Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Mettre une camera dans son bureau pour justifier un harcelement de collegues


stellavi

Messages recommandés

Bonjour,

 

voilà tout est dans le titre, je voudrais savoir si j'ai le droit de mettre une camera cachée sur mon bureau,dans mon bureau qui est commun avec 2 autres de mes collègues.

Le but étant de prouver que lorsque je ne suis pas là ils accèdent à mes affaires, collent des étiquettes injurieuse sur mon ecran, telephone etc... fouillent mes tiroirs et ont des paroles injurieuses à mon égard. ce que je ne peux prouver juste avec des paroles.

 

Suis je en tord si j utilise ce procédé? qu est ce que je risque et est ce que ces preuves seront recevables auprès de mon employeur ou chef de service ou devant la justice?

 

Mon but étant de prouver qu ils me harcèlent au quotidien et donc qu on me trouve un autre bureau ou qu on me ette avec quelqu un d autre pour que j'arrete de supporter cette situation au quotidien.

 

Merci beaucoup pour vos précieuses réponses...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse

Et bien le problème c'est que mon chef de service etant amis avec l un de ces collègues de travail , il cherche toujours à minimiser les choses et me trouve des solutions bancales comme mettre un paravent entre nous dans le bureau... chose inutile qui ne regle pas mon probleme.

 

J ai pris une photo de la dernière étiquette retrouvée sur mon poste téléphonique, i me dit que ca a été fait par un intérimaire qu on a eu cet été et que depuis je n'aurais rien vu ! ^^ c est faux, j ai retrouvé ceci en rentrant de congés lundi dernier et ça n était pas là avant.

 

Pour l ouverture de mes tiroirs en mon absence, je ne peux rien prouver, je mets des repères et je les retrouve changé mais malheureusement comment prouver ca si ce n est par une camera qui montrerai que je dis vrai.

 

Merci de m aider.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous ne pouvez pas disposer micro ou caméra sans l'accord de votre employeur. A charge de celui-ci respecter les obligations liées à cette installation.

Mais le harcelement au travail fait l'objet de dispositions tant dans le code du travial que dans le code pénal

Vous avez donc intérêt à consulter le code du travail L1152-1 et suivants.

En pratique vous devez aviser l'employeur par lettre recommandée être victime de harcèlement visant à dégrader vos conditions de travail...

L'employeur est tenu, sa responsabilité pénale étant engagée, de répondre par écrit, en principe après avoir mené une enquête.

Si vous disposez d'institutions représentatives du personnel, je crois que c'est le cas, ne manquez pas de les aviser de votre démarche (DP et CHS-CT).

Cela refroidit souvent les ambiances, mais comme celle-ci est déja dégradée il imorte peu. Par contre on a souvent constaté l'abandon des manoeuvres avoir parfois une sorte de mise à l'écart.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout d'abord merci à tous pour vos réponses.

Nous somme bien 300 dans l'entreprise.

S j envoie un courrier recommandé à mon employeur, faut il que je détaille point par point les differentes formes d'agression que je subie?

Par exemple j ai lu dans un forum qu il serait bien de noter à chaque fois qu il se passe quelque chose, la date et le fait.

 

Ou bien je déclare simplement ce que je subi sans rentrer dans les details?

De plus faut l que je depose une main courante en nommant les personnes concernées? cela laisserai une trace ? je ne sais pas du tout si ca a un intérêt ou pas et quelles répercutions il y aurait.

Je precise que mon employeur n emploie pas toutes les personnes du service, je suis la seule, les 2 autres personnes étant salariés de 2 autres filiales du meme groupe, et nous formons un service commun à 3 filiales d un groupe.

 

merci encore

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Malheureusement j'

Malheureusement j'ai les doigts plus gros que les touches de mopn clavier, ce qui provoque parfois des erreurs de frappe qui peuvent échapper à mon attention.

Je disais donc que l'intervention auprès du chef d'entreprise avit souvent l'intérêt de faire cesser les manoeuvres en question, mais que cela pouvait se traduire par un refroidissement de l'ambiance au bureau, voire une mise à l'écart du plaignant.

S'il s'agit d'un seul imbécile, cela va se tasse en quelques jours. Par contre si les collègues sont sujets au "panurgisme" une grande période de solitude va survenir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...