ce jour, je pense que (et ne généralisant pas) la police est une force de désordre et non de l'ordre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

toujours respectueuse de la personne quel que soit son origine ou son statut.

je pense qu'il avait une personne (la police de la police) qui a montré son désaccord du comportement des deux policiers en civil.

Je n'ai rien contre la police mais les deux policiers agresseurs oui; ils se sont attaqué à une personne malade et invalide avec mépris .

je ne comprend pas ce que voulez dire par votre message mais bon.

la police est venue au secours, la personne qui avait besoin de ce secours, c'était moi, malgres que j'ai présenté la carte d'invalidé et mon état physique, aucun des deux policiers a réagi et venus à mon aide, au contraire, agression, du mépris et la haine dans leur yeux.

citation:

Qui cultive une graine de haine, récolte un arbre de haine: plein de graines de haine

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...